AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745965514
Éditeur : Milan (04/02/2015)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Laszlo a peur du noir. Le noir n’a pas peur de Laszlo.Laszlo habite dans une maison. Le noir habite dans la cave.Une nuit, le noir monte l’escalier jusqu’à la chambre de Laszlo, et Laszlo descend à la cave.Voici comment Laszlo a cessé d’avoir peur du noir…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Lagagne
  09 juillet 2015
Un album qui cumule les bons points !
Le graphisme d'abord : Jon Klassen est un excellent choix. C'est simple, moderne, les couleurs jouent parfaitement du noir et de la lumière.
L'histoire ensuite. Laszlo a peur du noir : classique. Mais ce qui l'est moins c'est le traitement de cette peur. L'enfant sait que le noir existe, où il se cache, travaille à vaincre sa peur, qu'il rationalise. C'est ça une des forces de l'album : la raison. On ne cherche pas à minimiser ou cacher quoi que ce soit. le noir existe, oui ça fait peur, mais le noir n'a pas que des points négatifs.
Commenter  J’apprécie          100
lebazarlitteraire
  16 février 2015
Ma curiosité a été largement piquée au vif par le design épuré et par l'un des noms apposés sur celle-ci : Lemony Snicket. Oh joie, oh désespoir, mon coeur a fait un bond en avant en voyant son nom sur un album jeunesse (et mon porte monnaie a hurlé de terreur).
Pour ceux qui ne connaissent pas (encore) Lemony Snicket, je fais vous faire une brève présentation. M. Snicket n'existe pas. Voilà ça c'est dit. C'est en fait un pseudonyme utilisé par l'auteur Daniel Handler pour écrire Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire.
Ce narrateur/auteur a un style d'écriture tellement particulier (plein de jeux de mots et d'humour absurde) que je me suis demandée ce qu'il faisait sur la couverture d'un album pour enfants.
Etonnamment, cet album est assez éloigné du style de Snicket. On n'y trouve pas d'humour ou de jeux de mots, en revanche, on a une belle écriture poétique sur un sujet qui l'est un peu moins : la peur du noir.
Mais ce n'est pas tout, cet album est un pur bijou de dessin également.
Venez découvrir la critique complète sur notre site et notre Facebook.

Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Virginie94
  02 janvier 2016
Lazlo a peur du noir. Il habite une grande maison et dans cette maison, le noir habite aussi et se cache partout. Tout les matins, Lazlo va voir le noir dans la cave. Mais un jour, dans sa chambre, la veilleuse s'éteint...
Je n'ai pas tellement aimé les romans de Lemony Snicket alors je n'étais pas sûre d'aimer le texte de ce livre. Mais j'ai été très heureusement surprise. le texte sonne bien, il est rythmé. Il y a du suspense...
Les illustrations sont tout aussi réussies, on retrouve bien le trait de John Klassen. Il y a un jeu entre la lumière et le noir. Sur chaque page, le noir est présent.
La personnification du noir est assez intéressante. Il est présenté comme habitant la maison, s'y cachant, l'enfant essaie de lui parler... La peur du noir n'est pas minimisée : le noir existe, il est normal d'en avoir peur mais l'enfant durant l'album arrive à apprivoiser sa peur.
L'histoire joue sur l'équivoque : s'agit-il d'un rêve ? L'aventure de la nuit a-t-elle eu lieu ? Après tout le tiroir de la commode est ouvert...
Lien : http://bloguiblogas.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
bouma
  01 janvier 2016
Gros Coup de Coeur encore pour cet album qui représente le noir comme une entité vivante, capable de se cacher dans les petits coins le jour avant de se déplacer la nuit, capable aussi de parler et de guider le petit garçon de ce livre à la recherche de la lumière.
(Suite de la chronique en cliquant sur le lien)
Lien : http://boumabib.fr/2015/06/2..
Commenter  J’apprécie          80
bdelhausse
  19 juin 2017
Quel enfant n'a pas peur du noir...
Ici, les petits lecteurs (6 ans et +, à mon avis) retrouvent Laszlo... et l'obscurité lui parle... lui chuchote des suggestions, style "descends à la cave"... mais Laszlo hésite. Puis il le fait.
La suite... découvrez-là si vous l'osez...
Un chouette récit, bien illustré, qui permettra sans doute à des tas d'enfants de faire leur petit bout de chemin pour vaincre leur peur du noir.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   26 mars 2015
Plaisanterie mise à part, cet album (à la couverture éloquente) évoque avec justesse et intelligence cette fameuse peur du noir que traverse la plupart des bambins.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Virginie94Virginie94   02 janvier 2016
Le noir continua d'habiter dans la maison, mais il ne tracassa plus jamais Laszlo.
Commenter  J’apprécie          40
boumabouma   13 juin 2015
Le noir habitait dans la même maison que Laszlo.
C'était une grande maison, avec beaucoup d'escaliers, des vitres lisses et froides, et un toit qui craquait.
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94Virginie94   01 janvier 2016
Lazlo pensait que, s'il rendait visite au noir dans sa tanière, alors le noir ne lui rendrait peut-être pas visite dans sa chambre.
Mais une nuit...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Daniel Handler (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Handler

Galaade Éditions - Lecture de L'AMOUR ADVERBE par Daniel Handler et Emmanuelle Collas (extrait 3)
Galaade Éditions - Lecture de L'AMOUR ADVERBE par Daniel Handler et Emmanuelle Collas, Paris, 23 septembre 2008. Pour en savoir plus sur Galaade : www.galaad...
autres livres classés : noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr