AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782234063501
332 pages
Stock (28/10/2009)
3.34/5   94 notes
Résumé :

"Le patron de Radio France me propose un thé vert. Deux énormes théières trônent sur une table de réunion ovale. Je décline son offre.
"Vraiment? Vous ne voulez rien boire?"
S'ensuit une longue discussion sur l'humour, ses limites, ce qui est drôle, ce qui ne l'est pas...

Bizarrement ma tête bourdonne, je repense à mes débuts, mes galères, mes premiers pas sur scène, mes premières chroniques radio, avec toujours le même but : fai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,34

sur 94 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
4 avis
1
0 avis

Hugo
  01 février 2014
Merde , ça me gonfle mes conneries, je me suis encore planté, je pensais lire autre chose, quéquette, des vieilles chroniques qui remontent à 2008 écrites pour être jouées et non pour être lues, son humour littéraire ne me fait même pas sourire alors que son dernier spectacle m'a fait pleurer de rire…
Charmant trublion de gauche, méprisant la critique et manquant de réparti, je ne suis pas un grand fan de l'homme mais plutôt de l'artiste…
A plus les copains...
Commenter  J’apprécie          293
LUKE59
  21 septembre 2012
Cet ouvrage est un relevé des meilleures chroniques de l' humoriste de choc entendues dans la matinale de France Inter entre janvier 2008 et juin 2009.Ce n' est pas vraiment d' actualité mais toujours aussi jouissif : ce gars- là frappe fort et juste l' ensemble de la classe politique, sans distinction. Par son impertinence extrême, il a réussi l' exploit d' agacer fortement en plus haut lieu au point que soit rétabli à son encontre le crime de " lèse- majesté", du jamais vu depuis les années 70. Son châtiment sera son éviction de France Inter , laquelle suscitera beaucoup d' interrogations quant à la réelle indépendance des médias du service public.
Commenter  J’apprécie          130
Ludili
  11 janvier 2011
J'ai reçu ce livre en partenariat avec Livraddict et Points. Un livre humoristique...Il est rare que je m'adonne à ce genre d'activité, mais là, je dois avouer que Stéphane Guillon me fait énormément rire. Son humour est caustique, urticant et totalement intelligent. Il flingue, il guillotine, il achève, mais ses lignes directives sont toujours vraies et vérifiables. Il ne fait pas dans la diffamation, ni dans la mesquinerie, il prend un fait et l' argumente pour notre plus grand plaisir.

Stéphane Guillon a d'abord tenté une carrière de comédien. Il tourne dans plusieurs téléfilms, mais n'arrive pas à percer. C'est en 1990, qu'il monte sur scène pour son premier one-man-show. Mais c'est en tant que chroniqueur, puis portraitiste, qu'il se fait connaitre du grand public ( La Grosse émission sur Comédie, dans l'équipe du Fou du Roi sur France Inter, 20h10 pétantes et Salut les terriens sur Canal+...) Son humour cinglant a fait grincer les dents de plus d'une célébrité, Vincent Delerm, Benjamin Castaldi, Dominique Strauss-Kahn, même notre président Monsieur Nicolas Sarkozy.

Ce livre est un condensé des chroniques qui ont marqué son passage sur France Inter dans la matinale "7-10". L'exercice n'a pas été une mince affaire. Retranscrire par écrit ce qui a été fait pour une émission radio, ce n'est pas coton. Il faut redonner le ton de chaque chronique pour ne pas dénaturer l'originale. Pour ce travail, Stéphane Guillon remercie sa femme, Muriel Cousin, qui l'a aidée dans la construction patiente et minutieuse de cet ouvrage.
Je confirme c'est un boulot excellent. Les chroniques sont caustiques à souhait. On retrouve la formidable langue de pute ( comme il aime le préciser son auteur ) de Guillon. Comme dans la chanson "Mon vieux" de Daniel Guichard " tout y passait, bourgeois, patron, la Gauche, la Droite même le Bondieu avec...."Stéphane. Ah que de bons moments.
Comme tous les accros à ce genre d'humour, je souhaite sincèrement que Stéphane Guillon ne se calme jamais et qu'il reste politiquement incorrect !!!
Lien : http://lacaveauxlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
HK
  16 décembre 2010
Stéphane Guillon, le trublion qui ne manqua pas une occasion de railler le couple présidentiel. Son regard aiguisé n'épargna en outre aucun membre du gouvernement. Alors que dire sinon qu'on s'amuse énormément et que beaucoup de limites sont franchies. En digne héritier d'Hara Kiri, le pamphlétaire trempe allègrement sa plume dans le vitriol pour tailler des costards aux politicards. Style dérangeant mais qui frappe souvent juste. On regrette dès lors que ce virtuose du bon mot soit mis sous l'éteignoir (ndlr: viré de France Inter) car Desproges, jadis, poussa le bouchon beaucoup plus loin sans être censuré. Une époque qui semble désormais révolue, Sarkozy y veille et se débarasse de toutes les mouches du coche. Ce qui nous amène à la question suivante: existe t il encore, dans la France actuelle, une quelconque liberté d'expression pour les contre pouvoirs?
Commenter  J’apprécie          61
merovech
  15 décembre 2017
Livre retrouvé dans ma bibliothèque. Je voulais y rejeter un coup d'oeil et je me suis allé à le relire.
Ce genre de livre est toujours délicat puisqu'il s'agit d'un recueil de chroniques radio. L'écriture apporte un recul et une dynamique différente de celle de la radio mais finalement cela donne un autre regard sur le travail de l'humoriste. D'autant plus avec 9 ans de recul…
Nous revoilà en pleine période sarkozienne avec tous ses excès. Guillon s'en donne à coeur joie et le lecteur, que je suis, y souscrit volontiers. La plume est agréable et certaines chroniques sont vraiment bien senties. Mais la lecture avançant, il y a forcément des redites et les facilités d'écriture apparaissent plus clairement. Avec le recul, et en comparant avec des chroniqueurs actuels, le style choisit par Stéphane guillon est assez vite limité.
Sympathique, sans être inoubliable, ce recueil est surtout le témoignage d'une époque déjà lointaine. La relecture dix ans après ne peut donc être qu'anecdotique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
SandyLivresSandyLivres   22 août 2011
"La conneriecidose" (8 décembre 2208)

C'est une belle fête, le Téléthon... Et puis c'est un avant-goût de la télé qu'on aura à partir du 1er janvier : chiante et pleine de bons sentiments.
ça permet aussi de voir des artistes ou des animateurs qu'on ne voit plus jamais à 20h30. D'ailleurs ça doit les faire flipper de se dire que, si un jour on trouve le remède, pour eux ce sera vraiment la fin... Sophie Davant, son seul prime time de l'année, c'est grâce à la mucoviscidose.
...
Non, c'était un beau Téléthon, bon cru... Et Julien Clerc en parrain : très belle idée. Dommage qu'il ait chanté... Pauvres gosses... C'est pas parce que t'as plus de jambes que t'as plus d'oreilles.
On notera aussi le bel effort de TF1 qui avait consacré toute sa soirée la "conneriecidose". L'élection de Miss France, ce sont des filles qui n'ont pas de cerveau. C'est génétique : leurs mères n'en avaient pas non plus.
Là, il n'y a aucune promesse de dons, les gens votent. Comme ils ne peuvent pas traiter tous les cas, ce serait trop cher, ils sélectionnent la fille la plus conne et, pendant un an, ils essaient de la soigner. Mais bon, la méthode n'est pas la bonne.
Vous prenez une idiote, pendant douze mois vous lui faites faire tous les plateaux télé, les salons, les fêtes foraines, les commices agricoles, elle sort de là, elle est encore plus débile qu'avant.
La "conneriecidose", les symptômes sont terribles. Par exemple, samedi soir, quand Jean-Pierre Foucault a appelé Miss Pays de Loire chaque fille a regardé son écharpe pour voir si c'était elle ou pas.
Vous avez aussi le symptôme du sourire bloqué. Le regard de la malade est vide,aucune pétillance, et elle compense en souriant tout le temps. Une miss, vous lui annoncez que sa mère est morte, elle sourit.. Le seul moment où elle pleure, c'est quand vous lui dites qu'elle a gagné. Pourquoi ? On ne sait pas, il y a des études en cours...
Etre miss ou myopathe... Si je devais me réincarner, franchement ? Je prendrais miss... T"es malade, mais tu t'en rends pas compte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
SandyLivresSandyLivres   24 août 2011
Pas de Rolex à 50 ans ! (25 février 2009)

Jacques Séguéla : "Si à cinquante ans, on n'a pas de Rolex, c'est qu'on a raté sa vie."
...
Cette phrase, si on y réfléchit, c'est une version un peu plus musclée du "Travailler plus pour gagner plus". Elle est hyper-motivante : le RMiste de quarante-neuf ans et demi, il sait qu'il a encore six mois pour bouger son cul, trouver un boulot et gagner enfin 4 000 euros pour aller chez Rolex !
...
Jacques adore étinceler. Quarante ans d'UV. En pleine nuit, il brille. C'est le seul français en voiture à être dispensé de gilet jaune.
...
La phrase de Séguéla n'est pas grave, on en trouve plein d'autres du même acabit. Tenez, l'autre jour, dans "Gala", Victoria Beckham déclarait : "Si vous cherchez à vous habiller dans de petites tailles, 33-34, faites vos courses au Japon." C'est vrai, on n'y pense pas ! On n'a pas le réflexe, on est cons !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
SandyLivresSandyLivres   22 août 2011
Achetez l'album de Carla ! (3 septembre 2008)

... j'ai lu un article sur les ventes d'album de Carla Bruni.... Là aussi, on nous a annoncé un raz-de-marée : 300 000 exemplaires vendus, d'après la maison de disques. Et finalement, après calcul, c'est une vaguelette : 80 000 vendus.
La maison de disques - Naïve, c'est son nom - avait comptabilisé tous les exemplaires disponibles en magasin. C'est comme si dans une salle, tu comptais les chaises vides.
....

Et puis les paroles sont vachement bien. "Je veux ton rire dans ma bouche." C'est joli... ça veut rien dire mais c'est joli. Il paraît qu'elle a dû changer des mots quand elle est devenue première dame de France. "Je veux ton rire dans ma bouche", c'est un truc qu'elle a changé.
"Je veux tes épaules qui tremblent"... Avec Sarkozy, elle est comblée !
Il y a des trucs bien... Dans la chanson "Tu es ma came", elle s'adresse au Président : "J'aime tes yeux, tes cheveux, ton arôme." Très habile... Sur le physique de Nicolas, qu'est-ce qu'elle pouvait dire d'autre ?
"J'aime ta taille, tes talonnettes et tes tics."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SandyLivresSandyLivres   22 août 2011
Le plan Alzheimer (5 février 2008)

Alors, première mesure du "plan Alzheimer" : création de 38 centres de dépistages. On vous propose des exercices d'évaluation très simples. Par exemple, tous ceux qui, ce matin, s'attendaient à une chronique de Guy Carlier (parti il y a six mois), vous êtes en "stade 1", il faut consulter !
Tous ceux qui s'attendaient à une chronique de Pierre Desproges... Là, c'est beaucoup plus grave.
Stéphane Bern, qui officie en fin de matinée, me confiait qu'une partie de son public se plaignait régulièrement qu’Édith Piaf n'était jamais invitée au "Fou du Roi".
Attention, toutefois, aux signes qui n'en sont pas. J'ai un auditeur, Maurice, qui m'écrit : "J'oublie tout le temps l'anniversaire de femme, suis-je atteint ?"
Non, Maurice, vous êtes un garçon, c'est tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SandyLivresSandyLivres   22 août 2011
Lettre à Olivier Besancenot (7 octobre 2008)

D'ailleurs, qui est exactement ce nouvel ami d'Olivier Besancenot ? Est-il totalement infréquentable ? Dans les années quatre-vingt, Jean-Marc Rouillan assassinait des personnages publics en suivant les lettres de l'alphabet : le général Audran (A), Georges Besse (B) et ainsi de suite. Il aurait été jusqu'au "Z" si on ne l'avait pas arrêté.
Le clown Achille Zavatta y serait passé, c'était la seule personnalité en "Z" de l'époque, Zidane était trop petit.
...
Relativisons, parmi les idoles de Besancenot, Jean Marc Rouillan arrive loin derrière Che Guevara. Le Che, surnommé affectueusement "le petit boucher de la Cabaña", a assassiné des centaines de personnes, tout l'alphabet, plusieurs fois ! Et ça n'a pas empêché ses disciplines de vendre des T-shirts à son effigie dans le monde entier, Neuilly compris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Stéphane Guillon (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Guillon
Vidéo de Stéphane Guillon
autres livres classés : humourVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17973 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre