AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812314753
Éditeur : Editions du Chêne (16/12/2015)

Note moyenne : 4.54/5 (sur 84 notes)
Résumé :
La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme…
Un texte fondateur, dont tout le monde connaît le titre, mais qui peut se vanter de l’avoir déjà lu, et surtout, saisi en profondeur ?
Cet ouvrage se propose de relire ces 30 articles capitaux à la lumière d’illustrations qui rappellent, dans le contexte actuel, l’importance et la force de l’image.

30 artistes contemporains illustrent et donnent corps à ce texte essentiel, pilier de notre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (60) Voir plus Ajouter une critique
babounette
  24 avril 2016
Je me suis offert "La déclaration universelle des droits de l'homme" illustrée parce que je pense que tout un chacun devrait l'avoir chez lui. Voilà qui est fait pour moi, d'autant plus que ce tout petit livre est malgré tout géant pour son contenu. Son prix est dérisoire, 2,90€, donc pas d'excuse pour ne pas se l'offrir ou l'offrir. Outre les textes qu'il contient et que tout le monde est sensé connaître, il est illustré par des oeuvres d'artistes multiples.
Je pense que si toutes ces déclarations étaient respectées dans tous les pays, y compris dans les pays dits démocratiques (non non, ces pays-là ne respectent pas toujours ces déclarations), le monde serait bien plus humain.
Commenter  J’apprécie          642
Erveine
  11 décembre 2015
Mon image préférée se réfère à l’article 13, illustré par Marc Boutavant sur la libre circulation des personnes ; puisse le monde s’universaliser de cette façon !
Tandis que le chat de Louis Thomas, remplacé par un teckel grelottant est parti en exil, article 9.
En 20, celui de Geluck s’insurge et part rejoindre l’association des ours, ouï-dire illustré par Grégory Blot.
L’illustration de Julien Rossire nous éclaire sur le droit de vote, article 21 qui doit s’exprimer par des élections honnêtes, à des périodes données et à l’abri des indiscrétions.
Cyrille Bertin nous évalue l’article 8, en pesée sur la balance qui nous rappelle que toute personne à droit à un recours par devant les juridictions nationales pour faire valoir ses droits.
Nicolas Bannister illustre lui, avec beaucoup de clairvoyance l’article 23 du droit au travail et soupèse avec rigueur la parité qui n’est pas respectée... rire... jaune... mais que toute personne a le droit de fonder, avec d’autres, un syndicat...
Guerlais Gérarld, toujours en vacances ! Article 24 sur le droit aux loisirs et que : y a des limites ! pour la durée du travail comme pour les congés payés.
Article 25 interprété par Pascal Valdès qui nous caricature, il a le droit, le service de l’ordre en action, auprès d’un SDF un peu gris, pour illustrer le droit de toute personne au logement, à l’habillement, bref, je dirai à conserver sa dignité, par ces temps de chômage...puis la protection sociale pour l’enfance.
Béatrice Bourloton nous illustre l’article 28 sur le thème du droit et de la sécurité des personnes et je comprends qu’elle trouve refuge auprès de son chat borgne, Dorian qui lui ronronne doucement le thème de son prochain livre jeunesse ; je vous l'parierais !
Jazzi nous rappelle que l’individu à des droits mais aussi des devoirs ; ça c’est toujours bon à savoir, des devoirs et des libertés, sans entraver celle d’autrui, la liberté, bien évidemment. Le voisin du dessus qui... pis celui d’en bas qu’a... Bon voilà ! J’ai cité les plus belles...
Mais non !... Vous les lirez vous-mêmes. Tiens ! Le droit de lire en 26 par Pelon Sébastien sur l’éducation pour faciliter l’amitié entre toutes les nations et les groupes raciaux ou religieux etc.
Quand même, je préfère toujours le 13, à cause du dessin et histoire de voyager à travers le monde.
En ce qui concerne les citations, c’est le cri de Victor Hugo que j’entends le mieux, Simone Weil et celui de John Donne que je médite encore :
« Aucun homme n’est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l’ensemble ; si la mer emporte une motte de terre, l’Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de tes amis ou le tien ; la mort de tout homme me diminue, parce que j’appartiens au genre humain ; aussi n’envoie jamais demander pour qui sonne le glas : c’est pour toi qu’il sonne. »
Il est beau, il est bien ce livre créé sous l’impulsion des éditions du Chêne et en réponse aux attentats qui ne sauraient trouver de justification possible. C’est une bonne idée que de relayer les droits de l’homme à condition cependant que nous soyons en mesure de les mettre en application, car je me demande si nous sommes prêts à suspendre la marche du progrès pour nous tourner vers plus d’humanité comme le préconisait Claude Lévi-Strauss. Merci Babelio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          522
gouelan
  15 décembre 2015
On peut être petit et exprimer de belles choses en mots et en images. C'est le cas de ce livret.
J'ai aimé tout particulièrement trois illustrations :
Celle de l'article 3 : " Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne."
Protéger la vie d'un enfant, face à la violence, à la guerre. Le but de l'homme est de donner la vie, de la préserver, de la rendre chaleureuse, pas de donner la mort.
Celle de l'article 18; "Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion..."
La liberté de pensée, qui apaise, qui rend libre, qui rend plus fort, plus digne...
Celle de l'article 9; " Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé..."
Un homme qui se retrouve seul face à la tourmente, à l'abri de rien, avec pour seul compagnon, un chien...
Quelle merveilleuse façon d'aborder et de redécouvrir la déclaration universelle des droits de l'homme. Lire et faire partager ce petit livre, c'est une façon aussi de résister à l'obscurantisme. Des mots, des images, des textes de grands auteurs, tels que Victor Hugo, qui sont autant de boucliers contre la barbarie, contre l'ignorance et l'aveuglement.
Un petit livre accessible au plus grand nombre, car les illustrations suffisent à évoquer une idée, à amener un échange. Un livre qui déclare que l'homme a des droits, qu'il faut les connaitre et les respecter, sinon ce n'est plus la Vie, c'est l'obscurité, le néant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
TheWind
  23 décembre 2015
« Rien à déclarer ?
- Si !! Les droits de l'homme »

J'adore ce premier message d'introduction.
Ça lui donne tout de suite un air volontaire et décidé à ce petit livre, publié par les éditions Chêne.
Et c'est comme ça sur toutes les pages. Faut pas rigoler avec la Déclaration des Droits de l'Homme parce que c'est direct, ça prend pas de pincettes, ça en jette, si je puis m'exprimer ainsi.
Le premier qui ose affirmer le contraire de tout ce qui est écrit dans cette Déclaration là, je lui souhaite bien du courage. Parce que croyez-moi, il va avoir droit à un traitement de faveur.
On va le fusiller du regard, lui dérouler le tapis rouge de la honte, lui lancer des fleurs (et ça, ça a l'air de rien comme ça, mais si c'est des roses, ça peut picoter un peu), on va lui écrire sur tous ses murs avec des craies de toutes les couleurs, on va lui envoyer des ours polaires à ses trousses ( ouh ça fait vraiment peur, ça!) , on va lui crier dessus jusqu'à ce qu'il demande pitié et et qu'il dise pardon aussi. Et vous savez ce qu'on va crier ?
Je suis certaine que vous le savez déjà.
Oui bien sûr on va lui déclamer ce fameux texte : la Déclaration universelle des droits de l'homme. Et au passage aussi, quelques pensées philosophiques . On va lui balancer à la figure du Victor Hugo, du Voltaire, du Condorcet, du Confucius, du Nietzche, du Jean-Jacques Rousseau, du Simone Weil...(oui, bon je m'arrête là..ça va être un peu long sinon et puis si vous avez envie d'avoir la liste complète de tous les auteurs cités dans ce livre, je vous conseille de l'acheter !)
Et si jamais il met beaucoup de temps à comprendre, parce qu'il fait l'idiot à pas vouloir comprendre (bah oui, c'est vrai, elle est simple cette déclaration, elle utilise très peu de mots savants ; à part « immixtion », tous les autres mots sont à la portée de TOUT le monde) ..eh bien, on lui fera plein de dessins ! C'est joli les dessins et c'est tout aussi significatif.
Des dessins humoristiques, des dessins émouvants, des dessins caricaturaux, des dessins symboliques, des dessins qui donnent envie de pleurer, qui donnent envie de chanter, qui donnent envie de danser, des dessins qui réveillent les consciences, des dessins qui scandent la Liberté, l' Égalité et la Fraternité.

- Rien à déclarer, alors ?
- Si ! Un grand merci aux éditions du Chêne et à Babelio, aussi bien sûr !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          365
Josephine2
  10 décembre 2015
J’ai reçu ce petit opus dans le cadre d’une masse critique privilégiée. Je tiens à remercier tout particulièrement Babelio et Fabienne KRIEGEL, Directrice Générale des éditions du Chêne, pour m’avoir permis de découvrir ce petit livre et de la très belle lettre qui accompagnait cet envoi.
2.90 € est le prix de ce livre que tout le monde devrait avoir chez soi, à son chevet pour pouvoir s’y plonger à tout moment de l’année.
Cette « déclaration universelle des droits de l’homme » datant de 1948 est un très bel objet. D’abord de par les illustrations – à ce titre, je tiens à remercier tous les illustrateurs qui ont bien voulu participer à cette édition – et aussi, parce que qui connaît vraiment les 30 articles de cette déclaration ?
A partir d’aujourd’hui, vous n’aurez plus d’excuse. J’aurai grand plaisir à partager ce petit livre avec ma petite fille, dès qu’elle en aura l’âge.
« Ce livre est à mettre entre toutes les mains, il doit circuler en tous lieux, il est pour tous les âges. Il est notre bouclier contre la barbarie. Il est un outil pour lutter contre les idées qui font perdre toute humanité. » - Fabienne KRIEGEL
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
JIEMDEJIEMDE   08 décembre 2015
Mais ce qu'il y a de particulièrement néfaste à imposer silence à l'expression d'une opinion, c'est que cela revient à voler l'humanité : tant la postérité que la génération présente, les détracteurs de cette opinion davantage encore que ses détenteurs. Si l'opinion est juste, on les prive de l'occasion d'échanger l'erreur pour la vérité ; si elle est fausse, ils perdent un bénéfice presque aussi considérable : une perception plus claire et une impression plus vive de la liberté que produit sa confrontation avec l'erreur.
John Stuart Mill, De la liberté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
TheWindTheWind   15 décembre 2015
" Je me tourne en ce moment vers tous les peuples qui ne sont pas encore dotés des droits et des libertés fondamentaux de l'homme [...] car nous n'avons pas travaillé pour nous seuls, nous avons travaillé pour l'humanité toute entière."

René Cassin, discours de l'Assemblée générale des Nations Unies à la veille de la Déclaration universelle, 9 décembre 1948
Commenter  J’apprécie          210
mlseditionsmlseditions   11 décembre 2015
Il faut 20 ans pour mener l'homme de l'état de plante où il est dans le ventre de sa mère, et de l'état de pur animal, qui est le partage de sa première enfance, jusqu'à celui où la maturité commence à joindre. Il a fallu trente siècles pour connaître un peu sa structure. Il faudrait l'éternité pour connaître quelque chose de son âme. Il ne faut qu'un instant pour le tuer. (VOltaire)
Commenter  J’apprécie          130
gouelangouelan   15 décembre 2015
Aucun homme n'est une île, un tout, complet en soi; tout homme est un fragment de continent, une partie de l'ensemble; si la mer emporte une motte de terre, l'Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de tes amis ou le tien; la mort de tout homme me diminue, parc que j'appartiens au genre humain; aussi n'envoie jamais demander pour qui sonne le glas : " C'est pour toi qu'il sonne. "

John Donne, 1624.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
babel95babel95   03 janvier 2016
"Aucun homme n'est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l'ensemble ; si la mer emporte une motte de terre, l'Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de tes amis ou le tien ; la mort de tout homme me diminue, parce que j'appartiens au genre humain ; aussi n'envoie jamais demander pour qui sonne le glas : c'est pour toi qu'il sonne."

John Donne Devotions upon Emergent occasions, and several steps in my sickness (1624)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : droitsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1701 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..