AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782738154798
Odile Jacob (26/10/2022)
4.12/5   4 notes
Résumé :
« Nous vivons un véritable siècle d'or de l'astrophysique : en une vingtaine d'années, une succession de découvertes, comme nous n'en avons jamais connu dans le passé, a révolutionné nos connaissances sur l'univers...
L'histoire que nous content ces dix mille et une nuits n'est pas seulement celle de l'univers, c'est aussi notre histoire, celle de nos origines : la danse des galaxies qui engendre des vagues où naissent de nouveaux systèmes solaires, des riviè... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
JeanLibremont
  16 janvier 2023
C'est un joli livre pour découvrir comment il est convenu actuellement de comprendre la structure de l'univers en réseau avec son entrelac de galaxies et d'amas de galaxies baignant dans des fleuves de "matiere noire". Cette structure nous fut physiquement révélée récemment, notamment par les télescopes mis en orbite autour de la Terre et les astrophysiciens tentent de comprendre les forces qui en sont a l'origine et l'empechent de se déliter. Ces forces sont aussi la clé pour comprendre comment se forment les galaxies, mais aussi ce qui les empeche de s'éparpiller sous l'effet de leur propre rotation et ce qui les approvisionne en matiere pour fabriquer sans cesse de nouvelles étoiles pendant un temps bien supérieur, nous dit l'auteur, a ce qui serait possible avec uniquement la matiere fournie par le "vent stellaire" des étoiles pendant leur vie et leur explosion en supernovae a la fin de leur vie.
Tout cela est passionnant mais il est dommage que l'auteur s'abstienne de révéler au lecteur totalement néophyte que cette maniere de comprendre le fonctionnement des galaxies ainsi que l'organisation en réseau de l'univers, pour etre la plus en faveur actuellement aupres des astrophysiciens, n'est pas la seule. A la base de cette hypothese, il y a le postulat - car ce n'est qu'un postulat - de l'existence de la "matiere noire" et de son comparse "l'énergie noire". Des hypotheses alternatives existent pourtant et je me suis laissé dire que les théoriciens de la physique fondamentale tendent a ne plus tant privilégier la matiere noire. Il faut savoir que les astrophysiciens ne sont en général pas spécialistes en physique fondamentale, se contentant d'appliquer ses concepts a la compréhension de l'univers.
Je ne résiste pas a mentionner les travaux de l'astrophysicien (mais aussi mathématicien et physicien) Jean-Pierre Petit, jadis directeur de recherche au CNRS, que la communauté scientifique a décidé d'ignorer depuis une quarantaine d'années car, dans les années quatre-vingts, il eut notamment l'audace de révéler trop en avance et sur la base de calculs mathématiques cette structure en réseau de l'univers que les travaux d'Andrei Sakharov avaient déja commencé a faire entrevoir et que d'autres ont aujourd'hui "découvert" grace aux télescopes spatiaux . J-P Petit est de ces chercheurs intransigeants qui refusent la commodité explicative d'une "matiere noire" ad hoc pour présenter a une communauté scientifique toujours aussi butée une théorie alternative dite des "univers jumeaux" qui est, semble-t-il (je ne suis pas mathématicien), solidement étayée a la différence des modeles joliment emballés dans une providentielle "matiere noire".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Olloix
  30 décembre 2022
Très belle découverte que ce livre qui m'a permis de mettre à jour mes connaissances en astronomie, à l'échelle des galaxies. Écrit dans un langage accessible aux non scientifiques, avec de belles images, au double sens d'illustrations photographiques et de figurations littéraires, ce texte laisse place à l'émerveillement et à l'émotion.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LaniakeaLaniakea   22 novembre 2022
* L'idée que la galaxie (M82) se vide de son sang est particulièrement parlante et ce vent galactique contient du fer comme celui qui donne sa couleur rouge à notre sang !
* On estime qu'il nait une étoile tous les deux mois environ dans la Voie Lactée.
* Telle une véritable danse du cosmos, une série de processus physique s'enclenchent depuis les grandes structures de l'univers , dessinés par les alignements de galaxies sur des centaines de millions d'années-lumière. (puis) la matière s'écoule le long de fleuves cosmiques , ces gigantesques filaments de matière diffuse ... (puis) la dynamique des fleuves nourrit le mouvement de rotation des galaxies ... (puis) dans les bras enroulés en spirale se forme de l'écume, , faite de molécules et de grains de poussière interstellaire ... (puis) les vagues engendrées ... créent de véritables chocs supersoniques qui agitent la matière ... (puis) la gravité l'emporte ... et donne naissance à des foetus d'étoiles, à l'intérieur de véritables rivières stellaires...
Nous pouvons y voir une forme de résilience des galaxies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
OlloixOlloix   30 décembre 2022
La couleur de l'écume des vagues permet de mesurer la vitalité de la mer et en quelque sorte de démontrer que la mer est vivante, puisque celle-ci dépend de la présence de matière organique et d'êtres vivants microscopiques. Or, et je vous confie que je ressens une profonde émotion en l'écrivant, l'écume des vagues cosmiques qui traversent les disque-océans des galaxies incarne aussi la vitalité d'une galaxie. L'écume des vagues cosmiques est dessinée par la lumière rayonnée par des molécules organiques complexes, comme dans les vagues des océans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de David Elbaz (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Elbaz
Festival des Utopiales à Nantes
Nous savons désormais que l'univers est grand, vieux et qu'il n'a pas toujours existé. Cependant , près de 95 % de son contenu échappent à toutes les investigations théoriques et expérimentales. Trous noirs, matière noire, énergie noire résonnent comme le trio de notre ignorance. L'univers possède-t-il une limite ? Quelle que soit la réponse, elle donne le vertige. Et s'il fallait changer notre regard sur l'univers ? Sommes-nous victimes d'une forme d'illusion cosmique ? Serons-nous capables de dépasser nos limites théoriques, techniques et mentales ?
Avec : David Elbaz
+ Lire la suite
autres livres classés : astrophysiqueVoir plus





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
378 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre