AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221193210
Éditeur : R-jeunes adultes (02/06/2016)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 162 notes)
Résumé :
Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette. Au journal de vingt heures, ce nourrisson âgé de quelques heures à peine et déjà à l'article de la mort, abandonné par une mère accro au crack, a été baptisé Bébé Moïse.
Les gens adorent les bébés, même les « bébés crack ». Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants, puis des adolescents. Et personne ne veut d'un ado amoché par la vie.
Moïse était am... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (94) Voir plus Ajouter une critique
Nymphea
  17 juillet 2016
Magnifique.
Des personnages frais, nouveaux, attachants et originaux qui évoluent sans prévisibilité.
Un contexte lui aussi original, qui change de l'éternel lycée américain avec tous ces gens "populaires" (enlevez ce mot de la langue française, mon dieu, j'en ai trop marre !) et ces intrigues à la noix. Là, on se retrouve plongé en plein Texas en compagnie de chevaux, de personnes qui mâchent leurs mots (« j'te donne », « j'sais pas »), de rodéos... Pas forcément dans cet ordre-là.
J'ai beaucoup aimé la dimension fantastique avec Moïse (je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler les prochains lecteurs), qui pour moi exprime d'une certaine façon toute l'absurdité de la vie avec son lot d'incompréhensions.
La narration est relativement réaliste, pas trop romancière dans le sens où il ne se passe pas des choses invraisemblables, qui n'arriveraient jamais dans la vraie vie.
Le point de vue proposé m'a paru lui aussi concret ; par conséquent, je me suis forcément retrouvée et identifiée aux deux protagonistes !
Une belle fin que j'ai trouvée bienvenue après tous les événements qui avaient eu lieu avant, qui apaise. Une autre fin m'aurait semblé trop lourde, trop larmoyante. L'équilibre est parfait entre tristesse et espoir, un vrai cocktail autrement nommé LA VIE.
Ce roman soulève plein de questions concernant la responsabilité, les relations humaines, le pardon, la sincérité, l'avis public... Une source de réflexions, donc, philosophiques.
Véritablement poignant et bouleversant, rempli d'émotions en tout genre qui ne vous laisseront pas de marbre - à moins de s'appeler Iron Man.
Je ne saurais vous décrire mon enthousiasme quant à ce livre, si ce n'est que je mets rarement 5/5. Et là, J'AI MIS 5/5.
LISEZ-LE !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          203
Gaoulette
  03 juin 2016
Amy Harmon je l'attendais avec beaucoup d'impatience. Sorti hier lu en suivant. J'ai tout mis de côté pour elle. Chamboulement dans ma Pal mais aussi dans mon coeur car je ne suis pas sortie indemne de cette lecture.
Moise est depuis sa naissance un phénomène de foire, un bébé crack. Aussi beau qu'il peut être étrange. Aussi énigmatique qu'il peut être attendrissant pour ceux qui le côtoient vraiment. Georgie, jeune fille de bonne famille l'a vu, l'a trouvé magnifique mais elle veut voir plus et ne pas s'arrêter aux préjugés et les « on dit ». Elle est intrépide et refuse de se cantonner aux traditions locales. Mais ici c'est une rencontre entre deux mondes, entre apprivoiser un cheval et se rapprocher de Moise, Georgie va y laisser son coeur….
Comme je l'ai dit précédemment Amy Harmon a encore une fois chambouler et transporter mon coeur très très loin. Après Nos Faces Cachées et son coup de grâce, encore sur mon Ile déserte Babelio, je vous présente son successeur haut la main La loi du coeur. Une couverture et un visage époustouflant à l'image de ce roman. Amy Harmon reprend une traditionnelle histoire d'amour, deux caractères bien trempés, la blonde et le black, deux héros diamétralement opposés mais qui vont s'apprivoiser et se « donner leur tête » (vous comprendrez en le lisant). Moise et Georgie m'ont transporté dans leur monde bien à eux et j'y cru à toute leur aventure qui aurait pu paraitre trop ésotérique. Et bien j'ai adoré cette partie bien à part et étrange de l'histoire d'amour hors du commun.
Dans ce roman nous sommes face donc à la différence, aux regards d'autrui, à la peur de la mort et de tous ce qu'il l'entoure, à l'amour envers et contre tous mais aussi à une très belle amitié et sans oublier le pardon. On est face aux stéréotypes de celui qui est montré du doigt parce qu'il n'est pas « bien né » et qu'il se coltine son boulet toute sa vie. Amy Harmon à travers son histoire bouleversante nous rajoute un petit zest de thriller pour rendre son roman encore plus addictif.
Attendez-vous à lâcher votre livre à un moment donné tellement qu'on est bouleversé et en larme (c'est la première fois que ça m'arrive). Je me suis retrouvée face à une de mes plus grandes peurs et j'ai eu du mal à m'en remettre. J'ai ressenti le calvaire de Georgie au plus profond de mon âme et je ne voulais qu'une chose pour elle : la libérer de sa souffrance.
J'aurais beaucoup de choses à dire mais je préfère laisser au lecteur de découvrir le grand retour d'Amy Harmon. le synopsis ne représente qu'une partie visible de l'iceberg. Un grand merci à l'auteur pour ce magique instant de lecture même si mon coeur a été malmené. Vous l'aurais compris La loi du coeur va piquer la place de Nos faces cachées sur mon ile déserte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          95
LaFouineuse
  14 juin 2016
Lorsque j'ai su que ce roman sortait en France il y a quelques mois, j'étais mitigée, je ne savais pas trop si j'allais craquer ou pas : j'ai eu un coup de coeur pour L'infini + un, et dévoré Nos faces cachées mais en même temps je suis toujours traumatisée par ce dernier, qui rappelez-vous, a été le premier livre qui m'a fait pleurer, mais en même temps m'avait paru trop mélodramatique.. du coup, pour ce 3è livre de Amy Harmon en France, je ne savais pas trop si je prenais le risque, ou pas, de souffrir..
Finalement, j'ai succombé ! La couverture y est pour beaucoup, faut le dire !
Je l'ai donc lu sitôt acheté, et je l'ai dévoré. Même si je l'ai lu en 2 jours, dès que j'étais obligée de le reposer, je ne pensais qu'à le reprendre.
Georgie m'a complètement envoutée dès le début : faut dire que l'endroit où elle vit, et le boulot qu'elle fait, c'est tellement le pied.. Désolée pour le terme, je n'en ai pas trouvé d'autre.. Travailler avec des chevaux tout ca, c'est juste génial...
Ensuite, on a Moïse, le mec qui, dès la naissance arrive sur terre comme un cheveux sur la soupe le pauvre, avec déjà comme bagage, non pas une cuillère en argent dans la bouche, mais déjà tout pour lui faire une mauvaise réputation.. Mais Moïse n'est pas qu'un gosse fêlé, il a aussi un charme dingue, et un don pour la peinture.. Bon d'accord en fait, c'est surtout Amy Harmon qui a un talent extra pour l'écriture.. Au point que tous les passages où Moïse était en train de peindre, j'avais l'impression d'être près de lui, de voir vraiment les peintures, c'était... je sais pas.. Vous voyez tout le tapage qu'on fait sur les peintures présentent dans le livre Confess de Colleen Hoover ? Et bien là, Amy Harmon a fait mieux selon moi : sans nous montrer les toiles, j'avais l'impression de les voir tellement ces passages étaient bien décrits, et bien pensés...
J'ai vraiment du mal à vous parler de mon ressenti, même plusieurs heures après avoir refermé ce livre : j'ai vraiment passé d'excellentes heures de lecture.. On a de la romance, des personnages torturés, du suspens (même si très vite j'avais compris qui était le méchant dans l'affaire, juste je n'avais pas compris sa petite révélation) ..En fait, vous m'auriez donné ce livre, sans me dire qui était l'auteure, je pense, sincèrement que j'aurais confondu avec un roman de Colleen Hoover.. Vraiment..
En fait, je ne sais pas si c'est un coup de coeur.. En tout cas, pour moi, ce roman est meilleur que Nos faces cachées.. il ne m'a pas fait couler de larmes contrairement à ce dernier.. Mais vraiment, le passage de la 1ère partie à la 2nde partie, j'étais vraiment scotchée.. à plusieurs reprises même, j'ai du reposer le livre pour me demander où j'allais.. Quant à la fin, j'ai même carrément mis sur pause hier soir, pour le terminer ce matin, à tête reposée (à 5h30 , j'avoue, c'est tôt mais bon je n'ai pas tenu plus longtemps) car cette fin, c'est le truc que tu attends, mais en même temps tu ne veux pas savoir, car tu crains le truc, tu sais qu'il va arriver puisque Georgie nous prévient dès le départ que quelque chose va s'passer.. Donc tu t'attends à un truc, tu penses à plein d'hypothèses bien sur.. mais en même temps, tu ne veux pas savoir, mais tu espères aussi..
Du coup, c'était vraiment une lecture formidable en fait..
Bref, vous l'aurez compris, même si je ne sais pas si c'est un coup de coeur ou pas, en tout cas, c'est un roman que je vous recommande très chaleureusement !!! Vraiment..
En plus, la couverture est splendide !!!

Ce que je retiens surtout surtout : ce roman me fait penser beaucoup aux romans de Colleen Hoover.. Un résumé qui cache beaucoup, une première partie sympa, avec un rebondissement, une seconde partie sur les chapeaux de roue. Des rebondissements, de la romance, des personnages hyper attachants, des moments très attendrissants, de la tristesse, du caractère.. le seul truc qui m'a manqué peut-être, c'est une ou 2 petites touches d'humour.. mais vraiment, waouw.. Je pense que ce roman, est mon préféré de l'auteure en tout cas, je vous le recommande fortement je me répète... Si Nos faces cachées était pour moi trop mélodramatique, et que l'infini+un, moins dramatique et + fun.. La loi du coeur est parfait : Émouvant, bouleversant, avec de l'espoir, du drame, du romantisme, un roman tout public en plus.. donc vraiment..
Bref, vous avez compris ?
Note de dernière minute:
lorsque je termine ma chronique, je sélection toujours, au dernier moment mes extraits.. Et là, alors que je relis le prologue que je viens de mettre dans les extraits en bas, vous savez ce qui m'arrive ? les larmes qui n'ont pas coulé au moment où je lisais ce livre, elles coulent, maintenant !
Bravo Amy Harmon, vous avez réussi à me faire pleurer sur 2 de vous 3 livres parus en France... Bravo !!!
Et cette fois, c'est un coup de coeur finalement, juste parce qu'en relisant ce prologue, oué, c'est un coup de coeur !!
(ce livre m'a fait pensé à quelques-unes de mes lectures chouchou, coup de coeur.. Pas spécialement pour l'histoire, mais niveau ressenti, ambiance, bruit de fond turc du genre quoi .. Encore maintenant, je mettrais ce livre avec les Colleen Hoover bien sûr : Confess, Hopeless, Indécent, mais aussi Au péril de te perdre.. oui, aussi, j'ai le même ressenti, certains personnages se ressemblent je trouve.. Voilà une belle petite famille de personnages qui m'auront vraiment touchée et émue en fait)

Lien : http://lafouinotheque.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Loryane
  24 septembre 2016
C'est vrai, me plonger dans « La loi du coeur » n'a pas été une mince affaire, l'écriture de l'auteur étant bien différente en comparaison de ses oeuvres précédentes. Mais j'ai eu le coup de coeur pour ce roman, grâce à la philosophie et au mots d'Amy Harmon, toujours débordant de magie et de puissance ; me touchant au point d'être déboussolée en refermant ce livre. J'ai dû pleurer plusieurs fois au travers de cette histoire, envoûtante à souhait ; bien que ce soit une romance, mais pas seulement... C'est aussi un récit d'acceptation de soi et des autres, sur des thèmes surprenants et spéciaux comme avoir un don ou une malédiction, sur une petite trame policière, sur la mort et la vie. Racontant les fêlures de Moïse et les défauts de Georgie, mettant en scène l'avant et l'après, le commencement et son prolongement, l'art et la thérapie, les erreurs passés et les nouveaux départs ; au final ça devient un choeur, un ensemble d'un tout.

Moïse est un jeune homme de dix-huit ans, étrange et surdoué de peinture ; son talent est lié à une malédiction, du moins au début. Petit à petit ça devient un don et une vraie source de pouvoir et de compassion. Son personnage est tellement particulier qu'il m'a fait tourner la tête dans le bon comme dans le mauvais sens du terme. Je me suis prise d'affection pour lui et son côté fêlé, sa façon d'être étant à la fois drôle et pleine de surprise, mais en vérité il m'a sincèrement touché. Sa vision du monde est fort douloureuse, me mettant à sa place j'ai senti sa détresse face à l'amour et aux souvenirs des morts ; parfois j'ai subi ses transes et ses démons venant en force. Son existence depuis sa naissance n'a pas été de tout repos et son comportement me plait tel qu'il est. Mais ce qui m'a le plus séduit chez ce héros, c'est son changement au cours du livre, sa métamorphose spectaculaire ; s'acceptant au fil du temps.

L'héroïne, Georgie ; a un caractère bien trempé tout en possédant un petit coeur d'artichaut. Franchement je n'ai pas su me faire une idée sur son personnage, elle est trop « tout » : trop amoureuse, trop collante, trop rêveuse, trop rebelle. Pourtant je me suis attachée d'une certaine manière à elle, en particulier à ses idées et ses pensées, quand elle donne une part de philosophie ; laissant une réelle intelligence transparaître de sa personne. Sa passion pour les chevaux est intéressante, nous en apprenant beaucoup sur ces animaux là. Cette jeune fille est plaisante de temps en temps, sauf que parfois j'ai eu l'envie de la secouer et de lui crier « Réveille-toi ! » ; ses réactions et son obstination face à Moïse est lassante en vérité, pourtant sans cette tête de mule, au fond le récit ne serait plus aussi « vivant » et « lumineux ». C'est une protagoniste pleine de ressource, un peu naïve sur les bords et s'abandonnant complètement à la vie.

Le récit est construit dans un style nouveau et particulier. Déjà nous avons l'avant et l'après et ensuite le point de vue de Moïse et de Georgie. Deux phases bien à l'opposées l'une de l'autre, mais étant indispensable et fortement apprécié. Dans la première partie ils sont adolescents et se découvrent tout en se cherchant, l'amour qu'ils vivent est secret, devenant de plus en plus passionnel au fil du temps. Et ensuite, le second morceau « Après », se passent quelques années plus tard ; ils ont grandi et appris, ils sont adultes et sincèrement c'est la partie que j'ai affectionné le plus. Je me suis laissée hypnotiser par la relation qu'entretienne les deux héros, ensemble ils bravent les interdits et testent certaines limites ; par contre elle met du temps à être fiable, le garçon repoussant la fille dès qu'il le peut, mais sans avoir l'envie de lui résister vraiment. Ils jouent un peu au chat et à la souris. Il y a une grande originalité dans ce roman, en particulier grâce au surnaturel ; n'étant pas commun dans les ouvrages d'Amy Harmon, au fond c'est plutôt surprenant et distinct de son univers habituel. Sa plume diffuse toujours de profondes émotions, dans « La loi du coeur » ça ne fait pas défaut ; en effet j'ai ressenti de la douleur dans la 2ème partie, celle-ci étant vraiment poignante et percutante. J'ai pleuré, j'ai souri, des sentiments intenses tout au long de l'ouvrage. Bien que le livre soit intéressant et intriguant, je n'ai pas trouvé de suspense dans l'histoire ; le mystère se cachant derrière la romance et la petite touche d'énigme envers des disparitions est vite détectée.

Amy Harmon est fidèle à elle-même, malgré une plume bien plus spéciale dans ce roman. le changement de point de vue est réalisé à la perfection et il convient parfaitement au style de l'histoire. Cette auteure emmène de surcroit une grande authenticité en plus d'une forte émotion dans ses oeuvres. « La loi du coeur » prouve une nouvelle fois son talent, la richesse de ses informations et l'éclat de ses mots. Un rythme et une harmonie soutenu, en sachant tout de même que ses dialogues ne sont pas aisés, en raison de l'accent des protagonistes.

Au final, Amy Harmon m'inspire et me transporte incessamment ; c'est un coup de coeur sûr et manifeste. Un voyage dans les petites villes d'Amérique où les traditions donnent énormément de baume au coeur, au milieu des chevaux et des cowboys ; l'auteur nous fait vivre réellement une traversée entre amour et folie. Moïse et Georgie, deux âmes qui se trouvent et s'aiment, deux esprits contraires cherchant la liberté. Chaque sentiment m'a prise aux tripes, chaque émotion m'a attrapé au coeur, pourtant ce n'est pas vraiment une histoire « triste », malgré certain passage ; figure une importante dose d'espoir. Mais la colère, la culpabilité et l'incompréhension suffisent à émouvoir. L'originalité se pose essentiellement grâce à l'aspect surnaturel du livre, la romance étant plutôt surprenante et passionnante. Toutefois, le mystère que l'auteur a voulu distiller dans la trame de l'enquête, est un échec. Une histoire d'amour fusionnelle, pleine de péripétie et réellement vibrante ; mais ce n'est pas seulement ça... Ce n'est pas tout. Moïse et Georgie, eux et toi ; il faut ressentir et vivre ce récit dans ces moindres moments.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Gr3nouille2010
  16 janvier 2017
C'est le deuxième roman de cette auteure que je découvre et je n'ai pas hésité une seule seconde ayant adoré Nos faces cachées. Et Amy Harmon a la bonne réputation d'écrire d'excellents livres en matière d'émotions, je ne risquais pas grand chose. Finalement, je ne suis pas complètement convaincue à la fin de cette lecture... J'ai bien aimé, dans l'ensemble je ne regrette pas du tout cette découverte et les émotions sont bien là mais certaines choses ont rendu cette lecture seulement sympathique...
Moïse est une personne que tout le monde connaît, ne serait-ce que nom. Il a fait parler de lui dès sa naissance en ayant été abandonné dans un Lavomatic par une mère accro à la drogue, se faisant ainsi baptisé Moïse.
À 17 ans, il part vivre chez sa grand-mère mais sa venue est plutôt mal vue, Moïse étant perdu et donnant mauvaise impression avec toutes ses peintures assez impressionnantes... Mais la peinture, c'est un peu toute sa vie, il ne peut pas s'empêcher de peindre les images qui défilent dans sa tête, sans vouloir pourtant faire de mal, mais les habitants ne le voit pas de cet oeil-là...
Sauf Georgie. Elle a le même âge que Moïse et, malgré les recommandations de tout le monde, y compris de Moïse lui-même, de ne pas s'approcher de lui, Georgie n'écoute personne et essaie d'apprendre à connaître Moïse, quitte à y laisser des plumes...
L'histoire est coupée en deux parties. La première est intitulée "Avant" et la seconde, "Après". On se doute déjà qu'il va y avoir un événement important entre temps et c'est peut-être cet événement qui m'a le plus plu dans ce roman.
La première partie est assez lente. Georgie et Moïse se cherche sans jamais se trouver mais assez toutefois pour qu'ils créent un lien spécial entre eux. Et spécial par bien des façons ! Mais la moitié du roman est sur cette rencontre, sur cet apprentissage et Moïse est franchement détestable, à de trop nombreuses reprises. Je lisais pour lire, en espérant que ça se débloque un peu par la suite...
Et la seconde partie tombe, les émotions avec ! Enfin ! Ça valait donc le coup d'attendre. Il y a toujours ce rythme lent mais des événements en plus qui ne laissent pas indifférent. Je ne me suis pas tellement attachée aux personnages donc je n'avais pas mal pour eux mais je pouvais imaginer tout de même ce qu'ils ressentaient face à l'événement crucial... À partir de là, j'ai eu énormément de mal à lâcher le livre, je voulais savoir où l'auteure voulait en venir et ce qu'elle réservait encore comme surprises. Cette fois, on a beaucoup de choses à se mettre sous la dent, des révélations, des nouveaux personnages impliqués et beaucoup, beaucoup d'émotions. C'est surtout avec le recul que je m'en rend compte. En fait, je ne me suis pas attachée aux personnages mais à leur romance, à leur histoire oui (sauf dans la première partie...). On se retrouve propulsé sept ans plus tard, sans aucune nouvelle du rebondissement survenu en fin de première partie et on ne peut que s'accrocher au livre pour savoir ce qu'il s'est passé. Toutefois, j'ai trouvé la fin un peu précipitée, peut-être parce qu'il se passe trop de choses comparé à la première partie, et que du coup j'ai eu une impression de "trop" mais la toute fin m'a beaucoup plu, elle est très belle.
L'histoire est alternée entre les points de vue de Georgie et Moïse. C'est un bon choix, ça ne pouvait pas être autrement pour cette histoire. On peut suivre les deux personnages même lorsqu'ils sont séparés pendant très longtemps, et on peut vraiment comprendre ce qu'ils ressentent. Ça m'a d'autant paru plus important pour Moïse qui est une énigme à lui tout seul dans la première partie ! Bon, ça ne m'aura pas aidé à l'apprécier dans cette partie-là mais ça aide grandement à le comprendre et l'apprécier par la suite.
Par contre, en ce qui concerne Georgie, je l'ai trouvée assez fade. le contraste est saisissant entre elle et Moïse et le problème vient peut-être de là. J'ai aimé son insouciance au début, sa détermination lorsqu'elle a un objectif en tête et sa passion pour les chevaux (que l'auteure a très bien réussi à véhiculer !), et j'ai admiré son courage et sa patience dans la seconde partie mais le personnage en lui-même ne m'a pas plus attirée que ça, et je pense que c'est à cause de ce contraste. Moïse prend beaucoup de place dans l'histoire et pour cause...
Un roman qui vaut tout de même la peine d'être découvert, ne serait-ce que pour tous les rebondissements de la seconde partie et les émotions que l'auteure a réussi à insérer progressivement. Dommage que les personnages ne soient pas plus attachants que ça mais je ne regrette pas l'histoire en elle-même qui est touchante et prenante, surtout dans la seconde partie.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   29 août 2016
Un roman qui te fera sourire et rire, mais également verser quelques larmes.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
kawaiineko30kawaiineko30   11 septembre 2016
- Tu es mon papa.

Sa voix était claire, mélodieuse. Je l’ai immédiatement reconnue. C’était celle des souvenirs qu’il avait partagés avec moi, mais en beaucoup plus net, comme si on avait enlevé un filtre, cristalline presque.

J’ai hoché la tête en me penchant vers lui.

- Oui. Et tu es mon fils.

- Je suis Éli. Et toi, tu m’aimes comme un vrai papa.

- Oui.

- Moi aussi je t’aime. Et tu aimes ma maman.

- Oui, ai-je soufflé, en regrettant de toute mon âme que Georgie ne soit pas là pour voir ça. Mais je n’aime pas du tout qu’elle se retrouve seule maintenant.

- Elle ne sera pas seule très longtemps. Ça passe si vite, m’a répondu Éli avec une sagesse qui n’avait rien d’enfantin, d’un ton consolateur presque.

- Tu crois qu’elle sait combien je l’aime ?

- Tu lui as donné des fleurs et tu lui as dit que tu regrettais.

Oui.

- Tu l’as embrassée.

Je n’ai pu qu’acquiescer d’un signe.

- Tu lui as fait des tableaux et tu l’as serrée dans tes bras quand elle pleurait.

Oui.

Ce n’était qu’un murmure.

- Tu as ri avec elle, aussi.

J’ai hoché une nouvelle fois la tête.

- C’est comme ça qu’on dit « je t’aime ».






+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   07 juin 2016
Mon père dit que les chevaux nous renvoient l’énergie qu’on dégage. Si tu as peur, le cheval ne s’approchera pas. Si tu doutes de toi, le cheval en profitera. Si tu n’as pas confiance en toi, le cheval se méfiera. Les chevaux sont des détecteurs de vérité. Ce n’est pas de la sorcellerie. Ce n’est pas du vaudou. Pourquoi crois-tu qu’on laisse la bride sur le cou à un cheval quand on est perdu ? Parce qu’il te ramènera toujours chez toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   07 juin 2016
- Qu’est-ce que tu viens faire ici, Moïse ? ai-je alors murmuré. Pourquoi es-tu revenu ?
Il a tourné la tête vers moi pour chercher mon regard. Dans le sien, la colère avait disparu. Le dégoût aussi, même si je n’étais pas persuadée qu’il n’ait pas été juste provisoirement emporté par les larmes. J’ai soutenu son regard et il a dû voir la même chose dans mes yeux. Plus de colère. Du désespoir, de la résignation, du chagrin. Mais pas de colère.
- C’est lui qui m’a ramené, Georgie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
readunlivrereadunlivre   28 août 2016
« LES QUELQUES PREMIERS MOTS de chaque histoire sont toujours les plus difficiles à écrire. Il est presque comme si en les tirant, en les mettre sur le papier, vous vous engagez à le voir tout au long. Comme si une fois que vous commencez, vous devez terminer. Et comment ne terminez-vous quand certaines choses ne finissent jamais? Ceci est l’histoire d’amour sans fin… mais il m’a fallu un certain temps pour y arriver.

Si je vous dis dès le départ, en plein début que je l’ai perdu, il sera plus facile pour vous à supporter. Vous saurez que ça vient, et ça va faire mal. Ça va quand même vous faire une douleur à la poitrine et faire retourner votre estomac avec effroi. Mais vous savez, et vous serez en mesure de vous préparez. Et c’est mon cadeau pour vous. On ne m’a pas donné la même courtoisie. Je n’étais pas préparé.Et après son départ? C’est aller de pire en pire, pas de mieux en mieux. Les jours ont passé et c’était devenu plus difficile, pas plus facile. Le regret était tout aussi intense, le chagrin aussi coupant, le tronçon sans fin de jours avant moi, les jours passés sans lui, tout aussi difficile. En vérité – depuis que je suis décidé que c’était tout ce que j’avais pour moi – , je serais heureuse de me soumettre à toute autre chose. Tout sauf ça. Mais qui est ce qui a été donné à moi. Et je n’étais pas préparé.

Je ne peux pas vous dire comment on se sent. Comment on se sent encore. Je ne peux pas. Les mots me semblent creux, pas cher, et tourner tout ce que je dis, tout ce que je sens, dans un roman d’amour tendre plein de phrases fleuries conçues pour illicites larmes sympathiques et une réponse immédiate. Une réponse qui n’a rien à voir avec la réalité et tout à voir avec l’émotion facile que vous pouvez mettre de côté lorsque vous fermez le couvercle. Émotion qui vous a essuyer vos yeux et gazouillis un hoquet heureux, appréciant le fait qu’il était tout juste une histoire. Et le meilleur de tous, pas votre histoire. Mais ce n’est pas comme ça.

Parce qu’il est mon histoire. Et je n’étais pas préparé. »Prologue
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   07 juin 2016
Couché dans le noir, j’écoutais Georgie respirer. J’espérais que Mauna et Martin Shepard n’étaient pas eux aussi allongés dans leur lit, là en face, incapables de trouver le sommeil parce qu’ils s’inquiétaient pour leur fille. Leur fille qui avait déjà aimé et l’avait payé cher. « Soit tu mets du bonheur dans ma vie, soit tu déguerpis », m’avait dit Mauna. Et je n’avais aucune envie de déguerpir.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Amy Harmon (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amy Harmon
???? PLUS D'INFOS SUR LA VIDEO???? Quelques livres de la vidéo : http://amzn.to/21a6mLO / http://amzn.to/1GRbw3v / http://amzn.to/1UUOEMb
? Les livres présentés dans la vidéo :
- Did I Mention I Love you de Estelle Maskame : http://amzn.to/21a6mLO - Les messagers des vents de Clelie Avit : http://amzn.to/1mosNOc - Treize raisons de Jay Asher : http://amzn.to/1JCd3e9 - Maybe Someday de Colleen Hoover : http://amzn.to/1GRbw3v - Max : http://amzn.to/1AJUZfe - La voleuse de livres : http://amzn.to/1F9hxx3 - Paranoïa de Melissa Bellevigne : http://amzn.to/1WT4jZR - Nos âmes jumelles de Samantha Bailly : http://amzn.to/1S4GVHM - L'ange mécanique de Cassandra Clare : http://amzn.to/1UUOEMb - Nos faces cachées de Amy Harmon : http://amzn.to/1Q2JXaM
? Les chaines cités dans la vidéo :
Margaud : https://www.youtube.com/user/corentyne23 Emilie : https://www.youtube.com/user/bulledop Lili : https://www.youtube.com/user/drawinthecity
_________________________________________
Système de notation :
?????????? : Coup de coeur ! ????? : J'ai vraiment adoré adoré ma lecture ! ????? : Une lecture très agréable ! ????? : Une lecture comme une autre ????? : Une lecture en demi teinte, un avis mitigé ????? : J'ai été déçue ????? : Je n'ai pas aimé DU TOUT DU TOUT.
_________________________________________
Retrouvez-moi sur :
? Facebook : http://www.facebook.com/NiNeGorman ? Twitter : http://twitter.com/#!/NiNeGorman ? Instagram : http://instagram.com/NiNeGorman ? Goodreads : https://www.goodreads.com/ninegorman ? Blog : http://www.ninehank.com ? Mail : nine(@)ninehank.com ? Wattpad : w.tt/1X4b4rq
_________________________________________
Si j'ai pas répondu à ton commentaire alors que j'ai répondu aux commentaires au dessus ou en dessous du tien, c'est surement parce que tu ne m'as pas ajouté à tes cercles Google + et que je suis dans l'impossibilité de te répondre.
_________________________________________
Tu veux connaître tous les romans que j'ai lu, ceux qui sont dans ma pile à lire, ainsi que ceux que je lis actuellement ? Toutes ces informations sont disponible sur mon profil Goodreads que je mets à jour quotidiennement ! https://www.goodreads.com/ninegorman
_________________________________________
? Pour m'écrire :
NiNe Gorman 8 impasse du Romarin BP24 83210 La Farlède France
_________________________________________
Tous les liens vers Amazon sous mes vidéos sont des liens affiliés, ce qui veut dire que je touche un petit pourcentage ( autour de 5% ) quand vous achetez via ces derniers. Cela ne veut en aucun cas dire que vous payerez les produits plus cher, le prix reste le même. D'ailleurs, vous n'êtes en aucun cas obligé d'acheter via mes liens, mais si vous le faites je vous en remercie, c'est un bon moyen d'apporter votre soutien à la chaine si vous le désirez :)
_________________________________________
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'infini+un

Comment Bonnie et Finn se rencontrent-ils ?

au supermarché
Finn empêche Bonnie de sauter d'un pont
chez le père de Finn
au concert de Bonnie

5 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : L'infini+un de Amy HarmonCréer un quiz sur ce livre
.. ..