AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070312658
544 pages
Éditeur : Gallimard (07/09/2006)
3.58/5   13 notes
Résumé :

Jeune fonctionnaire imbu de lui-même, Soze est envoyé bien loin de Dlée, capitale raffinée et vénéneuse, pour une enquête qui le mène au cœur d'une étrange forêt médiévale : la Marche du Nord. Rien ni personne n'y obéit aux lois de l'Empire, sauvage et presque oublié. Il n'en sortira pas indemne... Cinq ans plus tard, le jeune enquêteur est chargé de démanteler une o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
5Arabella
  04 août 2016
La marche du Nord
Un personnage important d'un Empire dans un ailleurs imaginaire, se souvient de ses jeunes années, lorsque jeune Enquêteur il a reçu sa première tâche, dans un endroit reculé, une garnison au milieu d'une forêt habité par un peuple primitif et mal connu. Cette expérience va marquer Soze à tout jamais et lui ouvrir d'autres horizons et d'autres valeurs.
Un port au Sud
Quelques années après sa première enquête, Soze est envoyé à l'opposé de l'Empire, dans un grand port ouvert sur le Sud et d'autres cultures, lieu favorable à tous les trafics et toutes les conspirations. Il devra faire face à des notables qui ont des choses à cacher, et des habitants qui n'apprécient pas forcement la main mise de l'Empire sur leur cité.
Si je résumais complètement ces histoires, il en ressortirait probablement quelque chose de naïf, voire risible. La façon dont l'auteur oppose dans le premier opus, Nature-Culture par exemple. le peuple de la forêt est bon, y vivre en harmonie avec la nature est d'une certaine façon comme la seule manière vraiment satisfaisante d'accomplir sa vie, en opposition avec la vie civilisée des citoyens de l'Empire, écrasés par des contraintes, amoindris pas diverses cupidités et désirs superflus. de la même façon, l'opposition entre le peuple et les notables forcement corrompus du deuxième tome est aussi simplificatrice.
Mais nous sommes dans un livre de fantasy, et le plus important est en fin de compte le plaisir de lecture. Et je dois avouer que j'ai eu du mal à abandonner celle de ces deux livres une fois ouverts. Ce n'est pas dû à l'intrigue, car elle est relativement simple, et il n'y a pour ainsi dire pas de suspens dans ces récits, surtout le premier volume. Certainement l'écriture de ce livre a du charme, de même que les descriptions des lieux, une ambiance. Les divers personnages sont bien plus originaux et moins stéréotypés que dans la plupart de livres de ce genre, et l'ensemble a une vraie cohérence. L'auteur nous fait voyager, et même si les lieux du voyage sont plus qu'improbables, d'une certaine façon on aimerait qu'ils existent, en dépit du bon sens qui nous indique qu'ils sont illusoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Amaruel
  26 août 2015
La Marche du Nord est la nouvelle qui permet de découvrir le personnage principal, Soze, que l'on retrouvera dans la nouvelle Un Port au Sud. Cette nouvelle je l'ai ressenti comme une sorte de nouvelle initiatique, permettant au héro d'évoluer, de se sortir de sa condition d'Enquêteur Impérial. Envoyé dans la forêt des Marches du Nord, Soze doit déterminer si les habitants sont dangereux pour l'Empire. Arrivant avec des aprioris, l'homme s'enquière des habitudes et des coutumes de cette civilisation méconnue, les Louxouns. J'ai trouvé que la découverte des objets, des saveurs, des paysages par le citadin étaient excellemment retranscrits. Si l'enquête voulu par Delée, n'est finalement que prétexte à cerner le personnage principal, à le comprendre dans ces démarches futurs, cette nouvelle, forte de ses 224 pages, nous entraîne au plus profond de la forêt et jusque dans la bestialité de n'importe quel individu. Les personnages entourant Soze apportent aléatoirement : un certain calme et mystère militaire du côté de Kermadec, la sagesse permettant l'instruction pour Lounx Noir, une jolie guide ingénue en la personne d'Ecorce de Bouleau.
J'avoue avoir été assez déçue par la fin de la nouvelle, qui promettait une immersion totale et entière de Soze dans la communauté Louxouns. La nouvelle anticipe et annonce déjà quel sera la fin de cet homme qui aura passé quelques mois avec ce groupe si peu connu, chose que je n'apprécie pas du tout dans un récit qui possède une suite...
Chienne de vie est une petite nouvelle, d'à peine une dizaine de pages, s'intéressant à la survie d'un Ragnard, Snorri, - qui pourrait s'apparenté à un Viking - alors que son navire dragon éventré s'abîme dans les eaux. Snorri sauvé par une chienne noire y consacrera dorénavant sa vie. Cette nouvelle est aussi un bon moyen d'introduire ce personnage qui sera présent dans la nouvelle suivante et d'expliquer son caractère si austère.
Un Port au Sud reprend l'histoire de Soze cinq ans après. Il continue ses enquêtes pour l'Empire, ce qui nous donnera l'occasion de recroiser quelques personnages de la Marche du Nord. Vous vous en doutez, cette nouvelle ne nous emmènera plus dans la forêt mais bien près de la mer, là où les marins cuvent après de longs mois loin des terres… Cette nouvelle prend bien plus l'apparence d'une enquête que la précédente, Soze cherchant à démanteler un réseau de trafic écoeurant. Univers pas moins menaçant, mais bien plus exploité dans la littérature de fantasy.

En Bref : Une première expérience des textes de Georges Foveau qui se solde par une vraie réussite ! L'univers y est fournit et complètement atypique, plus tourné vers la forêt et les cultures qu'on pourrait apparenté aux Indiens d'Amérique, bien loin de l'horizon fantasy habitué au monde médiéval. On a là, la réflexion d'un homme sur sa condition et sur ses préjugés de citadin, sur des coutumes et des cultures qu'il ne connaît même pas.
Livre vraiment à découvrir !
Lien : http://amarueltribulation.we..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AmaruelAmaruel   30 août 2015
Page 230 - Chienne de vie.

[...]
Inexorablement Snorri sombrait...
Il avait fermé les yeux pour échapper aux brûlures salines. Il retenait encore son souffle, alors qu'il sentait ses poumons sur le point d'exploser. Par peur de mourir ? Non. Plutôt par dégoût de l'eau. Il se savait perdu. Il espérait simplement qu'il aurait le droit à la vie capiteuse des pirates morts au combat, malgré sa noyade.
Soudain, il sentit qu'une mâchoire puissante se refermait sur les fourrures entre ses épaules. Il eut un vague sursaut dans la léthargie transie qui l'avait presque entièrement figé : il n'avait aucune envie de finir dans le ventre d'un poisson ou d'un calamar. Mais il ne parvient pas à se débattre, trop mouillé, trop frigorifié, déjà immobilisé dans les rets aqueux de l'autre monde. Il sentit vaguement que la bête l'attirait vers son gosier. Il eut l'impression que cette ascension digestive n'en finirait jamais et que non seulement il allait être croqué, mais qu'en plus il ingurgiterait malheureusement toute cette eau pourrie. Ces idées ballottaient au hasard, dans sa tête, se cognant les unes contre les autres, poisson mort entre deux eaux, le ventre vers le haut...
Le haut...
L'air...
[...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1911 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre