AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211217621
Éditeur : L'Ecole des loisirs (05/03/2014)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Alma habite à Buenos Aires. Chaque week-end, elle retrouve Carmen et Marito dans une île du delta. Avec eux, elle découvre la liberté, l’amour et la vie dure.
Mais le coup d’État du 24 mars 1976 et l’instauration d’un régime de terreur les éloignent. Le temps de l’innocence où on pouvait tout résoudre en jouant à pierre, feuille, ciseaux est révolu. Marito l’aide à ouvrir les yeux. Révoltée et amoureuse, Alma se dégage de la gangue familiale, de son égoïsme ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  26 mars 2014
Rencontre entre deux milieux sur fond de dictature argentine. Alma vit à Buenos Aires mais son coeur bat pour sa maison de campagne dans une île du delta où elle retrouve la liberté et ses amis, des enfants issus du milieu populaire. Peu à peu elle sent le fossé se creuser entre eux mais au même moment elle découvre son amour pour Marito. Désormais il lui faut dédoubler sa vie tout en essayant de ne trahir personne. Ce qui est forcément impossible…
Un roman qui commence doucement sous fond de vacances et d'amitié pour se durcir par petites touches jusqu'au drame final. C'est Alma qui raconte sa vie, ses sentiments et sa difficile tentative de conciliation entre deux mondes. La société autour d'elle se divise et s'assombrit progressivement faisant place à la peur et à la dictature. Un récit tout en nuance même s'il comporte des passages violents. Un très beau récit
Commenter  J’apprécie          260
Lagagne
  18 avril 2014
Un charmant roman, sur la construction de soi, le passage de l'enfance à l'âge adulte.
Alma est une jeune fille de bonne famille, qui vit à Buenos Aires la semaine et sur une petite île du Delta le week end. C'est surtout là que nous entraîne le roman, en compagnie de son amie Carmen (au tempéremment bien trempée), de Marito (oh! le beau, le gentil Marito) et des deux frères plus âgés (mystérieux et ténébreux). Dans le Delta, les différences sociales s'estompent, les filles grandissent l'une à côté de l'autre. C'est le côtoiement de ces deux mondes qui fait grandir Alma, la rende différente. En fond historique, on a le coup d'état militaire (nous sommes en 76). Cela reste assez éloigné, comme peut être éloignée réellement une jeune fille de bonne famille du contexte politique de son époque. Même si, forcément, L Histoire rattrape l'histoire.
L'eau, l'amitié, l'amour, les codes sociaux, les classes, la scolarité...tout participe à la construction d'Alma. Un bien bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
LesLecturesDeCledesol
  08 août 2014
J'ai acheté ce roman au printemps dernier, après le coup de coeur de Stéphanie pour ce livre. Je n'avais pas encore eu le temps de le lire, mais ça y est, et je dois dire que je ne regrette absolument pas.
Ce roman est classé dans la catégorie jeunesse, mais il n'est pas adapté à tous, je pense qu'ils pourraient intéresser les adolescents à partir de 14 ou 15 ans. C'est un texte assez sombre, et assez lent, avec des thèmes forts, tels que l'amour et l'amitié, mais aussi les premiers amours, et la différence des classes sociales dans un contexte historique difficile : La dictature argentine.
L'écriture d'Inés Garland est sublime, je me suis laissée porter par sa plume délicate, le long du delta du fleuve qui va voir naître l'amitié profonde qui va lier à jamais Marito et sa soeur Carmen à la jeune Alma. Nous allons les voir basculer dans l'adolescente, et l'innocence de l'enfance va disparaître, mettant peu à peu en évidence la différence de classe sociale des deux familles, chose qui n'avait pas d'importance à leurs yeux avant.
Alma, quant à elle, va tomber amoureuse de Marito, elle le gardera pour elle, en espérant qu'un jour, elle puisse lui avouer ses sentiments. Mais pourra-t-elle un jour vivre son amour, alors que l'Argentine va basculer dans le chaos de l'histoire et dans la dictature ?
Ce texte est une petite merveille, j'ai tout aimé, le rythme lent des weekends dans le delta du fleuve, l'amitié profonde qui va lier ces trois enfants, jusqu'aux bouleversements d'abord causés par le passage à l'adolescence, puis enfin, le rythme beaucoup plus soutenu de la dernière partie qui emportera l'amour d'Alma dans le drame de la dictature Argentine.
Quand les grands bouleversements de l'histoire, se mêlent à ceux de la vie, ça donne un excellent roman sur la construction de soi. Je vous le conseille !!!
Ce roman est disponible aux Editions Ecole des loisirs depuis 5 mars 2014.
Lien : http://milleetunepages.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Rhl
  26 mai 2016
Alma, enfant d'une famille aisée de Buenos Aires, passe ses week-ends dans sa maison de campagne sur une petite île où elle se lie d'amitié avec les enfants voisins, Carmen et Marito. En grandissant, leurs différences sociales creusent l'écart entre eux et les deux jeunes filles s'éloignent. Alma et Marito essaieront cependant de s'aimer, malgré leurs différences, malgré le contexte politique, qui, on le pressent se durcit dangereusement...
Avant de le lire, je pensais que ce roman présentait le coup d'état du 24 mars 1976 et la dictature militaire argentine, mais, même si on ressent bien sûr la pression du contexte politique et qu'on devine à demi-mot les bouleversements qu'il a pu engendrer, il s'agit plutôt ici d'un roman d'apprentissage et d'amour. On suit l'évolution et les sentiments de la jeune Alma, la force de son amour, l'éveil de sa conscience sociale,...
Un très beau roman servi par une magnifique écriture, toute en pudeur et force, à partir de 14 ans, mais peut-être pas facilement accessible. Plutôt pour les bons lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CDICaousou
  14 mai 2014
Dans l'argentine du 20 eme siecle, Alma, une jeune fille aisée de Buenos Aires,passe ses week-end dans une petite île du delta. Elle y retrouve Carmen et Marito, ses meilleurs amis, avec qui elle passe toute son enfance.
Mais tout de complique avec le coup d'etat de 1976 et l'évolution des sentiments d'Alma.
C'est un livre magnifique, écrit avec beaucoup de finesse sur un amour impossible pendant la dictature d'argentine.
A lire obligatoirement
Marie Brethous
Commenter  J’apprécie          21

critiques presse (1)
Ricochet   05 septembre 2014
Dense et sensible, lumineux par-delà les profondeurs qu'il évoque subtilement, Pierre contre ciseaux est un roman à découvrir dès 14/15 ans et surtout sans limite d'âge.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   25 mars 2014
C'est en mars de cette année-là qu'a eu lieu le coup d'état militaire. Plus tard dans ma vie, quand j'essayais de repenser aux débuts de la dictature, j'ai dû reconnaître que pendant plusieurs mois je n'avais pas fait une grande différence entre ce régime et le précédent. Le 24 mars 1976, la télévision est restée allumée toute la journée à la maison, mais mes parents n'ont pas fait beaucoup de commentaires. Il y a en a un cependant dont je me souviens : "il fallait bien que quelqu'un remette de l'ordre". Je ne m'étais pas rendu compte qu'ils avaient vécu dans la peur. Pour eux, la junte militaire allait reprendre le pays en mains avant d'appeler à des élections. A ce moment-là je n'avais aucune opinion politique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sterster   02 mai 2014
Le jour où j'ai fait la connaissance de Carmen et de Marito, le jardin de l'île s'était réveillé sous les eaux. Les arbres semblaient flotter tout droit, et les maisons sur pilotis des voisins, sur la rive d'en face, ressemblaient à des bêtes aquatiques perchées sur leurs grandes pattes. Je suis sortie sur la terrasse sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller mes parents. Je voulais aller jouer dans le jardin avant qu'ils ne voient le spectacle de la crue, car j'étais bien la seule à aimer les débordements du fleuve. Pour eux, ça voulait dire surélever les meubles et le frigidaire, puis rentrer à Buenos Aires. L'eau recouvrait cinq des dix marches de la maison. J'ai mesuré la profondeur : juste au-dessus du genou, parfait pour aller jouer au fond du jardin entre les mandariniers et les qumquats, là où les adultes ne mettaient les pieds que le dimanche soir, les mois d'hiver, pour remplir un panier de fruits à rapporter en ville. Je marchais à grands pas, les bras en balancier pour garder l'équilibre, frôlant l'eau du bout de mes doigts - de mes ailes, devrais-je plutôt dire : j'étais un immense oiseau sur le point de prendre son envol-, la boue glissait entre mes orteils et des brins d'herbe arrachés se collaient à mes jambes. Carmen était là, juste devant le grand canal. Je l'ai vue de loin, assise sur une branche, les pieds dans l'eau, comme si elle avait toujours été là. A ses pieds affleurait une autre fille, identique mais faite d'eau, et les deux souriaient comme le chat d'Alice au pays des merveilles. Quand je me suis approchée, la fille d'eau s'est brouillée, et celle qui était assise est descendue de la branche d'un bond. Elle était plus grande que moi. Elle portait un short sale et un tee-shirt à rayures qui m'avait appartenu et qui était trop court pour elle.

Début de "Pierre contre ciseaux".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
orbeorbe   24 mars 2014
- Et tu sors avec la fille d'à côté. Tu ne te rends pas compte que toutes ces choses-là ne vont pas ensemble.
Marito n'a pas répondu.
J'ai pris conscience que j'étais gelée. Je commençais à claquer des dents. La rosée imprégnait mes vêtements et mes cheveux.
Le ton de Tordo a changé pour se faire suppliant.
- Laisse tomber tout ça, Negrito. Je l'ai déjà dit à ta sœur. Vous êtes des gosses. Ne vous engagez pas là-dedans.
- Je ne suis plus un gosse.
Quand ils sont sortis, je me suis cachée dans les feuilles du Colocasia dans le noir. Ils sont passé tout près, le visage et le torse éclairé par la lampe-tempête.
- Arrête de déconner avec cette fille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
clarabarretteclarabarrette   06 février 2016
J'ai su alors qu'il y a des choses que l'on porte en soi que les autres ne peuvent pas voir et que la vraie solitude est de se taire sans trouver aucun réconfort en personne, et sans même le chercher. Comme si le silence était le destin des choses qui font le plus souffrir.
Commenter  J’apprécie          30
CDICaousouCDICaousou   14 mai 2014
Maman a frappé à ma porte vers midi pour me demander si je voulais sortir déjeuner avec eux.
Je lui ai répondu que je n’avais pas faim et que je préférais rester. Je me suis mise à penser que la seule personne à qui j’aurais pu raconter ce qui s’était passé était Carmen. À coup sûr, elle aurait trouvé un moyen pour ne pas voir les choses sous un jour si sombre ; elle l’avait toujours fait.
Soudain, l’avoir perdue était la chose la plus triste qui m’était arrivée de toute ma vie. Quand papa et maman sont rentrés du restaurant, j’étais devant la télé. Ils ont commencé à me raconter avec enthousiasme qu’ils étaient tombés sur une amie perdue de vue depuis des années. Ils étaient tout à leur joie de ces retrouvailles et ne se sont rendu compte de rien. J’ai su alors qu’il y a des choses que l’on porte en soi que les autres ne peuvent pas voir et que la vraie solitude est de se taire sans trouver aucun réconfort en personne, et sans même le chercher. Comme si le silence était le destin des choses qui font le plus souffrir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Inès Garland (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Inès Garland
Nathalie Brisac - Pierre contre Ciseaux d?Inès Garland .A l'occasion du Salon du Livre de Paris, Nathalie Brisac des éditions l?Ecole des loisirs nous présente "Pierre contre Ciseaux" d?Inès Garland. Pour en savoir plus : http://www.mollat.com/livres/garland-ines-pierre-contre-ciseaux-9782211217620.html Notes de musique : ® Tres Tristes Tangos/Unknown Album/Planta Baja. Free Music Archive.
autres livres classés : argentineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3059 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre