AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782322236602
168 pages
Éditeur : Rudy Faure (02/09/2020)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
1936. L’écrivain américain Robert E. Howard, auteur de Conan le Barbare, s’est suicidé. Les indices laissés à son ami William Derleth vont lui permettre de découvrir les véritables raisons de sa disparition.

En partant à la recherche de la vérité et au péril de sa vie, il va découvrir la vraie nature de notre monde et révéler l’horreur tapie dans l’ombre qui nous guette. Il semblerait que les nombreuses mises en garde de savants et d’auteurs dépréciés... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
philippemarlin
  05 novembre 2020
Avec L'Horreur tapie dans l'Ombre (Autoédition, 2020), Rudy Faure fait montre d'originalité en mettant en scène deux membres du « Cercle », August Derleth et Frank Belknap Long. Derleth est très affecté par la mort de son ami R.E. Howard dont il vient de recevoir une lettre-testament. Son suicide obéit manifestement à d'autres raisons que celles, de nature familiale, généralement invoquées. le récit est inévitablement « téléphoné » dès le début, et l'on devine sans peine que le père de Conan a découvert par le rêve un autre plan de la réalité cosmique explorée par son correspondant, Lovecraft. Après une étrange rencontre avec un poète fou, Auguste Louis, Derleth, accompagné de son compère Long, va se lancer dans une aventure échevelée qui les mènera « de l'autre côté du miroir », à la recherche de la vérité ultime. On se retrouvera en « Égypte Noire », dans la fabuleuse cité de la Reine Zamodia, en lutte contre les Créatures du Mythe, qui veulent revenir prendre procession de la planète. On y croisera également Lovecraft et C.A. Smith, manifestement lancés dans une quête identique.
Le Necronomicon est activement sollicité et on y trouve même la version intégrale du poème dont on ne connaît généralement que les deux derniers vers :
Dans un très lointain passé,
Bien avant l'humanité,
Des créatures adoratrices d'un Dieu païen
Souillèrent la terre de rituels malsains.
Nul ne sut de quelles étoiles elles venaient
Et pourquoi dans notre monde elles furent emprisonnées
Mais au fil des siècles, elles finirent pas dégénérer
Pour enfin disparaître, croyait-on, de la Terre à jamais.
Elles ne laissèrent derrière elles que des vestiges ruisselants
Ou ruines ensevelies dans des déserts brûlants
Mais nourries du sang d'effroyables sacrifices
À certaines heures de la nuit et de l'année propices
Elles subsistent malgré tout en rêvant
De régner à nouveau jusque à la fin des temps
Ressassant en une abominable prophétie
L'insupportable et fatale vérité que voici :
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et au long des siècles peut mourir même la mort.
Le libermaléficonaute découvrira par ailleurs un autre ouvrage curieux, le Déluge selon Zostra, remis à nos aventuriers par le poète Auguste Louis pour les aider dans leur voyage en Égypte. Il s'agit d'une sorte de recueil de textes dépareillés qui ne semblaient n'avoir aucun rapport les uns avec les autres. L'auteur du roman précise dans une note : « Zostra est un personnage mythique ayant vécu à l'époque de l'Égypte ancienne. Sa vie, comme son oeuvre, relève de spéculations diverses. » Inutile d'ajouter que wikipédia ne connaît pas ce personnage !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Coetseslivres
  19 novembre 2020
Je vous propose de découvrir L'horreur tapie dans l'ombre de Rudy Faure. Comme son titre l'indique, un roman horrifique, qui plonge le lecteur dans un univers fantastique cher à Lovecraft et R.E. Howard.
Pour ceux qui ne connaissent pas, ces deux écrivains ont réellement existé. Howard est mort en 1936 et Lovecraft en 1937. Vous connaissez Howard peut-être sans le savoir, c'est le « père » de Conan le Barbare. Lovecraft a écrit des nouvelles assez « torturées ». Deux écrivains classiques de l'univers fantastique.
Le livre part d'un fait réel, le suicide de Howard. L'histoire commence un mois après sa mort. William Darleth était un ami et il se rappelle leur rencontre et l'amitié qui a suivi. Il couche ses souvenirs sur le papier, cela lui permettra peut-être d'accepter cette mort.
Ce passage est un peu long pour qui connait cet univers, mais nécessaire pour ceux qui vont découvrir cet univers assez particulier.
Le rythme va s'accélérer à l'ouverture d'une lettre posthume de Howard. William est bien décidé à essayer de comprendre le geste de son ami, qui s'est tiré une balle dans la tête. Mais se doute-t-il de ce qu'il va découvrir ? Va-t-il y résister ?...
*******
J'ai pris grand plaisir à retrouver dans ce court roman un univers que j'aime beaucoup. Mais qui est assez particulier, il faut le reconnaître. Un premier roman réussi qui devrait plaire aux amateurs du genre. Les personnages et l'atmosphère sont bien rendus, le style est agréable.
Un plus à noter : des notes explicatives en fin d'ouvrage. Un petit regret : j'aurais aimé des chapitres moins longs (4 plus un épilogue), ce qui aurait donné encore davantage de rythme à l'histoire
Vous allez me dire que je parle peu de l'histoire. C'est volontaire. Difficile d'en dire plus parce que le roman ne fait que 165 pages et que cet univers là se découvre, il ne se raconte pas. Il faut l'appréhender par vous-même.
En bref : Un excellent moment avec ce premier roman. A réserver aux amateurs du genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FlorianAllain
  14 octobre 2020
Ce premier roman de Rudy Faure est je cite « Un hommage à tous ceux qui luttent dans l'anonymat ou le mépris pour un peu de dignité et la survivance de leurs idées ». de plus, nous sommes plongés dans l'univers de Howard Phillips Lovecraft, écrivain de science-fiction américain mort en 1937.
Ne connaissant pas l'univers de ce dernier, j'ai eu un peu de mal par moment à me plonger dans l'intrigue même si elle est plutôt prenante et intéressante. En effet, le début est accrocheur avec un suspens bien maîtrisé par l'auteur grâce à des personnages bien décrit et attachant à la fois. Quant à l'écriture, je la trouve fluide même si les chapitres sont à mon goût beaucoup trop long et demanderaient à être raccourcis afin de donner plus de rythme à l'histoire (4 Chapitres pour 168 pages).
Un détail qui m'a particulièrement troublé, c'est ce que je me suis imaginé en regardant la couverture et la réalité du contenu du roman... Je n'ai pas compris le rapport et trouve qu'elle ne parle pas aux lecteurs sur ce qu'il attend en lisant ce livre. Peut-être aurait-il fallu y mettre une phrase ou une citation de Lovecraft, qui occupe une grande place dans ce dernier.
Pour terminer, je dirais que pour un premier roman, Rudy Faure à démontré qu'il avait un réel potentiel d'où mes 5 étoiles, une belle écriture et, est un auteur à suivre, car j'en suis sûr, il nous réserve encore quelques surprises pour la suite.
Lien : https://www.leslecturesdeflo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : epouvanteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
683 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre