AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La loi du coeur (94)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Nymphea
  17 juillet 2016
Magnifique.

Des personnages frais, nouveaux, attachants et originaux qui évoluent sans prévisibilité.
Un contexte lui aussi original, qui change de l'éternel lycée américain avec tous ces gens "populaires" (enlevez ce mot de la langue française, mon dieu, j'en ai trop marre !) et ces intrigues à la noix. Là, on se retrouve plongé en plein Texas en compagnie de chevaux, de personnes qui mâchent leurs mots (« j'te donne », « j'sais pas »), de rodéos... Pas forcément dans cet ordre-là.
J'ai beaucoup aimé la dimension fantastique avec Moïse (je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler les prochains lecteurs), qui pour moi exprime d'une certaine façon toute l'absurdité de la vie avec son lot d'incompréhensions.
La narration est relativement réaliste, pas trop romancière dans le sens où il ne se passe pas des choses invraisemblables, qui n'arriveraient jamais dans la vraie vie.
Le point de vue proposé m'a paru lui aussi concret ; par conséquent, je me suis forcément retrouvée et identifiée aux deux protagonistes !
Une belle fin que j'ai trouvée bienvenue après tous les événements qui avaient eu lieu avant, qui apaise. Une autre fin m'aurait semblé trop lourde, trop larmoyante. L'équilibre est parfait entre tristesse et espoir, un vrai cocktail autrement nommé LA VIE.
Ce roman soulève plein de questions concernant la responsabilité, les relations humaines, le pardon, la sincérité, l'avis public... Une source de réflexions, donc, philosophiques.

Véritablement poignant et bouleversant, rempli d'émotions en tout genre qui ne vous laisseront pas de marbre - à moins de s'appeler Iron Man.
Je ne saurais vous décrire mon enthousiasme quant à ce livre, si ce n'est que je mets rarement 5/5. Et là, J'AI MIS 5/5.

LISEZ-LE !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          203
Carnet_de_Lecture
  04 juin 2016
J'avais adoré Nos Faces Cachées, j'ai été un peu déçue avec L'infini + Un et donc je me suis demandée comment allait se passer cette lecture...
Et donc on découvre Moïse. On découvre le bébé qui en a bavé dès sa venue au monde... Moïse est un bébé-crack... Sa mère était toxico et l'a abandonné dans un lavomatic avant de mourir quelques heures plus tard...
Moïse emménage chez sa grand-grand-mère, qu'il appelle GG. Il a dix-sept ans. Il a été trimbalé dans sa famille qui se le faisait passer comme un vulgaire objet dont on se débarrasse quand on en a marre. Seule GG a toujours cru en lui, l'a aimé... Arrivé à Levan, il va tomber sur Georgie. Il l'a connaît déjà car il venait passer ses vacances chez sa grand-mère. Mais personne ne l'approchait jamais. Sauf Georgie qui essayait... Et elle va s'accrocher encore. Comme avec ses chevaux. Elle se fait jeter mais elle y retourne. Comme le papillon de nuit vers la lumière.
Ce livre est en deux parties. La première, je dois dire que j'ai eu un peu de mal à me plonger dedans. On découvre Georgie, elle est simple, authentique et a une manière de parler bien à elle. C'est un personnage avec un sacré caractère, qui sait ce qu'il veut et fait tout pour l'obtenir. Ne baissant pas les bras. Moïse lui restait dans ses retranchements ne voulant pas s'ouvrir aux autres et pourtant, il le fait avec elle. Mais il ne lui révèle pas son secret. Ce don, cette malédiction, qui est en lui, qu'il ne comprend pas vraiment. Pour lui, il est fou. Ou plutôt fêlé. Quelque chose cloche dans sa tête et les autres le rejettent. Il peint partout même là où il ne faut pas. Il peint des choses que les gens ne veulent pas voir. Des choses que les gens ne comprennent pas. Et tout ça va lui retomber dessus. Avec lui, on se pose pleins de questions et on essayent de comprendre ce que tout ça veut dire...
Et puis, la seconde partie est arrivée, et là, j'ai vraiment été emportée par l'histoire. Je me suis complètement attachée aux personnages. Moïse a appris à maîtriser son don. Il en a fait quelque chose d'exceptionnel, apportant du réconfort aux personnes qui font appel à lui. Moïse s'est enfin accepté. Puis il va recroiser la route de Georgie. Une Georgie différente, avec ses blessures, sa culpabilité. J'ai vibré, j'ai souri, j'ai ressenti leurs peines.
Mais ce n'est pas seulement une histoire d'amour. Autre chose se cache derrière. Tout n'est pas rose dans la vie. La mort fait partie du quotidien de chacun... J'avais hâte de découvrir les dessous de cette histoire. D'ailleurs quand le dénouement est arrivé, je n'ai pas vraiment été surprise. Ma première impression s'est révélée être la bonne.
Au final, on a un livre rempli d'émotions qui nous prend aux tripes , avec une belle histoire d'amour avec un soupçon de thriller, de fantastique. Une histoire magnifique qui au final a été un coup de coeur pour moi.
Lien : http://notrecarnetlecture.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Gaoulette
  03 juin 2016
Amy Harmon je l'attendais avec beaucoup d'impatience. Sorti hier lu en suivant. J'ai tout mis de côté pour elle. Chamboulement dans ma Pal mais aussi dans mon coeur car je ne suis pas sortie indemne de cette lecture.
Moise est depuis sa naissance un phénomène de foire, un bébé crack. Aussi beau qu'il peut être étrange. Aussi énigmatique qu'il peut être attendrissant pour ceux qui le côtoient vraiment. Georgie, jeune fille de bonne famille l'a vu, l'a trouvé magnifique mais elle veut voir plus et ne pas s'arrêter aux préjugés et les « on dit ». Elle est intrépide et refuse de se cantonner aux traditions locales. Mais ici c'est une rencontre entre deux mondes, entre apprivoiser un cheval et se rapprocher de Moise, Georgie va y laisser son coeur….
Comme je l'ai dit précédemment Amy Harmon a encore une fois chambouler et transporter mon coeur très très loin. Après Nos Faces Cachées et son coup de grâce, encore sur mon Ile déserte Babelio, je vous présente son successeur haut la main La loi du coeur. Une couverture et un visage époustouflant à l'image de ce roman. Amy Harmon reprend une traditionnelle histoire d'amour, deux caractères bien trempés, la blonde et le black, deux héros diamétralement opposés mais qui vont s'apprivoiser et se « donner leur tête » (vous comprendrez en le lisant). Moise et Georgie m'ont transporté dans leur monde bien à eux et j'y cru à toute leur aventure qui aurait pu paraitre trop ésotérique. Et bien j'ai adoré cette partie bien à part et étrange de l'histoire d'amour hors du commun.
Dans ce roman nous sommes face donc à la différence, aux regards d'autrui, à la peur de la mort et de tous ce qu'il l'entoure, à l'amour envers et contre tous mais aussi à une très belle amitié et sans oublier le pardon. On est face aux stéréotypes de celui qui est montré du doigt parce qu'il n'est pas « bien né » et qu'il se coltine son boulet toute sa vie. Amy Harmon à travers son histoire bouleversante nous rajoute un petit zest de thriller pour rendre son roman encore plus addictif.
Attendez-vous à lâcher votre livre à un moment donné tellement qu'on est bouleversé et en larme (c'est la première fois que ça m'arrive). Je me suis retrouvée face à une de mes plus grandes peurs et j'ai eu du mal à m'en remettre. J'ai ressenti le calvaire de Georgie au plus profond de mon âme et je ne voulais qu'une chose pour elle : la libérer de sa souffrance.
J'aurais beaucoup de choses à dire mais je préfère laisser au lecteur de découvrir le grand retour d'Amy Harmon. le synopsis ne représente qu'une partie visible de l'iceberg. Un grand merci à l'auteur pour ce magique instant de lecture même si mon coeur a été malmené. Vous l'aurais compris La loi du coeur va piquer la place de Nos faces cachées sur mon ile déserte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          95
LaFouineuse
  14 juin 2016
Lorsque j'ai su que ce roman sortait en France il y a quelques mois, j'étais mitigée, je ne savais pas trop si j'allais craquer ou pas : j'ai eu un coup de coeur pour L'infini + un, et dévoré Nos faces cachées mais en même temps je suis toujours traumatisée par ce dernier, qui rappelez-vous, a été le premier livre qui m'a fait pleurer, mais en même temps m'avait paru trop mélodramatique.. du coup, pour ce 3è livre de Amy Harmon en France, je ne savais pas trop si je prenais le risque, ou pas, de souffrir..

Finalement, j'ai succombé ! La couverture y est pour beaucoup, faut le dire !

Je l'ai donc lu sitôt acheté, et je l'ai dévoré. Même si je l'ai lu en 2 jours, dès que j'étais obligée de le reposer, je ne pensais qu'à le reprendre.
Georgie m'a complètement envoutée dès le début : faut dire que l'endroit où elle vit, et le boulot qu'elle fait, c'est tellement le pied.. Désolée pour le terme, je n'en ai pas trouvé d'autre.. Travailler avec des chevaux tout ca, c'est juste génial...
Ensuite, on a Moïse, le mec qui, dès la naissance arrive sur terre comme un cheveux sur la soupe le pauvre, avec déjà comme bagage, non pas une cuillère en argent dans la bouche, mais déjà tout pour lui faire une mauvaise réputation.. Mais Moïse n'est pas qu'un gosse fêlé, il a aussi un charme dingue, et un don pour la peinture.. Bon d'accord en fait, c'est surtout Amy Harmon qui a un talent extra pour l'écriture.. Au point que tous les passages où Moïse était en train de peindre, j'avais l'impression d'être près de lui, de voir vraiment les peintures, c'était... je sais pas.. Vous voyez tout le tapage qu'on fait sur les peintures présentent dans le livre Confess de Colleen Hoover ? Et bien là, Amy Harmon a fait mieux selon moi : sans nous montrer les toiles, j'avais l'impression de les voir tellement ces passages étaient bien décrits, et bien pensés...

J'ai vraiment du mal à vous parler de mon ressenti, même plusieurs heures après avoir refermé ce livre : j'ai vraiment passé d'excellentes heures de lecture.. On a de la romance, des personnages torturés, du suspens (même si très vite j'avais compris qui était le méchant dans l'affaire, juste je n'avais pas compris sa petite révélation) ..En fait, vous m'auriez donné ce livre, sans me dire qui était l'auteure, je pense, sincèrement que j'aurais confondu avec un roman de Colleen Hoover.. Vraiment..

En fait, je ne sais pas si c'est un coup de coeur.. En tout cas, pour moi, ce roman est meilleur que Nos faces cachées.. il ne m'a pas fait couler de larmes contrairement à ce dernier.. Mais vraiment, le passage de la 1ère partie à la 2nde partie, j'étais vraiment scotchée.. à plusieurs reprises même, j'ai du reposer le livre pour me demander où j'allais.. Quant à la fin, j'ai même carrément mis sur pause hier soir, pour le terminer ce matin, à tête reposée (à 5h30 , j'avoue, c'est tôt mais bon je n'ai pas tenu plus longtemps) car cette fin, c'est le truc que tu attends, mais en même temps tu ne veux pas savoir, car tu crains le truc, tu sais qu'il va arriver puisque Georgie nous prévient dès le départ que quelque chose va s'passer.. Donc tu t'attends à un truc, tu penses à plein d'hypothèses bien sur.. mais en même temps, tu ne veux pas savoir, mais tu espères aussi..
Du coup, c'était vraiment une lecture formidable en fait..

Bref, vous l'aurez compris, même si je ne sais pas si c'est un coup de coeur ou pas, en tout cas, c'est un roman que je vous recommande très chaleureusement !!! Vraiment..
En plus, la couverture est splendide !!!


Ce que je retiens surtout surtout : ce roman me fait penser beaucoup aux romans de Colleen Hoover.. Un résumé qui cache beaucoup, une première partie sympa, avec un rebondissement, une seconde partie sur les chapeaux de roue. Des rebondissements, de la romance, des personnages hyper attachants, des moments très attendrissants, de la tristesse, du caractère.. le seul truc qui m'a manqué peut-être, c'est une ou 2 petites touches d'humour.. mais vraiment, waouw.. Je pense que ce roman, est mon préféré de l'auteure en tout cas, je vous le recommande fortement je me répète... Si Nos faces cachées était pour moi trop mélodramatique, et que l'infini+un, moins dramatique et + fun.. La loi du coeur est parfait : Émouvant, bouleversant, avec de l'espoir, du drame, du romantisme, un roman tout public en plus.. donc vraiment..
Bref, vous avez compris ?

Note de dernière minute:
lorsque je termine ma chronique, je sélection toujours, au dernier moment mes extraits.. Et là, alors que je relis le prologue que je viens de mettre dans les extraits en bas, vous savez ce qui m'arrive ? les larmes qui n'ont pas coulé au moment où je lisais ce livre, elles coulent, maintenant !
Bravo Amy Harmon, vous avez réussi à me faire pleurer sur 2 de vous 3 livres parus en France... Bravo !!!
Et cette fois, c'est un coup de coeur finalement, juste parce qu'en relisant ce prologue, oué, c'est un coup de coeur !!

(ce livre m'a fait pensé à quelques-unes de mes lectures chouchou, coup de coeur.. Pas spécialement pour l'histoire, mais niveau ressenti, ambiance, bruit de fond turc du genre quoi .. Encore maintenant, je mettrais ce livre avec les Colleen Hoover bien sûr : Confess, Hopeless, Indécent, mais aussi Au péril de te perdre.. oui, aussi, j'ai le même ressenti, certains personnages se ressemblent je trouve.. Voilà une belle petite famille de personnages qui m'auront vraiment touchée et émue en fait)


Lien : http://lafouinotheque.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FiftyShadesDarker
  07 juin 2016
Un roman que j'avais hâte de découvrir, car j'avais beaucoup aimé 'L'infini + un' et 'Nos faces cachées' de la même auteur. Et franchement, Amy Harmon m'a énormément surprise dans ce roman.

L'histoire se divise en deux parties : L'avant un événement et l'après cette événement. La première partie est l'histoire de deux adolescents qui se cherchent individuellement, mais qui cherche aussi à se rassurer dans les bras d'une autre personne, car ils sont attirés l'un par l'autre. L'autre partie se déroule sept ans après un certain événement, qui a séparé nos deux héros. Mais le destin va les rapprocher et une nouvelle histoire commence pour Georgie et Moïse.

Je n'ai pas eu de mal à rentrer dans l'histoire dans la première partie. Mais l'événement du milieu du roman et l'éloignement des deux personnes n'ont mis en colère. du coup, j'ai eu du mal à rentrer dans la suite de l'histoire. Malgré tout, j'ai beaucoup aimé ce roman avec un univers autour des problèmes psychologiques que peuvent entraîner le passé de certains enfants (devenu ado, puis adulte), une enquête de police (au troisième plan) et les chevaux.

La fin est étonnante, mais tellement magnifique. J'ai vraiment adoré ce que l'auteur a fais des deux personnages pour leur futur. Bref, j'ai fondu devant cette fin.

Georgie est une jeune adolescent qui veut aider tout le monde dans la première partie, y compris Moïse, qui n'est pourtant pas facile avec elle. Elle lui dit qu'elle tient à lui, elle lui confit un tas de choses, qui auront des conséquences pour son futur. Mais lui, il lui dit qu'il ne l'aime pas. Elle va en souffrir, mais continuer à l'aider. Je la trouve très généreuse et j'ai beaucoup aimé pour ce caractère. Dans la seconde partie, elle a vécu quelque chose de dure. Elle est donc beaucoup plus triste et quand elle revoit Moïse, elle va se rapprocher une nouvelle fois de lui et il va réussir à lui faire remonter la pente. Je l'ai trouvé beaucoup plus fragile, mais aussi plus adulte et tellement adorable, surtout qu'elle arrive à pardonner aux autres comme à elle-même (je trouve cela admirable). Un personnage que j'ai beaucoup aimé.

Moïse est un jeune homme, qui a été abandonné dans un panier. Mais les services sociaux ont réussi à retrouver sa mère mort. Donc ils l'ont confié à son arrière grand-mère. Il va avoir des difficultés toute sa vie à s'intégrer aux autres, notamment à cause de ses visions de personnes mortes qu'il dessine n'importe où. Je trouve que ce personnage a un lourd passé, mais parfois, quand il refuse d'avancer ou de ressentir quelque chose, Moïse m'a fortement énervé… Cela est plus ressenti dans la première partie que dans la seconde. En effet, il s'est soigné et arrive à avancer par la suite. Donc je l'ai préféré dans le second. Je trouve que l'auteur a entièrement exploiter ce personnage, ce que je trouve vraiment génial.

Le style d'écriture est toujours aussi généralissime. J'adore l'écriture d'Amy Harmon avec beaucoup de description dans le ressenti des personnages et dans les paysages qui les entourent. de plus, j'adore le double point de vu que je trouve vraiment recherchée. Bref, je suis toujours aussi fan de cette auteur.


En général, une histoire étonnante et surprenante avec des personnages biens exploités. Une belle romance avec un tas d'événements différents autour du couple de Georgie et Moïse. Je recommande ce roman.
Lien : http://fifty-shades-darker.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ptitelily01
  28 mai 2017
Je ne sais pas si cela vous le fait, mais souvent à la moitié du livre, mon avis se dessine déjà dans ma tête. du genre, que j'avais eu du mal surtout avec le début de la seconde partie qui était lourd et vraiment pesant, mais plus je m'approchais de la fin et plus mon avis continuait dans ce sens, il a fallu le dernier chapitre et l'épilogue pour tout retourner dans ma tête et me faire écrire un tout autre avis. J'étais vraiment partie de le sens où finalement je ne comprenais pas le sens de ce livre, mais qu'avec du recul, je pense surtout que la pesanteur et le côté dramatique ont complètement obscurci mon jugement. D'ailleurs c'est toujours le cas, ce livre est un condensé de sentiments vraiment sombres, qui vous tirent vers le fond. Je ne comptais même plus le nombre de fois où j'ai dû sortir de ma lecture pour refaire surface et pouvoir affronter la suite. La première partie est pour ma part, pas forcément inutile, parce qu'elle a besoin d'être là pour nous permettre de lire la deuxième partie, mais j'ai beaucoup moins accroché. Même si cela m'a permis de découvrir Moïse et Georgie, mais surtout Moïse. Mais c'est vraiment dans la deuxième partie que la magie opère, cette magie que l'auteur nous donne à chacun de ses livres. Ce petit truc qui fait que vous vivez au rythme de votre lecture et des personnages, plus rien de compte à part leurs peines, leurs joies et leurs aventures. Et comme souvent je ne ressors pas indemne de ma lecture, c'est d'ailleurs pour cela que mon avis va rester vraiment évasif, afin de vous permettre de découvrir le livre par vous-même et de le vivre par vous-même. Il y a un petit côté thriller, qui est là sans être là, parce que finalement le don ou la malédiction de Moïse a un but. Même si je m'imaginais quelque chose d'un peu plus dramatique pour nos personnages principaux, j'avoue que l'auteur m'a assez retourné avec une surprise que je n'ai pas vu venir et qui n'a rien à voir avec le côté un peu thriller de ce livre. Mais finalement, les choses se sont bien harmonisées et cela ne m'a pas paru aberrant ou autre. Une fin sublime, qui a su me couper le souffle et en même temps me faire sourire malgré que durant toute ma lecture, j'étais plus dans le côté sombre et mélodramatique des choses. Et finalement, c'est ce qui rend cette fin particulière.


En conclusion, je ne dirais pas que c'est un coup de coeur, mais ce n'est pas loin. Je n'arrive pas m'éloigner du fait que le début est trop et lent, même si j'essaye de me persuader que cela vient du fait qu'une grande partie est assez oppressante et triste. Puis, quand je passe au-delà de cela, je peux dire que j'ai aimé ma lecture, qu'elle est certes bouleversante et oppressante, mais qu'elle est aussi magnifique. C'est un livre à découvrir par soi-même. Une fois de plus Amy Harmon a su me bouleverser et me toucher à un tel degré dont je suis toujours loin d'imaginer lorsque je démarre ma lecture. J'ai vraiment hâte de lire le prochain tome tiré de cet univers.
Lien : http://plaisirdelire69.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Gr3nouille2010
  16 janvier 2017
C'est le deuxième roman de cette auteure que je découvre et je n'ai pas hésité une seule seconde ayant adoré Nos faces cachées. Et Amy Harmon a la bonne réputation d'écrire d'excellents livres en matière d'émotions, je ne risquais pas grand chose. Finalement, je ne suis pas complètement convaincue à la fin de cette lecture... J'ai bien aimé, dans l'ensemble je ne regrette pas du tout cette découverte et les émotions sont bien là mais certaines choses ont rendu cette lecture seulement sympathique...

Moïse est une personne que tout le monde connaît, ne serait-ce que nom. Il a fait parler de lui dès sa naissance en ayant été abandonné dans un Lavomatic par une mère accro à la drogue, se faisant ainsi baptisé Moïse.
À 17 ans, il part vivre chez sa grand-mère mais sa venue est plutôt mal vue, Moïse étant perdu et donnant mauvaise impression avec toutes ses peintures assez impressionnantes... Mais la peinture, c'est un peu toute sa vie, il ne peut pas s'empêcher de peindre les images qui défilent dans sa tête, sans vouloir pourtant faire de mal, mais les habitants ne le voit pas de cet oeil-là...
Sauf Georgie. Elle a le même âge que Moïse et, malgré les recommandations de tout le monde, y compris de Moïse lui-même, de ne pas s'approcher de lui, Georgie n'écoute personne et essaie d'apprendre à connaître Moïse, quitte à y laisser des plumes...

L'histoire est coupée en deux parties. La première est intitulée "Avant" et la seconde, "Après". On se doute déjà qu'il va y avoir un événement important entre temps et c'est peut-être cet événement qui m'a le plus plu dans ce roman.
La première partie est assez lente. Georgie et Moïse se cherche sans jamais se trouver mais assez toutefois pour qu'ils créent un lien spécial entre eux. Et spécial par bien des façons ! Mais la moitié du roman est sur cette rencontre, sur cet apprentissage et Moïse est franchement détestable, à de trop nombreuses reprises. Je lisais pour lire, en espérant que ça se débloque un peu par la suite...
Et la seconde partie tombe, les émotions avec ! Enfin ! Ça valait donc le coup d'attendre. Il y a toujours ce rythme lent mais des événements en plus qui ne laissent pas indifférent. Je ne me suis pas tellement attachée aux personnages donc je n'avais pas mal pour eux mais je pouvais imaginer tout de même ce qu'ils ressentaient face à l'événement crucial... À partir de là, j'ai eu énormément de mal à lâcher le livre, je voulais savoir où l'auteure voulait en venir et ce qu'elle réservait encore comme surprises. Cette fois, on a beaucoup de choses à se mettre sous la dent, des révélations, des nouveaux personnages impliqués et beaucoup, beaucoup d'émotions. C'est surtout avec le recul que je m'en rend compte. En fait, je ne me suis pas attachée aux personnages mais à leur romance, à leur histoire oui (sauf dans la première partie...). On se retrouve propulsé sept ans plus tard, sans aucune nouvelle du rebondissement survenu en fin de première partie et on ne peut que s'accrocher au livre pour savoir ce qu'il s'est passé. Toutefois, j'ai trouvé la fin un peu précipitée, peut-être parce qu'il se passe trop de choses comparé à la première partie, et que du coup j'ai eu une impression de "trop" mais la toute fin m'a beaucoup plu, elle est très belle.

L'histoire est alternée entre les points de vue de Georgie et Moïse. C'est un bon choix, ça ne pouvait pas être autrement pour cette histoire. On peut suivre les deux personnages même lorsqu'ils sont séparés pendant très longtemps, et on peut vraiment comprendre ce qu'ils ressentent. Ça m'a d'autant paru plus important pour Moïse qui est une énigme à lui tout seul dans la première partie ! Bon, ça ne m'aura pas aidé à l'apprécier dans cette partie-là mais ça aide grandement à le comprendre et l'apprécier par la suite.
Par contre, en ce qui concerne Georgie, je l'ai trouvée assez fade. le contraste est saisissant entre elle et Moïse et le problème vient peut-être de là. J'ai aimé son insouciance au début, sa détermination lorsqu'elle a un objectif en tête et sa passion pour les chevaux (que l'auteure a très bien réussi à véhiculer !), et j'ai admiré son courage et sa patience dans la seconde partie mais le personnage en lui-même ne m'a pas plus attirée que ça, et je pense que c'est à cause de ce contraste. Moïse prend beaucoup de place dans l'histoire et pour cause...

Un roman qui vaut tout de même la peine d'être découvert, ne serait-ce que pour tous les rebondissements de la seconde partie et les émotions que l'auteure a réussi à insérer progressivement. Dommage que les personnages ne soient pas plus attachants que ça mais je ne regrette pas l'histoire en elle-même qui est touchante et prenante, surtout dans la seconde partie.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lademoiselleauxcerfs
  14 décembre 2016
À peine né, Moïse est abandonné dans un Lavomatic. Fils d'une jeune droguée, les bêtises de sa mère ne l'ont pas laissé indemnes. Moïse voit des inconnus, ils ne peuvent pas parler, ils montrent leurs souvenirs. Un beau jour, afin de soigner ses problèmes, il est envoyé dans la famille de Georgie qui s'occupe des enfants perturbés. Une relation particulière et atypique va naître entre eux, si atypique que la suite de l'histoire est inimaginable. le jeu du chat et la souris commence.

Moïse est un jeune homme au fort caractère. Froid, distant, agressif, avec tous ces défauts, il a su me combler et je suis tombée fictivement amoureuse de ce personnage. Il est vrai qu'il n'a rien pour plaire, Amy Harmon a joué avec beauté sur ses failles pour me donner cette impression d'être accro à lui. Plutôt qu'un méchant personnage, je l'ai vu comme un Bad Boy, le genre de garçon qui rend les filles hystériques. Georgie est une fille de la campagne, douce, gentille, dépendante. Dépendante non à des substances mais à Moïse. Leur relation est atypique et il s'agit pour moi de la force de ce roman. Elle l'aime, il fuit. Elle continue de l'aimer, il l'a repousse. Georgie ne se laisse pas aller, elle continue d'espérer. Sept ans passent et les protagonistes ont évolué. C'était un bonheur de lectrice de les rencontrer.

Le livre fait 432 pages, j'en suis venue à bout en quatre jours. Non pas que l'histoire était abominable, le vrai défaut de cette histoire est la vitesse. le rythme est très lent et l'auteure prend le temps de bien décrire, de tout décrire. Les univers de l'équitation et de la peinture étaient envahissants, ce qui a freiné ma lecture. Pendant ces passages de calme plat, je me suis ennuyée mais les événements et surprises en valaient la chandelle. Les rebondissements étaient incroyables et donnaient un coup de fouet énorme à l'histoire. Il y a eu des hauts et des bas, je me contenterai de me souvenir du positif tant il m'a étonné. Au niveau du ressenti, je suis passée à de l'amour envers les personnages, principalement Moïse, à de la surprise, de la peur, de l'étonnement, de la tristesse. J'ai ressenti beaucoup de sentiments et jamais une romance ne m'avait donné une telle claque.

Il ne s'agit pas d'une simple histoire d'amour, il s'agit de bien plus. Ce livre a un petit côté thriller très appétissant. Amy Harmon a mêlé ce roman qui devait être mignon à des événements étranges, incroyables et qui faisait peur par moments. Cette romance n'est pas juste une romance, elle est beaucoup plus intéressante que ça. le lecteur n'est pas déçu de ce qui l'attend.

Pour la toute première fois, je peux le crier haut et fort : j'aime une romance. Celle-ci est si particulière qu'elle mérite d'être lue. N'aimant pas les histoires d'amour, je suis heureuse d'avoir découvert ce livre-ci que je n'aurai probablement jamais acheté. J'aurai raté une histoire qui restera gravé dans ma mémoire. Je peux l'affirmer, il fait parti de ma vie de lectrice. J'ai vu les personnages évoluer et grandir grâce à rupture entre les deux parties de ce roman, la partie Avant et la partie Après qui se passe sept ans plus tard. le scénario est bluffant et l'imagination de l'auteure a payé. Malgré les défauts de ce roman, ces 432 pages m'ont emmené vers la tristesse, la joie et une foule de sentiments. Une petite larme a coulé lors de la dernière page. Comme dit un célèbre proverbe « l'habit ne fait pas le moine », La loi du coeur en est l'exemple parfait. Sachez que l'amour peut changer une personne de façon impressionnante.
Lien : https://lademoiselleauxcerfs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
dreamworld
  30 septembre 2016
Ce livre raconte une jolie histoire très touchante et pleine de sentiments. J'ai passé un agréable moment en lisant ce roman et j'ai totalement été prise dans l'histoire. C'est la troisième fois que j'apprécie une oeuvre de Amy Harmon, et je pense que ce ne sera pas la dernière !

Moise est un bébé crack, retrouvé dans un Lavomatic quelques heures après sa naissance. A la fin de son adolescence, il retourne chez sa grand-mère, dans la ville où il est né, car plus personne d'autre ne veut de lui. Georgie est une fille forte, courageuse et pleine de vie, qui aide ses parents à s'occuper des cheveux et n'a jamais peur de rien. Elle va tout de suite se sentir attirée par les fêlures de Moise.

Tout d'abord, j'ai adoré les personnages, en particulier Georgie. C'est le genre de fille qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, sans peur, qui te dit en face ce qu'elle pense. Ce n'est pas du tout le genre demoiselle en détresse et je l'ai tout de suite adorée ! Moise, quant à lui, est plus touchant, par son côté fêlé, les peintures qu'il dessine, l'histoire de sa vie. On met plus de temps à le connaître, il se cache, est compliqué. Mais c'est lui aussi un personnage incroyable. Et il y a une petite palette d'autres personnages secondaires sont certains nous sont attachants.

Au niveau de l'histoire, même s'il y a quelques intrigues et un petite enquête, c'est la relation entre Moise et Georgie qui va être au centre de tout. Ce n'est pas un livre d'aventures, un livre d'action ou il se passe tout et n'importe quoi. Ce n'est pas le suspense qui nous retient, ici, mais l'écriture d'Amy Harmon et tous les sentiments qu'elle arrive à nous transmettre, tous ces paragraphes qu'elle glisse au fond de nos coeurs et qui nous bouleversent et changent notre façon de penser, de voir le monde.

J'ai préféré la première partie du roman, "l'avant", lorsqu'on découvre les personnages, lorsque Moise est déjà fêlé mais que Georgie est pleine de vie, lorsqu'ils jouent au chat et à la souris, qu'ils se cherchent et se trouvent et se séparent. Il y a pleins de moments sympa, assez drôles tout en restant touchants. La deuxième partie, l'après, est bien plus sombre, bien plus triste. L'ambiance est plus pesante, peut-être un peu trop, même. Et puis j'ai eu l'impression que ça tournait en rond, que la vie, l'histoire, n'était qu'une suite de je t'aime moins non plus. de plus, il m'a semblé que la première partie était concentrée sur Georgie et la deuxième nous montrait plus de Moise.

Ce livre n'est pas mon préféré d'Amy Harmon, pour plusieurs raisons, mais je l'ai tout de même adoré et je le conseille à tous ceux qui hésitent à le lire. Il vous bouleversera et tirera quelques larmes à beaucoup d'entre vous.

L'écriture de ce roman. Les sentiments que j'ai ressenti. le courage de Georgie. L'amour entre Moise et Georgie, mais aussi entre tous les autres. La vie.
Voici mes cinq tops du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Loryane
  24 septembre 2016
C'est vrai, me plonger dans « La loi du coeur » n'a pas été une mince affaire, l'écriture de l'auteur étant bien différente en comparaison de ses oeuvres précédentes. Mais j'ai eu le coup de coeur pour ce roman, grâce à la philosophie et au mots d'Amy Harmon, toujours débordant de magie et de puissance ; me touchant au point d'être déboussolée en refermant ce livre. J'ai dû pleurer plusieurs fois au travers de cette histoire, envoûtante à souhait ; bien que ce soit une romance, mais pas seulement... C'est aussi un récit d'acceptation de soi et des autres, sur des thèmes surprenants et spéciaux comme avoir un don ou une malédiction, sur une petite trame policière, sur la mort et la vie. Racontant les fêlures de Moïse et les défauts de Georgie, mettant en scène l'avant et l'après, le commencement et son prolongement, l'art et la thérapie, les erreurs passés et les nouveaux départs ; au final ça devient un choeur, un ensemble d'un tout.

Moïse est un jeune homme de dix-huit ans, étrange et surdoué de peinture ; son talent est lié à une malédiction, du moins au début. Petit à petit ça devient un don et une vraie source de pouvoir et de compassion. Son personnage est tellement particulier qu'il m'a fait tourner la tête dans le bon comme dans le mauvais sens du terme. Je me suis prise d'affection pour lui et son côté fêlé, sa façon d'être étant à la fois drôle et pleine de surprise, mais en vérité il m'a sincèrement touché. Sa vision du monde est fort douloureuse, me mettant à sa place j'ai senti sa détresse face à l'amour et aux souvenirs des morts ; parfois j'ai subi ses transes et ses démons venant en force. Son existence depuis sa naissance n'a pas été de tout repos et son comportement me plait tel qu'il est. Mais ce qui m'a le plus séduit chez ce héros, c'est son changement au cours du livre, sa métamorphose spectaculaire ; s'acceptant au fil du temps.

L'héroïne, Georgie ; a un caractère bien trempé tout en possédant un petit coeur d'artichaut. Franchement je n'ai pas su me faire une idée sur son personnage, elle est trop « tout » : trop amoureuse, trop collante, trop rêveuse, trop rebelle. Pourtant je me suis attachée d'une certaine manière à elle, en particulier à ses idées et ses pensées, quand elle donne une part de philosophie ; laissant une réelle intelligence transparaître de sa personne. Sa passion pour les chevaux est intéressante, nous en apprenant beaucoup sur ces animaux là. Cette jeune fille est plaisante de temps en temps, sauf que parfois j'ai eu l'envie de la secouer et de lui crier « Réveille-toi ! » ; ses réactions et son obstination face à Moïse est lassante en vérité, pourtant sans cette tête de mule, au fond le récit ne serait plus aussi « vivant » et « lumineux ». C'est une protagoniste pleine de ressource, un peu naïve sur les bords et s'abandonnant complètement à la vie.

Le récit est construit dans un style nouveau et particulier. Déjà nous avons l'avant et l'après et ensuite le point de vue de Moïse et de Georgie. Deux phases bien à l'opposées l'une de l'autre, mais étant indispensable et fortement apprécié. Dans la première partie ils sont adolescents et se découvrent tout en se cherchant, l'amour qu'ils vivent est secret, devenant de plus en plus passionnel au fil du temps. Et ensuite, le second morceau « Après », se passent quelques années plus tard ; ils ont grandi et appris, ils sont adultes et sincèrement c'est la partie que j'ai affectionné le plus. Je me suis laissée hypnotiser par la relation qu'entretienne les deux héros, ensemble ils bravent les interdits et testent certaines limites ; par contre elle met du temps à être fiable, le garçon repoussant la fille dès qu'il le peut, mais sans avoir l'envie de lui résister vraiment. Ils jouent un peu au chat et à la souris. Il y a une grande originalité dans ce roman, en particulier grâce au surnaturel ; n'étant pas commun dans les ouvrages d'Amy Harmon, au fond c'est plutôt surprenant et distinct de son univers habituel. Sa plume diffuse toujours de profondes émotions, dans « La loi du coeur » ça ne fait pas défaut ; en effet j'ai ressenti de la douleur dans la 2ème partie, celle-ci étant vraiment poignante et percutante. J'ai pleuré, j'ai souri, des sentiments intenses tout au long de l'ouvrage. Bien que le livre soit intéressant et intriguant, je n'ai pas trouvé de suspense dans l'histoire ; le mystère se cachant derrière la romance et la petite touche d'énigme envers des disparitions est vite détectée.

Amy Harmon est fidèle à elle-même, malgré une plume bien plus spéciale dans ce roman. le changement de point de vue est réalisé à la perfection et il convient parfaitement au style de l'histoire. Cette auteure emmène de surcroit une grande authenticité en plus d'une forte émotion dans ses oeuvres. « La loi du coeur » prouve une nouvelle fois son talent, la richesse de ses informations et l'éclat de ses mots. Un rythme et une harmonie soutenu, en sachant tout de même que ses dialogues ne sont pas aisés, en raison de l'accent des protagonistes.

Au final, Amy Harmon m'inspire et me transporte incessamment ; c'est un coup de coeur sûr et manifeste. Un voyage dans les petites villes d'Amérique où les traditions donnent énormément de baume au coeur, au milieu des chevaux et des cowboys ; l'auteur nous fait vivre réellement une traversée entre amour et folie. Moïse et Georgie, deux âmes qui se trouvent et s'aiment, deux esprits contraires cherchant la liberté. Chaque sentiment m'a prise aux tripes, chaque émotion m'a attrapé au coeur, pourtant ce n'est pas vraiment une histoire « triste », malgré certain passage ; figure une importante dose d'espoir. Mais la colère, la culpabilité et l'incompréhension suffisent à émouvoir. L'originalité se pose essentiellement grâce à l'aspect surnaturel du livre, la romance étant plutôt surprenante et passionnante. Toutefois, le mystère que l'auteur a voulu distiller dans la trame de l'enquête, est un échec. Une histoire d'amour fusionnelle, pleine de péripétie et réellement vibrante ; mais ce n'est pas seulement ça... Ce n'est pas tout. Moïse et Georgie, eux et toi ; il faut ressentir et vivre ce récit dans ces moindres moments.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'infini+un

Comment Bonnie et Finn se rencontrent-ils ?

au supermarché
Finn empêche Bonnie de sauter d'un pont
chez le père de Finn
au concert de Bonnie

5 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : L'infini+un de Amy HarmonCréer un quiz sur ce livre