AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371262232
Éditeur : Editions addictives (12/04/2018)
4.54/5   70 notes
Résumé :
Pour eux, la vie a cessé d'être un jeu !***Le regard gris me glace. Le silence me pétrifie. Les retrouvailles dont j’ai rêvé un bon milliard de fois n’avaient rien de commun avec tout ça. Rien d’aussi froid. Et parce que j’ai la réputation de n’avoir peur de rien. Et parce que c’est comme ça qu’il me connaît, impétueuse, volcanique, toujours prête à m’enflammer. J'explose.– Bon, tu me laisses entrer, trouillard ?!Avec un petit sourire provocateur, je lui pose la mêm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
4,54

sur 70 notes
5
18 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Gaoulette
  02 octobre 2018
J'ai eu un coup de coeur pour Jeux interdits mais Jeux imprudents le surpasse et il est de loin mon préféré de la saga pour le moment sachant qu'il me reste le tome de clôture. Cet opus est une perfection incarnée et Emma Green a sur déjouer tous les pièges pour ne pas rentrer dans la facilité et faire du copié collé. Elle nous propose un opus plus en profondeur et bien plus puissant que ces précédents. Elle ne sait pas reposée sur ses lauriers en nous proposant un tandem identique à Liv/Tristan. Elle a crée des personnages qui ont réussi à m'émouvoir et m'arracher ma petite larme.
Harry et June, deux écorchés vifs de la vie, qui ont eu une enfance chaotique à cause d'adultes pourris de l'intérieur. Souvenez vous du petit Harrison, kidnappé à l'âge de 3 ans par Sadie sous la surveillance de Tristan et sauvé par lui aussi à 11 ans. Qu'a t'il vécu pendant 6 ans? On l'apprend dans cet opus avec beaucoup de peine. A 7 ans il a rencontré June, une petite fille apeurée mais intrépide, et ensemble ils vont combattre leurs monstres à coup de jeux enfantins. Mais cette parenthèse a cessé quand Harry aura retrouvé les siens et June va débarquer dans sa vie à 17 ans pour retrouver son ami d'enfance et recroire à l'espoir.
Jeux imprudents n'est pas seulement un roman d'amour, c'est la rencontre brutale de deux âmes perdues qui ont encore peur du passé et doivent d'abord se battre avec eux mêmes avant d'être heureux à deux. Emma Green se concentre cette fois ci sur la personnalité complexe et meurtrie des héros qui ont encore peur de leur ombre et leurs fantômes. J'ai été scotchée par cette trame et sa puissance émotionnelle, plus chargée en rebondissements. On ne devient pas addicte de cette romance qui est plus que logique mais sur le combat permanent des héros qui recherche un brin de sérénité et sécurité, à faire confiance à nouveau, à retrouver leur vrai soi et enfin avoir une once de bonheur.
Emma Green me charme complétement avec sa plume fluide, romanesque, humoristique (et oui on retrouve la mamie hippie) et cette fois avec beaucoup d'émotion. Sur les scènes tragiques, elle garde une certaine pudeur et rend toute leur dignité aux enfants perdus et maltraités. Je lui tire mon chapeau pour nous avoir offert un roman aussi puissant. J'ai eu l'impression qu'elle changeait complétement de registre pour avoir lu d'autres romans d'elle. Elle nous offre une magnifique pépite livresque. Un véritable bijou qui va marquer ma mémoire pendant un long moment.
Emma Green la chipie ne nous laisse pas tranquille une seule seconde, un roman parfaitement calibré et rythmé qui en devient haletant et se termine en apothéose. Elle nous oblige à foncer sur son dernier opus " Une toute dernière fois".
Harry et June un couple mythique qui a chamboulé mon petit coeur. C'est un immense Whaouhhhhhh! Un méga coup de coeur! Je conseille de lire dans l'ordre pour faire monter le plaisir…. Les tomes précédents sont de parfaites mise en bouche et permet de bien cadrer chaque tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Missnefer13500
  05 janvier 2019
Je dois reconnaître que notre duo d'auteures fonctionne à merveille. 2 ans plus tard Jeux interdits, elles réitèrent l'exploit de nous offrir une aventure romanesque pleine de rebondissements et plutôt inattendue, et aussi passionnante que celle de Tristan/Liv.
Comment aurions pu imaginer qu'Harry cache quelques secrets de sa vie passée dans le Nevada. Un passé bien plus sombre avec des démons qui le hantent et qu'il s'est efforcé de laisser très loin derrière lui, soit 3700 km environ, qu'il est décidé de jeter aux oubliettes un pacte d'enfants fait à 11 ans ? Après tout des promesses d'amour éternel d'enfance ne sont-elles pas toujours oubliées ? Dans le cas contraire, on s'en souvient le sourire aux lèvres, une pointe de nostalgie au fond du coeur, mais la vie nous pousse en avant, l'on grandit, on se fait de nouveaux amis, on tombe amoureux parfois, on se construit au fil du temps, ou comme Harry, on tente de se reconstruire en voulant délibérément effacer ces années de séquestration et une fille qui le connait mieux que personne.
Sauf que les souvenirs jamais ne s'effacent. Ils sont en vous, il suffit d'un rien pour qu'ils vous reviennent en force surtout quand, la dite fille, en l'occurrence June, vient perturber votre vie par sa présence quotidienne.
Le récit est une voix, celle de June, qui elle, malgré ses 17 ans, croit encore aux serments conclus par le sang. Hum ! A vrai dire j'ai trouvé cela un peu trop romance eau de rose, au prime abord. Cependant Emma Green traite bien son sujet et nous fait tomber sous le charme de cette ado qui cherche un peu d'amour et de tendresse auprès de la seule personne qu'elle connaisse. La seule personne qui lui en a donné en retour, un jour. Donc le seul être au monde qui pourrait l'aider dans son épreuve.
Le hasard lui fait croiser le chemin de la grand-mère, fantasque très bohème, qui va la prendre sous son aile, sans ne rien savoir du passé de June, du pur Betty-Sue, puis celle de la famille Quinn/Sawyer car malgré les efforts d' Harry pour la tenir éloignée de sa vie, il ne peut s'empêcher de venir en aide à la jeune fille et encore moins à lutter contre l'alchimie qui les lie.
L'aventure peine, pour mo,i à se mettre en place, puis elle devient addictive, avec ses personnages charismatiques, principaux et secondaires comme Zelda, l'amie peu ordinaire de June et Abby l'assistante sociale. Leurs portraits sont bien brossés et les personnages bien campés.
Les dialogues sont tantôt drôles, tantôt décapants. Les relations entre les divers protagonistes sont intéressantes parfois complexes. Harry, on ne le comprend pas toujours dans un premier temps.
C'est avec plaisir que le lecteur retrouve Tristan et Liv. Perso j'aurais aimé un peu plus d'interactions avec Archie, mais peut-être Emma Green a d'autres projets pour lui, un tome pour lui. Hum, j'adorerais.
Evidemment les révélations sur le passé de June, les raisons de sa cavale ne sont pas surprenantes. Mais ce n'est pas le plus important. Ce qui prime c'est les émotions par lesquelles nous font passer le duo de choc. le fait qu'il nous lie à Harry, et à Liv.
Et ces reines de la romance font rêver les lectrices avec cette histoire d'amour d'enfant qui perdure au delà des années et de la distance. Oui c'est très conte de fées, mais en cette fin d'année morose ça fait du bien. Mais au fil de la lecture, ce n'est pas que la belle histoire qui vous séduit, mais la profondeur des personnages et du fait qu'Emma Green parvient à vous faire vibrer avec eux et nous faire vivre leur quotidien de jeunes étudiants, partager leur rêves, leurs espoirs, vivre leur combat.
Emma Green reste fidèle à sa trame, et le dénouement vous déroutera, bien qu'il reste cohérent avec la personnalité de June, à la force de son amour, et ses choix sont de ce fait frustrants, mais compréhensibles. Ainsi la suite se profile à l'horizon annonciatrice du tome suivant déjà, grâce à Addictives Editions, dans ma PAL.
Un coup de coeur pour ce 1 tome qui met en scène Harry et June dans un quotidien pas toujours facile, malgré un entourage aimant et protecteur. Les personnages secondaires sont touchants et l'on aimerait bien lire un jour une histoire qu' Emma Green pourrait leur concocter. Je pense à Zelda, Julius et Archie bien sur.
Coté couverture, je suis pas très fan, je ne la trouve pas assez moderne, mais je suis désormais une fan inconditionnelle d' Emma Green.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Beli_LivreSaVie
  13 avril 2018
La série des Jeux d'Emma Green est ma favorite de tout ce qu'elles ont écrit, c'est un plaisir que de replonger dans cet univers. J'ai succombé aux deux premiers tomes qui nous contaient l'histoire de Tristan et Lily. L'idée de nous permettre de voir ce qu'est devenu Harry, ce jeune frère kidnappé et qui a disparu pendant tant d'années était alors très tentante. La perspective de passer après ce premier couple qui m'a tant plu, n'était pas évidente mais le charme a opéré encore une fois.
Dès les premiers mots, j'ai été captivée et émue par le personnage de June. J'ai su alors dés ce moment que j'allais adoré lire ce troisième tome, la façon dont le roman commence m'a d'emblée plu. Emma Green ont décidé d'inclure leur romance en évoquant ces longues années où Harry a disparu, ce fut une idée bien judicieuse et elle fonctionne très bien. June a connu Harry durant cette période et elle revient plusieurs années après pour le retrouver : celui dont elle est amoureuse depuis ce moment où elle s'est glissée dans sa chambre où il était séquestré. Introduire un nouveau personnage, face à l'emblématique Harry n'était pas gagné d'avance. J'entends par là que Harry a été la pierre angulaire qui a régit l'évolution de la relation de Tristan et Lily dans les tomes précédents, donc son personnage nous était connu et nous l'apprécions beaucoup par rapport à ce qu'il a vécu et aussi par rapport à sa place dans le coeur de Tristan et sa famille. Nous étions très curieuse de le voir plus adulte, et d'en savoir encore plus sur lui. Alors il fallait une jeune femme à la hauteur en face de lui, June l'est, et j'ai trouvé que c'était captivant de découvrir leur histoire à tous deux.
Tout du long, nous ressentons chaque émotion éprouvée par June, qui est notre unique narratrice. Elle va subir tant d'émotions fortes, allant de la joie à une très grande tristesse, elle a tant attendu ce moment où retrouver Tristan, son grand amour, la seule personne sur qui elle puisse compter, qu'elle va vivre ses retrouvailles plus qu'intensément. Appréciant énormément les personnages et me sentant très concernée par ce qu'ils ont vécu, j'ai moi même eu le coeur qui s'est serré plus d'une fois. Emma Green ont su nous rendre tellement proches et attachants leurs personnages que j'ai vraiment eu l'impression de me sentir concernée par tout ce qu'ils vivaient. le fait aussi de retrouver Tristan, Lily et les autres personnages est un point fort, un plus très important pour rester ancré dans cette histoire.
Quand June réapparait, Harry ne l'accueille pas comme elle l'aurait espéré. Au contraire, il se montre froid, distant et en colère, ne lui cachant pas qu'elle n'est pas la bienvenue. Evoquons ainsi la déconvenue de June, qui pendant des années a attendu qu'il vienne la chercher et a espéré que leur amour allait triompher de tout le reste, quel revers de médaille qu'est la réaction d'Harry. A ce moment-là, nous imaginons bien ce qu'elle peut ressentir au fond d'elle mais nous nous positionnons aussi à la place d'Harry, qui a ce besoin de ne plus vivre dans ce passé et elle, elle en fait partie intégrante. La revoir ranime de bons souvenirs, mais aussi de très mauvais et il ne se sent pas prêt à revivre tout cela. A travers June, nous allons au fil des pages découvrir ce qu'ont été toutes ces années de captivité pour Harry, la façon dont il a vécu et comment il a pu se raccrocher à elle pour survivre. Ce sont des moments forts et éprouvants, qui ont forgé son caractère et sa façon bien encrée de voir les choses ainsi que l'avenir.
Le retour de June, le rappel de ce passé n'arrivent pas seuls et d'autres problèmes vont venir compliquer la vie de Harry. Arrive le moment où il doit faire une croix sur son passé pour pouvoir aller de l'avant. Pour lui, la vie après cette parenthèse ailleurs, a été belle : il a retrouvé une famille aimante, des conditions de vie idyllique, tout semble lui sourire. Mais les démons du passé ne sont jamais bien loin et si sa famille a été présente, elle reste très préoccupée de ce qui aurait pu arriver et de ce qui pourrait encore se produire. Tristan est un frère aimant, mais aussi quelqu'un de très protecteur, il a sauvé son frère et il s'en est voulu pendant des années et il a ce besoin d'omniprésence de la famille autour de lui. Nous ressentons bien ce que chaque personnage vit et ressent vis à vis les uns des autres. Explorer ainsi ce qu'a pu devenir Harry après ces longues années tragiques est très intéressant et celles-ci ont laissé des traces indélébiles.
June, c'est un personnage que nous découvrons complètement ici, alors que les autres, nous les connaissons quasiment tous. Dur de s'imposer après que les lectrices aient vécu tant de choses et d'années avec les autres personnages. Emma Green ont su dès le départ, imposer leur personnage, elle m'a été tout de suite très attachante. Nous éprouvons tellement bien ce qu'elle ressent que nous ne pouvions que nous attacher à elle. June a eu, disons-le clairement, une vie merdique ! Elle a vécu dans une famille d'accueil dans des conditions atroces et nous allons découvrir lesquelles au fil des pages. Plus nous en apprenons, plus nous nous rendons compte de l'importance qu'avait le fait que Harry ne soit pas revenu la chercher, ce qui aurait pu la sauver de bien des moments difficiles. Elle ne lui en veut pas, malgré tout, il n'était qu'un enfant lui aussi après tout. June est en fuite, elle se cache de quelqu'un qui lui a fait du mal, elle ne le dit à personne, elle s'installe dans la ville d'Harry car elle ne veut pas laisser tomber l'idée qu'ils puissent tous deux s'aimer de nouveau et cela au risque d'être découverte. Cette jeune femme a un vécu dramatique et elle reste toutefois déterminée à retrouver son Harry, celui qu'elle a connu sous l'identité de Zacharie. Elle vit constamment dans la peur et cette épée de Damoclès au dessus de sa tête, ne font que la rendre encore plus vulnérable et sensible.
Ce tome, c'est l'apprentissage de June et Harry, leurs retrouvailles mais aussi la découverte de ceux qu'ils sont devenus en grandissant. Ils vont réapprendre à se connaitre, à s'apprivoiser : Tristan a un comportement parfois lunatique, il est difficile de savoir comment il va réagir. Parfois il lui fond dessus, ne pouvant résister puis l'instant d'après, il prend ses distances comme si elle risquait de le bruler. Des réactions qui s'opposent, qui s'entrechoquent et qui jouent avec le coeur de June. Nous comprenons bien l'état d'agitation qui l'anime, ainsi que cette colère refoulée qui se traduit parfois par des actes ou des paroles qui peuvent être violentes et blessantes. June encaisse, subit encore et encore, après tant d'espoir, elle a une force de caractère incroyable car elle connait mieux que quiconque Harry. Elle sait ce qui l'anime au moment même où cela se passe, elle lit en lui comme dans un livre ouvert, cela fait sa force et son envie de lui reste indemne. Elle va s'inscrire à la fac tout comme Harry, tous deux souhaitent aider leur prochain et ceux qui ont vécu comme eux dans des conditions difficiles, ils tentent de réaliser leur rêve. Mais il est parfois difficile de le faire quand on est poursuivi par des personnages malsains qui vous veulent du mal. June a son passé qui la rattrape, Harry a lui même ses propres démons. Tous deux ensemble vont tenter de conjurer ce sort malheureux qui leur est réservé.
Avec Jeux imprudents, Emma Green signe un roman empli d'émotions, amenées par le vécu de leurs personnages et par cette relation qu'ils vont établir tous deux. C'est très fort en émotions, c'est intensément addictif. On les voit tenter d'être heureux mais les difficultés rencontrées sont importantes et leur font beaucoup de mal. C'est un tome haletant, éprouvant dans lequel nous espérons tout du long, qu'ils vont réussir à s'en sortir. On ne peut pas dire que leur histoire soit banale et que les moments qu'ils partagent soient vécus dans de bonnes conditions. La question se pose : tous deux éprouvent bien des sentiments contradictoires, entre l'envie et le besoin d'être l'un auprès de l'autre, mais aussi cette idée que vivre ensemble pourrait finir par les détruire complètement. Ils vont chercher la réponse en se donnant cette chance de s'en sortir ensemble et ce malgré les barrières qui se dressent face à eux.
Je suis grande fan de cette série ! Elle reste celle que je préfère de Emma Green, peut être cela changera-t-il un jour, mais je trouve qu'émotionnellement, elle est très intense et c'est ce que j'aime ressentir quand je lis un roman. Je m'y sens bien et impliquée car très attachée aux personnages et à leurs histoires. L'écriture de cette série est d'une fluidité et tout naturellement les propositions des auteures sont de celles qui fonctionnent et opère leur magie en nous proposant de belles histoires qui sont loin d'être si faciles que cela à se mettre en place. Un tome qui confirme le coup de coeur ! et quel plaisir que de découvrir qu'il y aura une suite, je n'ai pas envie de les quitter et les propositions d'Emma Green nous offrent des histoires tellement différentes et qui fonctionnent à merveille.
Tristan et Lily ont su braver les interdits et s'aimer, Harry a retrouvé sa June et ensemble nous allons pouvoir exploré leur histoire atypique.

Lien : http://www.livresavie.com/je..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bookheart
  22 octobre 2021
Elles ont encore réussi.
Les Emma Green ont encore réussi à nous faire croire en l'amour, le vrai, le puissant, celui qui vous met à genoux.
Troisième tome de la série des "Jeux", nous revoilà dans les Keys, en compagnie de nos chers frères Quinn.
Mais, cette fois, pas de musicien torturé, fou amoureux de sa (son ex-)demi-soeur, laissons place au petit Harry.
Plus si petit que ça, d'ailleurs...
Il a vécu une enfance difficile, loin de sa famille, mais le voilà, bien décidé à guérir et à avancer, loin des démons du passé.
Il a juste oublié June ...son amour d'enfance. June et son caractère, June et son amour, June et sa force, June et son propre passé.
Elle, ne l'a pas oublié et a besoin de lui, c'est une question de survie ni plus, ni moins.
Ils vont réapprendre à vivre l'un pour l'autre au milieu de l'horreur de leur passé.
C'est presque un coup de coeur. C'est la fin où je n'ai pas accroché (littéralement aux deux dernières pages).

Il n'empêche que je lirais ma suite parce que je les aime.
Revoir Tristan et Liv, les revoir fous l'un de l'autre m'a comblée. Lily-Sue, Betty-Sue, aussi, Tiger et même Sienna m'avait manqué. J'ai eu l'impression de retrouver de vieux amis...
Dans ce livre, on voit l'amour. On le voit arriver, on le voit s'installer et rester. On le voit venir. Il est tellement évident... Je ne suis pas sûre que ce soit possible en vrai.
Je ne saurais que vous conseiller de lire les Emma Green.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesDeLaDiablotine
  14 mars 2019
Je ne sais pas si vous vous souvenez mais il y a trois ans (déjà ! 😱) que je vous parlais des premiers tomes de la saga "Jeux" des Emma Green et j'étais littéralement tombée sous le charme de cette dernière. Lorsque les auteurs ont décidé de nous raconter l'histoire de Harry, je me suis dit qu'après tout, c'était une suite logique aux évènements mais quand j'ai eu vent qu'il y aurait un quatrième opus pour clôturer cette saga définitivement, j'ai décidé délibérément de mettre ce livre de côté afin de pouvoir enchaîner les deux derniers tomes parce qu'avec les Emma Green, il faut s'attendre à vouloir la suite de suite entre les mains et je n'étais clairement pas assez folle pour attendre des lustres 😝 ! J'exagère à peine, ou un tout petit peu alors...

Si vous n'avez pas lu l'histoire qui parle de Tristan et Lily, pas de panique, vous pourrez suivre ce tome sans problème mais je vous recommande vivement de débuter la saga par le commencement parce que les Emma Green se dégustent de l'entrée au dessert.

Les auteurs ont décidé de mêler à l'histoire les longues années de captivité de Harry lorsqu'il n'était encore qu'un enfant. Je trouve que c'est une excellente idée, cela fonctionne parfaitement. June a connu Harry durant cette période justement, c'est ainsi que l'on va apprendre à faire connaissance avec ce personnage. June a connu Harry enfant et revient dans sa vie d'adulte parce qu'en fait, elle l'a toujours aimé. Elle est tombée amoureuse de lui le jour où elle s'est glissée dans sa chambre, à l'endroit où il était retenu captif.

Même si ce récit tourne autour de Harry, je trouve que c'était un pari risqué des auteurs d'introduire un autre personnage, dont on ne connaissait même pas l'existence jusqu'à ce tome. Mais le fait de l'avoir introduit dans sa vie d'adulte alors qu'il l'a connu enfant est très intéressant d'autant plus qu'elle a su me toucher de suite, dès les premières lignes. D'ailleurs, ne vous attendez pas à suivre le récit du point de vue de Harry car c'est June qui prend la plume pour nous faire vivre ses émotions, ses ressentis, son histoire à elle, à eux. Lorsqu'elle va le retrouver, elle va être submergée par les émotions, par ses sentiments. le fait de revoir son grand et unique amour après toutes ces années d'absence lui fait un bien fou mais lui colle aussi une peur bleue. La peur du rejet, June n'y pense même pas, elle ne s'y est même pas préparée, pour elle, tout se passera bien dans le meilleur des mondes...

June n'est pas accueilli comme elle l'espérait. Harry se montre froid, distant. Il est en contrarié, fâché. On peut aisément comprendre sa réaction car après tout, elle représente son passé, son kidnapping, que des mauvais souvenirs même si il en a vécu des bons à son contact. Est-ce que c'était naïf de la part de June de penser qu'elle serait accueillie à bras ouvert ? Assurément ! Elle est tout ce qu'il essaie d'oublier ce qui peut expliquer son comportement un peu abrupt. A travers cette pauvre June, nous allons découvrir tout ce qu'a pu vivre Harry durant ses années de captivité, sa façon de vivre, sa façon de survivre, la force qu'il a puisé en elle pour résister et ne pas sombrer. Ce sont des moments d'émotions intenses, ce sont des morceaux de ce passé qui a conditionné le jeune homme d'aujourd'hui.

June est un personnage qui n'a pas eu de chance dans la vie. Elle a vécu dans une famille d'accueil dans des conditions les plus déplorables. Si elle était la bouée de sauvetage pour Harry, Harry était également sa bouée de sauvetage. Lorsqu'il est parti, lorsqu'il a été retrouvé, elle pensait qu'il allait la sauver mais cela n'a pas été le cas... Elle ne lui en veut pas parce qu'elle a bien conscience que lui-même était un enfant, tout comme elle. Sauf que maintenant, la pauvre June est en fuite ! Elle se cache d'une personne qui lui veut du mal mais elle ne le dit à personne, elle garde ça pour elle. Elle va s'installer dans la même ville que Harry, elle va essayer de s'approcher de lui parce qu'elle est persuadée que tous les deux pourraient vivre leur histoire d'amour pleinement même si elle vit dans la peur constante qu'on la retrouve...

June et Harry vont devoir apprendre à se connaître, à s'apprivoiser. Tous deux ont changé, la vie ne les a pas épargné. Harry va se défouler sur cette pauvre fille qui va encaisser sans broncher alors qu'elle-même a vécu des choses terribles ! On pourrait penser qu'il se croît être le centre du monde mais ce n'est pas cela du tout, June garde tout pour elle. Elle encaisse car elle caresse l'espoir de retrouver son Zacharie, son Harry, l'enfant qu'elle a connu. Elle lit en lui comme dans un livre ouvert, c'est ce qui fait sa force, elle sait tout, elle connaît tout de lui et elle est prête à tout pour lui.

Je peux vous dire qu'à la lecture de ce roman, vous n'en ressortirez pas indemne. Les émotions sont tellement fortes, les personnages tellement touchants, déchirés, blessés que... En fait, tout est intense dans cette histoire. On les voit essayer de trouver le bonheur parce qu'on y a tous droits mais le chemin sera long avant d'y arriver. Seul c'est plus difficile alors qu'à deux...

Cette romance est hors du commun. Il faut dire que les Emma Green ont un talent incroyable pour nous conter des récits vibrants d'émotions et de sensations. Celui-ci ne déroge pas à la règle, il est riche, il est fort, il est intense, c'est un pur délice livresque.

La plume des auteurs est très fluide, sensible, émotive, très agréable à lire. En commençant ma lecture, je ne pensais pas réussir à entrer dans cet univers où June allait chambouler notre petit monde mais ça, c'était avant de commencer "Jeux imprudents" !

Tout ça pour vous dire que la saga des "Jeux" des Emma Green est une pure pépite livresque qu'il faut découvrir assurément ! Je reviens très vite pour vous parler de "Une toute dernière fois"...


Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
bookheartbookheart   22 octobre 2021
- Salut petite fleur ! souffle sa voix suave.
- Ne m'appelle pas comme ça, répliqué-je sèchement.
- Tu peux venir me dire bonjour au lieu de me jeter des bouteilles à la tête.
- Tu n'es pas le centre du monde, Harry.
- Tu aurais pu blesser quelqu'un.
- La bouteille est tombée toute seul, me justifié-je en commençant à bouillonner.
- Après les cheveux roses, tu mets de la dentelles maintenant ?
- En quoi ça t'intéresse ?!
- Cette couleur te va bien.
- La ferme.
- Tu es belle, en colère, continue-t-il à me provoquer en souriant.
Son calme olympien m'agace autant que ses compliments. Et sa façon de me bouffer du regard me donne encore plus chaud, encore moins d'air, encore moins d'idée de ce que je fous ici, avec lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bookheartbookheart   22 octobre 2021
- June Flores, c'est ça ? m'intercepte le professeur quand je m'approche de la sortie.
- Oui...
Les bras croisés sur son torse, M.Ellis s'adosse à son bureau en me souriant.
- La prochaine fois, mademoiselle Flores, c'est moi que vous regarderez, me glisse-t-il discrètement. Ou votre polycopié... Mais vous essayerez de quitter Harrison Quinn du regard une seconde. Deal ?
L'air bienveillant, presque compatissant, l'enseignant m'adresse un dernier sourire, puis se redresse pour ranger ses affaires personnelle. J'en profité pour me précipiter dans la cage de verre qui vient d'ouvrir ses portes.
- Deal, grommelé-je en appuyant sur le bouton 0.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bookheartbookheart   22 octobre 2021
Je me penche en avant, frotte mes bras couverts de chair de poule et enfouis mes mains entre mes cuisses croisées pour m'interdire tout geste déplacé. Au feu rouge suivant, Harry se penche vers moi, fouille dans mon vieux sac à dos près de mes pieds, en sort mon pull noir et me le noue autour des épaules. Puis il remonte la vitre. Et les larmes me viennent. Parce qu'il y a bien longtemps que personne ne m'a fait autant de bien. Parce que la dernière fois, on avait 10 ans et c'était lui, déjà. Et parce que ce n'est pas du tout l'air frais de la nuit qui me colle des frissons partout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bookheartbookheart   22 octobre 2021
- Et toi, June ? Est-ce que quelqu'un te protège depuis que je ne suis pas là ? Est-ce que quelqu'un prend soin de toi ?
- Si tu savais ...prononcé-je entre rire et sanglot. Si tu me voyais passer ma vie dans ses bras...tu ne le croirais même pas.
Mon éducatrice se met à rire et à renifler à l'autre bout du fil, émue, elle aussi.
- Salut, glisse la voix grave de Harry près de mon téléphone. Je suis les bras.
- Bonsoir, les bras, répond Abby dans un sourire.
- Et quel bras...ajouté-je à voix basse en caressant la peau douce sur les biceps musclés qui me serrent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bookheartbookheart   22 octobre 2021
Petite, j'étais ce genre de gamine féministe sans le savoir, pas romantique pour deux sous, qui jurait qu'elle ne se marierait jamais, qu'elle n'appartiendrait à personne et que, de toute façon, elle courait bien trop vite pour se laisser attraper, enlacer ou même embrasser. Ado, c'était pire encore : je m'étais fais la promesse qu'aucun homme, jamais ne me toucherait [...].
Mais il faut croire que les promesses et les pactes sont faits pour être brisés... Et laisser la place à d'autres. Plus solides et éternels encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Emma Green (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Green
Le duo Emma Green aurait été ravi de vous rencontrer à Livre Paris ! Pour votre plus grand plaisir, elles vous parlent de "Recherche Coloc" et d'un projet à venir
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Qui a écrit ces romans au 19e siècle

Qui a écrit Germinal ?

Flaubert
Zola
Théophile Gauthier
Maupassant

10 questions
291 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre

.. ..