AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364802202
Éditeur : Huginn & Muninn (12/06/2014)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Mille précautions ! vous tenez entre vos mains un remarquable document historique : le journal du célèbre pirate Edward Thatch plus connu sous le nom légendaire de Barbe Noire... Dans ce calepin, qu'on croyait définitivement perdu, et grâce au talent d'un jeune artiste, membre d'équipage, qui lui servit de scribe, Edward Thatch a noté tous ses secrets, tous ses plans, toutes ses machinations... Son tempérament homérique, son choix pour la piraterie, la création calc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Tatooa
  20 février 2017
Voilà un très beau livre sur les pirates ! Je dois à Assassin's Creed quelques émotions (artistiques et autres, mdr !), et ce bouquin fait partie de ceux commandés dans ma période "monomaniaque" (c'était en Janvier, là je le suis moins, enfin, un peu moins...).
C'est un beau journal, écrit par un "scribe" sous la dictée du Barbe-Noire du jeu "Black Flag". Ce n'est donc pas du tout équivalent au roman correspondant, car on y suit un personnage secondaire de l'aventure. C'est lui qui va former Edward Kenway au "métier", lol ! Il se prend d'affection pour lui, et le garde à ses côtés jusqu'à ce que ce dernier soit en mesure d'assurer le commandement de son propre navire.
Bien que le style soit parfois un peu étrange (la traduction ? je ne sais pas), c'est un vrai bonheur à lire pour les amateurs de pirateries diverses et variées. On y suit aussi la véritable histoire de ces bandits de haute mer, avec le passage de l'état de corsaire de sa majesté à celui beaucoup plus dangereux de pirates pour Barbe-noire et son équipage. (Et c'est ça que j'aime dans les Assassin's Creed, comment l'histoire vraie se mélange à la fiction).
On retrouve les grands noms, Calico Jack, Vane, Bonnet, etc, qui quittent ainsi leur statut "mythique" pour devenir de simples hommes (enfin, si l'on peut dire), avec leurs défauts et leurs qualités, plus proches de nous, par ce format "journal" où, finalement, Blackbeard finira par écrire certains passages de sa main.
Le tout est entrecoupés d'illustrations magnifiques, d'explications sur les navires, les noeuds de marine, le quotidien à bord du navire, les lettres de créance et autres avis de "têtes mises à prix", c'est vraiment un objet magnifique. Bon, il s'adresse, soyons clairs, à un public plutôt jeune, et fan des jeux, mais il fera plaisir à tout amateur de pirates.
J'ai acheté en même temps l'artbook de Black Flag (qui est juste une pure tuerie visuelle, mais en anglais) et ils se complètent à merveille. Bref, moi, j'ai adoré lire ce "faux" journal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
TatooaTatooa   02 février 2017
- Je n'ai jamais vu un homme faire le genre de choses que tu fais, Kenway, lui ai-je dit en tendant une bouteille de rhum. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, même toi, je ne t'ai jamais vu faire les choses que tu fais.
Son rire tranquille monta aux nuages, il prit une grande rasade de rhum et tendit la bouteille à Kidd.
- Que veux-tu... Le Diable m'a à la bonne, et personne ne me touchera avant que le vieux bouc l'ait décidé.
- Tu aimes garder le mystère ?, ai-je insisté car j'étais un peu ivre et très curieux.
- Tout à fait, mon vieux. Mais tu sais que je serai toujours ton ami, Thatch.
ça oui, je le savais. Mais par Dieu, ce gamin est une vraie énigme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
TatooaTatooa   31 janvier 2017
Kidd fut reconnu coupable d'un meurtre, celui de son artilleur William Moore. Moore menaçait de se mutiner, et Kidd le frappa avec un seau. Paix à mon âme, mais alors que j'étais corsaire, j'aurais fait bien pire, et sans doute plaidé l'accident. Il fut aussi condamné pour cinq actes de piraterie. On le pendit le 23 mai 1701, deux fois. La corde rompit la première fois et on le pendit à nouveau, ce qui me paraît injuste. Son corps fut pendu au gibet en surplomb de la Tamise à Tilbury, et y resta trois ans, en guise de mise en garde aux autres pirates.
J'y appris à me défier toujours de la noblesse britannique, pour me fier plutôt à mes hommes et croire d'autant plus à notre république pirate.
Et si cela ne suffisait pas à insulter la mémoire d'un homme, on écrit une chanson expressément pour l'exécution, pour répandre d'immondes mensonges su les méfaits que Kidd aurait confessés, alors que son seul crime aurait été de trop croire en ceux qui se servaient de lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TatooaTatooa   11 février 2017
Vane avait fait un commentaire sur le désordre qui régnait dans notre ville, en ces termes : "c'est donc ça, la nouvelle Libertalia ? ça pue comme tous les taudis que j'ai pu piller cette année."
Bon, il dit vrai, notre ville pue. Mais Vane ne sent pas la rose, lui qui ne se lave jamais et qui a assez de crasse sous les ongles pour y planter des fleurs.
Commenter  J’apprécie          100
TatooaTatooa   28 janvier 2017
2 Janvier 1713.
Au futur lecteur de ce journal, Edward Thatch, corsaire, adresse ses meilleurs voeux, et vous encourage à ouvrir une bouteille de bon rhum pour accompagner ces pages, dans la mesure où certains passages seront propices à être ponctués d'une bonne rasade, tant les aventures présentées ici seront éprouvantes.
Commenter  J’apprécie          110
TatooaTatooa   20 février 2017
C'est peut-être la quantité de rhum que j'ai absorbée cette nuit, à moins que ce ne soit autre chose, mais j'ai dans l'âme un frisson qui ne doit rien à la froideur de la saison. Et oui j'ai une âme. Sans cela, avec quoi pourrais-je payer le Diable ?
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : piratesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Des romans sur une ile

Roman de l'auteur anglais William Golding publié en 1954 qui montre la fragilité de la civilisation. Il décrit le parcours régressif d'enfants livrés à eux-mêmes.

L'île
Robinson Crusoé
L'Île mystérieuse
Le Comte de Monte-Cristo
Shutter Island
L'Île au trésor
L’Île du docteur Moreau
Sa Majesté des mouches
L’Île du jour d’avant
Paul et Virginie

10 questions
93 lecteurs ont répondu
Thèmes : îles , mer , navire , pirates , corsaires , marinsCréer un quiz sur ce livre