AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742767053
Éditeur : Actes Sud (02/04/2007)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Dans une ferme perdue de l'Indiana dont il est désormais le dernier occupant, Noé Summers est assis devant l'âtre de sa cheminée, plongé dans des souvenirs que viennent bousculer les étranges visions qui firent de lui un enfant puis un homme pas tout à fait comme les autres.
Loin de déplorer son sort et la solitude qui est la sienne au soir de sa vie, Noé remercie encore le ciel de lui avoir permis de rencontrer l'amour en la personne d'Opal, une singulière ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
nadiouchka
  22 novembre 2016
Pour ce second roman, INDIANA, INDIANA (paru en France chez Actes Sud en 2007), Laird Hunt nous fait rencontrer essentiellement deux personnages : Noé Summers (plutôt simple d'esprit) et sa femme Opal (au travers de se ses lettres, car elle ne se trouve pas aux côtés de son mari). Je ne pense pas dévoiler un secret car on devine qu'elle est dans une, disons, maison de repos. Ses lettres sont vraiment très particulières.
Quant à Noé, qui vit dans une ferme de l'Indiana (qui signifie Terre Indienne), il repense à sa vie passée, à son enfance, et surtout à son amour pour Opal avec qui, finalement, il n'a vécu que très peu de temps.
En effet, ayant tenté de mettre le feu à leur ferme, elle doit être internée et subir de multiples traitements. Mais elle écrit des lettres déchirantes à Noé. de son côté, Noé a un certain don de prédiction, et parfois, le shérif vient le voir, de préférence la nuit, pour obtenir de l'aide grâce à ce don exceptionnel.
Avec nos deux héros, nous avons affaire, non seulement à des personnages un peu spéciaux (je ne vois trop quel terme employer), mais aussi très attachants, chacun à leur façon :
- Opal avec son désir fou de rejoindre son mari,
- Noé avec son envie de retrouver sa femme.
Entre temps, l'histoire se tisse d'une façon plutôt poétique, dans ce milieu rural et si simple.
Laird Hunt nous fait ressentir de grands moments de sensibilité avec une écriture très particulière, peut-être pas facile à appréhender au début (ce fut mon cas), mais on s'y fait rapidement et on se laisse porter par les événements et les émotions qui ne manquent pas de nous saisir.
L'auteur arrive aisément à mélanger le rêve et la réalité et on n'attache plus d'attention au fait que les deux héros ne sont pas comme les autres. Cela n'empêche pas que Noé ait quelques amis fidèles. On ressent même de l'affection pour cet homme plongé dans ses souvenirs et sa tristesse.
Pendant ce temps, on fait aussi la rencontre de fantômes de certains Indiens, les premiers habitants de l'Indiana, qui errent au milieu de leurs sépultures.
Il faut conclure car on ne peut pas tout dévoiler et il y a beaucoup d'autres choses à découvrir, je vous rassure. J'ai maîtrisé ma tendance à vouloir raconter l'histoire, ce qui n'est pas le but. Juste donner quelques indications.
Je peux tout de même dire que Laird Hunt a réussi à susciter une certaine fascination et à écrit un roman mélancolique.
Cela ne sera pour déplaire à certains lecteurs.
Une indication qui figure dans les remerciements : l'auteur explique que son récit a été influencé par sa propre histoire familiale et surtout par la loquacité de son grand-père, Virgile Burnau, qui lui a servi pour créer le personnage du même nom.
Une dernière chose : avant INDIANA, INDIANA, Laird Hunt avait écrit UNE IMPOSSIBILITE ; Et puis il est très connu pour son NEVERHOME (qui m'attend toujours dans ma PAL)...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Charybde2
  16 novembre 2015
La vie rurale et fantastique d'un simple d'esprit comme ultime récit américain réparateur.
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2015/11/16/note-de-lecture-indiana-indiana-les-beaux-moments-obscurs-de-la-nuit-laird-hunt/

Lien : http://charybde2.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   16 novembre 2015
Noé avait donc réfléchi. Et plongé dans la réflexion en question, il avait ensuite collectionné des os pendant un bon moment : de moineau, de souris, d’écureuil, de gaufre, de tamia, d’agneau, de rouge-gorge, de chien, d’opossum, de raton laveur, de corbeau, de pigeon, de daim, de cardinal, de chat, de poisson, de lapin, de porc, de lion, de lémur, de loutre, de rhinocéros, de gazelle, de hyène, d’éléphant, de griffon, de licorne, d’hydre, d’hippogriffe, de phénix (une côte non identifiée, qu’il avait peinte en rouge).
Noé avait collectionné des os jusqu’à ce que Ruby découvre la boîte dans laquelle il les gardait (baptisée, avec la contribution de Virgile, « Os étranges »), et il avait appris (elle l’avait trouvé les deux mains plongées dans la boîte) qu’une fois les os séparés du corps ils perdaient leur propreté.
Tu veux en voir un ?
Certainement pas.
Tu es sûre ?
Absolument.
Les os ne sont pas propres ?
Je t’ai dit que les os, c’est sale.
Et quand ils sont dans notre corps ?
Noé avait retiré ses mains de derrière le dos et les avait ouvertes, laissant voir un crâne et une aile à moitié écrasée. Le matin même, Virgile les avait respectivement qualifiés l’un d’empire et l’autre d’armée en déroute.
Ruby n’avait pas répondu et s’était contentée de rester là, les mains sur les hanches, l’œil interrogateur et fâché posé sur les délicates structures blanches que tenait Noé. Après avoir froncé les sourcils et secoué une ou deux fois la tête, elle avait envoyé Noé jeter les os, la boîte et tout le reste sur le tas à brûler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nadiouchkanadiouchka   22 novembre 2016
Pourquoi l’Indiana est le plus bel Etat américain ?
C’est ce que je te demande.
Shanks avait haussé les épaules.
Je ne sais pas. C’est chez nous. C’est là qu’on est pour la vie. Et puis c’est un joli nom, tu ne trouves pas ?
Indiana, avait dit Noé.
Indiana, avait répété Shanks.
P.215
Commenter  J’apprécie          133
nadiouchkanadiouchka   25 novembre 2016
Parler. Ne pas parler. Virgile avait oscillé entre les deux états jusqu’au moment où, dans les dernières années de sa vie, il avait complètement cessé de parler, comme si, pensait Noé, il avait accédé à une strate plus profonde que les autres. P.22
Commenter  J’apprécie          82
nadiouchkanadiouchka   23 novembre 2016
Certains personnages et événements décrits dans le roman ont été influencés par des bribes de ma propre histoire familiale. Je remercie tout particulièrement mon arrière-grand-père, Virgile Burnau, dont l’érudition, la loquacité légendaire et d’autres traits encore (mais en aucun cas ses croyances, ses actes ou son état d’esprit) m’ont aidé à créer le personnage du même prénom.
P. 222
Commenter  J’apprécie          30
nadiouchkanadiouchka   28 novembre 2016
Récemment, Noé a vu une publicité pour des diamants. Une main de femme sur le torse d’un homme et, en grandes lettres majuscules en dessous :
OFFREZ-LUI UN DIAMANT : LA MAIN MÈNE DROIT AU CŒUR. P.123
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Laird Hunt (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laird Hunt
Le jeudi 3 septembre 2015, la librairie Charybde recevait pour la deuxième fois l'écrivain américain Laird Hunt, après son passage en février 2014, cette fois pour la sortie en français chez Actes Sud de son dernier roman, "Neverhome".
autres livres classés : indianaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Visions, Ne meurs pas libellule

Qu'elle est le nom de la guide spirituelle de Sabine?

Olivia
Nadine
Opal
Nona

7 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Ne Meurs Pas Libellule de Linda Joy SingletonCréer un quiz sur ce livre