AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782846811668
Éditeur : Les Solitaires Intempestifs (26/06/2006)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
N'importe comment, mais vivre. Quand on coupe la tête à un poulet, il continue de courir dans la cour la tête coupée, même comme un poulet, même la tête coupée, mais vivre. Camarades, je ne veux pas mourir : ni pour vous, ni pour eux, ni pour une classe, ni pour l'humanité, ni pour Maria Loukianovna. Dans la vie, vous pouvez être des gens très chers, des bien-aimés, des proches. Même les plus proches. Mais devant la mort, que peut-il y avoir de plus proche, de plus ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Cosaque
  16 juin 2015
Le suicidé ou le suicidaire, selon les traductions, est la Seconde et dernière pièce de Nicolaï Erdmann, la broyeuse stalinienne ayant étouffé son imagination il n'en écrira que deux.
Si vous voulez avoir plus d'informations sur sa carrière je vous conseille la notice biographique de Babelio, elle est très complète.
Pour ce qui est de la pièce, nous sommes à Moscou dans les années trente. Un soir de déprime, Poliakov laisse entendre qu'il voudrait se tuer. Ce bruit se met à circuler, puis s'amplifie. Toutes sortes d'organisations politiques, artistiques ou caritatives rentrent en concurrence pour qu'il se suicide pour leur cause. Afin qu'il se décide chacune de ces organisations rivalisent de cadeaux pour lui, sa femme ou sa mère. Il accepte tous les cadeaux, par conséquent il doit se tirer une balle dans la tête. Finalement il découvre à cette occasion que la vie est tout de même la seule chose à laquelle il tient, même si le quotidien est épouvantable.
Ce texte est une farce sur la vie des russes avant la Seconde Guerre Mondiale, malheureusement les contemporains n'ont jamais eu le plaisir de la voir, car le pouvoir l'a jugée démoralisante pour le citoyen soviétique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          84

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CosaqueCosaque   13 novembre 2014
Podsekalnikov : Camarades ! Je vous en supplie, au nom des millions de gens, accordez-nous le droit de chuchoter.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : métaphoreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Nicolaï Erdman (2) Voir plus




Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
319 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre