AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330027483
247 pages
Éditeur : Actes Sud (03/09/2014)
3.62/5   24 notes
Résumé :

Tandis que Les Ingénieurs du bout du monde invitait à vivre les innovations techniques du début du siècle à travers les aventures d’Oscar et de Lauritz, Les Dandys de Manningham se situe dans le monde des beaux-arts à l’époque du Bloomsbury Group.

À l’issue de ses études en génie civil à Dresde, Sverre, le troisième fils de pêcheur norvégien, s’enfuit à Londres avec son jeune amant, Albert. Ce dernier vient d’hériter du titre de comte de Mann... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
sandrine57
  10 juillet 2016
Des trois frères Lauritzen, seul Lauritz est retourné en Norvège pour honorer le contrat moral passé avec la Bonne espérance et construire la ligne de chemin de fer Bergen-Kristiana. Oscar est parti tenter sa chance en Afrique et Sverre a tout quitté pour suivre son amant Albie en Angleterre. Installés à Manningham, le domaine dont Albie a hérité en même temps que de son titre de comte, les deux hommes délaissent très vite l'ingénierie pour se consacrer à l'art, Sverre en tant que peintre et Albie en mécène. Partageant leur temps entre la campagne anglaise et Londres où ils fréquentent le Bloomsbury Club, ils coulent des jours heureux dans l'opulence financière, artistique et intellectuelle. Cette harmonie, à peine troublée par les infidélités d'Albie, se teinte des plus grandes inquiétudes quand le pays nourrit soudain des velléités guerrières contre l'Allemagne. Et quand la guerre éclate, les homosexuels sont montrés du doigt, traités de pervers, de lâches et de traîtres à la patrie.
Après un excellent premier tome consacré à Oscar et Lauritz, Jan Guillou continue sa saga avec un tome centré sur Sverre, le troisième frère. Et il faut bien avouer que cet opus est un poil décevant. Alors qu'il excellait à raconter les progrès techniques et l'euphorie du siècle nouveau, l'auteur est un peu moins inspiré quand il s'agit d'évoquer les milieux artistiques et homosexuels londoniens. Il y a quelque chose de factice dans sa façon d'évoquer les amours de l'ingénieur norvégiens et de son lord anglais. On trouvera peut-être un peu d'intérêt à voir comment le milieu artistique britannique dédaigne les oeuvres de Cézanne, Van Gogh ou Picasso, mais ce n'est pas une révélation. Ou alors quand le décor change et que l'on suit les deux amants au Kenya où se marie une des soeurs d'Albie. Mais là encore, les blancs qui colonisent, qui chassent, qui croient en leur devoir de civilisation des peuples autochtones, ne sont pas non plus une découverte.
Bref, ce deuxième tome manque de puissance et s'avère plutôt ennuyeux. On a hâte de retrouver les frères Lauritzen dans la suite de leurs aventures, que l'on espère plus palpitantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
letitbe
  18 octobre 2015
Captivée par la lecture des "Ingénieurs du bout du monde", roman relatant le parcours de deux frères norvégiens, fils de pêcheur, devenus ingénieurs ferroviaires, il me tardait de découvrir la suite évoquant l'itinéraire du 3ème membre de cette fratrie.
Sverre Lauritzen n'est pas allé en Norvège pour participer la construction d'une grande ligne ferroviaire. Il a préféré suivre son amant anglais Albie, un lord anglais rencontré à Dresde lors de ses études d'ingénieur.
Sverre exercera peu son métier, il va se découvrir une passion pour la peinture et vivra auprès de son amant dans son domaine de Manningham.
Jan Guillou nous invite à découvrir les moeurs de l'Angleterre du début du XXème siècle, à assister à l'éclosion du groupe artistique et intellectuel de Bloomsbury.
On observe une société intolérante, belliqueuse, aiguillonnée par une presse virulente, conservatrice, patriote qui se révèlera survoltée lors de la première guerre mondiale.
La mise en place de ce roman peut sembler lente mais au fil du l'histoire, on en comprend mieux la nécessité et les enjeux.
Toujours aussi captivée par cette saga familiale et historique, il me tarde de lire le prochain opus de cette série et de connaître l'avenir de cette valeureuse fratrie.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AldoCl
  24 octobre 2017
Il s'agit d'une réaction à chaud, car je viens tout juste de terminer les dernières pages de ce roman, donc ma critique n'est sans doute pas objective mais elle s'efforce de l'être. C'est le genre de bouquin qui nous fait souhaiter qu'il eût été plus gros ! L'histoire est passionnante de part en part, avec un peu plus de passion à chaque nouveau chapitre. C'est une histoire remplie de vie et de détails qui font du mélange fiction un délicieux breuvage qu'on ne veut pas lâcher jusqu'à la dernière goutte. Bien que différent du premier tome dans l'histoire et les thèmes racontés, on retrouve le style, l'amour des mots bien choisis, le goût pour l'aventure et les émotions parfois douces, parfois fortes dans leur discrétion, d'un auteur grandiose. C'est le genre de bouquin que l'on met intentionnellement en avant dans les librairies pour que les passants curieux tombent dessus par hasard !
Commenter  J’apprécie          10
alanfre
  09 mai 2016
Le tome 2 est moins agréable à lire, essentiellement parce que l'auteur ne nous laisse pas le temps de suivre Sverre dans cette Angleterre de fin de siècle -début XXème siècle : autant le 1er tome permettait de rentrer dans l'histoire des deux grands frères, autant là, le style est moins fluide. le sujet semble moins maîtrisé, ou l'auteur veut trop en dire en prenant moins le temps (la moitié du tome 1), et je n'ai retrouvé ce style si agréable que lors des voyages en Norvège de Sverre. J'attendais peut-être trop de ce second volume....Et vous?
Commenter  J’apprécie          10
PauseEarlGrey
  21 janvier 2016
J'ai particulièrement apprécié les divers passages sur les relations entre les pays, jusqu'à l'entrée en guerre de l'Angleterre en 1914. Bien évidemment, il nous montre le point de vue des artistes et d'une société qui a des moeurs bien différents de la majorité de la population (avec le Bloomsburry groupe) face à la guerre et c'est un aspect que je ne connaissais pas et que je trouve vraiment intéressant....http://bookyboop.com/2016/01/20/les-dandys-de-manningham-jan-guillou/
Lien : http://bookyboop.com/2016/01..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PauseEarlGreyPauseEarlGrey   14 février 2016
Cela commença par une demande en mariage dans les formes, qui fut d'un ridicule achevé.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Jan Guillou (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jan Guillou

MP 2014-10-31-666-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Jan Guillou - Les Dandys de Manningham.
autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
1009 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre