AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2930402083
Éditeur : Aden Editions (13/01/2005)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :

Durant " l'Age d'Or " de la piraterie, entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, des équipages composés des premiers rebelles prolétariens et des exclus de la civilisation, pillèrent les voies maritimes entre l'Europe et l'Amérique. Ils opéraient depuis des enclaves terrestres, des ports libres, des " utopies pirates " situées sur des îles ou le long des côtes, hors de portée de toute civilisation. Depuis c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bequelune
  28 mai 2015
Le collectif "Do or Die" propose une vision originale et politique des pirates : ils seraient les premiers prolétariens, révoltés de l'histoire, ancêtres des anarchistes en quelque sorte qui auraient réalisés sur mer et dans les iles les idéaux libertaires.
Le livre est organisé en chapitres très courts qui traitent à chaque fois d'une thématique : le partage des richesses, la place des femmes, l'homosexualité, les liens entre pirates et peuples autochtones...
Le livre est intéressant parce qu'il ouvre des réflexions. Il politise l'envie de vivre hors cadre des pirates et boucaniers du 16e siècle.
Mais je trouve qu'il est souvent à la limite de la malhonnêteté intellectuelle quand il est très sélectif dans ses sources et exemples choisis. Par exemple, il nous dit que les pirates étaient démocratiques parce qu'ils élisaient leur capitaine, et que celui ci était révocable à tout moment. Comme preuve, ils citent une sorte de charte d'un navire pirate.
Sauf que, si on a lu comme moi d'autres livres sur les pirates, et cette fois des livres faits par des historiens (Jean-Pierre Moreau par ex, qui me semble être la référence en France), on sait que ce fonctionnement démocratique sur un navire pirate n'était effectif que dans les cas où le navire appartenait à l'équipage... ce qui était évidemment assez rare.
Ce n'est qu'un exemple, je pourrais en trouver quasiment pour chaque chapitre tant le procédé se répète : les auteurs se servent d'un ou deux exemples isolés pour généraliser et affirmer que "les pirates sont ceci ou cela". Sauf que un ou deux exemples chez les pirates ne signifient pas que la majorité de la piraterie ait été comme cela...
C'est pareil pour les sources : il y a bien quelques historiens qui ont défendu la thèse des pirates libertaires. Christopher Hill pour ne citer qu'un des plus connus. Mais leur thèse, produite dans le contexte post-68, a assez mal résisté aux très nombreux textes retrouvés depuis. Pourquoi alors, dans Bastions pirates, ne citer que ce genre de sources ? C'est un peu facile de fermer les yeux sur tous les travaux qui ne vont pas dans le sens de ses propos.
Bon je met quand même 3/5 à ce petit bouquin parce qu'il est bien écrit, qu'il ouvre plein de pistes de réflexions intéressantes, qu'il est assez complet au niveau des sujets abordés, et que l'air de rien il donne envie d'en savoir davantage sur les pirates ! Même si, en en apprenant davantage, on remet en cause ce premier livre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Madamedub
  09 septembre 2012
Ce court essai, que l'on doit au collectif de libertaires anglais Do or Die (qui publie la revue d'écologie radicale du même nom), revient sur la philosophie de liberté adoptée par certains pirates qui ont sévi entre les XVIIe et XVIIIe siècles.
Après la reprise du contexte de la piraterie ainsi que les principales définitions du genre, le collectif insiste donc sur ces microsociétés anarchistes érigées en » Zones d'Autonomie Temporaire » en permanente opposition à tous les ordres établis sur la terre ferme (esclavagisme, capitalisme, monarchisme, religion…).
Texte relativement engagé et axé socialement, il permet d'enrichir le lecteur sur encore un autre aspect minoritaire d'un certain « Pirate Moderne » profondément anarchiste, libertaire et doté d'une immense soif de liberté, à l'image, peut être des mers qu'il sillonne, qui ne correspond à aucune réalité mais bien à un pur fantasme philosophique.

Lien : http://madamedub.com/WordPre..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
stekasteka   17 février 2014
Durant la seconde moitié du XVIIème siècle, les îles Caraïbes constituent un melting-pot d'immigrants rebelles et paupérisés venant du monde entier. Il y a là des milliers de déportés Irlandais, des mendiants de Liverpool, des prisonniers royalistes écossais, des pirates capturés dans les eaux anglaises, des bandits écossais, des Huguenots français exilés, des dissidents religieux hors-la-loi, et des prisonniers capturés lors de divers soulèvements et complots contre le roi d'Angleterre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : piratesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1665 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre