AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782842283278
141 pages
Le Pré aux Clercs (19/03/2008)
3.54/5   14 notes
Résumé :
En 1999, le jeune Miles Alastair James effectue un remplacement à la bibliothèque d'Exeter, dans le Devon. Il passe ses journées aux archives, où il a la charge de trier les ouvrages les plus détériorés. Au cours d'une séance de " dépoussiérage ", il découvre un singulier journal, celui d'un certain Jonathan Harker, lequel inspira l'écrivain Bram Stoker pour l'écriture de son roman Dracula, publié en 1897. La lecture de ce carnet nous plonge au cœur du mythe du vamp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
belette2911
  27 avril 2020
En cherchant de quoi lire pour m'occuper, mes yeux sont tombés sur cet ouvrage, publié au format dit « à l'italienne » et j'ai eu envie de me replonger dans ce livre graphique qui m'avait fait de l'oeil en bouquinerie, il y a longtemps.
Cela faisait 8 ans que je l'avais lu et mes souvenirs étant réduit à néant, le moment était idéal pour se replonger dans du vampire comme je l'aime.
La première fois que l'on prend cette bédé graphique dans les mains, on ne peut s'empêcher de la feuilleter, de l'admirer, de piocher des images de-ci de-là. C'est un très bel ouvrage et des années après, la magie opère toujours.
L'auteure s'affranchi ici de l'histoire conventionnelle telle que nous la connaissons dans le roman de Bram Stoker, même si elle reprend tous les personnages connus (hormis Arthur). Elle développe une toute autre aventure, nous la présentant sous la forme du récit de Jonathan Harker qui nous conte son voyage jusqu'au château de Dracula.
Oubliez le roman de Stoker et voyez celui-ci comme un récit de voyage fait par Jonathan et donné ensuite à Bram Stoker.
Il y a là, dans son carnet, la matière pour faire un livre sur les vampires, même si jamais le mot n'est prononcé. L'atmosphère fantastique est présente, le mystère aussi et si nous ne connaissions pas l'existence des suceurs de sang, nous serions perplexes, comme ce pauvre Jonathan.
Agrémentant son carnet de croquis, de recettes de cuisine, de cartes géographique qui nous montre le voyage, la topographie des lieux, le tout dans des tons sépias ou gris, donnent, à ce livre, des airs de carnet de voyage où le possesseur aurait ajouté des tas d'annotations.
Vu la manière dont on nous présente ce carnet (une trouvaille du jeune Miles Alastair James effectue un remplacement à la bibliothèque d'Exeter, section archives), on a vraiment l'impression d'être face à ce qui a servi de base pour le roman de Stoker, comme une mise en abyme qui nous prouverait, noir sur blanc, que tout n'est pas sorti de l'imagination de Stoker mais d'une histoire vraie.
Sans jamais parler de vampirisme, l'auteure arrive à nous les faire sentir, à nous les présenter sans que l'on sache jamais si nous sommes bien en présence des vampires (parce que nous les connaissons, nous) ou si nous sommes face à des phénomènes bizarres, étranges, oniriques et que c'est nous qui nous faisons un film.
Sans notre connaissance de l'existence des vampires, nous penserions comme Jonathan être face à des êtres étranges, bizarres, excentriques ou que nous avons bu un coup de trop…
Un beau roman/bédé graphique, qui est du plus bel effet dans une biblio et qui est à réserver aux amateurs de suceurs de sang.
Ma relecture fut un plaisir pour les yeux.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Melisende
  13 novembre 2014
Si les deux premiers ouvrages présentés sont clairement destinés en priorité aux jeunes lecteurs (ce qui n'empêche pas les autres d'y jeter un oeil, bien au contraire !), celui-ci s'adresse aux adultes sous la forme d'un roman graphique plus que d'un album. Encore une fois, c'est le roman de Bram Stoker qui sert de base à l'intrigue. L'auteure ne simplifie pas l'histoire mais l'aborde d'un autre point de vue puisqu'elle s'attarde longuement sur le voyage de Jonathan Harker, notamment avant son arrivée dans le château du Comte Dracula.
Jonathan Harker est un personnage déjà existant dans le roman et un personnage qui nous raconte déjà son voyage dans l'oeuvre de Stoker. Mais là où le récit ne dure qu'un ou deux chapitres à l'origine, Françoise-Sylvie Pauly le développe sur plusieurs dizaines de pages et le fait illustrer par Pascal Crocy. Ce n'est donc pas un nouveau point de vue adopté dans cet ouvrage mais le développement plus en détails et en images des quelques paragraphes offerts par Bram Stoker
Aux entrées de journal de Jonathan Harker, de son départ d'Exeter (en Angleterre) à son séjour dans le château du Comte, s'ajoutent d'autres éléments nouveaux et plus ou moins enrichissants : photos, recettes de cuisine, articles de journaux… et évidemment les illustrations de Pascal Croci ! le coup de crayon est particulier, les figures élancées aux visages durs (la cruauté des vampires n'est pas absente de Dracula) ne pourront certainement pas plaire à tout le monde. Je trouve, pour ma part, le trait extrêmement fluide et presque « gracieux », j'apprécie. Les couleurs dans des teintes vieillies/sépia s'accordent bien avec le texte et offrent un certain cachet non négligeable.
Si le texte en lui-même ne présente pas forcément un très fort intérêt et une grande originalité puisque n'apporte finalement pas grand chose de plus ; il prend en revanche un tour inattendu grâce à son « contexte ». On nous présente en effet ce journal comme la trouvaille d'un chercheur, trouvaille qui impliquerait l'existence attestée de Jonathan Harker qui aurait été en contact avec Bram Stoker qui se serait lui-même servi de ce journal pour rédiger son célèbre Dracula. Une mise en abyme qui laisse penser que cette aventure s'est réellement déroulée… et que le comte Dracula n'est peut-être pas seulement le fruit de l'imagination d'un écrivain irlandais…
Un roman graphique visuellement attractif mais un « produit dérivé » pas forcément indispensable. Pour les très grands fans en priorité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Emyline
  04 février 2013
Tout d'abord, avant même de commencer ma lecture, j'ai feuilleté ce livre pour regarder les illustrations. Et je dois avouer que j'ai beaucoup aimé les divers portraits féminins qui s'y trouvent. Les superbes dessins, esquisses, cartes et autres accompagnements parsèment le livre, agrémentant très bien le récit de Jonathan Harker.
J'ai également aimé la présence de notes, papiers, etc. rajoutés dans le carnet (et habilement placés à la fin de chaque journée racontée par Jonathan Harker, ce qui réduit le risque de s'emmêler les pinceaux dans le récit).
Attention toutefois à ne pas se perdre entre le récit de Harker et les diverses notes présentes, qui ne se passent pas forcément en même temps (les notes datent le plus souvent du passé, quelques jours ou quelques heures avant le récit en lui-même).
Le récit est fluide et agréable à lire, même si parfois ça manque de transitions entre les lieux, et nous raconte donc le voyage de Jonathan Harker d'Exeter aux Carpates, où il est invité par Dracula qui souhaite s'installer en Angleterre. Si j'ai trouvé le récit vraiment bien fait, plus de détails ne m'auraient pas déplus, le livre ici ne faisant que 141 pages. Je n'aurais pas été contre un peu plus de matière. Mais le texte n'en est pas moins très intéressant à suivre, et vraiment mystérieux par moments.
Oh, un fait qui m'a amusé, c'est le fait que Harker a rencontré Stocker, juste avant de partir pour les Carpates. Ce dernier a d'ailleurs un discours bien trouble sur l'Eternité.
Jonathan Harker est un personnage… assez commun au final. Il ne comprend pas ce qui lui arrive quand des évènements étranges lui tombent dessus, il ne jure que par Mina quand il a le mal du pays. Il rencontre diverses personnes durant son voyage jusqu'au château du comte, de simples rencontres éphémères, et d'autres qui durent quelques jours (par exemple, un certain Dr van Helsing). On prend plaisir à voyager à ses côtés, et à découvrir ces contrées.
On rencontre également le comte Dracula, bien évidemment, toujours aussi étrange, bizarre et bien sombre, mais aussi Carmilla, que je ne m'attendais pas à trouver ici.
En bref, un livre que j'ai adoré parcourir. J'ai tout apprécié, des dessins au texte, en passant par les diverses références. Franchement, je ne regrette pas ma découverte.
Lien : http://encre-reve.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
angelice
  11 mars 2016
J'ai adoré ce livre.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
belette2911belette2911   27 avril 2012
Je suspecte Lucy d'avoir tranché par trop vivement entre raison et sentiments.
Commenter  J’apprécie          12

Videos de Pascal Croci (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Croci
"Fan de...Michael JACKSON" de Pascal Croci - EMMANUEL PROUST EDITIONS .La BD "Fan de... Michael Jackson", le nouvel album de Pascal Croci en librairie le 8 septembre 2011
autres livres classés : draculaVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Pascal Croci

En quelle année Pascal Croci voit-il le jour?

1971
1951
1961
1981

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Pascal CrociCréer un quiz sur ce livre