AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782258039704
365 pages
Presses de la Cité (01/05/1995)
3.71/5   12 notes
Résumé :
Août 1914. C'est l'époque de la fenaison pour le hameau de l'Huis Maugrit, dans le Morvan. Soudain résonne le tocsin, lugubre héraut de la guerre. Les hommes partis au front, les femmes n'ont d'autres ressources que d'embaucher à la mine voisine.

A douze ans, l'énergique Marie, qui voulait devenir institutrice, doit se résigner à prendre en charge la petite ferme familiale. Avec son inséparable amie, Anne, elle traversera les dures épreuves de la gue... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
OSOLEMIO
  12 décembre 2021
Aout 1914, le hameau de l'Huis Maugrit situé dans le Morvan : le tocsin annonce la guerre ! C'est l'époque de la fenaison et la famille Laniaud est aux champs : il y a Gaston le père qui a été galvacher pendant longtemps comme tous les siens, mais qui s'est décidé à acheter des terres avec ses économies ! Julia, sa femme née d'une famille paysanne Gagnaire, sa fille Marie qui voulait être institutrice, et les 2 garçons : Edmond et Francis.
Les hommes vont être obligés de partir à la guerre en laissant aux femmes le soin de survivre. Julia, à contre coeur va se faire embaucher à la mine, et Marie : courageuse, audacieuse va prendre en charge les travaux de la ferme, elle sera aidée par son inséparable amie : Anne Guillard.
Anne a 3 frères peu actifs et rapidement la charge de son père que la guerre a rendu infirme !
En 1916, Antoine de Cormot fait venir des prisonniers " boches " pour travailler dans sa mine et en 1917, il mettra aussi en place un camp de prisonniers français insoumis.
Roland Courbet braconne quand il peut s'échapper du camp et, un jour il découvre les 2 jeunes filles en plein travail de la ferme, il leur propose son aide, il plait à Marie mais c'est avec sa cousine Lucienne qu'il va avoir une aventure ! Entre temps, le père de Marie décède à la guerre, et les 2 frères vont aller se faire embaucher comme galvachers dans des fermes, l'oncle Gagnaire va donner l'usufruit de sa ferme à Marie car il est sans nouvelle de Lucienne ! A sa mort, Marie devient ainsi la + grosse fermière du pays !
Roland, qui a été démobilisé rencontre les frères Laniaud, et ces derniers décident de l'installer au Huis Maugrit pour aider leur soeur et leur mère. Mais, Roland ne veut pas être à la charge des Laniaud, il trouve un poste de responsable des forêts des sucrières mais revient aider régulièrement ! Marie le rejette car elle a en tête l'aventure avec Lucienne et se méfie de lui, cependant poussée par Anne : elle va l'épouser et, ils auront 2 enfants : Victor et Bernadette.
C'est déja l'après guerre et, tout change rapidement : les habitudes, les mentalités mais surtout la mécanisation des tâches qui menace de remplacer les travaux de la ferme ! Les tracteurs, les autos, les charrues, les haveuses, les faneuses et, il y a même des touristes qui s'installent, le " tacot" est abandonné au profit du train...les frères veulent leur part d'héritage , ils sont devenus des salariés et revendiquent des droits sociaux : c'est déja l'époque des dévaluations monétaires, du Front Populaire et, Roland perd son travail , décide de s'investir plus dans la ferme et dans sa famille pour préserver les valeurs d'autrefois ! Marie ne se laissera pas déstabiliser par ce modernisme : " la vie renait tôt ou tard des labours d'hiver ", car ils sont liés à "une terre qu'on endort " et qui renaîtra toujours plus belle, plus généreuse !
Didier Cornaille nous fait vivre la dureté, l'âpreté de la situation des paysans depuis 1914 jusqu'à l'arrivée du facisme, du nazisme donc de l'autre guerre !
L.C thématique de Décembre 2021 : l'hiver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   12 janvier 2014
Elle ne l'aimait pas trop, cette mine. C'était une fierté, chez les Laniaud, que d'afficher son mépris, voire sa haine pour la mine. Sans trop en connaître les raisons, Marie avait été élevée dans la crainte de la mangeuse d'hommes et le dédain qu'on se devait de lui manifester quand on était un paysan qui n'avait d'autre compte à rendre qu'à sa terre à qui on devait tout et sur laquelle on régnait en maître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
autres livres classés : bourgogneVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2719 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre