AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Harry Dickson - BD (Headline) tome 1 sur 1

Catacchio Onofrio (Autre)
EAN : 9791034769001
64 pages
Dupuis (05/05/2023)
3.46/5   26 notes
Résumé :
Londres, prison de Hammersmith. Baltimore Harmon, un condamné à mort, est exécuté à l'aide d'un étrange prototype de chaise électrique. Le tout sous le discret regard de la romancière Delphina Cruyshank, qui observe la scène au télescope depuis une luxueuse tour, accessible à elle seule. Le premier va s'échapper à la suite de son exécution. Alors que la seconde va disparaître de ses appartements... Entre mystère, chambre close et surnaturel, la journée d'Harry Dicks... >Voir plus
Que lire après Harry Dickson, tome 1 : MysterasVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,46

sur 26 notes
5
2 avis
4
10 avis
3
5 avis
2
3 avis
1
0 avis
Club N°53 : BD non sélectionnée
------------------------------------

Une nouvelle adaptation en bande dessinée du Sherlock Holmes de l'étrange.

La quatrième ?

Le dessin reste très classique à la Blake et Mortimer, rien que la couverture ressemble à " La Marque jaune ".

Si la fin peut faire penser à un épisode de Scooby-Doo, la lecture reste très agréable.

Aaricia
------------------------------------
Commenter  J’apprécie          290
C'est par curiosité que j'ai ouvert cette nouvelle bédé avec Harry Dickson. Non pas que je sois fan du Sherlock Holmes américain (qui officie en Angleterre)…

Que du contraire, j'ai souvent eu des difficultés avec les récits le mettant en scène : toujours un côté fantastique qui ne me plaisait guère et des explications finales tarabiscotées auxquelles je ne comprenais que la moitié.

Oui, je sais, quand une série se nomme "Détective de l'étrange" ou "Le Sherlock Holmes de l'Occulte", on peut se douter que le fantastique ou le bizarre, auront pignon sur rue.

Hélas, dans tous ceux que j'ai lu (en bédés ou pulp), c'était toujours trop exagéré, on sucrait le sucre alors que l'on aurait pu surfer sur l'élément fantastique tout en restant terre à terre. Ce n'était jamais le cas.

En ouvrant l'album, ce qui m'a sauté aux yeux, c'est le côté "Blake et Mortimer" et pas qu'en raison de la ligne claire. Les décors, les couleurs, le style, la narration, tout cela faisait penser à l'univers d'Edgard P. Jacobs. La seule différence, c'est que graphiquement parlant, les dessins de cet album ne sont pas super.

Tout est bizarre dans ce récit : une tour imprenable habitée par une femme riche qui est devenue écrivaine, la prison de Hammersmith en face, une expérience avec un prisonnier, une disparition, un mort qui disparaît de la morgue,…

Bref, j'étais un peu perdue dans le récit qui semblait n'avoir ni queue, ni tête. Beaucoup de mystères, de trucs improbables, étranges, sans que je sache si c'était du lard ou du cochon.

Et puis, voir Dickson et son associé Tom Wills, grimper aux câbles d'un ascenseur, sans autre équipement que des gros gants, j'ai trouvé ça un peu fort de café (une grimpette sur une grande hauteur !), notamment quand Tom basculera dans le vide et que Harry, tel un trapéziste, la tête en bas, le rattrapera d'une seule main… On aurait pu se passer de cette scène rocambolesque.

Les explications finales sont grotesques, abracadabrantes, capillotractées et j'en passe.

Il y a là une somme de révélations, toutes plus folles les une que les autres, à tel point que le côté réaliste disparaît, pour que le tout devienne une soupe tarabiscotée, indigeste et invraisemblable.

À côté, l'acrobatie dans la cage d'ascenseur, était réaliste !

Non, je ne serai pas au rendez-vous pour la suite, là, je suis vaccinée.

Je vais encore tenter le coup avec la série des Harry Dickson de Richard D. Nolane, pour voir si un jour, Harry et moi, seront amis (mais j'ai comme un doute affreux).
Commenter  J’apprécie          160
Harry Dickson, un clone de Sherlock Holmes,
Tom Wills, celui du Dr Watson...
Et des enquêtes "à l'anglaise" où un air de mystère entoure la prison de Hammersmith et de Baltimore Harmon, le condamné à mort pas si mort...
Que dire de Delphina Cruyshank, au nom aussi imprononçable qu'est inaccessible le sommet de sa tour ?
Graphiquement, je qualifierais cela de propre et posé, comme la police de caractère utilisée.
Pour le scénario, il ne faut être trop pointilleux, tellement le prétexte du mystérieux confine à l'invraisemblable par moments.
Mais c'est sympa.
Commenter  J’apprécie          220
Harry Dickson, défini par son auteur belge une fois n'est pas coutume, comme le Sherlock Holmes américain, est un détective qui a sévit durant l'entre deux guerres dans de nombreuses enquêtes mêlant mystères et sciences.
Un scénario qui laisse planer un certain suspens et des rebondissements mais dont on ne découvrira la finalité qu'avec la lecture du second tome.
Commenter  J’apprécie          200
J'ai lu les aventures d'Harry Dickson pour la première fois à la fin des années 80 quand j'ai eu la chance de trouver chez un bouquiniste l'intégralité des 16 volumes Marabout des aventures du Sherlock Holmes américain. Interpellé par ces cent et quelques nouvelles signées Jean Ray, j'aurais pu me laisser tenter par les adaptations en BD parues vers la même époque. Mais pas convaincu par le graphisme, j'ai passé mon tour.(À noter que la série publiée chez Soleil et scénarisée par Richard D. Nolane ne contient que des aventures inédites qui n'ont rien à voir avec les nouvelles de Jean Ray. Et je préciserai pour mémoire que le personnage de Harry Dickson n'a pas été créé par Jean Ray. L'auteur de Malpertuis a été sollicité pour traduire des pulps contenant les aventures de Dickson, jusqu'au jour où il a proposé à l'éditeur d'écrire de nouvelles histoires inspirées par le couvertures.)

Cette fois-ci, j'ai l'opportunité de lire le tome 1 de cette nouvelle série remporté dans le cadre d'une masse critique Babelio. Merci, donc à Babelio et Dupuis.

Alors, hop ! Au boulot.

Hé bien, j'en suis très content. Primo : le graphisme. Il me convient parfaitement. J'aurais juste aimé des couleurs un peu plus pétantes, mais il faut reconnaître que celles choisies conviennent à l'histoire. Deuzio : le scénario. Il me faudra relire la nouvelle pour m'assurer qu'il colle à l'histoire écrite par Jean Ray. Mais je peux déjà dire que sur les premières pages le texte est repris de la nouvelle à la virgule près. Par contre, certains lecteurs ont reproché une acrobatie peu vraisemblable réalisée par Harry Dickson et Tom Wills, son bras droit : Grimper à mains nues - gantées pour être plus précis - un câble d'ascenseur de près de 30 m, lâcher prise mais être rattrapé de justesse par son coéquipier... n'est pas dans la nouvelle originale. Et, franchement, la page 43 de cette BD pourrait ne pas exister.

Voilà le même passage dans la nouvelle :
Heureusement que le détective avait tout prévu. Des salopettes de bure et des gants en peau de requin furent tirés d'une petite valise plate et accueillis avec sympathie.
Cinq minutes plus tard, Tom rejoignait Harry Dickson sur le palier de l'étage supérieur, devant l'unique porte de l'appartement abandonné.

Le premier paragraphe correspond à la première case de la page 43 et le second à la première de la page 44.

Pour le reste, il me semble que la BD colle bien à la nouvelle.

En bref : Une BD plaisante que je relirai à l'occasion et j'achèterai le tome 2 - La Cour d'épouvante dont la sortie est prévue pour le 17/05/2024.
Lien : https://livres.gloubik.info/..
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (2)
LigneClaire
11 mai 2023
Cette fois c’est au tour de Doug Headline, Onofrio Catacchio et Luana Vergari de s’attaquer si l’on peut dire à l’œuvre de Jean Ray qui reste toujours très copieuse, teintée de fantastique et de puissances occultes, de malédictions et d’énigmes troublantes que Harry et son copain Tom Wills se font un plaisir de résoudre. Alambiquées les aventures de Harry Dickson ? Très littéraires en fait, ligne claire et proches de Blake et Mortimer.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Sceneario
09 mai 2023
De plus, graphiquement c'est vraiment un excellent travail, très propre et très clair. Avec tout ce qu'il faut comme détail, comme expressivité. Complètement en phase avec les ambiances désuètes de cette histoire, des décors…
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
- Avez vous oublié qu'à défaut d’ascendeur, nous avons toujours son câble? Pour des gens rompus à tous les sports comme les deux détectives... Grimper le long d'un câble de cent pieds n'était pas chose si terrible...
Commenter  J’apprécie          140
IL YA LE MÉDECIN QUI A TRICOTÉ, NON, ÉLECTRICOTÉ LE MORT, AVEC L'ÉLECTRICITÉ, COMME EN AMÉRIQUE, QUI A ÉTÉ ASSASSINÉ !
Commenter  J’apprécie          50
Un peu décevant, ce début de roman. Une aventure policière ordinaire, somme toute...
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Doug Headline (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Doug Headline
Extrait du livre audio « Tokyo Detective » de Jake Adelstein, traduit par Doug Headline, lu par Benjamin Jungers. Parution numérique le 5 avril 2024.
https://www.audiolib.fr/livre/tokyo-detective-9791035414894/
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (38) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5277 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}