AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 230204794X
Éditeur : Soleil (16/12/2015)

Note moyenne : 3.23/5 (sur 43 notes)
Résumé :
À l’heure de commémorer les 40 ans du Cheval d’Orgueil, Bertrand Galic et Marc Lizano proposent l’unique adaptation en bande dessinée de ce best-seller. Un petit bijou scintillant de charme et de sensibilité.

Récit autobiographique, Le Cheval d’Orgueil de Pierre-Jakez Hélias a rencontré un succès phénoménal en librairie (près de 2 millions d’exemplaires circulent à ce jour dans le monde).
Cette oeuvre, qui brille par son authenticité et sa forc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  24 juillet 2017
Eh bien voilà... Lorsque vous irez faire vos besoins...
... Rappelez-vous ceci...
... Quand il est question de chier, mettez-vous le nez au vent pour qu'il chasse la mauvaise odeur derrière vous...
Quand il est question seulement de pisser, mettez-vous le cul au vent pour qu'il chasse l'urine devant vous...
Si vous ne faites pas attention à cela, vous risquez de prendre de la mauvaise odeur plein votre nez et de l'urine plein votre pantalon.
Je ne soufflerai mot de cette leçon à ma mère.... Que dois-je encore savoir des choses de la vie, Grand-père ?
Le plus important, mon petit Pierre... le plus important...
... Pour éviter d'avoir l'estomac dans les talons, il vous faudra travailler... Courbez alors l'échine autant qu'il le faut...
... Pour avoir votre pitance et celle de votre maisonnée...
Mais jamais plus bas, vous m'entendez ? Jamais plus bas ! Quand bien même vous le commanderait la plus grosse tête qui vit en ce monde !!!
Ce n'est pas parce qu'on est pauvre qu'on a pas sa fierté. Nous aussi avons le droit à l'orgueil et à la dignité !
P44 & 45
Conseils, moralités dispensés sous forme de fabulette.
Ptiteuf avant l'heure, avec béret sans la houppette
C'est beaucoup trop haut tant pis
Pas envie de me casser le cou
Vous n'avez qu'à y aller vous même
Je préfère les oeufs de poule aux oeufs de pie
Vous viendrez en chercher avec moi si ça vous dit !
Pas envie de me geler les madigoù
Ni l'heure de rencontrer l'ankou
Il pleut sur le mont Gerbier des joncs, du coup
J'ai cherché connections et j'ai du boire un coup....
Bien à vous..... Kenavo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          552
Erveine
  26 février 2016
Hue ! Cheval d'orgueil. Que tu es beau ! de noir et blanc vêtu, mais aussi coloré. Par exemple : de quelle couleur est le renard ? Orange flamboyant. Les animaux parlent au même titre que vous et moi mais le courant passe, sans coupure et le sens coule, comme de source. Ainsi, le renard rencontre dame Poulette qui cours à son mariage et le chasseur qui court aussi n'a rien d'autre en tête que les festivités qui l'attendent, car tant pour l'un que l'autre, aujourd'hui, la chasse se doit d'attendre. Les dialogues son succincts, normal, c'est une BD. Mais il n'eut pas fallu non plus les faire plus denses car l'image y suffit. Bravade, bavarde et plus encore, le figuratif nous joue l'image qui nous entraîne au-delà du simple champ visuel. Tendre, mais sérieux, amusant, mais attachant, la guerre de 14-18 nous éclate en plein silence, des éclairs rougeoyants aux simultanés rouge-sang. La Bretagne égraine son temps, le bon et le mauvais d'antan. La prégnance familiale nous renaît familière, des pères et des grands-pères aux esprits de rigueur et grandeur d'âme, autant dire de respect ; et je n'en suis qu'à la page 30… Judicieux ! Un petit clin d'oeil aux bulles. Rectangulaires, avec changement d'écriture pour le langage châtié, cursives seyantes plus attachées dans les rangs supérieurs et majuscules pour l'ordinaire, langagier dit populaire, idem, mais bulleux et nuageux, pour les onomatopées. Tout y est savamment réfléchi et je n'en suis qu'à la page… la dernière, déjà. Je m'en vais, comme un bon met, le laisser reposer pour le mieux goûter une autre fois.
Un deux trois Soleil Editions, de la collection Noctambule, mon merci ainsi qu'à Babelio pour ce bel ouvrage reçu dans le cadre de l'opération masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
Foxfire
  03 mars 2016
Je n'avais jamais eu envie de lire Pierre Jakez Helias, non par manque d'intérêt pour son univers, mais plutôt parce qu'il m'apparaissait (simple préjugé de ma part) comme un auteur daté. Lorsque Babelio m'a proposé de recevoir, dans le cadre d'une opération masse critique privilégiée, l'adaptation sous forme de bande dessinée du plus grand succès d'Helias, j'ai sauté sur l'occasion afin de savoir si cela me donnerait envie de dépasser mon a priori.
D'un point de vue formel "le cheval d'orgueil" est une vraie réussite, un grand plaisir pour l'oeil. le trait de Lizano est très agréable, tout en rondeur, à la fois simple et détaillé. le dessin est d'une grande finesse et d'une belle sobriété. La mise en couleurs est originale et donne une tonalité très personnelle à l'ouvrage. Dans ces planches sépia, les quelques éclats de couleurs vives marquent la rétine.
Je suis un peu moins convaincue par le scénario. Il faut dire que synthétiser un pavé en 140 pages de bande dessinée est une entreprise délicate. Galic ne s'en sort pas si mal. Les tranches de vie de ce village breton des années 20 sont intéressantes. Les personnages sont attachants et bien caractérisés. le lecteur prend plaisir à les suivre dans leur quotidien. Et les quelques incursions du folklore dans le récit lui donne une teinte originale.
Suivre le petit Pierre de l'enfance à l'âge adulte permet de découvrir la vie quotidienne de l'époque et met en lumière le fossé qui existait alors entre le monde rural et le monde de la ville.
Ma déception vient du fait que le récit est tellement resserré que j'ai eu l'impression que tout n'était qu'effleuré. A peine a-t-on le temps de découvrir le monde du Pierre enfant, sa famille, ses copains, son école... que déjà, il se retrouve au lycée. Et là également, tout va très vite, trop vite, et nous voilà déjà à la fin. En fait, je trouve qu'une adaptation en deux tomes aurait été plus judicieuse (un tome sur l'enfance et un autre à partir de l'arrivée en ville).
Finalement, que j'ai été déçue de n'en avoir pas eu assez est plutôt bon signe. Et si l'objectif de Galic et Lizano était de donner envie de lire Pierre Jakez Helias, le pari est gagné. Je remercie Babelio et les éditions Soleil pour cette jolie lecture, frustrante mais très plaisante.
Challenge Petits Plaisirs 2016 - 8
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Srafina
  21 février 2016
Un grand merci à Babelio et aux éditions Noctambule/Bd pour la découverte de cette jolie adaptation du « Cheval d'Orgueil ».
La bande-dessinée « Le cheval d'orgueil » est une libre adaptation du livre de Pierre Jakez Hélias, écrivain bigouden qui raconte son enfance, son adolescence , son pays, le passage de la région entre l'entre-deux guerres, à l'ère moderne. En 1980, Claude Chabrol en fit une adaptation au cinéma avec si je me souviens bien Jacques Dufilho dans le rôle du grand-père.
Personnellement je trouve que cette adaptation en Bd est bien réussie, on a l'impression qu'elle prend même l'allure d'une fable au début quand le grand-père parle de ses racines à petit Pierre, on y découvre une ambiance nostalgique et pleine d'amour en ce qu'ils ont été, sont et seront. « Nous devons avoir confiance dans les arbres et nous méfiez du vent, croire en nos racines...et poussez nos bras en avant ».
Ce sont différents tableaux de la vie de petit Pierre que nous découvrons, son apprentissage de la vie, la transmission des anciens, les règles établies par l'école républicaine avec son fameux « Il est interdit de parler breton et de cracher par terre » qui a marqué beaucoup de petits bretons. Je retrouve à travers certains dialogues, des mots, des situations, des expressions de mes anciens. C'est une vision simple et touchante de la Bretagne et de ses habitants bigoudens dans l'entre deux-guerres.
Au début les dessins basiques m'ont fait penser que ce livre était plutôt destiné à un public enfant, j'ai plus l'habitude de dessins stylisés, fouillés, mais finalement dans cette simplicité et sobriété tout en noir et rouge, je me suis laissée à découvrir l'histoire de Perig. Et je me dis que je me replongerais bien dans le livre de Per Jakez Hélias que j'ai lu il y a très longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Josephine2
  24 janvier 2016
Une histoire toute simple d'un jeune breton qui raconte son enfance et sa famille, juste après la première guerre mondiale.
L'adaptation libre de Galic & Lizano de l'oeuvre de Pierre-Jakez Hélias me laisse un peu sur ma faim. J'ai beaucoup aimé les dessins des personnages, visages tout en rondeur, ainsi que la teneur des histoires.
Simplement elle me semble un peu courtes. Elles auraient gagnées à être un peu plus étoffées. En tout cas, ça me donne envie de lire le roman : « le cheval d'Orgueil ».
Commenter  J’apprécie          230
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
kine29kine29   23 février 2016
Les femmes, émues pour certaines, brillaient comme des perles sous leurs coiffes amidonnées ... c'est l'orgueil des mâles qui a tout fait déraper, une fois n'est pas coutume...
p.17
Commenter  J’apprécie          60
kine29kine29   24 février 2016
Supportez patiemment tout ce qu'il est possible de supporter sans déshonneur.
p. 128
Commenter  J’apprécie          70
FizFiz   16 mars 2016
que sont-ils devenus, les chagrins de ma vie ?
tout ce qui m'a fait vieux est bien loin maintenant
et rien qu'en regardant cette vallée amie
je redeviens enfant
Commenter  J’apprécie          10
FizFiz   06 avril 2016
O puissance du temps ! O légères années !
Vous emportez nos pleurs, nos cris et nos regrets
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Bertrand Galic (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bertrand Galic
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
Femme qui court de Gérard de Cortanze aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/136399-divers-litterature-femme-qui-court.html
Darnand, le bourreau français tome 1 de Perna Patrice et Bédouel Fabien aux éditions Rue de Sèvres https://www.lagriffenoire.com/103195-bd-darnand-tome-1---le-bourreau-francais.html
Violette Morris (Tome 1): À abattre par tous moyens de Javi Rey et Bertrand Galic aux éditions Futuropolis https://www.lagriffenoire.com/128145-achat-bd-violette-morris-tome-1-premiere-comparution---a-abattre-par-tous-moyens.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
émission, Les coups de coeur des libraires, radio, Sud Radio, livre, bouquin, quel livre lire, libraire, librairie, La Griffe Noire, roman, polar, essai, histoire, jeunesse, BD, bande-dessinée, coup de coeur, Gérard Collard, Valérie Expert, Femme qui court, Gérard de Cortanze, éditions Albin Michel, Darnand, le bourreau français, tome 1, Perna Patrice, Bédouel Fabien, éditions Rue de Sèvres, Violette Morris, Tome 1, À abattre par tous moyens de Javi Rey, Bertrand Galic, éditions Futuropolis
+ Lire la suite
autres livres classés : bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1604 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre