AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782818924105
48 pages
Éditeur : Bamboo Edition (12/06/2013)
4/5   115 notes
Résumé :
L’histoire du Train des orphelins continue !

1990. Jim habite désormais une ferme au coeur du Kansas avec sa femme.
Mais ce nouveau bonheur n’apaise pas pour autant les blessures du passé, et ses interrogations sur son frère Joey ne cessent de le hanter : qu’est-il devenu ? Où est-il ? Est-il toujours en vie ? De son côté, Joey, qui a été adopté par un couple de Mexicains et vit toujours dans la petite ville de Cowpoke Canyon, se pose les mêmes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 115 notes
5
5 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  04 février 2014
A Cowpoke Canyon, Lisa, la jeune femme qui s'occupait de placer les enfants dans des familles d'adoption, finit elle aussi au côté d'un homme bourru, Effron, le patron du bar, qui se l'est appropriée, tout simplement. C'est même au cours d'une soirée, lors d'une tournée générale, qu'il annonce qu'ils sont mariés. La jeune femme ne supporte plus du tout cette situation. Ce dernier est appelé pour régler un problème avec un enfant adopté et s'en va sur le champ le régler. Il laisse Lisa dans un coin. Effron, quant à lui, aide un vieil ivrogne qui a loupé la distribution des gamins à la descente du train. Celui-ci a besoin de l'un des leurs pour l'aider aux champs. Effron, sans remords, prend Joey, le petit frère de Jim, à une famille mexicaine et le donne à l'ivrogne. Lisa et Joey se retrouvent au bar et se reconnaissent aussitôt. Ils profitent d'un moment de cohue pour s'enfuir … et pourquoi ne pas partir à la recherche de son frère?
70 ans plus tard, ces deux-là ont tenu parole et ne se sont jamais quittés. Lisa travaille pour aider les orphelins du train à retrouver leurs origines. Une réunion est prévue à Concordia et elle est bien décidée à y emmener Joey avec elle. D'abord réticent, celui-ci accepte. Un voyage inattendu l'attend..
Après avoir suivi tour à tour Jim puis Harvey, l'auteur se concentre cette fois-ci sur Lisa et Joey. Alternant successivement le passé qui retrace la survie des deux enfants débrouillards et le présent où on les suit au cours de ce voyage vers Concordia, cet opus brillamment construit permet de nous en apprendre plus sur le petit Joey que l'on avait quitté subitement. le scénario est intelligent et accrocheur. On se laisse prendre aux gaillardises des deux enfants et à la complicité tendre et chaleureuse qui les unit par la suite. Des dialogues savoureux, un dessin toujours aussi efficace et maîtrisé, des couleurs qui claquent et des personnages terriblement attachants font que l'on attend impatiemment le prochain tome.
Le train des orphelins... je guette la fumée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
diablotin0
  18 avril 2021
Ce tome 3 commence au Kansas en 1991 avec Jim qui se marie avec Bianca, mais cet événement qui devrait être heureux, et comblé Jim ne l'est pas totalement. Il manque Joey, son petit frère pour être totalement heureux. Ce manque est toujours aussi cruel, qu'est devenu Joey, son petit frère ?
On se retrouve ensuite à Cowpoke Canyon avec Joey et Lisa et là, on alterne entre 1920 et 1991.
Ce 3ème tome nous offre toujours autant d'émotions. Les auteurs s'attachent à nous montrer combien le traumatisme qu'ont connu ces enfants orphelins est fort et durable.
Ce trafic d'enfants est dénoncé avec beaucoup d'émotions.
Malgré la violence du thème, il y a une grande douceur qui émane de cet album et on garde espoir que Jim et Joey puissent se retrouver.
Commenter  J’apprécie          330
belette2911
  06 septembre 2020
J'avais découvert cette bédé l'année dernière, pour le Mois Américain (septembre 2019) et malgré le fait que j'avais apprécié découvrir cette page très sombre de l'histoire américaine, je n'avais pas continué avec le deuxième cycle, shame on me.
Faute réparée, je viens de lire la saga en entier, à la chaîne, afin de ne plus rester sans savoir ce qu'il est advenu de certains personnages du train des orphelins, cette horreur qui distribuait des enfants dans l'Ouest, pensant offrir à ces gamins orphelins une nouvelle vie loin des rues de New-York.
Que sont devenus Lisa, la jeune fille plus âgée qui s'occupait des enfants et Joey, le petit frère de Jim qui dit tout le temps "Moi j'aime pas…", tel un Schtroumpf grognon ?
Bien que le tome se concentre sur le destin de Lisa, les autres personnages ne sont pas mis sur le côté puisque Joey va retrouver Lisa dans le saloon, propriété de l'homme qui l'a adoptée et qui veut faire d'elle sa femme.
Une fois de plus, l'album se construit sur deux périodes : celle des années 1990 où nos protagonistes sont âgés et celle de 1920, où leurs vies ont pris un tournant radical et où peu d'orphelins tombèrent dans des familles aimantes et attentionnées.
Dans le présent, Jim cherche toujours son petit frère Joey et c'est nous, lecteurs, qui croisons sa route, dans un vieux bar, en compagnie d'une vieille femme nommée Lisa…
Le personnage de Joey m'a un peu agacée, quand il était gamin, car il est bougon, boudeur, ne fait que des conneries et c'est Lisa qui en paie les conséquences, ou eux deux en même temps.
Lisa est trop tolérante, elle aurait dû le secouer un peu plus, lui coller une fessée (pas interdite en 1920) et lui demander de fermer sa bouche, qu'il ouvre trop souvent, balançant des vérités qu'il ne faut pas toujours dire, ne sachant pas garder un secret et les foutant dans la merde par la même occasion.
Ce qui va donner un périple assez phénoménal…
Les dessins sont toujours de la même facture, agréables à l'oeil, même si certains visages sont assez pointus vers le menton. Les cases ne sont pas pauvres en détails, ce qui leur donne une autre dimension lorsque nous sommes en 1920.
Jusqu'à présent, cette série me comble en tout. le scénario peut parfois être un peu rocambolesque, surtout dans le périple qu'effectueront Lisa & Joey, mais il permet aussi à l'auteur de présenter d'autres visage de l'Amérique, notamment avec les vagabonds du rails.
Une bande dessinée assez sombre de par le sujet traité car même si les couleurs sont chaudes, le coeur des Hommes est noir de suie et tout ça ne nous réconciliera pas avec le genre humain qui aime le pouvoir, qui aime dominer, qui aime maltraiter et transformer des orphelins en animaux corvéables et taillables à merci.
Ou pire, si affinités…. Ce qui peut laisser des traumatismes durables que tous ne pourront pas surmonter.
Heureusement que je ne dois pas attendre la publication du tome suivant… L'avantage de lire des séries lorsqu'elles sont terminées.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
gouelan
  07 décembre 2014
Histoire d'orphelins qui se poursuit dans ce tome trois.
Lisa prend soin de Joey, ce gamin intrépide, courageux et débrouillard.
Histoire d'amitié, de confiance,d'entraide, nous replongeant dans l'Amérique de la Grande Dépression, avec ces "Orphan Train Riders "
Il faut être rusé pour échapper à la fourberie, à la trahison et à la violence des plus forts.
Belles illustrations et un peu d'humour nous accompagnent tout au long de cette aventure ferroviaire.
Commenter  J’apprécie          190
Under_the_Moon
  30 mai 2015
Les recherches de Jim pour reconstituer ses origines continuent, et viennent s'ajouter celles de deux autres orphelins du train qui eux n'ont pas été séparés par les années et les kilomètres : Lisa et Joey.
Les flash-back reconstituent les moments clés de l'histoire de ces enfants. Dans ce tome, plusieurs pistes se dessinent et rendent ce volume encore plus palpitant que les précédents. L'histoire se concentre tout même majoritairement sur Lisa, comme le titre le suggère.
En parallèle, les auteurs montrent l'évolution urbaine qu'a connu les Etats-Unis en à peine plus d'un demi-siècle.
Dans l'histoire vécue par Lisa, on voit bien le décalage entre les orphelins qui ont réussi à aller de l'avant, à se faire une raison et ceux qui restent bloqués par leurs traumatismes - quelle qu'en soit la forme. Mais, il y a toujours l'espoir en toile de fond pour chacun de ces personnages. Tous ces éléments permettent de garder l'intérêt du lecteur parfaitement intact. Alors, il n'y a plus qu'à embarquer dans le prochain train : voyons où il nous mènera cette fois !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150


critiques presse (2)
BDGest   25 juin 2013
Avec ses décors soignés et réalistes, c'est toute l'Amérique paupérisée de Charlot, dure et sans pitié pour les faibles, que Le train des orphelins ressuscite avec émotion. Dommage que des longueurs et des gags répétitifs viennent gâcher ce qui aurait pu être une formidable épopée.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   12 juin 2013
Xavier Fourquemin excelle dans cet univers semi-réaliste. D'ailleurs, il nous prouve sa dextérité en alignant les épisodes à intervalles très courts. Son dessin est synonyme d'une générosité débordante, ce qui permet de rendre ses personnages pour le moins craquants, d'une limpidité picturale qui rend convaincantes les péripéties.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   29 mai 2015
- Monsieur Effron, je vous en prie ! Pas cet homme, c'est un alcoolique ! Il va le maltr...
- C'est surtout un blanc !
Et un blanc, même poivrot, ça vaudra toujours mieux qu'un moricaud !
Commenter  J’apprécie          170
PegLutinePegLutine   21 mai 2014
- Je me demande bien pourquoi tu t'es inscrite à cette association!
- Je suis donatrice... et tu devrais en faire autant! Ils sont les seuls à s'intéresser à nous... les orphelins du train...
- A quoi bon ressasser toutes ces vieilles histoires!
- Pour garder un peu d'espoir... pour peut-être savoir un jour d'où l'on vient et ce que sont devenus les gens que l'on a aimés...
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17mandrake17   22 mars 2018
Je ne sais pas si tu te souviens, tu étais encore très jeune... Mais j'avais aussi préparé quelques mots à faire graver sur la tombe de mon salopard de mari! "Merci de m'avoir donné un nom, un enfant merveilleux et un saloon. Pour le reste... bon débarras!" Signé: "Ton épouse qui ne te regrette pas!"
Commenter  J’apprécie          10
PegLutinePegLutine   21 mai 2014
- Joey! Lisa!
- Archibaldo!
- Je m'appelle Jeffrey Junior maintenant... Il paraît que ça fait plus chic...
Commenter  J’apprécie          20
PegLutinePegLutine   21 mai 2014
Je ne sais pas si tu te souviens, tu étais encore très jeune... mais j'avais aussi préparé quelques mots à faire graver sur la tombe de mon salopard de mari! "Merci de m'avoir donné un nom, un enfant merveilleux et un saloon. Pour le reste.. bon débarras!" SIgné: "ton épouse qui ne te regrette pas".
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Xavier Fourquemin (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Xavier Fourquemin
La librairie La BD de Lyon reçoit en live Xavier Fourquemin et Philippe Charlot à l'occasion de la sortie du tome 2 des Enquêtes de Lord Harold.
autres livres classés : adoptionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Le train des Orphelins

Qui sont les personnages principaux?

Anna
Lisa
Jim et Joey

9 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Le train des orphelins, tome 1 : Jim de Xavier FourqueminCréer un quiz sur ce livre