AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070513864
139 pages
Gallimard Jeunesse (20/06/1997)
3.68/5   68 notes
Résumé :
David les a vus, son père et sa mère, leur valise à la main, entre deux policiers. Il les a attendus, longtemps, longtemps. Lui, il dormait chez les voisins depuis des mois. C'est pour cela qu'il n'avait pas été emmené. 1944... David a quinze ans, il est vivant. Il est rempli de douleur et de rage, et surtout habité par toutes ces voix contradictoires : "tu es juif, tu es comme tout le monde, tu es français, ils t'ont abandonné, il faut faire confiance, il ne faut j... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 68 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis

TheWind
  24 mai 2018
1945. David a 15 ans. Il se trouve dans une maison vide et s'empresse d'écrire.
Il se hâte de raconter tout ce qu'il a vécu depuis toutes ces années, de son enfance à Paris avec ses parents juifs et de son adolescence passée dans un centre d'accueil pour enfants juifs.
Il raconte souvenir par souvenir, malheur par malheur, jusqu'à l'indicible.
Il narre son histoire mais il s'adresse aussi à ceux qui ne sont plus là près de lui, à ceux qu'il a aimés, à ceux qui sont encore là.
Ce roman pour la jeunesse est très poignant car l'auteur a parfaitement su rendre crédible ce récit écrit par un adolescent. Les mots sont vrais, imprégnés de douleur, cabossés par la révolte, ciselés par l'innocence...
Voici un roman qui se lit vite et bien et qui ne manquera pas d'émouvoir les collégiens !
Commenter  J’apprécie          392
calypso
  05 septembre 2021
Ce roman de Claude Gutman est le premier tome d'une trilogie, ce que j'ignorais en commençant ma lecture. L'impression d'incomplétude qui traverse les dernières pages est donc tout à fait justifiée. La Maison vide présente l'avantage de se lire vite et de présenter, sans s'encombrer d'un trop lourd bagage historique, l'histoire d'un adolescent juif brusquement privé de ses parents. Ce qui fait la force du roman, c'est qu'il raconte lui-même cette perte, l'avant – le pogrom évité en Pologne, l'enfance à Paris – et l'après avec ses rencontres et ses nouvelles déchirures. Son point faible, c'est que David ne livre pas un récit organisé des faits mais lance un cri du coeur, un cri de désespoir, le roman est donc parfois confus bien qu'en accord avec les émotions multiples qui animent le personnage-narrateur. C'est un roman à faire découvrir, notamment aux petits lecteurs en quête d'ouvrages relativement courts évoquant la Seconde Guerre Mondiale.

Lien : http://aperto-libro.over-blo..
Commenter  J’apprécie          290
Ori
  28 juin 2008
La maison vide de Claude Gutman, Folio
David vit avec sa famille à Paris. Sa famille et lui sont athées, mais juifs... le père de David a échappé à un pogrom en Pologne, où toute sa famille est morte, il est venu en France et a refait sa vie... C'est pourquoi, lorsque les nouvelles de guerre se font précises, il refuse de fuir. Il refusera de fuir, même lorsque les allemands envahiront la capitale. Et c'est le drame... Ses parents sont pris, emprisonnés, c'est la rafle du Vél d'hiv, et David est seul dans la maison vide...
Ce roman est un cri. le cri de David, qui fuit, tout au long du roman, de drame en drame. Il écrit ce qu'il a vécu même si ça le brise, lui fait mal, rend réel les monstruosités commises. Il le fait pour ne pas oublier, pour le retour de ses parents, auquel il ne croit plus... C'est un roman bouleversant, et j'ai hâte de lire la suite L'hôtel du retour.
Commenter  J’apprécie          230
4e5_clauzades2014
  27 novembre 2014

J'ai beaucoup aimé le livre « La Maison vide » de Claude Gutman même s'il est plutôt compliqué à lire. D'une part, il m'a procuré des émotions par sa tristesse : la vie du héros David est très difficile, il perd ses parents à l'âge de seulement 14 ans et il est dans l'obligation de se cacher des Antisémites.
Ensuite, ce livre m'a vraiment intéressée, car cela parle d'une histoire qui s'est sans doute réellement passée pendant la seconde guerre mondiale, le récit est réaliste. L'auteur a bien expliqué la situation et l'époque dans lesquelles vivent les personnages de l'histoire.

Mathilde
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Commenter  J’apprécie          100
Lunedecoeur
  06 mars 2016
Il prend au coeur
La trilogie "La Maison Vide", "L'Hotel de retour" et "Rue de Paris" sont des romans écrits par Claude Gutman. Les romans ont été écrit en 1989 c'est à dire un moment après la seconde guerre mondial. Pourtant nous arrivons à retrouver l'univers de cette période.
Ces livres racontent l'histoire de David un enfant juif qui pendant la guerre a vu ses parents se faire emmener par les SS dans un camp de concentration. Lui n'avait pas été emmené car pendant cette période, il vivait chez ses voisins. David se sent coupable. Coupable d'être en vie, d'avoir survécu. Il ne veut qu'un seule chose : retrouver ses parents..
Je peux dire que ces livres me prennent au coeur pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, nous prenons part a l'histoire car on voit David évoluer : dans le premier roman David a 14 ans, dans le tome 2 il a 15 ans et dans le tome 3 nous voyons qu'il a grandit.
Puis les mots utilisés sont justes très intenses : (p52) « On a entendu les cris, au tout petit matin du 16 juillet, avec Mme Bianchotti, on s' est mis à la fenêtre. Un hurlement énorme, horrible, et dans la rue une masse de policiers. Mme Bianchotti, de sa toute petite force m'a mis la main sur la bouche. »
Enfin avec le suspense nous ne voulons jamais nous arrêter, la patiente et insoutenable jusqu'au prochain livre à chaque fois qu'on finit l'un des livres.
C'est pour cela que je peux dire que cette trilogie nous prend au coeur.
Je conseille donc ces livres à tout le monde car c'est tout public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ivan_bienvenuivan_bienvenu   30 juin 2014
Il a regardé sa femme et ses enfants morts. Il les a embrassés, les barbouillant de son propre sang. Puis il s'est mis à hurler contre Dieu. Des hurlements fous, tandis que dans le village, après les cris, c'était la désolation. Dieu de merde, incapable de protéger les siens ! Dieu ignoble qui laissait crever les êtres les plus chers comme des chiens ! Dieu qui laissait faire les bourreaux depuis des générations et des générations ! Dieu auquel il n'était plus question de faire confiance. Le rabbin a tenté de ramener papa à la raison, que c'était une épreuve du Tout-Puissant. En réponse, il a reçu le poing de papa sur le nez. Papa a quitté le village, sans rien, seul sur la route, quelques photographies sur son coeur, des larmes dans tout le corps et sa machine à coudre sur l'épaule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
calypsocalypso   28 août 2021
Mais qu'est-ce qu'on avait fait pour mériter ça ? Qui peut me le dire ? Je suis tout seul dans cette immense maison, presque un château ; seul le silence me répond. Oui, nous étions juifs. Quel mal à ça ? Juifs même pas religieux. Presque pas juifs du tout. Jamais de ma vie, je n'ai mis les pieds dans une synagogue. Papa et maman s'étaient mariés à la mairie de Montreuil. Dieu, si tu existes, je ne crois pas en toi. Je te hais. Je te maudis. Je te méprise. Je te crache à la gueule. J'en ai marre, marre. Je voudrais mourir, crever ici jusqu'à ce que tu me répondes. Je voudrais que tu voies comme ça saigne dans mon corps pour que tu répondes d'un mot, d'un signe. Pourquoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
BoutonBouton   20 août 2019
"Avant, je dormais chez nous, normalement, dans mon lit. Maman m'embrassait, papa m'embrassait. Et dans le noir je pensais à ce que je voulais. A mes bonnes ou mauvaises notes, au cassage de gueule de Dugrant qui avait cafté que Rebérioux trichait pendant la compo… Mon lit. Ma chambre. Mes bouquins. Ma lumière : tout perdu en un jour pour me retrouver dans la chambre du mort."
Commenter  J’apprécie          30
TheWindTheWind   24 mai 2018
J'ai claqué la porte. Je n'avais plus de chez-moi. Juste la vie et une photo.
Commenter  J’apprécie          160
CDIbrumathCDIbrumath   20 mars 2015
c'est la loi,David.Et si on respecte la loi,il n'arrive jamais rien.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : livre d'ecoleVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

les extraordinaires aventures de tous le jours

Qui est le personnage principal?

Bastien
Sébastien
Bastian

6 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Les extraordinaires aventures de tous les jours de Claude GutmanCréer un quiz sur ce livre