AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Arnaud Mousnier-Lompré (Traducteur)
EAN : 9782744173806
471 pages
France loisirs (30/11/-1)
4.27/5   1333 notes
Résumé :
Après avoir tiré le prince Devoir des griffes du Prince Pie et l'avoir ramené sain et sauf auprès de sa mère, au château de Castelcerf, Fitz, toujours dissimulé sous le nom de Tom Blaireau, croit avoir terminé sa mission. Il songe à regagner sa chaumière isolée pour y reprendre l'existence tranquille de ses quinze dernières années. C'est sans compter avec la reine Kettricken et son conseiller, Umbre, qui lui demandent instamment de rester pour enseigner l'Art au pri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
4,27

sur 1333 notes
5
17 avis
4
16 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

Yendare
  15 février 2020
Bon je ne vais pas tourner au tour du pot, je suis plutôt déçu de ce tome, non qu'il soit mauvais bien au contraire mais j'avais juste espéré avoir ici autre chose qu'un tome de transition.
Après avoir été complètement emporté par les derniers événements du tome 8 ou le rythme s'accellerait j'ai été en effet plutôt déçu en constatant au fil de ma lecture ici qu'il allait falloir être patient pour revoir l'intrigue partir de nouveau à tambour battant. Robin Hobb prend son temps, elle continue de poser les bases de son intrigue qui va je n'en doute pas montrer tout son potentiel dans les tomes à venir.
Ce tome se concentre en grande partie sur Fitz qui se voit contraint de reprendre du service, de redevenir assassin. Les sujets de préoccupation de ce dernier sont nombreux tandis que le personnage lui se sent seul comme jamais il ne l'a été. J'ai été ravi d'avoir respecté la chronologie des cycles de Robin Hobb en ayant lu d'abord les aventuriers de la mer, sans cela je n'aurai pas tant apprécié les révélations concernant le fou dans la dernière partie de ce tome, je n'avais franchement rien vu venir, et je n'aurai pas non plus apprécié voir intervenir certain personnage de ce cycle que j'avais adoré.
Ce tome 9 constitue donc un bon tome de transition avec une fin des plus prometteuses, j'ai hâte d'en apprendre plus sur le personnage d'Eliana qui semble être une nouvelle personnalité très intéressante bien que cette dernière soit encore pleine de mystère. Je vais donc sans trop tarder lire la suite en espérant cette fois avoir un tome remplis d'actions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
basileusa
  07 mai 2016
Après un 7éme tome un peu décevant pour moi ,le 8éme et 9éme remontent bien la barre . Nous voilà de nouveau dans les intrigues et les complots ,chouette ! Fitz ,sous le nom de Tom Blaireau est de retour au château et joue l'espion mais aussi le professeur pour le Prince Devoir ,épaulé par le Fou et Umbre . Bon il se pose aussi beaucoup de questions ,ne sait pas encore bien ce qu'il veut ...mais assez vite de nouvelles intrigues arrivent : que veux vraiment la future fiancée du Prince ,faut-il aider les habitants de Terrilville contre Chacèdes . Et via le Fou ,les aventuriers de la mer font leur entrée dans le récit . Et là c'est un peu le problème pour moi car j'ai lu les aventuriers de la mer AVANT l'assassin royal et il y a de cela plus de 7 ans donc je ne me rappelle plus trop le rôle d'Ambre par exemple...c'est un peu dommage ! Donc si vous compter lire les aventuriers de la mer ,faites-le avant le tome 9 de l'assassin royal ;)
En conclusion ,c'est de nouveau un grand bonheur de se plonger dans les aventures de Fitz !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Bislys
  01 juin 2020
Retour à Castelcerf pour Fitz. Après avoir sauvé le prince Devoir des mains des Pies, il a maintenant la charge de le former à l'Art et au Vif. Tout ça en évitant de se faire tuer et en naviguant au milieu des intrigues politiques de la cour. Vaste programme pour notre cher bâtard.
Après la fin tonitruante du tome 8, je m'attendais a ce que ce 9ème tome reste sur la même ligne. Ça n'a malheureusement pas été le cas. On retrouve un rythme un peu plus pépère qui n'est pas sans rappeler celui du tome 7. Ce n'est pas désagréable mais j'aurais aimé que ça bouge plus. La formation de Devoir ne prend que très peu de place et l'auteure se concentre sur les intrigues politiques. le récit ne prend un tour réellement intéressant que dans les 100 dernières pages. Et c'est là que je suis contente d'avoir lu les Aventuriers de la Mer entre les deux cycles de l'Assassin car pas sûr sinon que j'aurais tout compris des enjeux. La révélation concernant le Fou m'a très très étonnée et je ne l'ai pas vu venir. Ça mériterait presque une relecture de la 3ème intégrale des Aventuriers pour bien tout remettre en place et en perspective. le Fou est un personnage que j'aimais beaucoup mais qui m'agace de plus en plus avec ces secrets et ces personnalités. L'évolution de sa relation avec Fitz ne me plait pas du tout. Autre personnage qui me déçoit: Umbre qui n'est plus que l'ombre (sans mauvais jeu de mots) de ce qu'il a été et qui révèle une ambition dévorante. Deux personnages qui changent du tout au tout entre les deux cycles. S'en est presque déroutant. le dernier rebondissement du livre laisse présager une suite beaucoup plus entraînante, même si j'ai peur que Hobb nous fasse une "quête de Vérité II". A voir ce que la suite nous réserve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Koneko-Chan
  09 août 2013
Ce tome est moins centré sur l'action que le précédent. Devoir revenu à Castelcerf, Fitz a ainsi accompli sa mission. L'histoire va ainsi se concentrer sur les différentes relations entre les personnages, notamment entre Fitz et devoir, qui vont entamer un relation maître à élève au niveau de l'Art. Tout ce tome se centre principalement sur la diplomatie, en commençant par les Outriliens : on va découvrir la fiancée de Devoir, qui semble bien énigmatique et mystérieuse tout au long de ce volume ; puis par Terrilville dont les Marchands ont une requête à apporter.
Quel bonheur de voir s'entrecroiser l'Assassin Royal et Les Aventuriers de la Mer ! Je me doutais qu'on verrait Jek, qui est originaire des Six-Duchés. Elle nous apporte des nouvelles de Althéa et Brashen que l'on prend avec autant de plaisir que le fou - où devrais-je dire Ambre ? - mais que Fitz ne semble pas tellement apprécié... Normal, Jek le connaissait avant même de le voir, grâce à Ambre ! Notre Fitz royal va encore une fois s'interroger sur le Fou, qu'il ne sait plus comment nommer. Entre temps, les marchands de Terrilville annonce que la guerre avec Chalcède les empêche, eux et Tintaglia, de prendre soin des futurs dragons, ce qui va soulever encore plus de questions : qu'entendent-ils par "vrais" dragons ? Bien sur, ayant lu les Aventuriers de la Mer, impossible de ne pas faire la différence, ce que va s'efforcer de faire comprendre le Fou. Quant à Tintaglia, devinez qui est son porte parole ? Selden Vestrit ! Je ne m'attendais pas vraiment à lui, je pensais au début que c'était Reyn ou sa mère ! Il a bien grandi ce petit, et le voir d'un niveau intimidant, c'est bizarre x)
J'ai adoré ce tome grâce à cette jonction entre les deux séries ! Robin Hobb a magnifiquement fait concorder les éléments. Et ce tome m'a convaincu, une fois de plus, qu'il faut absolument lire Les Aventuriers de la Mer avant le tome 7 !
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
idevrieze
  18 septembre 2014
Et donc on découvre des secrets.....
Le maître mot de ce tome est l'intrigue. Wouaaaaaaah. Oui, c'est cool mais pour moi et Ptitelfe, deux inconvénients :
- le premier c'est que c'était long. Mais long.... Je crois que c'est le Robin Hobb qu'on a traîné le plus en lecture commune. Au point que finalement, on s'était dit qu'on allait faire une pause d'une semaine avant de poursuivre cette saga.
- le second.... Et bien, j'avoue que je ne sais pas quoi vous mettre dans cette chronique à moins de vous spoiler grave. Et le spoil, c'est le mal (le doudou vilain !)

C'est là quand même qu'on se rend compte que Fitz a vieilli.
Dans ce tome,il y a beaucoup de moments où Fitz doit composer avec l'adolescence de Devoir et de son fils adoptif (oui j'ai encore oublié son nom. Voilà). Bref, c'est là qu'on se rend compte que Fitz, même s'il garde son côté bras cassé à fond, dans le sens où il agit et réfléchit après, il a vieilli, il a même mûri. Et c'est tout de même drôle parce qu'il conseille des trucs aux garçons, et il se rend compte qu'Umbre lui a conseillé les mêmes choses mais qu'il ne l'avait pas écouté à l'époque....
Ce qui a aboutit à des conséquences assez conséquentes. Mais il ne peut pas leur en parler. Donc il sait d'avance qu'il ne sera pas écouté. Mais il grandit bien, tout de même parce qu'il arrive, même parfois un peu tard, à prendre quelques bonnes décisions. Il devra aussi faire face aux conséquences de ses propres bêtises d'adulte. Et j'avoue que c'est ce qu'il m'a fait le plus craquer dans ce personnage

Toutefois, on s'inquiète pour le Fou.
Les relations entre Fitz et le Fou risquent d'être irrémédiablement changés suite à une révélation de folie qu'on avait quand même deviné un peu (surtout si on lit les Aventuriers de la Mer). Alors, cette révélation est top parce que nous, lecteurs, on prend des nouvelles des gens qu'on a aimé suivre de Terrilville. Et ça c'est juste magique. Par contre, la nouvelle que reçoit Fitz va devoir être digérée et mettra du temps avant d'être résolue pour la saga.
Ainsi, c'est juste ce qu'on attend, (en dehors des aventures de Fitz, bien entendu), c'est voir comment ils vont faire pour surmonter tout cela. Sur ce, je vous dis à très bientôt (la semaine prochaine en fait) pour de nouvelles aventures ;)
You might also like:
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (1)
SciFiUniverse   03 septembre 2021
Les secrets de Castelcerf offre un nouveau plaisir de lecture qui est décuplé pour les connaisseurs attentifs de l’œuvre de Robin Hobb. On aime toujours autant cette fantasy faîte d’intrigues politiques comme de tourments intérieurs avec des moments géniaux quand notre héros rencontre des personnages attachants. Il faut néanmoins avouer que l'ensemble manque un peu de rythme et que le roman ne fait que poser des questions sans jamais apporter de réponses nous frustrant quelque peu.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Koneko-ChanKoneko-Chan   07 août 2013
"Du beurre pour le chat."
"Je n'ai aucune raison de me prêter à tes caprices."
"Si. Je suis le chat."
Devant cette suprême assurance, je ne pus que beurrer un bout de pain et le lui donner. Je m'attendais à ce qu'il l'emporte pour le manger, mais non : il me fit l'honneur de me laisser tenir le croûton pendant qu'il le léchait avec application. Encore.
Commenter  J’apprécie          140
LezuLezu   19 octobre 2014
- Mais changer prouve qu'on est toujours vivant ; c'est souvent l'aune qui nous permet de mesurer notre tolérance à l'égard des autres peuples. Sommes-nous capables d'accepter leur langage, leurs coutumes, leurs habitudes vestimentaires, leur cuisine, et de les intégrer à notre vie ? Si oui, nous pouvons alors former des liens qui réduisent les risques d'affrontement ; sinon, si nous nous crispons sur la croyance qu'il faut s'en tenir strictement à la tradition, nous devons nous battre pour préserver ce que nous sommes, ou bien périr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ricouricou   30 juillet 2012
Voilà qui est élégamment dit. » L’apaisement que me procurèrent ces mots ne dura pas. «Mais ce ne sont pas de belles paroles qui vont empêcher Heur de se jeter à la côte ; il faut que vous repreniez ce garçon en main. Heur a besoin qu’on lui impose quelques limites, sans quoi Bourg-de-Castelcerf va vous le gâter. Ce ne serait pas le premier jeune homme de la campagne qui tournerait mal en ville. — Je connais mon garçon, je pense, répondis-je avec une certaine raideur. — Le garçon, peut-être ; mais c’est pour le jeune homme que je crains. » Et elle eut le front d’éclater de rire devant ma mine renfrognée, puis d’ajouter : «Faites plutôt les gros yeux à Heur. Bonne nuit, Tom. A demain. — Bonne nuit, Jinna.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
OliphantOliphant   07 avril 2014
« Pourtant, tu n’as jamais envisagé de lui apprendre que tu avais survécu ? Que tu étais toujours en vie ? »
Je secouai la tête. « Non, pour le motif que je viens de mentionner : elle n’a aucune prudence. Non seulement elle crierait la nouvelle sur tous les toits, mais elle menacerait sans doute de bastonnade ceux qui refuseraient de partager sa joie – cela après m’avoir passé un copieux savon, naturellement.
-Naturellement. »
Nous souriions tous les deux, de ce sourire doux-amer qui mont aux lèvres quand on imagine une scène à laquelle le cœur aspire mais que la raison redoute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mathilde08mathilde08   31 décembre 2011
Faisant fi de la bienséance, je pris Kettricken dans mes bras et la serrai un long moment contre moi. "Il vous adorait", dis-je, et je m'étranglai sur ces paroles que je prononçais au nom de mon roi perdu.
Elle posa son front sur mon épaule. "Je le sais, répondit-elle à mi-voix. Son amour me soutient toujours. J'ai parfois l'impression de le sentir près de moi, en train de me souffler des conseils pendant les heures difficiles de ma vie. Puisse OEil-de-Nuit demeurer avec vous comme Vérité reste avec moi."
Je tins longtemps l'épouse de Vérité sur mon coeur. Tout aurait pu être si différent ! Mais son souhait était un bon souhait, et il m’apaisait l'âme. Avec un soupir, je la libérai de mon étreinte, et la reine et le domestique se séparèrent pour vaquer à leurs tâches quotidiennes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Robin Hobb (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Quand l'auteur de CHERUB revisite le mythe de Robin des Bois en mode ultra contemporain !
ROBIN HOOD de Robert Muchamore, déjà 2 tomes en librairie
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
223 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre