AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2501084608
Éditeur : Marabout (31/10/2012)

Note moyenne : 2.99/5 (sur 113 notes)
Résumé :
Un feuilleton érotique chez Marabout. Du hot et du suspens ! Dans la lignée de 50 nuances de Grey, mais dans un format court, dense, soutenu, sous forme de feuilleton ! 5 ?épisodes? et une compilation finale.


Lucy travaille à New York, en intérim, et fantasme sur un homme avec qui elle prend l’ascenseur tous les matins. Un matin, alors qu’elle se retrouve seule avec l’inconnu, il stoppe l’ascenseur et lui fait l’amour. Le soir même, ils se ret... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Hamisoitil
  21 janvier 2013
C'est un petit livre assez plaisant mais pour adultes, donc il faut s'attendre à un langage cru. Pour ma part rien de choquant, j'ai apprécié cette lecture courte mais qui va à l'essentiel.
Je précise tout de même, qu'il y a rien d'extraordinaire donc faut pas rêver, hein. On passe juste un petit moment de détente entre deux livres.
Le seul hic avec cette nouvelle de 61 pages, c'est la nana qui a encore une fois le mauvais rôle dans l'histoire (limite la victime) et l'homme, le meilleur comme toujours. Celui qui donne, qui provoque, qui assure ou qui fait du bien à l'autre.
Du coup, mes premières pages n'ont pas été évidentes à lire car j'ai eu cette sensation étrange quand leurs premiers ébats ont commencé comme par exemple dans l'ascenseur ou le parking. Mais au final, tout le monde trouve sa place, son jouet, son fantasme..... même si la fin ...euh comment dire était un peu too much pour moi.
Donc, on passe quand même un bon moment. 20mn top chrono pour une pause entracte. Je lirai la suite avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
shalimar06
  04 février 2013
La maison d'édition Marabout a choisi de publier cette histoire érotique en la scindant en cinq parties dont voici l'entrée en matières. Un petit format de soixante pages probablement pour tenir le lecteur en haleine et faire au passage un maximum de profit ou bien pour abréger les souffrances des autres ! Car en effet, malgré les quelques minutes nécessaires pour en venir à bout quelle hâte d'en finir !
Un scénario digne des pires films érotiques simplement pour « justifier » des scènes de sexe un peu bestial où l'homme ne cesse de grogner et la femme n'oppose aucune résistance : pathétique ! Je résume : une employée intérimaire d'une grande firme croise tous les matins dans un ascenseur un homme charismatique jusqu'au jour où, se retrouvant seuls dans ledit ascenseur, notre Christian bis (ah oui il fait avoir lu 50 nuances de Grey pour se rendre compte que l'on a affaire à une très pâle copie alors même que l'on se demande comment l'original a pu devenir un best seller !) se plaque contre elle lui faisant ressentir son « membre tumescent » pour lui faire ensuite connaître l'orgasme de sa vie. Il faut dire que Lucy est loin d'être une experte en sexe et que cet assaut imprévu révolutionne son quotidien bien peu palpitant. Bien évidemment, tout ceci se passe sans qu'une parole ne soit échangée et sans que notre « héroïne » n'oppose la moindre résistance.
Comme si cela ne suffisait pas, nous avons droit à une seconde scène, à la sortie de son travail, lorsque Lucy traverse le parking de la firme, un homme (le même) se jette sur elle et la viole pratiquement. Ah non pardon, le sombre inconnu lui demande vaguement son accord, l'honneur est sauf !
Finalement, le suspens insoutenable est levé le lendemain lorsque l'intérimaire est amenée dans le bureau du grand patron et surprise ! Elle découvre que c'est l'homme qui n'arrête pas de se la taper depuis la veille. On ne s'en doutait pas une minute ! le contrat de Lucy arrivant à son terme (comme par hasard) il lui soumet une « opportunité » d'emploi, elle pourrait devenir « son assistante TRES personnelle ». Après une rapide confrontation avec sa conscience, Lucy accepte puisqu'après tout c'est la crise et qu'il faut bien payer son loyer! Il lui fait alors passer un « entretien pratique », conscience professionnelle oblige, et la sodomise sur son bureau. On hésite entre rire nerveusement et lever les yeux au ciel tant c'est peu crédible.
Finalement on ne retiendra que la couverture attrayante de cette arnaque, pour le reste passez votre chemin !

Lien : http://lecoffretdeshalimar.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Milka2b
  25 novembre 2012
Bon, pas tres concluant....je me met un peu à la lecture erotique, mais il me faut qd meme une histoire à me mettre sous la dent.
Et ici....ben elle est legerement courte l'histoire. Ok, c'est un roman feuilleton...mais c'est quoi au juste ??
Cette histoire serait mieux ds un magazine, en guise de petit "feuilleton", pour amener le lecteur par la suite à acheter LE livre contenant la suite.
Avec seulement une trentaine de pages à lire (ca pique pas les yeux), on se sent un peu "volé" pour le prix.
En conclusion legerement decue, par le format, le prix, l'histoire, et meme les scenes erotiques sont pas detaillées, c'est du vite fait bien fait .
( Spoil : dans l'ascenseur, caché dans le parking, sur le bureau....)
Je lirai qd meme la suite, mais alors "vite fait". (je ne pense pas me souvenir de ce livre tres lgtps.

Commenter  J’apprécie          70
DrunkennessBooks
  06 mai 2017
Absolument pas fan de romance érotique, il m'arrive néanmoins de m'intéresser aux livres qui font plus ou moins l'actualité et de leur consacrer quelques heures de mon temps, par pure curiosité. Voyant passer quelques avis enthousiastes pour Tout ce qu'il voudra de Sara Fawkes, je me suis donc lancée dans la lecture du premier tome.
Je peux d'ores et déjà vous dire qu'il est plus qu'improbable que je me lance dans la suite de la série ! Construit sur le mode de l'épisode, le premier tome est vraiment très court (une soixantaine de pages). Heureusement d'ailleurs que ce n'était pas plus long, car j'ai eu beaucoup de mal à aller jusqu'au bout.
L'héroïne, Lucie Delacourt, se trouve un beau jour dans le même espace (restreint – un ascenseur pour être précise) qu'un (très bel) homme, Jeremiah de son petit prénom. Petit aparté : il faudrait essayer un de ces jours avec un type super moche, histoire de voir si c'est toujours aussi sexy, qu'est-ce que vous en dites ? Sur ce, retournons à notre petite chronique.
Là, Lucie ne se sent plus et a les hormones en ébullition (« en ibillition » pour reprendre les termes d'une certaines candidate de télé-réalité – Les Princes de l'Amour, ça vous parle ?). Bien entendu, son destin n'était pas de s'en tenir à une si belle vision. Celle-ci devait l'investir, la pénétr… Pardon, je m'égare, mauvais jeu de mots.
Bref, vous l'avez compris, le rapprochement entre le bel inconnu et la jeune demoiselle va être rapide et chaud bouillant ! Cela donnera lieu à des scènes de sexe particulièrement crues et, disons-le, mal écrites.
Avec Tout ce qu'il voudra, nous avons là un archétype de la (mauvaise ?) littérature érotique. Si le quatrième de couverture fait référence à Cinquante Nuances de Grey, et s'il ne s'agit certes pas d'un roman qui se distingue par ses qualités littéraires, rendons-lui ses lettres de noblesse car il y avait là au moins une histoire et des personnages travaillés et relativement cohérents.
Crue et superficielle, j'ai du mal à comprendre comment la série de Tout ce qu'il voudra a pu aller jusqu'à cinq tomes… Il ne fait aucun doute que d'autres romans de ce genre sont beaucoup mieux écrits, alors pourquoi ce succès ? J'avoue être perplexe. Outre un sentiment d'incompréhension, j'en retire également une impression de littérature de grande consommation, si j'ose dire. Un peu comme un article devant être produit en masse pour répondre à une demande croissante mais au détriment de la qualité. Mais bien sûr, cela n'engage que moi et il s'agit seulement de mon avis, donc avec la part de subjectivité qui va avec.
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FiftyShadesDarker
  26 août 2016
Un roman que j'ai acheté avec les neuf autres tomes, car la couverture et la tranche m'ont attiré. Mais j'ai vu que les avis sont plutôt négatifs, alors que j'aime bien pour le moment.
L'histoire est celle de Lucy, qui travaille à l'archivage d'une grande société. Tout les matins, elle croise un homme assez impressionnant dans l'ascenseur. Un jour, il la bloque et lui parle de son attirance pour elle, car elle sens le désir pour lui.
Autant dire que j'ai lu le résumé de la quatrième de couverture après avoir lu le roman, car sinon j'aurai été spoiler. En effet, ce livre est vraiment une mise en bouche, qui nous donne envie d'en découvrir plus sur les personnages. Malgré tout, dans ces quelques pages, on remarque déjà le nombre de scène de sexe - trois ! Cela fait beaucoup, mais je trouve que ça donne un petit plus à l'histoire. A voir si cela ne gâche pas tout par la suite.
La fin donne juste envie d'enchaîner avec la suite - ce que je vais faire sans plus attendre. Car on n'a vraiment qu'une mise en bouche pour le moment.
Lucy est une jeune fille, qui lutte vraiment pour subvenir à ses besoins. Elle a arrêté l'université - où elle étudiait le droit - lors de la mort de ses parents. Elle a déménagé pour trouver un job - ennuyeux comme elle le sous-entend - et une collocation pour pouvoir vivre. Elle a des rêves pleins les yeux pour sa carrière, mais pour le moment, elle vit le jour le jour. Elle a aussi eu de nombreux copains, mais jamais personne ne sait autant intéressé au sexe qu'elle. Quand un homme lui fait des avances, elle a dû mal à y résister, même si on sent bien qu'elle fait ce qu'elle veut avec lui. Je trouve que Lucy a quand même son caractère. Elle n'a pas eu une vie facile et veut vraiment lutter pour vivre, mais aussi faire ce qu'elle souhaite. On en apprend déjà beaucoup, ce qui nous donne envie de poursuivre en sa compagnie.
Jeremiah Hamilton est un homme que l'on rencontre à travers les yeux de Lucy. On ne connait quasiment rien de lui, même si l'on comprends rapidement qu'il est très dominateur avec ces conquêtes. Mais il est aussi le P.D.G. de la boite pour laquelle travaille Lucy. Cela pourra peut-être l'aider à trouver un meilleur poste... Je souhaite en découvrir plus sur ce personnage, même si on peut croire qu'il correspondra au cote de la romance érotique.
Le style d'écriture n'est pas très descriptif concernant l'environnement où évolue Lucy, mais il l'est beaucoup concernant ses sentiments et ses ressentis. du coup, j'ai aimé, mais sans plus. Faut dire que l'auteur ne va pas par quatre chemins, l'histoire est directe sans superflu. Cela la rend agréable à lire, car cela éveille notre curiosité, qui est rapidement rassasiée.
En général, une histoire pas très originale, mais rapide à lire pour se détendre quand on a dix petites minutes. Je vais lire la suite sans tarder.
Lien : http://www.fifty-shades-dark..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Actualitte   20 décembre 2012
On en a lu un, on s'épargne les quatre.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
paraty62paraty62   15 janvier 2014
Les occupants continuaient de débarquer, l’ascenseur de reprendre sa course haletante. Soudain, je m’arrachai à ma rêverie en me rendant compte que j’étais seule en compagnie de l’inconnu. Pour la première fois depuis que j’avais commencé à travailler ici. Me raclant la gorge avec nervosité, je lissai ma jupe fourreau de ma main libre et m’exhortai à respirer. Une boule de désir durcissait dans mon ventre, alimentée par une ribambelle de pensées plus libertines les unes que les autres. Cette cabine d’ascenseur était-elle équipée de caméras ?
Tout à coup, je perçus un froissement discret derrière moi, puis un avant-bras musclé surgit près de ma hanche et enfonça le bouton rouge de l’appareil. Ce dernier s’arrêta aussitôt et, avant que j’aie pu prononcer un mot, deux bras apparurent autour de ma tête tandis qu’une voix grave murmurait à mon oreille :
– Je vous croise tous les matins dans cet ascenseur. À quoi jouez-vous ?
La stupeur m’ayant réduite au silence, je ne pus que cligner des yeux. Fallait-il que je me pince ? Se produisait-il vraiment quelque chose dans mon existence terne et banale ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
HamisoitilHamisoitil   22 janvier 2013
Je me raidis de surprise, tandis que les stridences me parvenaient à travers la brume hébétée qui m'enveloppait. Le désir céda la place à la honte, et je poussai sur mes mains pour me libérer. L'étranger s'écarta et me rendit mon espace vital avant d'appuyer de nouveau sur le bouton rouge. L'ascenseur redémarra avec un soubresaut pendant que je remettais vivement de l'ordre dans ma tenue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
paraty62paraty62   15 janvier 2014
Croiser le bel inconnu tous les matins, à mon travail : ces derniers temps, c’était le moment sublime de ma journée.
Je traversais le hall en direction des ascenseurs aussi vite que me le permettaient mes hauts talons, sinuant entre des échelles et des ouvriers qui réparaient le système électrique du vieil immeuble de bureaux. Réglé comme une horloge suisse, le mystérieux brun arrivait devant les cabines à 8 h 20 précises. Il n’y manqua pas non plus ce jour-là. Je me frayai un chemin dans la file afin de me rapprocher de lui aussi discrètement que possible et fixai les portes en faisant mine de ne pas l’avoir remarqué. Ce n’était pas un jeu, même si ça y ressemblait parfois. Les hommes aussi beaux que lui n’avaient jamais franchi les limites de ma sphère d’influence, ce n’était pas maintenant que ça allait changer.
Pour autant, une fille a le droit de rêver, non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
paraty62paraty62   15 janvier 2014
Le look BCBG en costard-cravate m’avait toujours plu, et le beau brun portait chaque jour des costumes impeccablement taillés sur mesure, qui coûtaient sans doute plus cher que mon maigre salaire mensuel. Tout en lui respirait la bonne société, bien loin de mes origines – ce qui ne m’empêchait pas de fantasmer sur lui. Il habitait mes rêves, son visage était celui sur lequel se fermaient mes yeux le soir quand je me couchais. N’ayant eu entre les cuisses rien qui ne soit animé par des piles depuis plus d’un an, mes délires étaient un peu osés. Sur le moment, je m’accordai la liberté d’y repenser, et un sourire béat étira lentement mes lèvres. Vu mon degré de frustration, il ne m’en fallait pas beaucoup pour démarrer au quart de tour… une petite image mentale où j’étais plaquée contre un mur et subissais les derniers outrages… Waouh !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
s0-kellys0-kelly   12 avril 2013
"Sortir avec un garçon n'avais jamais été mon fort, et c'était le cadet de mes soucis à ce stade de ma vie." P.20
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
256 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre
. .