AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782755697889
Hugo Publishing (22/09/2022)
4.32/5   91 notes
Résumé :
Voisins, Jun et Hazel ont peu de points communs. Alors que la jeune femme mène une vie bien rangée, celle de Jun est plus mouvementée. Pourtant, à mesure qu'il la croise, Jun est de plus en plus perturbé et attiré par Hazel.
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,32

sur 91 notes
5
16 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

ᴛʀᴏᴜʙʟᴇ ᴍᴀᴋᴇʀ

ɴᴏᴛᴇ: ᴄᴏᴜᴘ ᴅᴇ ❤️ ​​/𝟻

𝐶𝑒 𝑝𝑜𝑠𝑡 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑒𝑛𝑖𝑟 𝑑𝑢 𝑠𝑝𝑜𝑖𝑙, 𝑐𝑒𝑝𝑒𝑛𝑑𝑎𝑛𝑡, 𝑖𝑙 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑒𝑟𝑎 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑢𝑛𝑖𝑞𝑢é 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑎𝑠𝑠𝑎𝑔𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑣𝑎𝑛𝑡 𝑑é𝑣𝑜𝑖𝑙𝑒𝑟 𝑑𝑒𝑠 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑙'ℎ𝑖𝑠𝑡𝑜𝑖𝑟𝑒.

«ᴊᴇ sᴜɪs ᴅᴀɴɢᴇʀᴇᴜx, ʜᴀᴢᴇʟ. ᴇᴛ ᴍêᴍᴇ sɪ ᴛᴜ ᴛ'ᴀᴘᴘʀᴏᴄʜᴇs ᴅᴇ ʟᴀ ᴠéʀɪᴛé, ᴛᴜ ɴ'ᴀs ᴘᴏᴜʀᴛᴀɴᴛ ᴀᴜᴄᴜɴᴇ ɪᴅéᴇ ᴅᴇ ᴄᴇ ᴅᴏɴᴛ ᴊᴇ sᴜɪs ᴄᴀᴘᴀʙʟᴇ. sɪ ᴛᴜ ᴀᴠᴀɪs éᴛé ᴘʟᴜs ᴍᴀʟɪɢɴᴇ, ᴛᴜ ᴍ'ᴀᴜʀᴀɪs ᴄʀᴀɪɴᴛ ᴜɴ ᴘᴇᴜ ᴘʟᴜs ғᴏʀᴛ ᴇɴᴄᴏʀᴇ.»

Salut,

Aujourd'hui on se retrouve pour parler d'un de mes premiers coups de coeur de cette année 2023, trouble Maker de @alfredda chez @hugonewromance. le genre de coup de coeur qui vous fait frémir à la fois par son histoire poignante mais par la vérité des mots qui y sont retranscrits. Voici l'histoire de Jun et Hazel. Celle d'un amour sombre qui vous arrache les tripes, celles de deux âmes, l'une pétillante et l'autre totalement lugubre.

Nous suivons ici l'histoire d'Hazel, infirmière avec un caractère bien trempée, elle se retrouve un soir face à son voisin blessé qu'elle aide par compassion. Car elle est comme ça, une personne qui aime aider son prochain a contrario de Jun. Si Hazel s'entête à vouloir aider les gens à survivre, Jun lui est payé pour les achever.

Tueur à gage, exécuteur, comme vous voulez, notre coréen aux iris sombre et au caractère froid s'évertue à repousser chaque personne s'approchant un peu trop près de son espace personnel. Sauf Hank, un policier qui aime que justice soit faite même si parfois contourner le système est la seule solution.

«ᴘᴏᴜʀ ᴀᴠᴀɴᴄᴇʀ, ɪʟ ғᴀᴜᴛ ᴀғғʀᴏɴᴛᴇʀ sᴇs ғᴀɪʙʟᴇssᴇs. ᴍᴀ ғᴀɪʙʟᴇssᴇ à ᴍᴏɪ ᴀ ʟᴀ ғᴏʀᴍᴇ ᴅ'ᴜɴᴇ ғᴀᴜᴛᴇᴜsᴇ ᴅᴇ ᴛʀᴏᴜʙʟᴇs.»

J'ai adoré cette lecture car elle change de d'habitude, tout n'est pas coloré, les mots sont vrais, poignant, réaliste face à la fatalité qu'est le monde aujourd'hui.

Jun a été mon personnage préféré, je ne sais pas si c'est parce que comme lui, je m'efforce d'éloigner les gens, préférant la solitude à un potentiel couteau qu'on peut facilement me mettre dans le dos. Ou c'est parce qu'il a su évoluer avec Hazel. Il n'a pas changé pour lui plaire comme elle n'a pas modifié un trait de sa personnalité pour lui, ils se sont tout simplement apprivoisés, s'insinuant dans les veines de l'autre.

«ᴍᴏɴ ʀêᴠᴇ, ᴄ'ᴇsᴛ ᴛᴏɪ. ʟᴀɪssᴇ-ᴍᴏɪ ʟᴇ ᴠɪᴠʀᴇ, ʜᴀᴢᴇʟ..»

J'ai tout aimé de cette histoire, le déroulement, la mise en place de l'intrigue même si je pense qu'elle aurait pu être un peu plus développée. J'ai aimé les personnages secondaires, Hank, love U. Mais ma scène préférée reste sans doute (SPOIL) quand Hazel était bourrée, c'était si drôle, mais pourtant si simple.

Je rappelle que ceci ne reste que mon avis et que cette histoire comporte des TW. Mais si vous aimez les histoires prenante et addictive, où le tueur à gage se voit perturbé par les yeux vairons d'une infirmière beaucoup trop sensible pour son monde à lui. Alors foncez !

With L,

Elo

Commenter  J’apprécie          20

Je lis Alfreda Enwy depuis quelques années maintenant, et j'ai découvert un bon nombre de ses romans. J'apprécie sa plume et la retrouver chez Hugo avec un romantic suspense est une belle surprise, j'étais alors très curieuse de la lire dans ce genre, étant déjà assurée de la qualité de sa plume.

Ce roman, Troublemaker est donc une romance un peu à part puisqu'il s'agit ici de faire la connaissance d'un homme sans scrupules, sans émotions qui tue pour vivre. Très sombre, ombrageux, impressionnant et un peu flippant, il s'impose avec un physique menaçant et dégage une aura assez sinistre. Voilà un personnage qu'il est fort intéressant de découvrir et qui d'un premier abord n'est pas bon à fréquenter. D'autant plus quand sa noirceur est approfondie par la présence de Hazel, cette jeune femme blonde, lumineuse, solaire et si agréable à connaitre. Comment deux personnes si différentes vont-elles être amenées à se côtoyer ?

Hazel est infirmière dans un hôpital psychiatrique, elle mène une vie assez calme, mais profite de chaque instant. Elle s'est liée avec une collègue, avec qui elle partage beaucoup de moments, et c'est souvent qu'entre amis, ils profitent de soirées ensemble. Hazel va faire la connaissance de son voisin alors qu'elle rentre du travail et trouve des traces de sang qui mènent à son appart, elle va alors lui porter secours. Mais alors que la bienséance voudrait qu'il la remercie, il lui fait bien comprendre qu'il ne lui doit rien et qu'elle ne devrait pas se mêler des affaires des autres. Hazel voit en lui un rustre, et sa prestance l'effraie mais Hazel est une jeune femme qui fait le bien autour d'elle, elle ne peut pas s'empêcher d'aider son prochain, ce qui la positionnera dans de bien mauvaises postures en rencontrant Jun.

L'ambiance du roman est assez sombre, ce qui cadre parfaitement avec ce qu'il s'y passe. Jul est un personnage obscure, son mode de vie est sombre et en le côtoyant, Hazel va elle-aussi voir son univers s'assombrir. Petit à petit, tout ce qui était son quotidien change, et elle dépendra alors de Jul, de sa protection et elle sera confrontée à son mode de vie. le contraste est marquant et cela se ressent de plus en plus au fur et à mesure que l'on découvre l'histoire. Mais il y a aussi l'obscurité liée à cette mission que Jul va devoir mener et qui ne va pas se passer comme il se devrait, ce qui va rendre la situation encore plus obscure. Alfreda Enwy nous plonge ici dans l'ignominie humaine de ces gens de pouvoir qui se croient tout permis, et cela ce n'était pas prévu. D'une simple mission de routine, Jul va se retrouver face à une histoire louche et aucun des personnages n'étaient prêt pas à affronter cela. C'est ainsi que nous serons très souvent en huit clos, avec des scènes où souvent ils ne sont que deux dans le but de protéger la jeune femme. Deux personnages qui ont démarré une relation conflictuelle, car elle se retrouve en danger et n'était pas prête à découvrir ce monde, tandis que lui se retrouve bien déstabilisée pour la première fois par une femme.

Du début à la fin, nous sommes dans un romantic suspense, il ne se passe pas un instant sans que les personnages ne soient confrontés au danger. L'équilibre entre ces dangers et leur relation qui va naitre et progresser tout du long du roman est plutôt bien géré. J'ai aimé que rien ne se fasse trop rapidement entre eux, cela aurait été un peu étrange de céder alors que l'on a conscience que l'autre agit mal. On voit ainsi que le déroulement de l'histoire est en accord avec leurs personnalités et la vie qu'ils ont menés jusque là. le combat pour lutter contre leur attirance ne sera pas évident à mener, surtout qu'ils devront passer plus de temps encore à deux, isolés des autres et seront donc face à cette attraction électrique. L'évolution de leur relation se fera donc en adéquation avec la façon dont ils vont percevoir l'autre et surtout par rapport à l'acceptation de ce qu'ils ressentent.

Le récit est prenant, disons que vous commencez ce roman et très vite, vous serez happé par l'histoire. Les personnages ne sont pas banales, et s'ils s'opposent, c'est très intéressant de les voir interagir avec l'autre. Alfreda Enwy utilise la double narration, ce qui nous permet de bien prendre en compte ce que chacun d'eux pense, mais aussi ce qu'ils découvrent ! Si Hazel est confrontée à un monde dont elle n'avait pas conscience alors, elle se retrouve vraiment en très mauvaise posture. Quand la part d'irrationnel de tout cela laisse la place à une attirance qu'elle qualifie de malsaine et de non admissible, elle se retrouvera à devoir lutter contre ces émotions qui l'assaillent pour cet homme dangereux. La peur de tout ce qu'elle vit sera alors intensifiée et elle vivra des moments de doute et très difficiles. Jul, quand à lui a l'habitude de la noirceur, elle est son leitmotiv, il n'a jamais eu à se soucier des autres, ne faisant qu'exécuter ses missions. A travers lui, on peut constater l'horreur de la situation, qui finira par dépasser ce dont il devait s'occuper à l'origine. Avoir Hazel dans l'équation n'était pas prévu, il devra faire avec sa présence et surtout faire avec les émotions qu'elle lui procure. Tous deux n'étaient pas prêt à affronter tout ce qu'il se passe.

Une excursion dans un monde obscure qui est une petite réussite, j'ai beaucoup aimé lire Alfreda Enwy dans ce romantic suspense très prenant. Elle a répondu aux codes du genre, et ce que j'apprécie, c'est qu'elle a su garder sa ligne de conduite vis à vis du comportement de ses personnages en rapport avec leur personnalité et leurs façons de vivre, et ça c'était essentiel pour rester cohérent. Je me suis bien plu à la lire, cette histoire est très prenante. Il y a ce suspens qui ne vous quitte tout du long de votre lecture et c'est indéniablement délectable de tout découvrir.


Lien : http://www.livresavie.com/tr..
Commenter  J’apprécie          00

[Trouble Maker] est LE livre de cette rentrée littéraire. C'est pour moi un livre qu'il faut absolument avoir dans sa bibliothèque, autant pour sa couverture, que les secrets qu'il cache à l'intérieur.

En découvrant le synopsis, j'étais loin d'imaginer ce que ce romantic suspens pouvait recéler. Alors attention, ce n'est pas une Dark romance, mais le livre est sombre et tortueux. Autant par ce que dégage le héros principal que par les faits glaçants de l'histoire.

Trouble Maker est un roman que j'ai lu en quelques heures seulement tellement j'ai été happée dans l'histoire, j'ai adoré découvrir Hazel et Jun, deux protagonistes aux antipodes l'un de l'autre et qui pourtant s'apportent énormément. Jun a besoin d'Hazel plus qu'il ne le croit. Lui qui vit comme un ermite depuis des années au vu de son travail un peu particulier n'a personne dans sa vie à part Hank, ce policier qu'il considère comme son père. Seulement, il ne veut personne d'autre dans sa vie, mais Hazel n'est pas de cet avis. Intriguée par son voisin, elle va s'inviter petit à petit et lui faire péter les plombs un nombre incalculable de fois. Mais si Jun reste sur ses positions concernant ou non son besoin d'Hazel, l'inverse est de mise. Pour sa survie, elle n'a pas d'autre choix que d'accepter que le jeune homme aux allures sombres la protège, quitte à découvrir des vérités qu'elle n'aurait jamais aimées connaître avant. Mais sa curiosité la perdra. À moins que ce soit Jun ?

Et c'est exactement ce que j'aime dans ce genre de romance, c'est le fait de savoir jusqu'où nous sommes prêts à aller pour accepter l'autre. Ce que les sentiments à l'égard d'une personne peuvent nous faire ressentir. Et plusieurs fois je me suis mise à la place d'Hazel, à me demander si oui ou non j'approuverais la morale de l'homme qui est susceptible de partager ma vie. Et la réponse est : je n'en sais foutrement rien…

"Pour avancer, il faut affronter ses faiblesses. Ma faiblesse à moi a la forme d'une fauteuse de troubles."

Comme je le disais un peu plus haut, ce romantic suspens est vraiment sombre et ne s'essouffle à aucun moment. L'histoire est fluide, et tout s'emboîte à merveille. Pas un seul moment je me suis ennuyée, au contraire, j'avais cette boule au ventre et me demandais ce qui allait bien pouvoir se passer. Car je savais que quelque chose se tramait, mais jamais, à aucun moment je n'ai réussi à mettre la main dessus. Jusqu'à ce que je tombe sur ces rebondissements qui par moment m'ont donné des sueurs froides. Heureusement que notre héroïne était là pour désamorcer un peu tout ça. Même si pour le coup c'est à Jun qu'elle en a donné des sueurs froides. Non, mais quelle fouteuse de troubles cette Hazel je vous jure ! Un duo qui fonctionne, l'ombre et la lumière font des étincelles. Elle a une morale, lui n'en a aucune.

Seule petite ombre au tableau, c'est la reconstruction de Jun et cette fin qui va à mon sens beaucoup trop vite. J'aurais vu quelque chose de plus profond sur sa reconstruction. Mais ce n'est que mon envie et je respecte les choix faits par l'auteure. Par contre je la remercie pour cette note à la fin de l'histoire et l'alternative portée. le dilemme a dû être difficile… Et même si je m'attendais à une fin différente, j'avoue que j'en aurais beaucoup voulu si elle avait été choisie ! L'histoire de Jun et Hazel est parfaite comme elle est.

Commenter  J’apprécie          10

Nous retrouvons l'auteure dans un roman un peu plus sombre, un peu éloigné de son style habituel. Elle s'est lancée un petit défi pour nous offrir une histoire qu'on pourrait penser impossible, bien loin du gentil en mal d'affection mais bien d'un homme qui pour lui l'amour est inenvisageable, dont il n'en ressent pas du tout le besoin. Un homme qu'il vaut mieux fuir que côtoyer.

Alors attention ce n'est pas une Dark Romance même si je trouve qu'Hazel présente bien des similitudes avec les protagonistes de ce genre littéraire. L'auteure défini elle-même son roman comme un romantic suspens.

Donc Hazel est une femme dont la vie est d'une banalité sans nom, elle travaille dans un hôpital en tant qu'infirmière, elle a un rythme bien boulot-dodo, récemment séparée, elle ne fait que se distraire en sortant avec sa meilleure amie et collègue Rosie. Alors quand en rentrant chez elle, elle découvre des traces de sang qui la mène droit chez son voisin, elle ressent le besoin de vérifier que tout va bien pour ce dernier. Elle va s'immiscer dans son logement et le découvrir en très mauvais état. Elle va le soigner, le veiller mais ne sera pas prête à accueillir la violence qu'il dégagera. Avoir mis un pied dans l'univers sombre de son cher voisin sera pour elle le début des ennuis, car non seulement Jun est sexy, taciturne, énigmatique et glacial, autant il va se montrer gauche et troublant.

Il est tel le punisher, il est la main vengeresse des personnes dont la justice ne peut rien pour eux, bien souvent nous avons enragé face à l'injustice qu'on rencontre, et ce surtout quand les forces de l'ordre nous disent que malheureusement les preuves sont insuffisantes. Alors nous aurions aimé pouvoir engager un homme pour accomplir l'acte qui apaisera notre colère. Cet homme c'est Jun, celui qui depuis dix ans pourchasse, torture, tabasse ou détruit ceux qui ont commis ces ignominies. Il ne cherche pas à faire monter les notes quand on lui propose de le soudoyer, il ne veut pas entendre les excuses, les raisons qui les ont poussés à agir ainsi, non, Jun exécute juste ce qu'on attend de lui.

« J'ai toujours été solitaire, même quand j'allais à l'école. Je n'ai jamais rencontré de personnes qui me donnaient envie de les garder à mes côtés. Les relations ne m'intéressent pas et rien n'a changé au fil des années. Je suis toujours solitaire. »

Ce genre de roman vont nous faire voir la vie d'une autre manière, elle va dire ce qu'on pense, repousser les limites du politiquement correct.

On va vivre des moments qui nous glaceront le sang, je ne pourrais pas dire que j'ai ressenti toute la douleur, la frustration ou encore l'incompréhension qui va submerger Hazel mais l'auteure a réussi à décrire à merveille ces différents sentiments.

Elle va nous faire vivre au fil des revirement de situation qui peupleront le livre, le côté un brin bipolaire de Jun avec son incapacité à ressentir des émotions chaleureuses, il est le type même du psychopathe, pour lui la violence est monnaie courante, une manière de faire comprendre aux imprudents que chaque acte engendre des conséquences.

Mais voilà, une petite femme va le troubler, le dérégler son quotidien, ses habitudes, elle va au fils des jours s'infiltrer dans son esprit, sous sa peau jusqu'à son âme. Il aura du mal à gérer ses émotions, ces sentiments qui souhaitent s'expulser de leurs cages.

« Je ne veux pas penser à cette femme pourtant, j'ai l'impression d'échouer lamentablement. Elle m'agace, elle est fragile comme une fleur et l'instant d'après elle est aussi puissante qu'une bombe. »

L'auteure va construire son histoire en gardant le danger durant tout du long, à aucun moment on s'apaise, on se dit qu'enfin on peut relâcher le souffle bloqué. Et encore à la fin on se dit qu'il est possible que la mort rôde.

La passion sera pour elle brutale, on est loin du parfait instant de sensualité, sur ce point Alfreda a maintenu le caractère du personnage masculin avec ses actes, il ne se ramollit pas, il ne fait amende honorable, il respecte ses engagements et chaque parole dite est scrupuleusement réfléchit.

On se demande comment une femme peut éprouver des sentiments pour un homme qui ne présente aucun signe d'attention, dont il n'est pas question de compromis ou encore quand il lui parle si froidement.

Mais pourtant Hazel va quand même ressentir pour Jun de la compassion, de l'affection, de l'excitation (c'est sur ces points que je trouve moi qu'on est très proche de la DR). Je vous laisserai me donner votre propre opinion sur ce personnage et le lien qui va se former entre les deux protagonistes.

Le fond de l'histoire est puissant, on va découvrir des méchants qui sont ignobles, une enquête va se dérouler avec des interrogations. Ce qui sera décrit nous retournera l'estomac et une larme glissera au moment de la découverte de cette triste réalité. Néanmoins un déclencheur était nécessaire pour que Jun comprenne des choses sur lui et pour réveiller son âme.

« Tu es une fouteuse de troubles. »

Trouble Maker était un pari risqué pour l'auteure, un pari qu'elle a relevé mais dont le style ne sera pas mon favori. J'aime sa plume dans ses autres livres où généralement le personnage masculin est plus sain. Où il va nous émouvoir, nous faire rire aussi et où il apprendra à se délivrer de ses démons.

Malgré cela, c'est un bon roman avec des vérités trop souvent enfouis, trop souvent impunis.


Lien : https://leslecturesdemariaet..
Commenter  J’apprécie          00

Je suis très fan de l'autrice donc j'étais très impatiente de découvrir son nouveau roman. J'ai lu tous ses livres (sauf un 🤭) et j'adore sa plume et ses histoires d'amour ! Pour celui-ci, elle s'attaque au romantic suspens, genre de romance que j'adore pour le côté action et suspens qui en découle souvent. Je me suis attachée à Jun et Hazel, et j'ai beaucoup aimé toute l'intrigue gravitant autour d'eux.⠀

Quelques mots sur l'histoire. On suit donc le point de vue alterné entre Jun et Hazel. Ils habitent dans le même immeuble, sur le même palier mais n'ont pas grand-chose en commun. Un soir, notre héroïne trouve son voisin dans une situation délicate qui requiert son aide, et ce, même s'il préférerait qu'elle reste loin de lui. A partir de là, des tas de péripéties, remplies de danger, vont suivre nos protagonistes. Entre la solaire Hazel et l'impénétrable Jun, tout va bien trop vite se compliquer...👀⠀

L'histoire est haletante, sans temps mort. L'autrice dose parfaitement la romance et l'intrigue ponctuée d'action et de moments forts. On est dans un mood plutôt sombre avec quelques scènes 😳 (mais il est plutôt badass le Jun, donc on aime 🔥😏) qui m'ont d'ailleurs un peu surprise. On sent que l'autrice sort de sa zone de confort et ose nous proposer quelque chose de différent ! ⠀

J'avoue, la fin m'a semblé aller un peu trop vite. Tout s'accélère et j'aurais aimé me poser davantage avec les personnages pour peut-être mieux l'appréhender. Trouble Maker n'entre pas dans mon top de romances préférées chez l'autrice (la saga des Infinis reste clairement mon number one ♥️, spécialement la première trilogie 🥰) mais j'ai passé un bon moment de lecture ! Si vous aimez les romances à suspens, au caractère plus sombre, je vous la conseille ! 🔥⠀

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation

" Je crois qu'on ne prend conscience de l'importance des gens qui nous font du bien que lorsqu'on s'en éloigne."

Commenter  J’apprécie          00

"- Le seul danger, c'est toi. C'est quoi le...

- Tu as raison, me coupe-t-il. Et c'est une chose que tu ferais mieux de garder en tête. Je suis dangereux, Hazel. Et même si tu t'approches de la vérité, tu n'as pourtant aucune idée de ce dont je suis capable. Si tu avais été plus maligne, tu m'aurais craint un peu plus fort encore. Cette situation est entièrement ta faute.

- Ma faute ?

Ma voix est hystérique.

- La tienne oui, gueule-t-il plus fort que moi. Parce que tu es une fauteuse de troubles."

Commenter  J’apprécie          10

"- Tu fais des gâteaux chaque fois que tu veux t'excuser ?

- En quelque sorte...

- Quelle drôle d'idée, lance Jun d'un air exaspéré.

- C'est sûr que si tu devais faire un gâteau à chaque fois que tu joues les connards, à l'heure qu'il est, tu serais un chef pâtissier reconnu dans le monde entier."

Commenter  J’apprécie          10

 J’avais peur que mon monde la ternisse, la fasse sombrer, mais depuis quelques jours, j’ai l’impression que c’est elle qui fait trembler mes fondations et qui s’adapte. Je ne sais pas si cette idée me plaît vraiment. Je ne suis pas certain d’avoir envie qu’elle se fasse à cette vie. 

Commenter  J’apprécie          10

Il n'y a pas de morale, on n'est pas dans un putain de conte de fées, Hazel. Dans la réalité, les hommes sont pourris jusqu'à la moelle. Je tue les ordures, j'aide les gens qui souffrent, je les débarrasse de leurs bourreaux.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Alfreda Enwy (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alfreda Enwy
Book-Trailer de Nos infinis chaos
autres livres classés : new romanceVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4780 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre