AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 109285309X
Éditeur : Border Line (24/09/2016)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Il était une fois deux enquêteurs interlopes, une jeune fille en recherche de sens, un voisin bruyant, un gourou du web, une chef de service peau de vache, et une maman névrosée… C’est comme cela qu’elle nous la joue, Lou Vernet, avec une myriade de personnages qu’elle ciselle de sa plume efficace. Tous semblent évoluer dans des mondes parallèles jusqu’au moment où le récit bascule dans l’insondable noirceur de l’âme, entraînant le lecteur dans ses rets. Dans La Toi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
  24 août 2017
Connaissez-vous l'araignée Lou ?
Oh ! Que c'est facile me direz-vous.
Mais le titre de son livre, il est à double sens, je vous laisse d'ailleurs le plaisir de le découvrir.
Donc, reprenons, l'araignée Lou tisse la toile de son roman, fil après fil elle construit sa trame.
Son but ? Vous piéger,  bien sûr...
Clara, la trentaine,  est en colère. Contre son Chinois de voisin qui pousse musique et vocalise à  fond dès l'aube, contre le DRH et sa chef qui lui pourrissent la vie au boulot, contre ce putain d'amant qui lui ment autant qu'il respire, bref, la cocotte est sous pression et ce matin, Clara prend le taureau par les cornes... C'est décidé, elle régle ses comptes, va tout plaquer et repartir de zéro, Domino l'attend....
Euh ! Je vais pas vous faire tout le livre, hein ! Je vais juste ajouter que tout ne se passe pas comme prévu,  pas du tout même. Bah non ! Sinon la toile serait fragile... elle prend du gros fil notre Lou, du solide et puis, elle nous attire, doucement, elle prend son temps, détourne notre attention. Inclus (comprenne qui pourra) deux personnages atypiques, un flic et un ex, avec des noms de voyous du Milieu pour mieux piéger son lecteur.
Et....elle réussit, en tout cas moi je me suis emmêlé dans sa toile, capturé, captivé, quasiment prisonnier dès les premières pages.
La tension monte au fil (tiens encore un fil...) des pages, de rebondissement en rebondissement, de coup de folie en coup de folie pure, Lou Vernet sait maitriser sa proie.
Un excellent thriller qui me donne envie de retourner voir du côté de cette araignée, au demeurant fort sympathique, si, si, j'ai eu la chance de la rencontrer cet été aux rencontres littéraires des Polars du chat...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
Fabie13600
  11 juin 2018
Je vais partager avec vous la question qui me trotte dans la tête depuis la fin de ma lecture de « La toile aux alouettes », pourquoi ai-je attendu autant de temps pour découvrir cette auteure ? Je me le demande…
En effet depuis plus d'un an, sur les conseils avisés des copines et copains de lecture, je me disais qu'il fallait absolument que je la lise car tous les avis allaient dans le même sens à savoir qu'elle est top !
Et bien je dois dire qu'après cette première lecture j'ai moi aussi attrapé le virus Lou Vernet. J'adore !
J'adore sa façon d'écrire, son éloquence, son histoire tant pour ses personnages que les messages dégagés, sa touche particulière pour concevoir ce polar,… Bon j'arrête là mes compliments et je vais commencer mon retour avant qu'on me prenne pour une folle-dingue (bon ça c'est vrai).
Parmi tous ses livres pourquoi avoir choisi celui-ci ? Et bien tout d'abord j'ai eu la chance de la rencontrer au salon de Tulle et c'est la miss elle-même qui me l'a conseillé par rapport à mes lectures. Ensuite en découvrant la 4ème de couv j'ai été très intriguée et fascinée à la fois, je m'explique. Sérieusement vous avez déjà lu un pitch de polar commençant par « Il était une fois… » Ensuite la description des personnages m'a beaucoup plu également, ils sont décrits d'une façon qui vous interpelle. Pour finir la description de Maud Tabachnik m'a carrément subjuguée et encore plus quand j'ai lu sa préface.
Donc un livre qui promettait de beaux moments et ça a été le cas en effet.
J'ai quand même commencé cette lecture avec envie mais aussi une certaine appréhension.
Alors ça commence tranquillement avec un prologue plutôt mystérieux et intéressant.
Elle a construit son histoire en la scindant en trois parties ce qui nous permet de bien appréhender les différents personnages. Dans la première partie elle pose les fondations avec Clara et Domino. Dans la seconde elle monte petit à petit sa structure par le biais de ses enquêteurs atypiques Pierre et Bastien qui forment Les concertistes. Enfin dans la troisième elle nous dévoile son final qui est, selon moi, déconcertant et stupéfiant.
J'ai vraiment apprécié cette construction car elle nous permet d'apprendre à connaitre les protagonistes, à s'y attacher ou à l'inverse à les détester.
Dans cette première partie nous découvrons donc Clara, une jeune femme qui mène une existence normale, banale même hormis le fait qu'elle entretient une relation particulière sur le net avec un certain Domino grâce auquel elle va retrouver confiance en elle. Elle va se révéler, se rebeller même. Mais voilà qu'une situation va tout remettre en balance.
Dans la seconde nous découvrons là le duo d'enquêteurs, Pierre dit La carpe, ex flic reconverti en détective privé, et Bastien dit La virgule, policier de son état et ex coéquipier de Pierre. L'un va faire appel à l'autre dans le cadre d'un signalement et d'une scène un peu étrange. Nous allons donc les suivre tout au long de leurs investigations et allons découvrir une enquête particulière.
Dans la dernière partie, Lou nous réserve un dénouement surprenant, étonnant et très bien pensé. Sincèrement je n'ai rien vu venir !
J'ai vraiment beaucoup aimé la diversité des personnages qui, comme dans la vie, peuvent nous réserver de sacrés surprises. Nous avons la jeune femme un peu paumée dans sa tête, l'ex flic « hanté » par une ancienne affaire, la chef de service qui sous prétexte de posséder un peu de pouvoir est imbuvable avec ses collaborateurs, et enfin le « confident » du net qui se cache derrière son écran.
Clara m'a interpelée par son audace, son caractère, son changement. Elle envoie tout péter pour retrouver son bien-être, elle se cherche. C'est une battante.
Pierre aussi m'a beaucoup plu même s'il est un peu spécial.
Bon pour finir mon retour je dirais que Lou a non seulement écrit un polar original, très bien conçu avec tous les ingrédients nécessaires pour nous mettre à mal mais en plus elle écrit excessivement bien. Elle possède une qualité rédactionnelle magnifique, elle joue avec les mots pour nous absorber dans son histoire, sans superflus et tralalas. Elle a une justesse, une délicatesse bien à elle.
Donc je pense que vous l'aurez compris j'ai adoré ce livre de par son histoire, sa structure, ses personnages mais surtout par la plume magique de cette auteure.
Mon seul regret est de ne pas avoir acheté en même temps la suite…
Voilà encore un joli coup de coeur.
Lien : https://levoyagelivresquedef..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
valerie19
  27 décembre 2016
La quatrième de couverture nous donne immédiatement envie de nous plonger dans ce polar et on s'y noie avec bonheur:
"Il était une fois deux enquêteurs interlopes, une jeune fille en recherche de sens, un voisin bruyant, un gourou du web, une chef de service peau de vache, et une maman névrosée… C'est comme cela qu'elle nous la joue, Lou Vernet, avec une myriade de personnages qu'elle ciselle de sa plume efficace. Tous semblent évoluer dans des mondes parallèles jusqu'au moment où le récit bascule dans l'insondable noirceur de l'âme, entraînant le lecteur dans ses rets. Dans La Toile aux alouettes, son premier polar, Lou Vernet manie en virtuose, l'art de la mystification. En attendant que l'Inclus et la Virgule reviennent défaire un nouvel écheveau, frissonnez avec ce premier opus, tout en ombres et lumières !"
Clara en a marre, Clara se tait depuis trop longtemps, Clara se laisse faire depuis toujours et un jour, enfin, quelqu'un lui chuchote qu'elle peut changer les choses ... La jeune femme trouve soudain la force de se rebeller !!! Basta la chef de service tyrannique, basta le voisin qui fait trop de bruit , basta l'amant qui bien sûr ne quittera jamais sa femme. BASTA basta basta..... et Clara se retrouve libre, c'est exaltant la liberté mais les loups guettent les petites filles libres et sauvages, c'est bien connu... pour les dévorer tout cru... la bave aux lèvres... Clara disparaît sans un mot et entre alors en scène un duo de policiers un peu borderline... La carpe un ancien flic devenu privé et la virgule un flic vrai de vrai qui n'hésite pas à mener sa barque comme il l'entend et zut à la hiérarchie... L'enquête commence et tout s'assombrit ... La toile bien gluante s'est refermée sur sa proie et il sera difficile de lui faire lâcher prise...
Un polar redoutablement efficace. Une langue riche et intelligente.. Lou Valérie Vernet nous livre toute sa verve , son texte émaillé de néologismes, d'humour et de poésie nous emmène dans l'univers de cet auteur à suivre de très près. Maud Tabachnik a préfacé ce roman superbe et j'ai compris pourquoi dès les premières lignes. Vivement la suite....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
aurelie78260
  12 mars 2018
J'ai rencontré de Lou Vernet au salon Polar'Osny, une auteure qui m'était inconnue mais que j'ai été enchantée de rencontrer. Après bien des échanges avec Lou, je me suis lancé un défi : mettre ma lecture actuelle de côté (chose que je n'ai jamais fait), lire son livre pour qu'on puisse en parler une semaine après au salon de Nemours. Tout ça, pour savoir, si j'allais adhérer à son style pour prendre ou pas son deuxième livre à notre prochaine rencontre ;)
Lou m'avait dit que c'était plutôt un polar psychologique, et comme vous le savez, c'est un peu ma came ;)
La Toile aux alouettes est donc le premier polar de Lou et celui-ci se découpe en trois parties.
Dans la première partie, nous faisons la connaissance de Clara qui est une jeune femme docile, sérieuse, timide, effacée jusqu'au jour où elle pète littéralement les plombs sous nos yeux. Elle envoie balader tout le monde : son voisin, son ex-amant, sa chef... Clara se rebelle et ça fait mal, mais qu'est-ce que ça fait du bien ! Qui l'aurait cru ? Si elle a osé tout cela, c'est grâce à Domino, qui jour après jour l'a aidé via son blog sur la toile. Mais qui est Domino, celui qui la nomme aussi "petite soeur" ? Ils se sont promis de se rencontrer, mais que se passera-t-il ?
Ensuite, nous avons notre duo atypique "les concertistes", il s'agit de Pierre dit "La carpe" (et aussi l'Inclus), et Bastien dit "La virgule". Ils vont tous les deux agir de concert afin de savoir ce qui s'est passé au bord du lac où un fauteuil roulant a été retrouvé abandonné avec un habit ancien d'hôtesse de l'air.
Pour conclure, nous avons un final explosif, avec des révélations sur tout notre petit monde. Je ne vous en dirais pas plus pour vous tenter davantage.
Quand j'ai commencé le livre de Lou, je n'ai pas pu m'arrêter. Une fois commencé, ce livre se lit quasiment d'une traite tant il vous obsède. Il est impossible à lâcher et pour ma part je l'ai littéralement dévoré. J'ai tout de suite été surprise (dans le bon sens hein!) par le style de Lou mais surtout par sa plume. Ce livre de par son écriture est d'une immense richesse comme j'en ai rarement lu. Tout est dans le style de Lou. Chaque mot est mûrement réfléchi, minutieusement choisi. Ce livre est tout simplement d'une beauté incroyable, à couper le souffle. le mélange thriller et poésie était un pari osé et plutôt risqué mais dans notre cas parfaitement maîtrisé et réussi. Je suis sous le charme. On sent que l'auteure est très attachée à la langue française. Une écriture travaillée, parfaitement dosée et très efficace. Tout est en finesse (tout en étant noir) et pourtant Lou nous réserve bien des traitements de chocs pour ses personnages. Les émotions sont omniprésentes car elles pointent et appuient systématiquement le mal-être de ses personnages.
Un suspense qui monte crescendo. Plus on s'enfonce dans notre lecture et plus la tension monte pour enfin exploser en une chute magistrale.
Cette histoire restera longtemps dans ma mémoire de par ses personnages qui ont chacun une particularité surtout notre duo de concertistes : Pierre avec ses roulages de cigarettes à l'infini, et Bastien avec sa jambe en biais, sa jambe "pile".
Pour ma part, vous l'aurez compris, c'est un joli coup de coeur, autant pour Lou que pour "La Toile aux alouettes" mais aussi pour le personnage de Clara. Ne vous fiez pas aux apparences, vous aussi vous vous ferez piéger par Lou et sa Toile diabolique ;)
Un thriller psychologique toute en poésie, avouez qu'il fallait oser ! Un thriller à ne surtout pas louper au risque de vous en mordre les doigts ! Lou est promise à un bel avenir !
Lien : http://livresaddictblog.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
croc1706
  22 juillet 2017
Quand on tourne les premières pages du livre d'un auteur que l'on ne connait, on ne sait pas trop à quoi s'attendre. le résumé alléchant de "La toile aux alouettes" m'a pourtant convaincu de tenter ma chance et voici mon avis.
Dans un premier temps , le lecteur fait la connaissance de Clara, jeune fille perdue dans son travail, tout comme dans ses relations aux autres, qui cherche du réconfort sur Internet. Dans ce monde virtuel , elle trouve auprès de Domino, une nouvelle ligne de vie , et le réconfort dont elle a tant besoin.
En parallèle , La Virgule et La carpe, surnom colorés d'un flic et de son ancien acolyte devenu privé, ménent une enquête suite à la découverte mystérieuse d'un fauteuil roulant abandonné. Et quand le destin conduit Clara , La virgule et la Carpe à voir leurs chemins se croiser , le final n'en est que plus explosif.

Ce polar est pour moi une excellente découverte pour plusieurs raisons.
Les personnages d'abord , attachants, énigmatiques mais avec une volonté farouche. Ma préférée a sans aucun doute été Clara, qui force le respect par sa détermination, sa sensibilité et sa volonté. La Virgule et La Carpe , eux , impressionnent par leur sens de l'observation et de la déduction qui les conduit à enquêter en utilisant uniquement leur esprit .
Le style ensuite, c'est très fluide tout en étant extrêmement précis. Les mots sont choisis avec soin, la langue riche ...sans être pompeuse.
L'histoire enfin, même si quelques scènes , notamment certaines actions répétées par les héros m'ont semblées répétitives ( ils ont le droit d'avoir leurs mauvaises habitudes) , le suspense est là , et la résolution finale est plus que satisfaisante.
La Toile aux alouettes est donc un polar très sympathique que je vous conseille de découvrir , en attendant la suite prévu pour la rentrée.
Lien : http://livresforfun.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ValettesangpagesValettesangpages   21 décembre 2016
L'ombre de cette femme au verbe trop aigu ne lui fait plus peur. Elle se radoucit.
- Stop, tout simplement stop. Stop à vous, à vos cris, à vos crises, à votre autorité, à votre méchanceté. Des années que vous pourrissez la vie de tout le monde, la mienne et certainement la vôtre.
Longtemps j'ai eu peur, de quoi, je ne sais pas au juste. Et là, depuis que je suis entrée, je vous regarde et j'ai tout simplement pitié. Je ne sais pas ce qui vous est arrivé et pour tout vous dire, aujourd'hui je m'en fous. J'ai donné ma démission ce matin, j'étais juste venue vous le dire. Ça et d'autres choses aussi. Mais qu'importe...
la dame de Pique reste bouche bée, la colère sourd en cernes sous ses yeux. Elle écume de rage.
L'affront l'a sidérée. Clara a envie de rire. Un rire nerveux et fatigué.
Toute sa vie, les ombres l'ont privée de voir. L'ombre de son père, ce géant de lumière. Sa mère en sillage dans les vapeurs de sa cuisine ou sous son chapeau de paille. Les murs à l'abri desquels son éducation s'était sagement tenue coite. Ces hommes de lumière qui trouaient ses nuits d'éclairs furtifs. Ces colonnes de chiffres qu'aucun mot ne venait incendier. Tous ces autres que le jour éclairait et à l'ombre desquels elle frayait en silence. Et cette femme sous le joug de laquelle elle s'escrimait à faire ses preuves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1386 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .