AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367870063
Éditeur : Passage du Nord Ouest (07/01/2014)

Note moyenne : 2.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
C'est dans une station de métro désaffectée, aux côtés des insurgés du capitalisme totalitaire, que l'ex-directeur du Fonds monétaire international se terre, et attend son heure. En surface, ses ennemis savourent leur victoire. Les charmes d'une modeste femme de chambre auront suffi à briser ce social-démocrate décadent hostile aux desseins de l'Empereur. Dès lors, nul ne pourra s'opposer au plus fabuleux hold-up de l'histoire. Mais c'est sans compter sur les pouvoi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

critiques presse (1)
Liberation   21 janvier 2014
Lent, alambiqué, plein de surprises et de ruptures narratives inégales, baroque et empesé, [le livre] de Ferré part du Sofitel pour développer une fable, en lisière de science-fiction, sur la puissance, le capitalisme, la médiatisation et la sexualité : le genre d’ouvrage qu’on baptise «roman total» quand on ne sait pas quoi en dire, tant il voudrait lui-même tout dire et tout expliquer.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   10 septembre 2014
Tout est bon pour le bien-être du client. Et pourtant, ce qu’il efface en ce moment même, en son âme et conscience, ne ressemble pas précisément à un épisode romantique tiré d’un de ces romans à l’eau de rose qui plaisent tant à sa jeune femme. Elle les dévore par dizaines. Lui préfère le genre des westerns. Plus virils, plus tranchés. S’il fallait leur attribuer un code chromatique, sans trop y réfléchir, c’est le marron qui l’emporterait. C’est une bonne couleur. La couleur des bons. La couleur du bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 septembre 2014
L’homme a toute sa vie devant lui pour satisfaire les premiers et subvenir aux seconds, quant à la femme, garante de leur assouvissement, ne pourra s’affranchir de l’interminable fardeau et profiter enfin du repos mérité qu’une fois l’ultime spasme survenu, pendant que son exploiteur rachète en enfer une à une toutes ses fautes.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 septembre 2014
La raison est truande, corrompue, intraitable. Elle élimine tout ce qui n’est pas l’intérêt ou le profit, à n’importe quel prix, y compris la vie des autres ou le sang des innocents. L’amour est ce saut irrationnel pour fuir le tableau d’horreurs et de massacres que la raison peint de ses couleurs ignobles et criardes.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 septembre 2014
Les gouvernements se trompent. Ils se trompent tous, si l’on en croit ce que proclament ces sauvages avec des hurlements et des cris qui vous auraient donné la chair de poule si vous les aviez entendus d’aussi près, comme moi-même, conscient d’être un intrus au milieu de la clameur populaire.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 septembre 2014
L’amour du prochain n’admettait aucune échappatoire ou fugue rationnelle. Manifestement, l’amour constituait la voie la plus sûre dans le monde pour rendre proche l’étranger, intime l’inconnu. Il devrait payer pour ce qu’il avait fait.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : olniVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre