AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2358801046
Éditeur : Arola (12/10/2017)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Impressionniste ? Oui, mais pas seulement ! Edgar Degas (1834-1917) est un des fondateurs de l'impressionnisme aux côtes de Monet et Renoir. Mais avec ses oeuvres aux pastels, ses portraits expressifs, ses danseuses en peinture comme en sculpture, on est loin des paysages en plein air de ses amis. D'ailleurs, il aurait prefere appeler le groupe "Les Intransigeants"...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Jmlyr
  03 décembre 2017
Je remercie infiniment les éditions AROLA et l'opération Masse Critique qui m'ont permis de découvrir cette revue dédiée à l'art.
Nous étions dans le cadre de la lecture jeunesse, et je me demande à quelle catégorie jeunesse s'adresse la revue. Pas aux plus petits, les textes sont trop longs et bien spécialisés.
L'ensemble est cependant fort attrayant, et DADA a raison de spécifier que c'est « la première revue d'art pour toute la famille ».Autant la lire à plusieurs, et en discuter!
Le sommaire est varié, avec bien sûr un portrait efficace de l'artiste, ici le peintre Degas, son oeuvre résumée grâce à une petite sélection de morceaux choisis, et une analyse pertinente.
L'idée d'un abécédaire « ABC D'ART » est judicieuse, car elle permet d'aborder 24 points de la vie de l'artiste sur une double page qui reste ludique.
Les exercices suggérés pour pratiquer le dessin sont attrayants et peuvent en effet s'adresser aux plus jeunes et aux moins jeunes. Il s'agit ici d'expérimenter la représentation du mouvement (Degas le faisait merveilleusement bien au travers de ses toiles de danseuses, mais aussi des chevaux ou autres »), ou encore de comprendre les points de vue d'un cadre que l'on souhaite représenter comme la plongée et la contre-plongée ( également parfaitement en lien avec Degas qui croquait aussi bien des danseuses depuis les hauteurs des gradins de l'Opéra, ou du moins voulait qu'on en soit persuadés, que des trapézistes de cirque vus en contre-plongée, c'est-à-dire par en dessous !)
Le regard s'élargit ensuite par la présentation d'une actualité artistique, des expositions à voir dans diverses villes, des artistes à découvrir, contemporains ou non, et enfin, un illustrateur mis en vedette par trois oeuvres qui sont égrainées au sein de la revue.
Pour conclure, j'ai trouvé cette revue d'un format et d'une facture agréable, au contenu relativement complet. J'aime particulièrement le pastel, et les danseuses de Degas m'ont toujours fait rêver, mais j'ignorais qu'il leur avait consacré 40 ans de sa vie et plus de 1000 représentations.
Quant à son oeuvre de sculpteur, on connait surtout « La petite danseuse de 14 ans », que j'ai eu la chance de voir en vrai au musée d'Orsay à Paris, et qui est superbe avec ses éléments réels, et qui pourtant n'a pas reçu un bon accueil en 1881. La revue la met en lumière en couverture, mais passe sous silence le scandale qui l'entoure, le fait que cette enfant pauvre ait longtemps posé nue pour le peintre, et où un parfum de prostitution pourrait peut-être venir salir l'ensemble.
(Je pense que je vais lire maintenant le livre qui s'y consacre, de Camille Laurens :" La petite danseuse de quatorze ans").
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          524
Colette
  26 décembre 2017
Grâce à l'opération Masse Critique, j'ai eu l'occasion de faire une superbe découverte avec cette revue d'art DADA. Ce numéro est consacré au grand Edgar Degas. Artiste que j'apprécie beaucoup, j'ai pris énormément de plaisir à lire cette revue de 52 pages.
Avec son format très pratique, ses illustrations attrayantes et ses textes qui les accompagnent, nous parcourons la vie artistique du peintre et sculpteur.
L'idée prédominante de l'artiste: comment saisir aux mieux le mouvement? Ses travaux et ses recherches sont illustrés à travers ses oeuvres majeures. On peut voir quelques croquis qui lui permettaient notamment d'étudier les postures des danseuses, et aussi ses sculptures qu'il réalisait pour améliorer son travail en peinture, mais surtout pour s'exercer en 3D afin d'étudier encore mieux les mouvements dans l'espace.
Contrairement aux autres, Degas n'aimait pas peindre en plein air, mais préférait imaginer les scènes et les peindre dans son atelier. En quelques pages, nous comprenons très vite la manière de travailler de l'artiste: il imagine les scènes qu'il dessine. Il travaille beaucoup de mémoire ou grâce à son imagination. « Un vrai maître de ballet qui compose ses chorégraphies ».
La femme reste le sujet préféré de Degas et à travers cette revue, nous comprenons bien qu'il se consacre surtout aux scènes de la vie quotidienne.
Très souvent incompris par les critiques et par le public, l'artiste ne cesse de poursuivre ses oeuvres en tentant d'atteindre ses propres buts.
J'ai aimé la double page ABCD'art où chaque lettre de l'alphabet constitue un mot clé de la vie de l'artiste avec une courte explication.
Plusieurs pages sont ensuite consacrées à apprendre à capter le mouvement comme l'étudiait Degas. Ici il s'agit d'apprendre à faire un croquis rapide à partir d'une photo. On apprend également à cadrer les scènes en plongée ou contre-plongée, prendre le sujet objectivement ou avec un regard subjectif comme s'amusait à le faire Degas pour la composition de ses oeuvres.
Les quelques dernières pages sont consacrées à l'actualité artistique où nous pouvons découvrir des artistes actuellement en exposition.
Et comme c'est agréable de lire une revue qui ne contient pas une seule page de publicité!
J'ai trouvé le tout très bien expliqué, je ne me suis pas ennuyée une seule fois. Cette revue permet de connaître rapidement un artiste ou un thème en quelques pages.
Je remercie bien chaleureusement Babelio et les éditions AROLA qui m'ont permis de faire cette belle découverte!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          394
elliedenormandie
  16 décembre 2017
Je remercie Babelio pour l'organisation des masses critiques et les éditions Arola.
Encore une magnifique revue ! Cette fois, elle est dédiée à Edgar Degas, le peintre des danseuses comme l'avait surnommé son ami Manet.
Ce numéro est riche et très documenté. On y apprend que Degas est un acharné du travail, il maîtrise plusieurs techniques : le dessin, la peinture, la sculpture et le pastel. Il a même créé sa technique à lui : le pastel sur monotype.
Edgar Degas est connu pour ses peintures sur les danseuses mais il a fait bien d'autres choses auparavant.
A 16 ans, au lycée, il bénéficie des conseils d'un Maître de la peinture : Jean-Auguste-Dominique Ingres (oui oui, celui qui a peint la Grande Odalisque). Cette rencontre est le déclic ! Degas travaille comme un forcené, il dessine sans cesse jusqu'à atteindre la perfection, donner le mouvement à ses croquis. Et le mouvement, c'est ce qui le passionne.
Au fil du temps, il s'est exercé sur des chevaux, des nues, jusqu'à travailler sur les danseuses et le monde du ballet.
Je ne vais pas raconter sa vie, ce serait spoiler ...
Je vous encourage à la lire.
Edgar Degas est l'un de mes peintres préférés, j'ai été heureuse de pouvoir lire la revue qui lui est consacrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
JmlyrJmlyr   03 décembre 2017
Cet amour du trait commence à éloigner Degas des impressionnistes. Ces derniers rejettent vigoureusement sa "science du dessin". Degas leur rétorquera, moqueur : " La couleur, on s'en tire toujours d'affaire, mais la ligne, comme c'est difficile, toujours."(…)

Loin des impressionnistes, Degas continue à expérimenter . Il n'aura jamais partagé leur amour pour le paysage mais aura, comme eux, rejeté l'art classique et cherché de nouvelles manières de peindre la vie qui l'entoure. L'art de Degas est à son image : indépendant et singulier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
JmlyrJmlyr   03 décembre 2017
Refusés ! En 1874, Monet, Renoir, Degas et quelques autres artistes en ont assez de voir leurs œuvres interdites au Salon officiel, organisé chaque année par l'Académies des beaux-arts. Il décident de monter leur propre exposition et bien vite, leur groupe sera connu sous un nom désormais célèbre : les impressionnistes. Ce qui les rassemble ? Le rejet de l'art classique.
Commenter  J’apprécie          240
ColetteColette   25 décembre 2017
À la fin du XIXe siècle, il semble bien que Degas soit le premier artiste à s’intéresser aux femmes et à leur rendre un si large hommage, qu’elles soient connues ou anonymes, riches ou pauvres, talentueuses ou travailleuses.
Commenter  J’apprécie          270
ColetteColette   02 décembre 2017
Arabesques, lignes virevoltantes et traits palpitants : le crayon de Degas danse autant que certains de ses modèles. À l’instar des ballerines, il s’exerce depuis l’enfance. Il fera du dessin la base de son œuvre...
Commenter  J’apprécie          240
ColetteColette   02 décembre 2017
« Il faut copier et recopier les maîtres et ce n’est qu’après avoir donné toutes les preuves d’un bon copiste qu’il pourra raisonnablement vous être permis de faire un radis d’après nature. »
Commenter  J’apprécie          240
autres livres classés : impressionnismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le tableau mystère [1]

1. Quel écrivain et journaliste a passé une grande partie de son enfance au château du Clos Lucé à Amboise ?

François de Closets
Jules Vallès
Louis Aragon
Gonzague Saint Bris

7 questions
267 lecteurs ont répondu
Thèmes : déduction , peinture , mystèreCréer un quiz sur ce livre