AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791095367062
124 pages
Editions Sur le Fil (30/10/2017)
4.29/5   7 notes
Résumé :
« Elle sentit sa colère l'envahir contre cette résistance inutile, cette volonté qui allait à l'encontre de la sienne. Elle n'en pouvait plus de sa faiblesse, de cette lutte incessante contre des forces qui la dépassaient et se riaient bien d'elle. Les yeux fermés, elle le plaqua contre le mur… »

Aimer, effleurer sa solitude, apprivoiser le temps, chercher le beau, apprendre à exister avec l’autre, et sans lui aussi, donner du sens, traîner son corp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Montana
  13 février 2018
"De si petites ailes" de Sylvie Gier est un livre assez court, mais que j'ai pris le temps lire pour m'imprégner au mieux des atmosphères liées à chaque récit. Car oui, chaque nouvelle nous plonge dans un environnement qui lui est propre. Certaines d'en elles (dont notamment, la nouvelle éponyme) sont construites comme des petites aquarelles, par petites touches colorées qui donnent toute la nuance des émotions.
L'originalité de ces nouvelles est qu'elles commencent quasiment toutes avec une situation plus ou moins banale (un rendez-vous prévu un après-midi, un départ en voyage, un léger souvenir qui revient après plusieurs décennies, la constatation du temps qui passe, l'organisation d'un barbecue ,...). Et puis, on perçoit comme une petite inquiétude qui monte doucement pour laisser la place à une vraie tension dans le récit. Quelque chose va alors basculer pour nos personnages que l'on devine fragiles ou "sur le fil" de la solitude, de la détresse voire de la folie, de la précarité.
De très beaux portraits, peints toutes en nuances, comme pour mieux restituer toute la palette des émotions qui parcourent les protagonistes.
Enfin, je souhaite évoquer le livre en lui-même qui est un bel objet : beau format, jolie couverture avec une texture particulière.
Je remercie donc chaleureusement les Editions "Sur le Fil" qui m'ont permis de rencontrer cette auteure ainsi que cette belle collection grâce à l'opération Masse Critique! Merci!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
josserand
  30 décembre 2018
La forme, c'est le fond qui remonte à la surface. Cette phrase de Victor Hugo m'est venue en lisant les textes de Sylvie qui décrit avec son regard tel un scalpel, la noirceur des êtres tout en nous faisant entrevoir leur lumière.
Ils ne sautent pas du bord de la falaise de peur de s'écraser, ayant oublié depuis longtemps qu'ils ont des ailes.
Elle parle du désespoir avec netteté et élégance. Pas de discours, juste la description dans une familiarité avec le lecteur des gestes du quotidien que ses personnages s'évertuent à continuer mais qu'ils n'habitent plus, terrés dans leur silence intérieur feutré pour ne pas hurler.
Geneviève Josserand

Commenter  J’apprécie          30
Eric_fdn
  20 mars 2019
Au fil de ses nouvelles et de ses poèmes, Sylvie Gier nous fait entrer dans ses univers, où elle observe le quotidien à la loupe. Elle décline son thème principal, la vacuité de l'existence, dans des nouvelles sur la solitude, le désespoir et le désenchantement, avec aussi des lueurs d'amour, et des pointes d'humour. Une écriture sans fioriture, taillée au scalpel pour ne laisser que l'essentiel. J'ai aimé ce recueil, dont les histoires m'ont touché, parfois même ébranlé. C'est fort, puissant. A lire et à relire sans modération.
Commenter  J’apprécie          30
Kerveillant
  14 juillet 2019
"Style ciselé et oeil remarquable, fasciné par l'écorce du quotidien" ; c'est exactement ce que m'a inspiré la lecture de ce recueil de nouvelles et de fragments, écrit par Sylvie Gier. Une écorce d'un quotidien traversé par les personnages , quotidien souvent difficile et désespéré, dont l'écorce ne demande qu'à se fissurer, pour mettre au jour l'épaisseur de chacun de ces êtres de papier, nés sous la plume de l'auteure. J'ai beaucoup apprécié ce recueil, ces fines touches délicates ; j'ai retrouvé au fil de ces textes la métaphore de la couture, de la chaîne et de la trame de ces "vies minuscules", comme dirait Pierre Michon. En plus, l'objet livre est très beau, avec une première de couverture magnifique, agréable à voir, agréable à toucher. Bref, une lecture éblouissante.
Commenter  J’apprécie          10
peregoriot
  04 mars 2018
Quel beau livre! Quelle puissance! et quelle sensibilité. Plusieurs amis m'avaient conseillé ce livre et ça a été une vraie découverte, une aventure marquante.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CoyaCoya   04 mars 2018
Lenny, mon ami. Je vais sûrement pas revenir de sitôt. Je m'en fous des vêtements mais je veux pas qu'on touche à mes bouquins. T'as qu'à les prendre. Tu me les rendras quand je reviendrai.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : points de vueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Correspondances artistiques

D'une Joconde à l'autre, séparément et chacun à sa manière à des dates différentes, deux artistes français ont célébré Mona Lisa en chanson (indice : du noir et un faux Roméo) :

Serge Gainsbourg et Léo Ferré
Léo Ferré et Anne Sylvestre
Barbara et Serge Gainsbourg

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , musique , histoire de l'art , Instruments de musique , musiciens , art , artiste , symphonie , mer , Japonisme , impressionnisme , sécession viennoise , Abstraction , Côte d'Azur (France) , romantisme , pointillisme , symbolisme , Pique-niques , joconde , leonard de vinci , renaissance , culture généraleCréer un quiz sur ce livre