AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791037505859
317 pages
Les Arènes (17/03/2022)
3.53/5   15 notes
Résumé :
David Sterling, la quarantaine, est capitaine de police au 3e district de la police judiciaire de Paris.
Directeur d’enquête sur le meurtre d’une jeune femme tuée à l’arme blanche sur les berges de la Seine, il pressent dès le départ une affaire hors du commun. La suite des événements va lui donner raison. Car les meurtres de femmes – toutes jeunes, blondes et menues - s’enchaînent, commis dans des arrondissements de la compétence du 3e DPJ. Est-ce un hasard... >Voir plus
Que lire après Le chat qui ne pouvait pas tournerVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Merci aux éditions Equinox Les arènes pour l'envoi de ce livre.
Je ne suis pas une grande lectrice de policiers et pourtant, j'ai beaucoup aimé ce roman d'Anne Dhoquois. Son capitaine de police David Sterling a tout d'un grand chef d'enquête : séduisant et à la fois plein de fêlures, on n'en friserait presque le cliché. Et pourtant, cela fonctionne!
Dotée d'un style d'écriture au talent indéniable, Anne Dhoquois nous embarque dans le monde du crime parisien comme si on y était. Et c'est presque déçue d'avoir déjà fini ce roman que je referme ce livre.
Un mot de l'éditeur nous informait, par une plaquette insérée dans le livre, de la parution prochaine de deux autres romans policiers de l'autrice, romans construits également sur le même univers avec son David Sterling comme héros récurrent. J'avoue que cela ne me laisse pas indifférente et que je ne manquerai de guetter l'apparition de ces deux autres ouvrages sur les rayons de ma librairie!
Commenter  J’apprécie          100
C'est un polar au titre bizarre que j'ai gagné cette fois-ci au concours Babélio : « le chat qui ne pouvait pas tourner », d'Anne Dhoquois. J'ai bien aimé la couverture colorée un peu BD, et le pitch me semblait pas mal : un séduisant capitaine de la Police parisienne enquête sur une série de meurtres de femmes blondes à l'arme blanche. Leur point commun ? Ils ont tous eu lieu sur son périmètre de la rive gauche. Quelqu'un voudrait 'il le faire tourner en bourrique (j'essaie de trouver un lien avec le titre bizarre) ?
Au final c'est pas mal, mais pas transcendant non plus : il y a plein de personnages qui sont posés, mais un peu trop rapidement pour que l'on s'y attache et qu'on trouve un liant dans tout ça ; L'enquête est longue, pour finalement suivre des pistes que l'on sait fausses dès le début. Et il y a des moments où l'ensemble tire vraiment en longueur… mais bon, le personnage principal (le séduisant capitaine de la Police parisienne pour ceux qui aurait déjà oublié) est suffisamment tordu et insupportable pour qu'on ait envie de le suivre.
Bref, à vous de voir.
Commenter  J’apprécie          60
Il y a longtemps que je n'avais eu sous les yeux un roman aussi mauvais. Je suis très étonnée qu'il soit publié par les Arènes, où j'ai découvert des pépites de grande qualité. Les seuls passages bien écrits sont... les citations avant chaque chapitre ! Je n'ai d'ailleurs très vite tourné les pages que pour le plaisir de ces citations (Gide, La Rochefoucault, Desproges...). Et même en n 'attrapant que 3 mots de l'auteure par-ci par-là, et quelques phrases dans les chapitres dédiés au meurtrier (plus resserrés et moins rébarbatifs que le reste) j'ai réussi à deviner le coupable. Pour le reste, c'est descriptif, bourré de poncifs, une énigme lue et relue et cousue de fil blanc, des personnages tellement stéréotypés et superficiels qu'ils en deviennent invraisemblables, et aucun style. Très grosse déception.
Commenter  J’apprécie          31
Un flic dans la brume

Paris, des femmes retrouvées sauvagement poignardées, un flic désabusé et alcoolique, un résumé qui fait penser à des centaines d'autres polars déjà présents en librairie et c'est bien le problème de ce premier polar.

La première enquête de David Sterling, bien que de facture honnête dans son ensemble, souffre de deux défauts qui ne sont en rien rédhibitoires mais qui empêcheront tout amateur de polar de lui trouver un quelconque intérêt. Dès les prémices de l'enquête, le lecteur comprend qu'il est face à un polar d'un classicisme absolu. Un classicisme qui n'a rien de déméritant en soi mais dont il aurait fallu parvenir à se détacher afin de proposer quelque chose de plus original, qui aurait permis au récit de se démarquer du reste de la production littéraire policière.

Le second défaut tient surtout au portrait du capitaine Sterling trop scolaire pour être vraiment convaincant. Un flic solitaire, à la belle gueule fatigué, désabusé par la société dans laquelle il ne fait que passer pour ramasser les pires horreurs, captif d'une colère dont il ignore l'origine et légèrement alcoolique. Une description qui, sans être honteuse, correspond à des dizaines d'autres personnages de roman et à laquelle l'autrice ne parvient pas à donner une réelle consistance malgré ses efforts louables.

Ces défauts n'empêchent pas de passer un bon moment. L'intrigue se suit sans déplaisir à travers des chapitres rythmés, des suspects et des fausses pistes jusqu'à un final malheureusement prévisible. La conclusion est à la hauteur du récit, sans originalité mais honnête dans sa proposition.

Un polar à réserver aux lecteurs curieux de découvrir le genre. Mais dont le côté classique et scolaire empêchera tout autre lecteur plus assidu d'y trouver son compte.

Lien : https://culturevsnews.com/
Commenter  J’apprécie          10
Un polar rythmé et vivant, qui se lit d'une traite !
Des personnages attachants : Sterling et son équipe, que l'on a très envie de retrouver dans un prochain roman.
Une intrigue urbaine, moderne qui se conjugue à une réflexion plus générale sur le sens de l'existence.
Bref, un très bon moment de lecture !

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
"Le sexe apaise les tensions,
l'amour les provoque."

Woody Allen
Commenter  J’apprécie          30
(...) plus tu vieillis plus le monde autour de toi rajeunit.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (27) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2901 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}