AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2735704084
Éditeur : Acropole (16/05/2018)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Quand l'intime se mêle au politique ou au pouvoir médiatique : sept portraits de femmes blondes audacieuses, puissantes, parfois sombres, qui font démentir tous les préjugés imbéciles attachés à la blondeur.

Dans ce deuxième livre, Agnès Grossmann s'intéresse aux femmes blondes et célèbres.
Pourquoi ? De tout temps, la blondeur a été synonyme de beauté et de noblesse, mais aussi de fragilité, de faiblesse de caractère, voire de bêtise. On ne po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Calimero29
  11 juillet 2018
Passionnant, instructif tout en étant captivant.
Agnès Grossmann nous raconte, dans un style très fluide et agréable, la vie de sept femmes dont les deux points communs sont leur blondeur mais surtout la proximité avec le pouvoir qu'elles ont influencé, chacune à sa manière. D'ailleurs, lorsqu'on évoque ces femmes, il est très rarement question de leur blondeur sauf à propos de Grace Kelly, dont Hitchcock en avait fait un atout dans sa filmographie.
Ces portraits font mentir l'archétype de la blonde petite chose fragile que les hommes ont envie de protéger, idiote et/ou naïve. Agnès Grossmann ne montre aucune complaisance pour les défauts, les travers ou les faiblesses de ces femmes ce qui les rend plus humaines et plus proches de nous malgré leur destin exceptionnel.
Ne dit-on pas que derrière chaque grand homme se cache une femme ; pas cette fois, la femme est volontairement mise au premier plan, le point de vue a changé, il n'est plus centré sur l'homme puissant mais sur la femme qui l'a aidé, soutenu, accompagné et dont les actions ont permis à ces hommes de s'affirmer encore plus.
Quelques mots sur chacune de ces 7 femmes pour vous donner l'envie de les découvrir plus avant :
• Aphrodite a mené une vie de déesse indépendante qui affola les dieux de l'Olympe mais aussi les mortels. Son portrait est savoureux car raconté avec beaucoup d'humour comme si c'était une femme de notre temps
• Aliénor d'Aquitaine fut reine de France, divorça (incroyable à cette époque), puis devint reine d'Angleterre par son remariage avec Henri Plantagenêt ; elle dirigea l'Aquitaine, remplaçait le roi d'Angleterre lorsque celui-ci partait sur ses terres mais elle fut aussi amoureuse, épouse et mère de famille nombreuse.
Jeanne d'Arc, paysanne illettrée, qui arrive par son courage, sa foi et sa ténacité à convaincre le futur roi de France, Charles VII, de la mettre à la tête d'une armée de 12000 hommes pour bouter les Anglais hors du royaume de France.
• La Montespan, favorite de Louis XIV, joua le rôle de conseillère de l'ombre très écoutée et de première dame du royaume
• La Pompadour, favorite de Louis XV, fut la protectrice de la plupart des penseurs de cette époque dont Voltaire.
• Magda Goebbels, la plus glaçante ; alors qu'elle a été élevée par un beau-père juif qu'elle adorait, eut un premier amour juif, elle épousa Goebbels qu'elle admirait, fut active politiquement, devint l'égérie de Hitler et tint le rôle de première dame du IIIème Reich ; elle fut fidèle à Hitler et à ses idées jusqu'à le suivre dans la mort, entraînant avec elle ses 6 enfants.
• Grace Kelly dont la froide blondeur enthousiasmait Hitchcock et faisait tourner la tête à pratiquement tous les hommes avec lesquels elle a joué au théâtre ou au cinéma avant d'épouser le prince Rainier de Monaco ; mais le seul homme dont elle recherchait l'amour et la fierté, son père, l'a ignorée au profit de sa soeur aînée et de son frère.
J'ai passé d'agréables moments avec ces femmes au destin hors norme, dont le rôle a souvent été minimisé ou méprisé ; je remercie les Editions Acropole et Babelio de m'avoir donné l'occasion de porter un oeil neuf sur ces chapitres de l'histoire avec ou sans grand H.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Goewin
  02 août 2018
Belles, intelligentes, puissantes et… blondes !
C'est triste à dire et à écrire, mais lorsqu'on parle de blondes, trop souvent, on imagine une femme belle mais complètement stupide. Il n'y a qu'à voir le succès des blagues sur les blondes. Et d'un autre côté, la blondeur nous attire, elle est synonyme de beauté, d'innocence, de douceur, de bonté ; les princesses des contes de fées sont souvent blondes, l'iconographie religieuse nous offre souvent des saints et des anges blonds… Pour tout cela, j'étais curieuse de lire « Les blondes de l'histoire » et je remercie Babelio ainsi que les Éditions Acropole qui m'ont envoyé ce service presse grâce à une Masse Critique.
Dans un avant-propos passionnant, Agnès Grossmann nous découvre en quelques lignes le pouvoir et l'attrait que la blondeur a toujours exercé. Puis elle nous relate avec beaucoup de talent la vie de sept femmes exceptionnelles, célèbres pour leur blondeur, et elle met un grand coup de pied aux préjugés qui veulent qu'une blonde soit fragile et stupide.
L'auteure nous invite à remonter le temps et nous fait assister à la naissance d'Aphrodite, la déesse de l'Amour et de la Beauté : blonde aux yeux bleus. Mais si le blond était assimilé à la beauté, il était aussi la couleur des cheveux des prostituées à Athènes, dans l'Antiquité ; nous retrouvons donc cette ambivalence. La vie d'Aphrodite n'est qu'une longue suite d'aventures, d'amours adultères, de jalousies… « une fille à emmerdes » conclura Agnès Grossmann. Nous découvrons ensuite Aliénor d'Aquitaine. le rouge est sa couleur et c'est une lionne qui n'en fait qu'à sa tête. À 15 ans, elle épouse le roi de France Louis VII pour lequel elle sera d'ailleurs une très mauvaise conseillère et dont elle divorcera en 1152 pour se remarier deux mois après avec Henry Plantagenêt, comte d'Anjou et duc de Normandie, qui deviendra roi d'Angleterre en 1154. Aliénor, c'est la « tornade blonde » ambitieuse qui aime l'amour, la politique et les Arts. Avec Jeanne d'Arc, nous entrons dans un autre registre, celui de la sainteté. Encore un destin extraordinaire ! Ensuite nous nous retrouvons à la Cour de Louis XIV et nous suivons les pas de sa flamboyante maîtresse, Athénaïs de Montespan, l'ambitieuse, la très belle Montespan, dont l'esprit était célèbre et célébré. Puis Agnès Grossmann nous conte la vie d'une autre célèbre favorite, l'ambitieuse Jeanne-Antoinette Poisson plus connue sous le nom de marquise de Pompadour. À noter qu'elle est d'origine bourgeoise et non noble. de plus, elle restera la confidente et l'amie de Louis XV alors qu'elle n'est plus sa maîtresse. Après, nous faisons un grand bond en avant et nous atterrissons au XXe siècle avec la sinistre blonde, Magda Goebbels. Celle qui fut la première dame platonique du IIIe Reich fut élevée par un beau-père juif et son premier amour fut pour un jeune homme juif russe. Mais dans son désir de devenir riche et membre de la haute société à tout prix, elle tournera le dos sans état d'âme à son passé pour adopter avec ferveur toutes les idées du IIIe Reich et devenir une des disciples les plus ferventes d'Hitler. Épouse de Joseph Goebbels, un homme dont le physique était aux antipodes de l'idéal nazi — il était brun, petit et contrefait — elle préfèrera se donner la mort et tuer ses six enfants à la chute du Führer. Enfin, nous terminerons avec « la blonde hitchcockienne », la ravissante et talentueuse Grace Kelly devenue la princesse Grace de Monaco par son mariage avec le prince Rainier.
C'est un livre qui se lit très vite et chaque chapitre correspond à un portrait. Agnès Grossmann a une écriture limpide et sait nous captiver. de plus, c'est très original de choisir de mettre en valeur sept femmes célèbres à partir de cette caractéristique physique qu'est leur blondeur pour démonter les préjugés. Elle a largement gagné son pari. Ces sept blondes ont certes brillé par leur beauté mais surtout par leur intelligence et leur force de caractère. Elles ont su se construire une vie à leur goût et n'ont rien de la petite chose fragile à protéger. Leur vie est passionnante et l'auteure m'a donné envie de les découvrir un peu plus car elle n'a pu que survoler leur parcours tout en sachant nous en dire l'essentiel.
C'est donc un livre que je recommande, une lecture estivale à savourer.
Lien : http://au-pays-de-goewin.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Coya
  09 août 2018
J'ai reçu ce livre grâce à la masse critique de Babelio. Il avait attiré mon regard car il me faisait penser à "La Russie des tsars" sous la direction d'Emmanuel Hecht que j'avais également pu découvrir grâce à Babelio et je ne me suis pas trompée sauf qu'ici c'est un sujet un peu atypique "Les blondes de l'histoire".
J'ai beaucoup apprécié la lecture de ces 7 parcours de vie. C'est très bien documenté, chaque chapitre nous raconte les aventures et péripéties de chacune de ces femmes d'une manière fluide et avec quelques anecdotes.
Le récit qui m'a le plus captivé est celui d'Aliénor d'Aquitaine. Quel parcours! Ce qui ne l'a pas empêché de vivre jusqu'à 82 ans au Moyen-Âge.
J'ai tellement apprecié ce livre que je pense que ma prochaine lecture de cet auteur ce sera "Les salopes de l'histoire" ;)
Merci à Babelio et aux éditions Acropole.
Lien : http://unlivreunwakanda.cana..
Commenter  J’apprécie          65
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CoyaCoya   10 août 2018
La Montespan est au diapason; elle ne manque jamais la messe, bien qu'elle vive dans le péché avec son amant: "Eh, quoi! Faut-il, parce que je fais un mal, faire tous les autres?" se justifie-t-elle.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Agnès Grossmann (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Grossmann
Agnès Grossmann - L'INVITE" de TV5MONDE présenté par Patrick SIMONIN le 28/02/11.
autres livres classés : femmes célèbresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Amours, toujours !

Le poète romain Catulle (60 avant J.C.) vécut une liaison éprouvante avec une femme dont il était follement épris et qui était pourtant connue pour ses mœurs volages. Comment s'appelait cette femme ?

Simonna
Lesbia
Julia

10 questions
179 lecteurs ont répondu
Thèmes : amour , amours compliqués , enquête historique , détective , histoire , histoire d'amourCréer un quiz sur ce livre