AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2707175625
Éditeur : La Découverte (11/09/2014)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Bien plus de Français qu'on ne l'imagine vivent déjà selon une échelle des valeurs différente de celle qu'impose la société actuelle. Plus ou moins radicalement, ils se sont détachés du modèle productiviste et consumériste qui nous étouffe. Guidés par un idéal lesté de pragmatisme, ces défricheurs d'un monde nouveau expérimentent et innovent dans des domaines fort divers. Certains, souvent en rupture franche avec la société, vivent dans des yourtes ou dans des " hab... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
wellibus2
  12 mai 2016
Copeaux Cabana et ses charpentiers, Equiphoria et ses chevaux thérapeutes, Kokopelli et ses semences libres de droit : autant de "défricheurs" que nous présente ici le journaliste et essayiste Eric Dupin. le panorama de ces initiatives est riche mais souvent trop rapide. L'intérêt du livre réside plutôt dans l'articulation permanente entre réflexions et expériences concrètes. Evitant l'écueil de la seule juxtaposition, Eric Dupin présente d'abord les acteurs, parcourant le spectre qui va des écolos libertaires aux alterentrepreneurs, puis les secteurs d'innovation, de l'alimentation à l'éducation, avant de s'interroger sur un possible changement d'échelle.
Un brin agaçant lorsqu'il fait mine de découvrir le dynamisme de "la France qui innove", Dupin pose les bonnes questions : la récupération de ces alternatives par le néolibéralisme, le profil sociologique très homogène de ses acteurs et la difficulté à mettre en pratique la "sobriété heureuse". La théorie de l'essaimage, qui veut que ces initiatives finissent par se diffuser dans toute la société, a peu de chance de se concrétiser, conclut l'auteur. Mais sans désespérer : la transition passera nécessairement par "un combat politique dont la dimension culturelle est essentielle". Et les défricheurs en sont les protagonistes.
Lien : http://www.alternatives-econ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Chantalka
  31 mai 2016
Tour d'horizon intéressant de cette France silencieuse et laborieuse, qui explore des voies nouvelles pour vivre. L'auteur ne se contente pas d'une description des projets mais il livre aussi son analyse. Quand le bandeau entourant le livre annonce " la France qui innove vraiment", je trouve cela excessif. Mais les initiatives montrent surtout que l'on gagne à s'interroger sur nos choix de vie qui sont souvent dictés par le courant de la société qui nous entoure. Sommes-nous toujours cohérents avec nous-mêmes?
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   28 avril 2016
Soyons toutefois très attentifs à ne pas verser dans la caricature si souvent peinte des «bobos». Sous ce vocable, devenu une injure trop commode, on amalgame des positions sociales et des attitudes idéologiques extrêmement diverses. Les «bourgeois bohèmes», friqués et snobs, dénoncés par la chanson de Renaud de 2006, ne sont pas du tout ceux que j’ai croisés au cours de ce voyage. Il faudrait plutôt parler de «petits bobos», de personnes dotées d’un bon niveau culturel, mais de faibles ressources économiques. Surtout, les défricheurs se caractérisent par la cohérence entre leurs paroles et leurs actes, alors que les «bobos» honnis manifestent une coupable hypocrisie, laissant s’installer une dangereuse distance entre leurs bons sentiments et leurs pratiques sociales (...)
A vrai dire, la cohorte des défricheurs appartient à une certaine élite au sens propre du terme. Elle ne brille pas par sa supériorité en termes d’argent ou de pouvoir, mais peut se revendiquer d’appartenir au groupe des «meilleurs» du point de vue de l’éthique sociale et écologique. Le «mouvement convivialiste» dont parle Patrick Viveret est composé de ceux qui ont compris que la «joie» est un «sentiment beaucoup plus profond que le plaisir». La première, «à la jonction d’un chemin personnel et d’une transformation sociétale», apporte plénitude et apaisement, tandis que le second, exigeant toujours plus d’excitations, est générateur de frustrations sans cesse renouvelées. Encore faut-il reconnaître qu’atteindre une telle sagesse n’est pas si facile. Cela suppose d’avoir décidé d’opérer un travail exigeant sur soi et de l’avoir mené à bien. C’est en ce sens que cette mouvance peut être qualifiée d’élitiste (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
wellibus2wellibus2   12 mai 2016
Un vrai changement social et écologique passe obligatoirement par un combat politique dont la dimension culturelle est essentielle. Or, sur ce plan, la bataille est à peine engagée. Le modèle consumériste continue de séduire le plus grand nombre. 
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Eric Dupin (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Dupin
Les Matins de France Culture - La Gauche et la sécurité
autres livres classés : alternativeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
85 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre