AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782315004959
192 pages
Éditeur : Max Milo (30/01/2014)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Mariée depuis quelques mois, Marianne découvre peu à peu que son mari est égocentrique et dominateur. Avenant et charmant en public, il la rabaisse en privé, impose ses habitudes, favorise sa carrière au détriment de celle de sa femme. À la violence psychologique s'ajoute la violence physique.

Marianne apprend à déchiffrer les humeurs de cet homme pervers, met en place des stratégies pour éviter le conflit, protéger ses trois enfants. N'osant en parle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Jmlyr
  31 mars 2019
Un témoignage de plus qui permet de décrypter à minima le fonctionnement des pervers narcissiques, et les dégâts énormes qu'ils occasionnent dans le cercle familial lorsqu'ils sont mariés et pères.
Toujours le même schéma, une image de mari idéal en société, amoureux et attentionné, et souvent reconnu pour son intelligence et ses compétences dans le cadre professionnel, mais incontrôlable dans l'intimité du couple. Violence verbale puis souvent physique, maltraitante psychologique, et retournements réguliers de comportement visant à regagner la confiance et
"se faire pardonner" afin de mieux porter le coup suivant. Les enfants vivent sous le signe de la peur, voire de la terreur.
L'auteure aura mis dix ans pour se sortir des griffes de son bourreau et protéger ses trois enfants.
Elle a témoigné et est allée plus loin en aidant des femmes victimes comme elle.
Le livre est un peu daté, mais les pervers narcissiques réussissent encore aujourd'hui à déjouer les pièges des psy qui cherchent à les débusquer. Terrifiant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7013
Aela
  20 février 2014
Un témoignage qui laisse pantois d'horreur.
Une longue descente aux enfers, une vie de couple devenue invivable en raison de la personnalité du mari, qui fait partie de ceux que les spécialistes appellent "des pervers narcissiques".
Qu'ont de particulier ces personnalités?
Ils sont avant tout égocentriques, dominateurs, imbus d'eux-mêmes, avec aussi, souvent, un complexe de supériorité.
Le pervers a besoin d'un objet, généralement quelqu'un de son entourage, son conjoint, sa belle-fille par exemple, c'est-à-dire une personne qu'il va réduire à l'état d'objet.
Dans les moments "en public", le pervers narcissique est tout sourire, tout propos aimables mais dans le privé tout est prétexte à des remarques blessantes, déstructurantes. Il s'agit de manipulation psychologique avant tout.
La narratrice, Marianne, mariée très jeune à un brillant journaliste de 11 ans son aîné va découvrir à ses dépens que son mari est "un pervers narcissique".
Sa vie va vite devenir un enfer, d'autant plus qu'elle n'est pas seulement victime de harcèlement psychologique, mais aussi de coups, de violences physiques et de menaces.
Un livre captivant qui fait froid dans le dos.
Une leçon à retenir: apprenez-vite à reconnaître tout de suite les "pervers narcissiques" et surtout, fuyez-les!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
Evy63
  19 février 2014
J'ai lu ce témoignage hier, et il est encore dans ma tête.
Sans pathos, sans futilité, tous les mots sont nécessaires et justes pour rendre compte.
Il faut lire ce livre.
Si vous ne comprenez pas pourquoi "elle ne l'a pas quitté plus tôt ?", vous découvrirez l'insidieux parcours de la manipulation psychologique.
Si vous souhaitez aider une connaissance engluée dans la même horreur, vous trouverez les suggestions posées en fin d'histoire.
Si vous vivez ou avez vécu semblable histoire, il vous aidera à poser le point final.
Commenter  J’apprécie          91
Marianne2
  20 août 2020
Ce livre lu il y a plus de 5 ans m'a transporté et m'a ouvert les yeux sur la situation semblable à l'auteur ; Et vraiment je le conseille fortement car finalement il m'a sauvé
Les pervers narcissiques sont odieux, ils déboulonnent les plus optimistes mais finissent par tomber
J'ai suivi le conseil de fuir que je me refusais à voir ou à faire car je suis du genre optimiste et des que je voyais des infimes trouées positives, je refaisais surface et ainsi de suite mais c est usant cette manière de vivre
finalement la personne, qui me faisait mal ainsi qu'à toute la famille car il y a des dégâts collatéraux, une fois seul et n'ayant plus de bouc émissaire est tombé et a quitté la vie ! A t il eu un sursaut de remords car dans ce contexte toute communication est impossible, il n'y a que lui qui a la bonne parole, qui sait ce qui est bien ou pas, c est impossible d aider ce genre de personne
Comme dit l'auteur Fuir Fuir
Commenter  J’apprécie          40
MediathequeFayl
  25 juillet 2014
Un témoignage poignant et très touchant d'une femme manipulée et violentée par son mari, pervers narcissique et égocentrique. Au delà du couple, Marianne Guillemin nous livre son histoire d'une façon très humaine et ne se perd pas dans l'analyse psychologique. A lire.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
NancyCelesteNancyCeleste   06 avril 2021
Ce récit est inspiré d'une histoire vraie. La mienne.
Les dix années que j'ai vécu aux côtés d'une personnalité perverse auraient pu me détruire et ont laissé une empreinte forte sur la femme que je suis devenue. Il m'a fallu du temps, beaucoup de temps, et de l'aide pour pouvoir regarder cette période de ma vie sans honte et sans (trop) de culpabilité. Aujourd'hui je comprends mieux, j'accepte ma part de responsabilité et surtout je suis convaincue que j'ai agi au mieux. Il n'y avait rien d'autre à faire. Fuir, mettre de la distance et rassembler les morceaux de ma vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AproposdelivresAproposdelivres   17 février 2014
Ce récit est inspiré d'une histoire vraie. La mienne.
Les dix années que j'ai vécu aux côtés d'une personnalité perverse auraient pu me détruire et ont laissé une empreinte forte sur la femme que je suis devenue. Il m'a fallu du temps, beaucoup de temps, et de l'aide pour pouvoir regarder cette période de ma vie sans honte et sans (trop) de culpabilité. Aujourd'hui je comprends mieux, j'accepte ma part de responsabilité et surtout je suis convaincue que j'ai agi au mieux. Il n'y avait rien d'autre à faire. Fuir, mettre de la distance et rassembler les morceaux de ma vie.
Je crois que la plupart des femmes restent dans ces situations terribles parce qu'elles ne veulent pas admettre qu'elles se sont trompées. Pendant des années je me disais que les choses allaient s'arranger, qu'il n'était pas seulement cet homme violent et caractériel puisque je l'avais aimé, il n'était pas concevable d'avoir pu ressentir de l'amour pour quelqu'un qui me détruisait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
AelaAela   20 février 2014
Le pervers manie la remise en cause permanente. Vous êtes toujours en tort, pour tout, dans n'importe quel domaine. C'est une façon de prouver incessamment sa supériorité sur vous.
Il n'ya aucun domaine de compétences, enfants, ménage, cuisine, activité professionnelle, qui échappe à sa suprématie.
Il vous donne des conseils (ou des critiques) sans arrêt, dans le meilleur des cas.
Vous ne pourrez jamais rien entreprendre ensemble. Il faut qu'il fasse les choses à sa manière.
Le pervers dévalorise en permanence.
Il démolit systématiquement ce que vous entreprenez et ne vous laisse jamais de seconde chance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
AelaAela   20 février 2014
Le pervers a besoin d'un objet, plus exactement d'une personne qu'il réduit à l'état d'objet. Et pour y arriver il simule l'amour, la gentillesse, par tous les moyens. Et contrairement à ce que je pensais autrefois - il nimbait ses actes d'une sorte d'inconscience maladive - tout est prémédité.
La pulsion l'anime, certes, mais il canalise ses actes pour assouvir ses colères, elles ne l'entraînent pas dans l'impulsivité et c'est pour cette raison qu'il n'a ni remords ni regrets, même ceux qu'il feint de ressentir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
AproposdelivresAproposdelivres   17 février 2014
Je pensais naïvement qu'avec de l'amour je le changerais. Mais les pervers n'ont pas accès à l'amour. Ils cherchent la jouissance immédiate, leur plaisir personnel jusque dans leurs souffrances dont ils tirent un certain plaisir. J'ai essayé alors de changer moi-même, d'être une personne plus adaptée à son caractère. J'évitais de le contrarier, je parlais le moins possible, bref je devenais une ombre avec un seul objectif : éviter le conflit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

autres livres classés : pervers narcissiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
185 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre

.. ..