AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782354521455
390 pages
Vents salés (18/05/2016)
4.28/5   40 notes
Résumé :
Une sulfureuse affaire au cœur du vieux Bordeaux.

Quel lien y a-t-il entre :

Le tableau d'une Madone peint durant l'épidémie de peste de 1628 et dissimulé dans l'église Saint-Pierre?
Des cadavres repêchés dans la Garonne avec des symboles religieux fichés dans les chairs?
Une crypte inexplorée qui plonge sous le quartier Saint-Pierre?

Une longue et difficile enquête commence pour la P.J de Bordeaux qui se re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
4,28

sur 40 notes
5
20 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Tostaky61
  06 juillet 2017
Sur les salons, comme Polars entre deux mers de Fargue Saint Hilaire,  il y a les auteurs que vous venez voir et il y a ceux qui vous font de l'oeil. Ces rencontres inédites, qui, en un bref échange, vous attire vers une lecture imprévue.
C'est ainsi que j'ai découvert Dominique Faget et son roman La crypte du diable.
Une ville, Bordeaux.
Un lieu, la crypte de l'église Saint Pierre.
Deux époques, 1628 et, de nos jours.
Points communs entre les deux, la religion, l'amour, la mort et...un tableau.
De l'histoire du XVIIeme siècle,  je ne dirai rien, je laisse au lecteur l'entier plaisir (rire sournois) de la découverte.
De nos jours, des corps atrocement mutilés sont retirés de la Garonne. Deux flics, Mathieu et Camil sont chargés de faire la lumière sur cette série de meurtres. Quel est le lien entre les victimes ? Pourquoi des objets religieux se retrouvent-ils sur les cadavres ?
De son voyage dans le temps, Dominique Faget nous a rapporté quelques images terrifiantes sur les moeurs et travers de nos ancêtres, notamment en matière de chasse aux sorcières.
Quant aux tortures infligées à ses victimes contemporaines, que dire... les amateurs du genre se régaleront.
Un roman sans fioritures ou l'auteure sait, avec intelligence, nous maintenir en haleine en alternant les retours au passé et l'enquête en cours. 
Et si vous avez l'occasion de rencontrer Dominique, n'hésitez pas, elle est fort sympathique et à l'écoute de ses lecteurs.





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
BlackKat
  29 août 2016
La crypte du diable est le deuxième roman de Dominique Faget que je lis. Et j'ai retrouvé avec plaisir le style affuté de l'auteur découvert avec Celui qui ne meurt jamais, avec ce mélange des époques et ce lien pourtant toujours bien vivant.
Nous sommes à Bordeaux, tantôt au XVIIème siècle, tantôt au XXIème.
En 1628, la ville est catholique, pas encore tout à fait soumise au Roi de France, mais prospère par son ouverture sur l'océan Atlantique et son commerce. Mais qu'importe quand la Peste s'y invite, exacerbe les passions les plus sombres et bouleverse la vie de chacun?
De nos jours, La Garonne rejette des cadavres mutilés, ornés lugubrement de symboles religieux catholiques.
Quel est le lien entre les siècles? Est-ce cette jeune fille perturbée, Marie, ayant trouvé refuge dans les sous-sols d'une église? Les enquêteurs trouveront-ils la solution à cette énigme?
J'ai énormément apprécié l'histoire de Catherine la bourgeoise et Fabrizzio, le peintre, une histoire d'amour impossible.
Le personnage de Fabrizzio Bartoli illustre bien cette période d'essor artistique en France, avec la paix retrouvée à la suite des guerres de religion du XVIème siècle et l'engouement pour les peintres italiens et leurs écoles, très prisés depuis la Renaissance.
Les descriptions du Bordeaux de cette époque sont très visuelles et nous portent aisément dans cette ambiance de Grand Siècle.
L'arrivée de ce fléau récurrent que représente la peste, alliée à une hystérie viscérale, traduit efficacement le pouvoir de l'Église et l'obscurantisme religieux qui gouvernait les êtres par la peur et la menace des enfers.
Le Diable est omniprésent: on le sert, on le craint, il est là, dans la maladie ou un épanchement amoureux inadéquat…
De nombreuses citations bibliques ou littéraires émaillent le récit pour enrichir davantage le contexte et le climat d'angoisse délirante.
D'ailleurs j'ai bien révisé mon latin!
Noon, ne vous affolez-pas, les notes de bas de page sont très précises!
Le récit est réaliste et passionnant car très bien documenté sur tous ces aspects.
(L'auteur va jusqu'à adapter son vocabulaire pour un ton plus juste, c'est un régal!)
Un récit fidèle notamment en ce qui concerne la condition et la place de la femme dans la société de l'époque. La femme possède peu, voire pas, de crédit, de liberté, et est sous la coupe du père, du mari, du prêtre…
Et qu'en est-il de nos jours?
L'auteur créé le lien entre les deux époques en confrontant une femme, Marie, fragile et déséquilibrée, face aux hommes et à la religion.
Elle synthétise à elle seule l'histoire des Chantecaille du XVIIème siècle: elle est réfugiée dans une église, elle peint, elle a des hallucinations ou des rêves diaboliques. Un prêtre, un psy, un enquêteur gravitent autour d'elle… Est-ce pour son bien?
A vous de découvrir si elle est aussi victime que Catherine en son temps!
J'avoue avoir été moins captivée par l'époque moderne et, dans l'alternance des chapitres « passé-présent », j'avais hâte de retrouver le « vieux » Bordeaux. C'est la passionnée d'Histoire qui se rebelle, là!
Mais l'enquête policière sur les meurtres de la Garonne, ne vous y trompez pas, est très intéressante et efficacement menée!
Le côté polar est de facture classique, découvre peu à peu les indices aboutissant à la résolution de l'enquête. le suspens nous tient jusqu'à la fin et le lien entre les siècles se révèle enfin…
Certaines scènes de torture des victimes sont bien cruelles, âmes très sensibles s'abstenir! (perso, mon côté sadique a adoré!)
Les superstitions, les croyances, les a priori, la prédation masculine sont toujours d'actualité. L'existence de l'intégrisme religieux est toujours aussi vivace de nos jours, même s'il se dissimule dans l'ombre, il reste pernicieux et possède toujours ses adeptes enclins à la violence aveugle. Et ces meurtres en sont la parfaite illustration! le Diable a encore oeuvré… ou tout simplement l'Homme?
C'est une lecture très agréable mais, seul bémol, je suis restée sur ma fin pour le dénouement de la période du vieux Bordeaux pour lequel j'aurais souhaité un développement final m'éclairant davantage sur le devenir des protagonistes de l'époque…
Mais l'auteur excelle dans l'art du voyage temporel, dans le jonglage entre deux intrigues! Elle rend vie à l'Histoire en reprisant les liens oubliés: elle est ici et toujours là!
Un auteur toujours à suivre et … à découvrir, pour ceux qui ne l'ont pas déjà tenté!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Franck7575
  07 juin 2016
Un thriller diabolique mais pas que... L'auteur nous emporte encore dans des intrigues machiavéliques au coeur d'une ville légendaire : Bordeaux.
De nos jours, de pauvres types sont retrouvés dans la Garonne, horriblement torturés avec des objets religieux incrustés dans leurs cadavres...
Au XVII éme, un marchand corrompu fait rentrer la peste à Bordeaux. Sa fille, une petite coquine délurée, se fait dépuceler par un beau peintre italien au mépris des conventions. Une terrible chasse aux sorcières se déchaîne tandis que la mort noire rôde...
Quel lien entre les deux événements ? Seule Dominique Faget était capable de le trouver pour nous tenir en haleine.
Commenter  J’apprécie          101
cavistelecteur
  11 avril 2018
Après avoir été séduit par « Celui qui ne meurt jamais »et profitant enfin de sa venue dans le nord à l'occasion d'un salon, j'ai rencontré Dominique pour échanger avec elle et acquérir son deuxième roman: « La Crypte du diable » ou les Mystères de Burdigala (ancien nom de la cité bordelaise). Lu en deux jours, je dois bien avouer que c'est une fois encore fort réussi et qu'elle mériterait non seulement une exposition plus médiatique, mais aussi une plus large diffusion. Je vais vous dire ici pourquoi.
L'histoire se déroule sur deux époques :
Bordeaux , 1628, une plongée ultra réaliste et précise dans une époque trouble : on assiste à l'amour impossible entre une fille de la bourgeoisie et un jeune peintre italien exilé rêvant de grandeur sur fond d'épidémie de peste. Une peinture féroce de la vie de la cité et de ses coutumes, avec une église toute puissante ou l'on se retrouve vite accusé de sorcellerie. Chasse aux sorcières et tortures raffinées achèvent le panorama de cette « douce « époque ou « selon que vous serez puissant ou misérable », la vie n'a pas du tout la même saveur.
Bordeaux, de nos jours, enfin, ou des cadavres marqués par des signes religieux sont repêchés dans les eaux tumultueuses de la Garonne. Matthieu et Camil, de la PJ bordelaise sont chargés de résoudre l'enquête avant que la psychose s'installe . Ajoutez une jeune femme, Marie,énigmatique et troublante, logée dans la crypte d'une église par un curé, et vous aurez toutes les cartes en main pour votre ballade au coeur de la capitale d'aquitaine .
Avec une écriture fluide et parfaitement maîtrisée, on alterne les chapitres  et les époques,comme dans les Giacometti Ravenne, et chaque personnage selon son importance est plus ou moins détaillé.
Quelques scènes glaçantes de la meilleure veine comme dans les Thilliez, et quelques clins d'oeil bien agréables viennent adoucir l'atmosphère quelquefois glauque et pesante. On retrouve ainsi un commissaire Jacques Saussey, marié à une fort jolie rouquine …...
C'est joliment mené et Dominique Faget sait ménager ses effets et le suspense jusqu'au bout. Elle nous livre pratiquement deux récits aussi palpitants l'un que l'autre et c'est ce qui fait la grande réussite de ce scénario.Sombres relents pas très catholiques en 1628 et véritable course contre la montre dans le Bordeaux d'aujourd'hui, on apprend ,on explore et on découvre pas mal de choses en compagnie du guide Dominique Faget.
Documenté et concis, l'auteur a du faire un important travail de recherche pour écrire son roman. Elle restitue fort bien les deux périodes et on sent Dominique soucieuse de ne pas commettre d'erreur dans ses retranscriptions.
Les deux romans de Dominique Faget sont plein d'intelligence et de finesse. Scénarios originaux et fouillés, mais pas que......c'est pour toutes ces raisons qu'il serait vraiment dommage de passer à coté des romans de Dominique Faget.
Alors, il sort quand le troisième ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
patrickpk
  16 juin 2016
Il est toujours agréable de lire le nouveau roman d'un auteur qui a frappé votre esprit avec un premier livre à suspense : CELUI QUI NE MEURT JAMAIS.
Il est d'ailleurs même recommandé de vous jeter sur ce petit "bleu" qui ne démérite pas !
LA CRYPTE DU DIABLE est une invitation à vous plonger dans LES MYSTÈRES DE BURDIGALA !
BURDIGALA, nom antique de BORDEAUX. Une ville qui soudain va vivre des temps difficiles à des périodes pourtant très éloignées l'une de l'autre mais qui reste reliée par une mystérieuse crypte inexplorée & un tableau de Madone cachés dans une église.
La découverte de cadavres mutilés repêchés de nos jours, dans le fleuve de la cité du Sud-Ouest et dont les corps affichent des symboles religieux fichés dans les chairs vont offrir bien du fil à retordre aux officiers de la Police Judiciaire !
Étrangement, le roman de Dominique FAGET trouve un écho à l'obscurantisme religieux qui frappe encore notre monde actuel.
Cependant, la lecture de LA CRYPTE DU DIABLE pourrait s'apparenter à une finale de tennis !
En effet, les nombreux allers-retours entre 1628 et notre époque, nous font tourner la tête, excitant ainsi notre curiosité, l'auteur se débrouillant pour rendre chaque fin de chapitre intenable de suspense !
C'est d'ailleurs par un final digne d'un film de Brian de Palma et par une conclusion terriblement ambiguë que Dominique FAGET termine son passionnant thriller !
LA CRYPTE DU DIABLE est le roman idéal pour les vacances d'été !
Il s'adresse à toutes personnes désirant passer un excellent moment de lecture.
Il mérite d'ailleurs un vrai succès public !
Et puis, un roman où votre serviteur apparaît de façon parcimonieuse dans le rôle d'un enquêteur, ne peut absolument pas être un mauvais livre !
Bien au contraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
hydrehydre   22 juin 2016
Un vrai coup de ❤️, une pépite !! Dominique m'avait déjà conquise avec son style dans "celui qui ne meurt jamais " ,mais là, j'avoue être totalement fan !
L'intrigue , le fond de l'histoire dans laquelle nous sommes embarqués dès la 1 ère page , est rondement bien menée : un excellentissime thriller vivant , parfois terrifiant, mais très beau .
Nous voyageons d'une époque à une autre de façon cohérente , sans être une fois dérangés dans la lecture par ces aller/retour. Pourquoi ? Parce que quand on se retrouve au 17 e , on a vraiment l'impression d'y être : le décor, les personnages , leur parler , les odeurs , les peurs ... tout est écrit dans une sémantique adaptée et cohérente , jusqu'au détail le plus infime . L'enquête policière de notre époque s'avère être palpitante : pas de longueurs inutiles . Dominique sait aller à l'essentiel de façon très efficace.
L'auteure se livre parfaitement à cet exercice littéraire encore une fois , ce qui nous permet non pas seulement de lire une livre , mais de le vivre pleinement .
Un roman riche pour son intrigue , son contenu, ses références historiques, ses personnages troublants , et pour moi , un de mes critères principaux en lecture : ne pas avoir l'impression du déjà lu/ vu , de thème récurrent : on ne s'ennuie pas!
La crypte du diable ,en tout cas , n'est sûrement pas le livre à ranger dans les tréfonds d'une bibliothèque , mais bien en avant sur vos étagères!
Des comme ça, j'en veux encore ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Simba33Simba33   12 juin 2016
Très bon livre , un polar historique qui vous transporte dans les temps .
Un plaisir de découvrir le Bordeaux du XVII siècle et celui d aujourd'hui sur fond de crimes et de vengeance religieuse. À dévorer de toutes urgences.
Commenter  J’apprécie          60
LhombreduventLhombreduvent   12 juin 2016
Ajustant son capuchon sur sa tête, elle se mit à courir en faisant voler les pans de sa longue cape. Le sang battait dans ses tempes au rythme de ses pas. La lune éclairait assez pour qu'elle puisse se diriger vers son but sans avoir besoin d'une chandelle...
Commenter  J’apprécie          10
BlackKatBlackKat   28 août 2016
"Le délire fausse la perception. La folie fausse la pensée." Arthur Schopenhauer.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Dominique Faget (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Faget
Les Sanglots de Pierre de Dominique Faget (City Edition Hachette) ISBN 978-2824612058
autres livres classés : obscurantismeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2417 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre