AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258034795
Éditeur : Les Presses De La Cite (24/05/1993)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Depuis des années, Fontsagnes, charmant petit village auvergnat, s'était assoupi avec nonchalance. Certes, il y avait bien de temps à autre une querelle de clocher, une rixe lors d'un bal, quelques magouilles communales : rien qui ne puisse troubler la quiétude des habitants.
Soudain, une série de lettres anonymes s'abat sur le village. Leurs destinataires – le maire, le patron du Café des Sports et le plus gros éleveur de la région – s'inquiètent pour des ra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LesLecturesDeRudy
  24 septembre 2017
Dans un paisible village, l'envoi de quelques lettres anonymes judicieusement envoyées provoquent la suspicion de tous. Ces lettres vont réveiller les mémoires et attiser les haines dans le village.
Le sel de l'intrigue ne consiste pas à découvrir l'identité du corbeau car on la connaît très vite mais à suivre les conséquences du trouble que celui-ci a semé dans le village.
Ce roman raconte la vie d'une communauté villageoise dans les années 70, déroulant un récit profondément humain mettant aux prises une galerie de personnages, les uns méprisables et les autres profondément attachants, mais tous décrits avec un grand réalisme.
Commenter  J’apprécie          20
meknes56
  29 mai 2019
J'exulte de plaisir quand un roman me fait oublier mes soucis et que je prend du plaisir à le dévorer. Dans ce roman qui se passe en Auvergne, dans les années 70, à l'époque de mes parents (j'avais 9 ans), j'ai eu un aperçu bien réel de ce que c'était la vie "au village"
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   23 janvier 2014
Au bas des marches, devant la demeure cossue des Verdier, le facteur s'impatientait. Il attendait un signe, un mot de sympathie de la part de celui qui se dressait, imposant devant lui et semblait l'ignorer. il se serait contenté d'un simple regard , Mais rien ne venait. Il finit par gommer le sourire qui s'était figé sur son visage et fit demi-tour avec une certaine brusquerie, accompagnant le mouvement d'un
" Bonne journée , monsieur le maire " à peine audible.
Saloperie ! Jamais bonjour ni rien, pas un coup, même pas un café ! Je t'en ai pourtant ramené du courrier , depuis le temps des tonnes si ça se trouve.... Tous les mêmes... comme le disait souvent le grand-père de Roger : "Méfie-toi des gros s'ils le sont, c'est qu'ils ont mangé les petits !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
pattypp7pattypp7   29 octobre 2014
Comme le disait souvent le grand-père de Roger : "Méfie-toi des gros ; s'ils le sont, c'est qu'ils ont mangé les petits !".
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Video de Denis Humbert (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis Humbert
Vidéo de Denis Humbert
autres livres classés : corbeauVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1733 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre