AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9783958581470
316 pages
Éditeur : Nats Editions (28/08/2017)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Née sous une pluie sanglante, les larmes d'Ipacheta, la princesse Setun est vouée à une destinée hors du commun. Son père, le grand prêtre de la cité-pyramide Atasuyo, en est certain : son sacrifice mettra fin à la terrible malédiction qui s'abat sur le pays. Mais, guidée par une irrésistible soif de liberté et la certitude que son destin doit s'accomplir autrement, Setun s'enfuit à travers la jungle en compagnie de son fidèle loup blanc, d'un mystérieux petit garço... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Revesetimagines
  11 août 2017
Le thème de la civilisation précolombienne m'intéresse beaucoup même si je n'en ai plus lu depuis la série Inca d'Antoine B. Daniel. Aussi, j'étais très curieuse de ce que pouvait offrir ce roman.
Tout d'abord, avant même de parler de l'intrigue, il faut préciser que l'auteure a su manier le réel et le fantastique en mêlant les légendes, des créatures anciennes et parfois imaginaires, des récits profonds sur la conception du monde. Elle use de la troisième personne ce qui nous permet de suivre l'intrigue sur deux fronts. À cette époque ancienne, les hommes vénéraient le Soleil et offraient beaucoup de sacrifices. Dans les Larmes d'Ipacheta, les hommes ont commis l'irréparable en massacrant les nymphes vivant dans la forêt. L'une d'elle, Azqui, était la bien-aimée d'Ipacheta, l'esprit de la forêt, qui depuis ne cesse de pleurer son amour perdu. Ses larmes apparaissent sous les traits d'une pluie rouge sang qui détruit les êtres vivants en leur rongeant la peau. Pour faire cesser ce malheur, depuis des générations, la fille ainée du Vapac, est sacrifiée à ses 20 ans.
C'est ainsi que nous faisons la connaissance de Setun, princesse et fille ainée de Uacacha, née lors des pluies d'Ipacheta. Les enfants nés à ces moments-là sont protégés et ne subissent pas les désagréments de la pluie. Elle a grandi, isolé dans l'immense palais, avec pour compagnie Pautaec, un aucahuas (qui lit les présages et connaît la volonté des Dieux) qui l'a pris sous son aile, et Chuyo, un loup arboricole aux poils blancs tachés de beige et aux yeux rouges. le jour de son sacrifice, les larmes d'Ipacheta tombèrent et la jeune femme s'enfuit dans la forêt pour retrouver l'esprit d'Ipacheta et le supplier de faire cesser cette punition à l'encontre de son peuple et des animaux de la forêt. Accompagnée de son fidèle Chuyo, guidée par Llata, une tayra douée de paroles, et de Cuy, un jeune garçon muet à la peau noire, elle va affronter de nombreux dangers mais faire aussi de belles rencontres.
Les légendes sont la source de ce texte. Pourtant une question s'impose : ces légendes ont-elles une part de réalité ou l'auteur les a inventées de toutes pièces ? J'avoue avoir rapidement fait quelques recherches sur Internet. Comme l'histoire se déroule en forêt et qu'une pyramide est présente dans la ville d'Atasuyo, j'ai supposé que Setun est une aztèque ou une maya. Néanmoins, les Mayas étant répartis en de nombreuses cités, j'opterai pour eux, d'autant plus qu'ils étaient adeptes de sacrifices humains. J'attends confirmation de l'auteure sur ce point…
Concernant les récits de l'apparition des animaux et des hommes, les détails de ces légendes sont bien écrits. Ça reste mystérieux tout en étant complet ! La Terre Mère a crée les animaux, les esprits, mais c'est le Dieu Soleil, fils de la Terre, qui a crée les Humains ! Tout au long du récit, on rencontre des esprits comme Lloctus ou esprit du marais, Vicatl, esprit du vent ce qui donne ce côté fantastique au texte.
Je ne pense pas me tromper en affirmant que l'auteure a fait pas mal de recherches notamment sur la faune et la flore de la forêt et les légendes initiales pour s'en être inspirées. En effet, les loups de type arboricole ont existé (enfin, à l'époque de la préhistoire, il existait des loups de ce genre, également ancêtre de félidés, leur physique était très différent de celui du texte), la tayra est une martre à tête grise, etc… Bref, il y a un réel travail derrière l'écriture !
Pour conclure, je peux dire que j'ai passé un excellent moment de lecture. Je me suis plongée avec aisance dans ce texte et il ne faut pas avoir peur des noms qui peuvent sembler barbares au premier abord. Au contraire, je n'ai pas été perdu un seul instant ! Les larmes d'Ipacheta est un roman d'aventures légendaires avec une quête noble : sauver les êtres vivants et faire la paix avec les esprits. La jeune Setun murit au fil de l'intrigue, ses amis aussi, s'apercevant qu'il n'est pas toujours bon de suivre les croyances à la lettre !
Je me suis tout bonnement régalée !
Lien : http://revesetimagines.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Symphonie42
  02 janvier 2018
Pour moi qui suis adepte des univers vastes courant sur plusieurs tomes, ce livre s'est néanmoins révélé une bonne surprise. C'est la première fois que je lis un livre de fantasy s'inspirant de la civilisation pré-colombienne, donc le dépaysement est total. le travail de recherche est évident, et les légendes et mythes racontés dans le livre sont particulièrement intéressants et adaptés à l'environnement du roman, avec des thèmes également forts (la place des femmes, quête initiatique, les vieilles traditions contre la modernité, la nature contre les hommes, les superstitions etc...).
J'ai juste deux bémols, qui relèvent plus du goût que d'un problème de qualité : 1/j'aurais apprécié plus d'introspection et d'émotions de la part des personnages, 2/les dialogues, trop bien écrits, manquent de naturel.
Une lecture que je recommande néanmoins, pour son côté conte et légende.
Commenter  J’apprécie          00
merryfantasy
  06 septembre 2017
J'ai lu ce texte sans en connaître le résumé (c'est une habitude...), alors, évidemment, j'ai été plus que surprise par le thème ! le titre m'évoquait l'Amérique du sud, et je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Entre fantastique et fantasy, ce genre de roman peut à la fois se baser sur des légendes locales comme des faits complètement inventés. J'ai donc décidé de me laisser porter par l'histoire, sans me préoccuper de tenter de deviner sur quoi l'auteur s'était basée.
J'ignore donc si une légende est à l'origine des Larmes d'Ipacheta, mais ce texte m'a définitivement conquise. Il avait ce côté étrange et étranger, mystérieux et mystique. Il nous présente une croyance tout à fait particulière d'un peuple soumis à des pluies de sang, les larmes d'Ipacheta, qui peuvent tuer les gens qui se retrouveront dessous. Pour arrêter ces pleurs, un sacrifice humain est organisé régulièrement. Setun est la prochaine sur la liste.
Difficile de vous en dire plus sans spoiler l'intrigue. Mais c'est une histoire à lire pour tout ce qu'elle communique. Outre la quête visant à sauver ce peuple de ce fléau, l'auteur nous fait découvrir un monde merveilleux de long en large, nous fait découvrir des dieux, des créatures magiques, et nous apporte un message de paix et de compassion que j'ai aimé lire pendant ces pages.
Je suis sortie de ma lecture envoûtée par cette histoire, mais aussi très sereine, car j'ai pu profiter quelques heures d'une lecture pas ordinaire et qui m'a fait voyager très loin de ce que je lis habituellement. Et qu'est-ce que c'était bon !
Lien : http://mes-reves-eveilles.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BulledEleyna
  15 février 2019
Bien que la couverture puisse être légèrement trompeuse et ne prépare pas totalement à cette plongée dans un univers aux codes empruntant aux contes, l'histoire évolue dans un environnement exotique et complexe, servie par une intrigue rythmée qui donne la part belle aux animaux et aux esprits de légende. Un conte oui, mais qui conserve la dureté de la nature humaine, la beauté de la vie sauvage, le mystère de l'inconnu. Une histoire qui marque par sa richesse et donne envie d'en apprendre davantage sur la civilisation précolombienne.
Voir la chronique complète :
Lien : https://bulledeleyna.wordpre..
Commenter  J’apprécie          00
Riz-Deux-ZzZ
  27 août 2017
En bref, ma découverte de la civilisation pré-colombienne est plutôt une réussite. L'auteure a su me transporter en maîtrisant les légendes et mythes de cette époque tout en créant une fiction parallèle intéressante avec des personnages attachants. Un développement des sentiments personnels de l'héroïne m'aurait plu mais n'est pas indispensable à l'intrigue en elle-même.
Lien : http://rizdeuxzzz.canalblog...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
RevesetimaginesRevesetimagines   11 août 2017
- La mort fait partie de la vie, rappela Llata. Vous, hommes la rejetez, ou au contraire la donnez comme quelque chose d’exceptionnel. Vous la voyez tel un mal, nécessaire uniquement pour obtenir les faveurs de votre égoïste dieu. Mais elle est plus que cela. Elle est l’équilibre, celle qui permet que ce monde existe. De chaque corps qui meurt, d’autres tirent la vie par dizaines. Sans doute ici devient-elle plus repoussante car elle s’affiche sans pudeur. Ne la crains pas, apprivoise-la. La mort donne la vie aux marais. Tu comprends quand nous y serons.
Setun baissa les yeux, un peu hésitante, puis releva soudain la tête et s’écria :
- Et Uma ! Que faites-vous d’Uma ? Je n’ai pas peur des marécages, ni de ceux qui y vivent ou y périssent. Mais ignorez-vous donc que le pire des esprits en garde la porte ? Que s’il nous entraîne avec lui, notre âme, au lieu de s’élever pour se joindre à la lumière du Soleil ou de demeurer pour se mêler à la substance de la Terre Mère, erre à jamais dans les profondeurs glauques des eaux mortes ? Qu’en ce lieu ne règnent que froid, ténèbres et souffrance pour l’éternité ? Je ne veux pas qu’Uma nous prenne, qu’il nous attire à tout jamais dans ses sables maudits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Elo-DitElo-Dit   28 août 2017
"La révolte crût en son coeur. Elle acceptait de mourir s'il le fallait, mais elle souhaitait comprendre pourquoi, s'assurer de ce que cette abnégation apporterait aux autres."
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Aurélie Genêt (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aurélie Genêt
Second et dernier direct Facebook depuis le Salon du Livre et de la BD de Serémange Erzange, le 5 février 2017.
En présence des auteurs Cyane, David Royer, Aurélie Genêt, Rémy Soitout, Jérémy Semet et de l'éditrice Natalie Sieber.
www.nats-editions.com blog.nats-editions.com
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1633 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre