AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Perrine de La Roche (Éditeur scientifique)
ISBN : 2081207001
Éditeur : Flammarion (15/11/2007)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Peut-on être prêtre et amoureux ? Peut-on aimer la nuit et prêcher le jour ? Question bien embarrassante...

Ajoutez-y une pincée de fantôme. Secouez. Et vous voici dans une mystérieuse histoire d'amour ! Mais rassurez-vous, il ne s'agit que d'un rêve... et d'ailleurs, Clarimonde, la belle courtisane, est morte depuis si longtemps...

Mais au fait, que vient-elle faire dans ce présent ? Pourquoi trouble-t-elle encore les vivants ? Prenez ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
cmpf
  09 mai 2015
LE PIED DE MOMIE
Une courte nouvelle qui confirme le goût de Théophile Gautier pour l'Orient. Écrite avant le Roman de la momie, elle est le récit à la première personne de l'achat chez un brocanteur d'un authentique pied de momie pour servir de presse papier. Mais avoir chez soi le pied d'une princesse égyptienne n'est pas anodin.
La fin est attendue, et l'histoire vaut surtout par les petites touches d'humour qu'on y trouve.
Une lecture agréable mais peut-être pas inoubliable.
OMPHALE
Quand une belle dame descend de sa tapisserie pour les beaux yeux d'un jeune homme.
LA CAFETIÈRE
Où un jeune homme s'éprend d'une merveilleuse jeune fille…. ou d'une cafetière de porcelaine.
LA MORTE AMOUREUSE
La morte amoureuse est le récit par un vieux prêtre apparemment au-dessus de tout soupçon de sa possession par une vampire. Rêve ou réalité ? « J'ai été pendant plus de trois ans le jouet d'une illusion singulière et diabolique. Moi, pauvre prêtre de campagne, j'ai mené en rêve toutes les nuits (Dieu veuille que ce soit un rêve !) une vie de damné, une vie de mondain et de Sardanapale. »
Dans ces quatre nouvelles fantastiques Théophile Gautier joue parfaitement de l'ambiguïté propre à ce genre et le lecteur qui joue le jeu se demande ce qui est vrai.
Challenge 19ème siècle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Neneve
  10 janvier 2017
La morte amoureuse
Un homme qui deviendra prête. Un homme qui deviendra amoureux. Un homme qui se questionne ; comment être un serviteur de Dieu et être en même temps amoureux d'une femme ? Et pas n'importe laquelle, de femme ; la belle, la chimérique, la morte Clarimonde, qui s'abreuve de sang, pour être immortelle. L'histoire se déroule dans la belle Venise mystérieuse, mystique. Le lecteur est plongé dans le romantisme, dans une atmosphère brumeuse. Une belle nouvelle fantastique, que j'ai beaucoup appréciée.
Une nuit de Cléopâtre
Maintenant c'est l'Égypte chaude, ensoleillé, traversé du Nil, long fleuve qui coule, pays magique, l'époque du règne de Cléopâtre, si belle, si envoutante. Une Cléopâtre qui s'ennuie à mourir, sur le trajet qui la mènera à son Palais d'été. Pour se divertir, elle offrira à un jeune homme une nuit des plus interdites. J'ai moins aimé que la première nouvelle du court bouquin. Même si la plume de Gautier reste pleine d'images.
Commenter  J’apprécie          180
ADAMSY
  16 mars 2015
Un jeune homme, au moment de faire ses voeux pour devenir prêtre, est ébloui par la vue d'une femme. Il ne renonce cependant pas à la religion et prend sa cure en s'éloignant d'elle. Elle revient cependant chaque nuit et il ne peut se résoudre à l'abandonner. Il vit alors double vie : curé le jour et amant riche et orgueilleux la nuit. On l'avait pourtant prévenu que cette femme était à la fois diable et vampire. Saura-t-il se sortir de ce mauvais pas ?
Commenter  J’apprécie          10
emidam
  29 décembre 2015
Très bonne nouvelle comme on a l'habitude de voir avec Theophile Gautier. C'est une lecture rapide avec un style fluide et agréable.
Commenter  J’apprécie          10
EstelleRomano
  19 octobre 2016
Un bijou de style et de suspens !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
cmpfcmpf   19 mai 2015
A mesure que je la regardais, je sentais s'ouvrir dans moi des portes qui jusqu'alors avaient été fermées ; des soupiraux obstrués se débouchaient dans tous les sens et laissaient entrevoir des perspectives inconnues ; la vie m'apparaissait sous un aspect tout autre ; je venais de naître à un nouvel ordre d'idées. Une angoisse effroyable me tenaillait le coeur ; chaque minute qui s'écoulait me semblait une seconde et un siècle. La cérémonie avançait cependant, et j'étais emporté bien loin du monde dont mes désirs naissants assiégeaient furieusement l'entrée. Je dis oui cependant, lorsque je voulais dire non, lorsque tout en moi se révoltait et protestait contre la violence que ma langue faisait à mon âme : une force occulte m'arrachait malgré moi les mots du gosier. C'est là peut−être ce qui fait que tant de jeunes filles marchent à l'autel avec la ferme résolution de refuser d'une manière éclatante l'époux qu'on leur impose, et que pas une seule n'exécute son projet. C'est là sans doute ce qui fait que tant de pauvres novices prennent le voile, quoique bien décidées à le déchirer en pièces au moment de prononcer leurs vœux. On n'ose causer un tel scandale devant tout le monde ni tromper l'attente de tant de personnes ; toutes ces volontés, tous ces regards semblent peser sur vous comme une chape de plomb : et puis les mesures sont si bien prises, tout est si bien réglé à l'avance, d'une façon si évidemment irrévocable, que la pensée cède au poids de la chose et s'affaisse complètement.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ADAMSYADAMSY   16 mars 2015
Quand je songe à ces multitudes emmaillotées de bandelettes, à ces myriades de spectres desséchés qui remplissent les puits funèbres et qui sont là depuis deux mille ans, face à face, dans leur silence que rien ne vient troubler, pas même le bruit que fait en rampant le ver du sépulcre, et qu'on trouvera intacts après deux autres mille ans, avec leurs chats, leurs crocodiles, leurs ibis, tout ce qui a vécu en même temps qu'eux, il me prend des terreurs, et je me sens courir des frissons sur la peau. Que se disent-ils, puisqu'ils ont encore des lèvres, et que leur âme, si la fantaisie lui prenait de revenir, trouverait leur corps dans l'état où elle l'a quitté ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NeneveNeneve   10 janvier 2017
Oui, j'ai aimé comme personne au monde n'a aimé, d'un amour insensé et furieux, si violent que je suis étonné qu'il n'ait pas fait éclater mon coeur.
Commenter  J’apprécie          50
ADAMSYADAMSY   16 mars 2015
Cléopâtre s'ennuie. Il lui manque l'amour. Un jour, elle apprend que quelqu'un est amoureux d'elle. Elle ne sait rien de lui, ni où il se cache. Le retrouvera-t-elle ?
On a en même temps une description des paysages égyptiens mais plutôt négative, ne donnant pas envie de s'y rendre... Désert sans verdure et monstres géants...
Commenter  J’apprécie          10
ADAMSYADAMSY   16 mars 2015
Et je sentais la vie monter en moi comme un lac intérieur qui s'enfle et qui déborde ; mon sang battait avec force dans mes artères ; ma jeunesse, si longtemps comprimée, éclatait tout d'un coup comme l'aloès qui met cent ans à fleurir et qui éclôt avec un coup de tonnerre.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Théophile Gautier (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Théophile Gautier
Le poète et critique littéraire Théophile Gautier a lui aussi rendu hommage à Notre-Dame en son temps. C'était en 1838, avec l?un de ses plus beaux et plus longs poèmes. Plus de 150 vers qui célèbrent la grandeur de ce lieu qu'est la cathédrale de Notre-Dame de Paris.
autres livres classés : cléopâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le pied de momie

Le narrateur de la nouvelle est :

un parisien
un marchand
un prince

10 questions
233 lecteurs ont répondu
Thème : Le pied de momie et autres récits fantastiques de Théophile GautierCréer un quiz sur ce livre