AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205001709
48 pages
Éditeur : Dargaud (30/11/-1)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 813 notes)
Résumé :
Le centurion Langélus du camp de Babaorum en a assez du village des irréductibles gaulois.

Son décurion Perclus lui propose de s'allier avec le village gaulois de Sérum qui est soumis aux romains et leur chef Aplusbégalix. Perclus veut que Aplusbégalix défie Abraracourcix en combat et qu'il gagne pour pouvoir s'emparer du village d'Abraracourcix.

Pour cela, il faut tout simplement éliminer le druide Panoramix...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  27 juillet 2014
Sans doute l'un des tomes les plus drôles de nos amis Gaulois. Ici, le pauvre Panoramix va être victime d'un bourde d'Obélix qui ne va cesser de multiplier les bévues au grand dam de ce pauvre Asterix.
Beaucoup d'humour avec le personnage de Panoramix totalement loufoque et déjanté, comme toute l'intrigue de cette histoire. On a l'impression que pour ce septième album les auteurs se sont lâchés pour sortir une histoire totalement différente, puisque ici, personne ne part à l'aventure ou ne réclame l'aide des gaulois.
Commenter  J’apprécie          430
HORUSFONCK
  19 décembre 2017
Certains gaulois se sont plus volontiers assimilés à l' empire romain.
Aplusbégalix est de ces chefs gaulois un peu trop gallo-romains... Une brute "gallo-née", comme le dit l'un des habitants de son village.
René Goscinny nous conte donc cet épisode haut en couleurs de la saga d' Astérix, où Abraracourcix va devoir affronter Aplusbégalix en combat singulier.
Pas fou, Aplusbégalix est assuré qu' Abraracourcix ne disposera pas de la potion magique!.. Panoramix étant rendu incapable de produire le précieux breuvage, suite à un malencontreux coup de menhir!
Dans cet opus, Goscinny et Uderzo illustrent le thème de la force et de l'entraînement à un combat quasi-perdu d'avance pour Abraracourcix.
L'album est l'occasion de dérouler quelques séquences hilarantes suites à ces coups de menhir à répétition.
Et, comme à chaque fois, le banquet final sera digne d'un récit rondement mené.
Commenter  J’apprécie          260
gill
  09 janvier 2014
Durant l'occupation romaine, il y avait en Gaule deux sortes de gaulois : ceux qui acceptaient cette nouvelle civilisation et les irréductibles.
Pour se débarrasser de ces derniers, Perclus propose le combat des chefs entre Abraracourcix et Aplusbégalix.
Mais celui-ci n'est pas d'accord car Abraracourcix s'est rendu invincible grâce à la potion magique du druide Panoramix.
Perclus suggère alors de l'enlever.
Quelques légionnaires, dans la forêt, sont prêts d'atteindre leur but quand survient Obélix qui assomme le druide avec son menhir, ce qui a pour effet de lui faire perdre la mémoire...
René Goscinny et Albert Uderzo vous présentent un grand péplum !
Une fois de plus, la patrouille a croisé deux gaulois...il faut dire qu'ils avaient un chien avec eux...et deux sangliers !
Ils étaient cinq, quoi !
Mais Perclus, l'aide de camp du centurion de Babaorum, a peut-être une idée.
Perclus est fourbe !
Et Aplusbégalix, le chef du village de Sérum est un vendu. C'est un gallo-romain.
Alors lorsqu'un regrettable accident vient priver le village de la potion magique, ne le répétez-pas pas mais Panoramix le druide est maboul, l'angoisse s'installe au village !
Car l'issu du combat des chefs apparaît soudain comme incertaine....
- rappelons par souci du détail historique que lorsque les chefs sont de force égale, ils ont le droit de se jeter des ballots à la tête. On dit alors qu'ils sont en ballotage -
Cet album est aussi exceptionnel car on y découvre, entre autres choses étonnantes, la première fête foraine de l'histoire de France et lorsque le grand jour arrive enfin, parmi les cris, les rires et l'odeur du sanglier frit, c'est l'affluence !
Alea Jacta est !
Encore un grand merci à René Goscinny et à Albert Uderzo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
belette2911
  09 janvier 2020
Gosse, j'adorais le combat des chefs car il était déjanté, bourré de choses folles et d'images très colorées.
Je riais comme une folle devant les druides amnésiques s'amusant avec leurs potions, avec Panoramix faisant passer un pauvre romain par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, hurlant de rire lui-même en se roulant au sol…
Je reprenais de plus belle avec toujours ce même soldat romain qu'on avait envoyé en tant qu'espion et qui sentait le poisson.
Le hibou qui l'accompagnait me faisait pisser de rire aussi. Bref, c'était une lecture bidonnante et je ne m'en suis jamais lassée.
Ça, c'était quand j'étais gosse et que je ne voyais que le premier degré de l'histoire, dont les gags très visuels et pas ce qu'il y avait derrière toute cette aventure rocambolesque.
Mon avis en tant qu'adulte ? Je me bidonne toujours devant les jeux de mots, les calembours, les druides qui ont pris un coup de menhir, le pauvre roman dans son arbre, sentant le poisson. le côté graphique des gags me plait toujours autant.
Par contre, ce que je vois en plus, c'est la pique envers ceux qui, un jour, pactisèrent avec l'envahisseur, voulurent être plus Romains que les Romains quitte, pour cela, à faire des travaux inutiles pour prouver leur Romainitude (néologisme gratuit) et qui, mégalo jusqu'au bout des doigts, auraient bien aimé être calife à la place du calife. Heu, César à la place de César !
Si j'avais en horreur les équations, j'ai toujours gardé le personnage d'Aplusbégalix dans mes préférés, même s'il veut vivre comme les Romains, être Romain, vit comme un Romain et prendre la place d'un autre chef gaulois…
Aplusbégalix exprime bien cette cupidité humaine, lui qui voudrait, après avoir gagné le commandement du village d'Abraracourcix, régner sur l'Empire Romain.
Aplubégalix est aussi la personnification des gens qui se sentent forts devant des faibles mais qui deviennent vert de peur face à un chef gavé de potion magique.
Beaucoup d'humour dans cet album qui n'a pas pris une ride et qui nous raconte, avec talent et drôlerie, les magouilles qui peuvent y avoir pour prendre la place d'un autre, les rêves de gloire de certains qui se voient déjà en haut de l'affiche, oubliant que ceux qui y sont ne laisseront jamais leur place et le danger du lancer de menhir !
Un album où l'on démontre que la force brute n'est pas gagnante à chaque fois car il faut aussi compter avec la ruse et l'endurance…
Un album qui plaira aux plus jeunes comme aux moins jeunes, anybref, un album qui fera rire de 7 à 77 ans même si les lecteurs âgés auront des raisons en plus de rire que les plus jeunes !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Cer45Rt
  21 juillet 2019
Nous avons ici un délicieux petit tome de nos chers Gaulois !...
C'est toujours délectable de découvrir comment, de presque rien, Goscinny fait naître le rire sur nos lèvres.
Et, avec cet album très rythmé, plein d'humour et de rebondissements, Goscinny m'a fait énormément rire !...
C'est véritablement désopilant !...
C'est incroyable que Goscinny réussissent si souvent à nous surprendre avec tant d'idées de gags
Et puis, il y a le dessin d'un Uderzo ici très en forme, qui dessine avec précision toutes les scènes…
Comme toujours, Goscinny réussit à trouver le bon équilibre et a un don narratif exceptionnel. Il utilise toutes les formes de comique, avec le même talent.
J'ai vraiment beaucoup aimé. Que de talent !...
Et puis, il y a cette critique discrète de la nature humaine qu'on trouve chez Goscinny, dans les personnages qu'il met en scène.
J'en veux encore !...
Commenter  J’apprécie          220

Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   12 mai 2013
Obélix : Tu sais, Astérix, le druide Amnésix avait peut-être raison… Si je ne fais pas attention, je vais devenir gros… Je vais me mettre au régime… Je ne vais manger que des biscuits, avec peut-être un petit quelque chose dessus…
Astérix : Un petit quelque chose ?... Quel petit quelque chose ?
Obélix : Un sanglier par Toutatis !

Commenter  J’apprécie          520
gillgill   07 juillet 2014
Le nouvel album des aventures d'Astérix est paru.
Vous y retrouverez tous vos amis :
Astérix, Obélix le livreur de menhirs, Abraracourcix le chef, Panoramix le druide, Assurancetourix le barde et bien entendu Idéfix le petit chien.
Les romains se sont mis dans la tête de soumettre la tribu à laquelle appartient Astérix.
Ils sont fous ces romains !
Pour y arriver, ils ont recours à une vieille coutume gauloise, celle du combat des chefs.
A l'issue de ce combat, le chef vaincu doit se soumettre avec toute sa tribu au chef vainqueur...
Inutile de vous dire que cela donnera lieu à quelques bagarres mémorables dont vous nous direz des nouvelles !
Foi de Bélénos !
(annonce extraite du 337ème numéro du journal "Pilote" paru le 7 avril 1966)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Dionysos89Dionysos89   08 décembre 2012
Gaulois 1 : C'est pourquoi faire, ces colonnes devant ta maison ?
Gaulois 2 : C'est pour faire gallo-romain
Gaulois 1 : Moi, je trouve ça plutôt gallo-grec…
Gaulois 2 : Gallo-pin !
Gaulois 1 : Il a toujours été comme ça… C'est une brute gallo-née !

Commenter  J’apprécie          210
Florian07Florian07   23 juin 2016
- Essayez d'avoir l'air le plus végétal possible...
- Il se prend pour une grosse légume...
- Moi, j'ai la sève qui se glace !
- Je tremble comme une feuille !
- C'est comme moi, vieille branche !
- Je me demande si nous sommes du bois dont on fait les héros ?
- Assez de jeux de mots pénibles. Nous avons suffisamment d'ennuis comme ça !
Commenter  J’apprécie          150
garrytopper9garrytopper9   27 juillet 2014
- Par Jupiter !!! Que vous est-il arrivé ?
- Ben…nous avons croisé deux gaulois…
- Il faut dire qu’ils avaient un chien avec eux…
- Et deux sangliers !
- Ils étaient cinq, quoi !
Commenter  J’apprécie          260

Lire un extrait
Videos de René Goscinny (145) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Goscinny
Soixante ans après sa création par René Goscinny et Albert Uderzo, le héros gaulois s'offre une nouvelle jeunesse pour son 38e album signé Jean-Yves Ferri et Didier Conrad avec l'arrivée d'Adrénaline, la fille du vaincu de César. le dessinateur Didier Conrad explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour dessiner le célèbre héros gaulois. Plus d'informations sur la BD "La Fille de Vercingétorix" de Ferri et Conrad : Plus de BD sur France Inter : https://www.franceinter.fr/theme/bande-dessinee Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ Lire la suite
autres livres classés : gauloisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..