AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Arnaud Mousnier-Lompré (Traducteur)
EAN : 9782756401942
285 pages
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (25/11/2009)
3.66/5   188 notes
Résumé :
Jamere , commandé desormais par son double , Fils-de-Soldat , assiste , impuissant , aux efforts de ce dernier pour convaincre les ocellions de changer de tactique afin de chasser les Gerniens de leurs terres .
Il tente de persuader Kinrove , le plus grand des Opulents , d'employer ses danseurs a combattre l'ennemi . Mais une autre Opulente , Dasie , met en peril tous ses plans .
Une intrigue de plus en plus nouée , une tension qui monte sans cesse :... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,66

sur 188 notes
5
1 avis
4
9 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
1 avis

Akyah
  19 février 2016
Nous nous retrouvons exactement à la suite du tome 6, dommage que les trois derniers tomes aient été découpés.
Jamère essaye par tous les moyens de reprendre le dessus sur Fils du soldat, mais son esprit reste toujours prisonnier. Il ne peut s'évader, car Fils du soldat, utilise la magie.
La seule possibilité qui reste à Jamère est le voyage par les rêves, qu'il utilise quand fils du soldat dort.
De son côté Fils de soldat doit gérer les conflits entre les opulents et essayé d'imposer son idée, attaquer les Gerniens pour en tuer un maximum et arrêter ainsi la route du roi.
Lors d'un coup d'état d'une Opulente, pour arrêter la danse magique qui tue les ocellions au profit de l'Opulent des Opulents, il arrive après de nombreuses tractations à imposer ses idées aux autres groupes d'ocellion. Il marche enfin sur Guetis pour attaquer la ville et la caserne, mais Jamère les a devancés et rien ne va se passer comme prévu.
Ce sera pour eux, peut-être le début de la fin.
Commenter  J’apprécie          110
frankgth
  10 octobre 2012
Fils-de-Soldat est dorénavant aux commandes et se fait rapidement une place chez les Ocellions. Mais contrairement à ce que Jamère pensait, tout n'est pas simple chez ce peuple bien moins primitif qu'il ne le croyait. Et après avoir fait la connaissance du plus puissant des Opulents, Kinrove, il va se retrouver au milieu de luttes de pouvoir qui ne peuvent que nuire à la résistance des Ocellions face aux Guerniens. Trouvera-t-il la solution à ce problème ?
Dans la ligné du précédent, on découvre la civilisation des Ocellions, bien plus intéressante et attachante que les Guerniens. Si Jamère était mou et indécis, Fils-de-Soldat lui est décidé et prêt à mourir pour ses idées ce qui en fait un vrai personnage de roman. Il ne me reste donc plus qu'à lire la conclusion de cette série en espérant qu'elle me permettra d'oublier définitivement les tristes 5 premiers tomes.
Commenter  J’apprécie          50
Crossroads
  04 octobre 2010
Une fois de plus , Hobb m'a agreablement surpris...Une saga riche , innovante qui n'est peut-etre pas aussi mouvementée que celle de Fitz Chevalerie mais bien superieure aux aventuriers de la mer qui finissait par prendre l'eau..Et la il me vient l'envie de me mettre a la proue d'un gros bateau et de hurler en quebecois , tabernacle!!
A decouvrir et perseverer car les premiers volets ne sont pas forcement les meilleurs..
Commenter  J’apprécie          80
Faignan
  02 décembre 2020
De l'autre côté des montagnes, nous découvrons enfin le monde hivernal des Ocelions. Loin des sauvages dans les bois, nous constatons qu'il s'agit de grands commerçants qui possèdent une organisation sociale particulière. Ce qui semble être une ville portuaire est le lieu de rencontre d'autres sociétés. Par ailleurs, nous comprenons que le métal est un véritable problème pour les opulents. On savait déjà que les magiciens des plaines avaient ce problème, mais comme depuis le début Jamère emploie plus ou moins la magie sans été dérangé par le fer, je croyais benoîtement que la magie Ocelionne n'avait pas ce problème.
Comme dans le tome précédent, Jamère n'est qu'une voix dans l'esprit du fils de soldat. Il profite de ses pouvoirs pour communiquer avec Épinie.
Nous apprenons aussi qu'il y a des tensions dans la société Ocelionne et des oppositions entre les opulents.
Si l'on doit reconnaître quelque chose à cette oeuvre, c'est bien que nous sommes loin du gentil sauvage. La société Ocelionne est aussi problématique que celle des Gerniens.
Tout est construit pour montrer que la solution se trouve dans la fusion des deux parties du héros, fusion qu'ils refusent conjointement.
Fils de soldat est aussi mauvais, dans des choix, que son Alterego.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mara
  17 août 2014
Deuxième tiers du tome 3 VO.

Après un tome lent et un peu ennuyant, voilà un tome où l'action s'accélère. Jamère/Fils de Soldat est enfin arrivé sur les lieux de l'Hivernage et il fait la connaissance de Kinrove, le “chef” des Opulents. C'est lui qui est responsable de la danse qui envoie des ondes de peur sur les habitants de Guetis. Peur qui ralentit la construction de la route qui doit traverser le val où se trouve les arbres qui contiennent les corps des anciens Opulents. Si Kinrove est persuadé que sa danse permettra de stopper les Gerniens, tous les Opulents ne sont pas d'accord avec cette idée. Fils-de-Soldat veut battre les Gerniens à la manière des Gerniens, il est persuadé que c'est pour cette raison que la magie le fait cohabiter avec Jamère. Mais s'il pense qu'il faut se battre, une autre Opulente est prête à aller plus loin et à utiliser du fer (matière qui bloque la magie des Opulents). Dasie n'hésite pas d'ailleurs à menacer physiquement les autres Opulents pour parvenir à ses fins. Dans ce duel d'Opulents, qui va gagner? Ou une alliance est-elle possible? Et surtout les Ocellions sont-ils capable de vaincre les Gerniens. Là est la question du tome.
Plus que jamais Fils-de-Soldat prend les commandes, laissant Jamère sans possibilité de faire quelque chose. Ce n'est que quand l'Opulent dort que Jamère peut prendre les commandes et visiter en rêves les gens qui lui sont proches. Et il est bien décider à faire capoter les plans de son double. Les deux faces du personnage n'ont toujours pas réussis à s'unir et à travailler ensemble. Pourtant j'ai plus en plus l'impression que la clé du roman est dans l'acception de l'autre. Si les deux êtres s'unissent je pense qu'ils peuvent faire de grandes choses.
Dans ce tome, on découvre la vraie vie des Ocellions, Jamère vivant désormais avec eux. Et tout n'est pas rose. Luttes de pouvoirs, sacrifices,... On découvre la face cachée de ce peuple. Dasie et son clan veulent se débarrasser des Gerniens et ne plus avoir aucun contact avec eux, mais une partie de leur économie repose sur le troc d'objet gernien. D'un côté on est content d'avoir des contacts avec le peuple gernien, mais de l'autre on veut s'en débarrasser. Tout le problème des Ocellions vient de là. Surtout qu'à la base, ce n'est pas un peuple guerrier.
Tout s'accélère dans ce tome pour arriver à un point de non-retour. Comme il ne reste plus qu'un tome, je sais que le final risque d'être explosif (du moins je l'espère).

Lien : http://mondedemara.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AkyahAkyah   18 février 2016
Pourquoi ne haïssais-je pas ces gens? Peut-être parce que je les connaissais trop bien; je savais quelles peurs avaient donné naissance à la foule en furie qui avait voulu me tuer, et je connaissais les forces qui pouvaient faire d'un homme civilisé un animal. Doit-on condamner quelqu'un définitivement en se fondant sur des actes commis un soir de surexcitation? Faut-il voir en lui le bon soldat qu'il fut pendant quinze ans ou le complice irresponsable d'un meurtre qu'il fut pendant une heure seulement?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Jenta3Jenta3   22 novembre 2012
Je sentis les muscles du visage de Fils-de-Soldat se crisper, mais ne sourit pas. « Nous les attaquerons et en tuerons assez pour leur faire comprendre que nous aurions pu les tuer tous ; et nous mènerons un assaut organisé qui les convaincra que nous pensons comme eux.
- Comme eux ? » Dasie s’offusquait à nouveau. « Suffisamment pour qu’ils nous comprennent. Pour le moment, ils nous traitent comme nous traiterions des lapins. »
L’Opulente émis un grognement étouffé : encore une image qu’elle n’aimait pas.
Fils-de-Soldat poursuivit, implacable : « Nous n’imaginons pas d’aller voir l’Opulent des lapins pour lui demander l’autorisation de chasser son peuple ; nous ne disons pas : « Voici les huttes du peuple lapin. Je vais m’arrêter et prévenir de ma présence avant de m’avancer parmi elles afin qu’on sache que je viens en paix. » Non, quand nous voulons de la viande, nous chassons les lapins, nous les tuons et les mangeons ; si nous souhaitons passer devant le terrier d’un lapin, rien ne nous en empêche, et, si nous souhaitons bâtir une hutte sur ce terrier, nous ne pensons pas qu’il puisse s’en offenser. De toute manière, s’il le prend mal, ça nous est égal ; il n’a qu’à déménager ailleurs. Et nous nous installons à notre guise là où il vivait.
- Mais ce ne sont que des lapins, dit Dasie.
- Jusqu’au jour où tu te retrouves face à un lapin armé d’une épée ; jusqu’au jour où les lapins se faufilent la nuit jusqu’à ta hutte pour y mettre le feu ; jusqu’au jour où l’Opulent des lapins se dresse devant toi et dit : « Désormais, tu respecteras mon peuple et le territoire de mon peuple » .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AkyahAkyah   17 février 2016
Les intrus son toujours venus au cœur de l'été commercer avec nous; autrefois, avant qu'ils ne bâtissent le fort de Guetis, nous les laissions pénétrer dans les montagnes, et certains poussaient même jusqu'au troc. Comment l'auraient-ils connu autrement?
C'est seulement quand ils ont voulu construire leur route dans notre val des ancêtres que nous avons dû les arrêter. Si tu les tues, si tu élimines tous ceux qui se trouvent au fort de Guetis, penses-tu vraiment qu'il n'en viendra pas d'autre?
As tu une vision si infantile, si simpliste de la situation que tu t'imagines pouvoir les chasser définitivement en les tuant tous?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
meknes56meknes56   13 septembre 2021
A mesure qu’on découvrait les plats et que les arômes montaient à ses narines, le bonheur qu’il éprouvait à ces délices anticipées me submergeait ; sa jouissance sensorielle culbutait mes pensées, auxquelles je finis par renoncer pour partager son extase
Commenter  J’apprécie          10
lehibooklehibook   13 janvier 2020
Mes réflexions ne détournaient nullement Fils-de-Soldat de son repas, au contraire. A mesure qu’on découvrait les plats et que les arômes montaient à ses narines, le bonheur qu’il éprouvait à ces délices anticipées me submergeait ; sa jouissance sensorielle culbutait mes pensées, auxquelles je finis par renoncer pour partager son extas
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Robin Hobb (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Cinq femmes qui écrivent de la science-fiction.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
218 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre

.. ..