AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782710324447
324 pages
La Table ronde (18/03/2004)
4.4/5   30 notes
Résumé :
"La question que je voudrais esquisser dans ce livre est une de celles qui me troublent le plus profondément. Elle me paraît dans l'état de mes connaissances insoluble et revêt un caractère grave d'étrangeté historique. Elle peut se dire d'une façon très simple : comment se fait-il que le développement de la société chrétienne et de l'Église ait donné naissance à une société, à une civilisation, à une culture en tout inverses de ce que nous lisons dans la Bible, de ... >Voir plus
Que lire après La subversion du christianismeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
"Comment se fait-il que le développement de la société chrétienne et de l'Église ait donné naissance à une civilisation, à une culture en tout inverse de ce que nous lisons dans la Bible ?" cette question qui ne se l'est pas posée ? A la suite de Kierkegaard qui écrivit "Dans la chrétienté, on n'a pas la moindre idée de ce qu'est le christianisme" Ellul traque la compromission, le dévoiement, la trahison, la subversion de l'Église, devenue officielle et victime de son succès. Celle-ci rejettera la liberté de l'Évangile et choisira l'esprit de contrainte et de domination. 247 pages pour comprendre comment la chrétienté est devenu la pire trahison du Christ".
Commenter  J’apprécie          113
un auteur essentiel mais méconnu en France
Commenter  J’apprécie          40
un auteur essentiel mais méconnu en France
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
L’Église a choisi l'esprit de contrainte et de domination et a rejeté l’Évangile. Elle a établi, nous avons vu comment, le primat de la loi et de la morale, par dessus la foi, l'espérance et la charité, et de ce fait, de ce fait essentiellement pour ne pas dire exclusivement, elle a éliminé la femme, elle l'a réduite au second rôle, elle l'a soumise elle aussi à la loi et aux jugements moraux. La plus grande perte éprouvée par l’Église provient de cette substitution de la morale à l’Évangile qui entraîne le rejet de la femme comme témoin vivant de cet Évangile. Une fois de plus la morale devenait l'expression du mal, de la tentation du jardin d’Éden. Et l’Église perdait sa vocation centrale spirituelle, en soumettant la femme au jugement de cette morale-là.
Je pense que nous tenons là la véritable explication de ce revirement assez stupéfiant selon lequel la femme devient objet de répulsion et de défiance en même temps qu'elle est totalement minorisée, à partir d'une Révélation biblique qui au contraire la place au centre de la volonté de Dieu pour l'humanité. [...] Cette opération a été conduite par les hommes, qui se sont comportés là en défenseurs du groupe, comme s'il s'agissait d'une agression militaire et violente.
A partir de ce moment, il a fallu procéder à deux opérations: neutraliser la femme et se justifier théologiquement. Car il ne faut pas oublier que nous nous situons dans l’Église et le milieu chrétien.
Commenter  J’apprécie          60
Dès lors ceux qui attaquent le christianisme sont parfaitement habilités à le faire à partir de la pratique désastreuse qui fut la nôtre. Les attaques de Voltaire, d’Holbach, de Feuerbach, de Marx, de Bakounine pour ne citer que ceux qui nous concernent le plus directement sont entièrement exactes.
Et au lieu de se défendre contre elles et de faire une maladroite, inutile, méprisable apologétique, il faut écouter leur attaque, prendre au sérieux ce qu’ils nous disent. Car ils démolissent le christianisme, c’est-à-dire très exactement le dévoiement que la pratique chrétienne a fait subir à la Révélation de Dieu. (page 12)
Commenter  J’apprécie          20
(...) le Dieu biblique, qui ouvre la liberté à l'homme, qui laisse l'homme faire son histoire, qui accompagne cet homme dans les aventures plus ou moins inouïes qu'il invente. Un Dieu qui n'est pas une "providence" (jamais ce terme n'est biblique), jamais cause déterminante, jamais l'irreductible conducteur. Le Dieu biblique est celui qui sans cesse rétablit la liberté de l'homme qui retombe toujours dans des esclavages, et sans cesse entre en dialogue avec lui, mais seulement dialogue pour l'avertir de ce qui est bien, pour le mettre en garde, pour l'associer à sa volonté, jamais pour le contraindre.
Commenter  J’apprécie          20
Je pense que l’interprétation politisante et militante des Évangiles, même faite par de très honnêtes et excellents exégètes est une falsification. Dans l’exégèse, il y a en réalité non pas une opération purement scientifique, mais un choix de valeur : nos spécialistes occidentaux dévoilent leur propre personnalité. (page 140)
Commenter  J’apprécie          30
L’origine, donnée par la Genèse, du péché du monde n’est pas comme on l’a dit « la connaissance » (Dieu interdisant le développement intellectuel de l’homme, ce qui est absurde !) mais la connaissance du bien et du mal. Or, ici connaissance veut dire décision. Ce qui n’est pas acceptable par Dieu c’est que l’homme puisse décider par lui-même de ce qui est Bien et de ce qui est Mal.
En effet le Bien, c’est, bibliquement, la volonté de Dieu, c’est tout. Ce que Dieu décide, quoi que ce soit, tel est le Bien. Par conséquent ce que fait l’homme en décidant de ce qui est bien c’est exactement substituer sa volonté à celle de Dieu.
(page 85)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jacques Ellul (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Ellul
Daniel Cérézuelle vous présente son ouvrage "La technique et la chair" et "La nature du combat : pour une révolution écologique" écrit par Bernard Charbonneau et Jacques Ellul aux éditions l'Echappée. Entretien avec Lucas Chaintrier.
Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/livres/2553980/daniel-cerezuelle-la-technique-et-la-chair https://www.mollat.com/livres/2579013/bernard-charbonneau-la-nature-du-combat-pour-une-revolution-ecologique
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
Dans la catégorie : L'Eglise et la sociétéVoir plus
>Religion>Théologie sociale chrétienne>L'Eglise et la société (109)
autres livres classés : influenceVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (78) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1804 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *}