AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2710308800
Éditeur : La Table ronde (18/10/2001)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 17 notes)
Résumé :

QUEL peut être mon objectif en écrivant ces pages ? Je crois qu'il est très important de bien situer le projet pour éviter tout malentendu ! Tout d'abord, qu'il soit bien clair que je n'ai aucune intention prosélytique ! Je ne cherche nullement à « convertir » des anarchistes à la foi chrétienne ! Ceci n'est pas une simple attitude d'honnêteté, mais se trouve également fondé bibliquemen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Schimisa
  09 avril 2014
Anarchie et christianisme est un essai de Jacques Ellul, écrit dans le but de montrer les similitudes entre ces deux 'idéologies'. l'anarchie, qui prône "Ni Dieu ni maitre", est en fait totalement conciliable au "vrai" christianisme, qui n'admet pas, comme on le pense souvent, un Dieu omniprésent, une entité dirigeante. En effet, Dieu n'existe pas en tant que tel, puisqu'il est présent en chacun de nous. En réalité, chacun contient son propre Dieu en lui, et le démontre de par ses actes. Ainsi Ellul montre qu'un chrétien anarchiste n'est pas une fabulation mais peut réellement exister, et que ces deux termes peuvent se compléter, et ne sont donc pas, comme le pense souvent l'inconscient collectif, antinomiques.
Commenter  J’apprécie          90
Fleurdecoeur
  19 novembre 2011
Ellul a travers une lecture personnelle mais pertinente de la bible hébraïque et des évangiles, montre que leur message essentiel s'est toujours trouvé en marge du pouvoir et des institutions qui l'incarnent. C'est en cela qu'une proximité, voire une authentique intimité, se crée entre le christianisme et l'anarchie.
Très critique à l'égard de l'institutionnalisation du christianisme, Ellul entend mener son lecteur vers la source, et dénoncer la subversion que les églises ont fait subir aux messages des prophètes et ceux du Christ.
Ellul argumente son propos avec une intelligence désarmante et une liberté de ton digne de la plus authentique inspiration…
Ce texte entre en résonance avec les propos tenus par des représentants d'autres traditions spirituelles, notamment les dépositaires de l'enseignement du Bouddha. Certaines paroles de Khrishnamurti sont également très proches de celles d'Ellul.
Commenter  J’apprécie          60
colibri
  29 décembre 2008
Jaques Ellul présente dans ce livre un condensé de sa pensée chrétienne avec comme idée centrale que la foi au Christ apporte une liberté face aux autorités et au matérialisme qui rejoint certains idéaux anarchistes. A l'heure où notre société devient de plus en plus sécuritaire, Ellul nous monter que la liberté et l'autonomie sont des constituant essentiels de la dignité humaine telle qu'elle est voulue par Dieu.
Commenter  J’apprécie          80
Contributeur
  04 octobre 2016
Une analyse sans langue de bois et érudite. Ce qui peut paraître antinomique ne l'est finalement pas tant que ça.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
SchimisaSchimisa   09 avril 2014
Je ne puis condamner les opprimés qui pour se révolter prennent les armes et se lancent dans la violence, mais je pense leur révolte inefficace pour une réelle révolution : ou bien les opprimés seront écrasés par les forces des gens du pouvoir, ou bien, quand le pouvoir en place sera renversé, ils auront acquis le goût du pouvoir par les armes, ils deviendront alors les nouveaux oppresseurs et tout sera à refaire.
Pour une véritable révolution, il faut trouver le moral de s'engager à faire disparaitre ce qui est à l'origine de toutes les violences : l'esprit de hiérarchie et la peur ; la peur qu'éprouvent les dominants de ne plus pouvoir vivre s'ils renversent leurs maitres, les pousse à accepter la violence qu'ils subissent. Ils trouvent eux-mêmes une compensation en cherchant à dominer sur d'autres, toujours au prix de la violence dans le cycle infernale de révolte-répression...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
SchimisaSchimisa   09 avril 2014
La plupart des gens, qui se laissent aller qui vont se bronzer, qui font du terrorisme et s'abêtissent à la TV, se moquent complètement des discours politiques et de la vie politique. Ils ont compris qu'ils n'ont rien à espérer. Et réciproquement, ils sont exaspérés par l'encadrement bureaucratique et les tracasseries administratives. Dénoncez tout cela, et vous aurez l'oreille d'un vaste public.
Autrement dit : plus le pouvoir de l’État et de la bureaucratie augmente, plus l'affirmation de l'anarchie est nécessaire, seule et dernière défense de l'individu, c'est à dire de l'homme. Encore faut-il que l'anarchie retrouve son mordant et son courage, elle a un bel avenir devant elle. Voilà donc ce qui m'attache à l'anarchie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
colibricolibri   29 décembre 2008
Dans l'esprit de Jésus, nous combattons la violence en nous attaquant à la peur. Jésus dit aux opprimées : " Si on te frappe sur la joue droite, tend la joue gauche", il cherche ainsi à les libérer de la peur devant la violence de leurs oppresseurs. p.149
Commenter  J’apprécie          150
SchimisaSchimisa   09 avril 2014
Quand je dis que l'homme n'est pas bon, je ne me place pas d'un point de vue chrétien ni du point de vue de la morale : je veux dire que les deux grandes caractéristiques de l'homme, quelle que soit sa société ou son éducation, sont la convoitise et l'esprit de puissance.
Alors si vous laissez l'homme entièrement libre de choisir son action, inévitablement, il cherchera à dominer quelqu'un ou quelque chose, inévitablement il convoitera, ce qui est à autrui, ou à personne, et la convoitise a ceci de remarquable qu'elle ne peut jamais être assouvie, qu'elle n'est jamais satisfaite, sitôt qu'un point est acquis, elle se reporte sur autre chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SchimisaSchimisa   09 avril 2014
Par contre, ce qui me parait juste et possible, c'est la création d'institutions nouvelles à partir de la base, celle-ci engendrant ses propres institutions destinées en réalité à remplacer les pouvoirs et autorités qu'il faudrait arriver à détruire. Ne jamais fonctionner sur un mode autoritaire et hiérarchique, mais strictement démocratique, et provoquant des fédérations, le lien fédéral étant le seul lien "national".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Jacques Ellul (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Ellul
Philippe Gruca - Günther Anders .À l'occasion du centenaire de la naissance de Jacques Ellul, Philippe Gruca, doctorant en philosophie, nous présente l'oeuvre de Günther Anders et sa parenté avec celle de Jacques Ellul.http://www.mollat.com/recherche/auteur/%20G%C3%BCnther%20Anders.htmlNotes de Musique : Beethoven - 01 - Quatuor n°11 en fa mineur, op. 95 - Allegro con brio
autres livres classés : anarchieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
non
il était Zen
catholique

10 questions
889 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre