AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782742767052
222 pages
Actes Sud (02/04/2007)
3.93/5   7 notes
Résumé :
Dans une ferme perdue de l'Indiana dont il est désormais le dernier occupant, Noé Summers est assis devant l'âtre de sa cheminée, plongé dans des souvenirs que viennent bousculer les étranges visions qui firent de lui un enfant puis un homme pas tout à fait comme les autres.
Loin de déplorer son sort et la solitude qui est la sienne au soir de sa vie, Noé remercie encore le ciel de lui avoir permis de rencontrer l'amour en la personne d'Opal, une singulière ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MELANYA
  01 juillet 2021
"Indiana, Indiana" de Laird Hunt, est son second roman, le premier étant "Neverhome".
Des personnages comme Noé Summers, sa femme Opal, en sont les principaux.
Pour Noé, c'est un retour en arrière, son passé et il vit dans une ferme de l'Indiana (qui signifie Terre Indienne), Ce qui prédomine, c'est son amour pour son épouse qui a été internée car elle avait mis le feu à leur ferme.
Entre temps, l'histoire se tisse d'une façon plutôt poétique, dans ce milieu rural et si simple.
Laird Hunt nous fait ressentir de grands moments de sensibilité avec une écriture très particulière.
L'auteur arrive aisément à mélanger le rêve et la réalité et on n'attache plus d'attention au fait que les deux héros ne sont pas comme les autres. Cela n'empêche pas que Noé ait quelques amis fidèles. On ressent même de l'affection pour cet homme plongé dans ses souvenirs et sa tristesse.
Pendant ce temps, on fait aussi la rencontre de fantômes de certains Indiens, les premiers habitants de l'Indiana, qui errent au milieu de leurs sépultures : rêves ?
En conclusion, il y a beaucoup d'autres événements à découvrir. J'ai maîtrisé ma tendance à vouloir raconter plus, ce qui n'est pas le but. Juste donner quelques indications.
Je peux tout de même dire que Laird Hunt a réussi à susciter une certaine fascination et à écrit un roman mélancolique ce qui ne devrait pas déplaire.
Une indication qui figure dans les Remerciements : l'auteur explique que son récit a été influencé par sa propre histoire familiale et surtout par la loquacité de son grand-père, Virgile Burnau, qui lui a servi pour créer le personnage du même nom.
A découvrir ou déjà lu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SPOUNY
  13 juin 2021
Pour ce second roman, Indiana, Indiana : Les beaux moments obscurs de la nuit (paru en France chez Actes Sud en 2007), Laird Hunt nous fait rencontrer essentiellement deux personnages : Noé Summers (plutôt simple d'esprit) et sa femme Opal (au travers de se ses lettres).
Quant à Noé, il repense à sa vie passée, à son enfance, et surtout à son amour pour Opal avec qui, finalement, il n'a vécu que très peu de temps.
En effet, ayant tenté de mettre le feu à leur ferme, elle doit être internée et subir de multiples traitements. Mais elle écrit des lettres déchirantes à Noé.
Avec nos deux héros, nous avons affaire, non seulement à des personnages un peu spéciaux : Opal et Noé.
L'histoire se tisse d'une façon plutôt poétique, dans ce milieu rural et si simple.
Laird Hunt nous fait ressentir de grands moments de sensibilité, peut-être pas facile à appréhender, mais on s'y fait rapidement et on se laisse porter par les événements et les émotions qui ne manquent pas de nous saisir.
L'auteur mélange le rêve et la réalité et on n'attache plus d'attention au fait que les deux héros ne sont pas comme les autres.
Pendant ce temps, on fait aussi la rencontre de fantômes de certains Indiens, les premiers habitants de l'Indiana, qui errent au milieu de leurs sépultures.
Il faut conclure et je peux dire que Laird Hunt a écrit un roman empreint de mélancolie.
Une dernière chose : avant cet ouvrage, Laird Hunt est déjà très connu pour son Neverhome ainsi que d'autres livres.


Lien : https://www.babelio.com/monp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Charybde2
  16 novembre 2015
La vie rurale et fantastique d'un simple d'esprit comme ultime récit américain réparateur.
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2015/11/16/note-de-lecture-indiana-indiana-les-beaux-moments-obscurs-de-la-nuit-laird-hunt/

Lien : http://charybde2.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   16 novembre 2015
Noé avait donc réfléchi. Et plongé dans la réflexion en question, il avait ensuite collectionné des os pendant un bon moment : de moineau, de souris, d’écureuil, de gaufre, de tamia, d’agneau, de rouge-gorge, de chien, d’opossum, de raton laveur, de corbeau, de pigeon, de daim, de cardinal, de chat, de poisson, de lapin, de porc, de lion, de lémur, de loutre, de rhinocéros, de gazelle, de hyène, d’éléphant, de griffon, de licorne, d’hydre, d’hippogriffe, de phénix (une côte non identifiée, qu’il avait peinte en rouge).
Noé avait collectionné des os jusqu’à ce que Ruby découvre la boîte dans laquelle il les gardait (baptisée, avec la contribution de Virgile, « Os étranges »), et il avait appris (elle l’avait trouvé les deux mains plongées dans la boîte) qu’une fois les os séparés du corps ils perdaient leur propreté.
Tu veux en voir un ?
Certainement pas.
Tu es sûre ?
Absolument.
Les os ne sont pas propres ?
Je t’ai dit que les os, c’est sale.
Et quand ils sont dans notre corps ?
Noé avait retiré ses mains de derrière le dos et les avait ouvertes, laissant voir un crâne et une aile à moitié écrasée. Le matin même, Virgile les avait respectivement qualifiés l’un d’empire et l’autre d’armée en déroute.
Ruby n’avait pas répondu et s’était contentée de rester là, les mains sur les hanches, l’œil interrogateur et fâché posé sur les délicates structures blanches que tenait Noé. Après avoir froncé les sourcils et secoué une ou deux fois la tête, elle avait envoyé Noé jeter les os, la boîte et tout le reste sur le tas à brûler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SPOUNYSPOUNY   10 avril 2020
Le shérif venait souvent voir Noé. Toujours la nuit, car c’était à ce moment-là que Noé, qui avait encore régulièrement des visions à cette époque, voyait le plus clairement, à ce moment-là que ses visions pouvaient parfois, à ce que l’on disait, être d’une utilité quelconque.
Commenter  J’apprécie          120
Alice_Alice_   29 août 2021
Après avoir entendu cette histoire, Noé avait commencé à collectionner des ailes de toutes les guêpes mortes qu'il pouvait trouver, les arrachant tels des joyaux desséchés des constellations d'insectes morts qui recouvrant les rebords des fenêtres du grenier, de la grange et du poulailler. En réunissant ces petits morceaux légèrement incurvés avec de la colle à porcelaine invisible il avait fabriqué deux petites lentilles en forme d'amande qu'il avait montré un jour à ses parents pour qu'ils regardent à travers (quand ça arrive, quand je vois des choses, c'est exactement comme ça, comme si je voyais sans voir), puis il les avait écrasées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MELANYAMELANYA   01 juillet 2021
Certains personnages et événements décrits dans le roman ont été influencés par des bribes de ma propre histoire familiale. Je remercie tout particulièrement mon arrière-grand-père, Virgile Burnau, dont l’érudition, la loquacité légendaire et d’autres traits encore (mais en aucun cas ses croyances, ses actes ou son état d’esprit) m’ont aidé à créer le personnage du même prénom.
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2Charybde2   16 novembre 2015
Noé lève les mains vers le feu. Plus tard, quand il fera jour et que le soleil aura commencé à faire fondre les contours bleutés de la neige fraîchement tombée, Noé prendra la scie et quittera la remise pour se rendre dans les champs. Mais pour le moment il fait toujours noir dehors. Et il fait froid. Noé tend les mains vers le feu jusqu’à ce qu’elles soient bien chaudes, puis les retire pour s’en couvrir le visage. À travers les espaces laissés par les doigts qu’il a perdus, Noé voit le poêle et, sur la table basse juste à côté, le bol bleu ébréché rempli d’eau. Noé écarte les mains de son visage, fouille la poche avant de sa salopette, en sort une fleur en papier, l’examine attentivement, puis la jette dans le bol. Rien ne se passe. La fleur verte et orange se gonfle légèrement d’eau puis, sans s’ouvrir, pas même un tout petit peu, commence à sombrer. Noé est surpris. Pas plus tard qu’hier, Max a fait tomber deux fleurs dans le bol, et ils les ont regardées s’ouvrir et s’assombrir, puis s’épanouir en fleurs magnifiques à la surface de l’eau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Laird Hunt (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laird Hunt
« J'ai senti quelque chose s'ouvrir en moi, quelque chose de bien oublié, sans fin précise, mais qui avait affaire avec une maison située dans la forêt du passé qui vivait en moi et qui vit peut-être en chacun de nous. » Laird Hunt
---
**Dans la maison au coeur de la forêt profonde** de Laird Hunt roman traduit de l'américain par Anne-Laure Tissut
Dans ce conte envoûtant qui prend pour décor la Nouvelle-Angleterre coloniale, une puritaine bien sous tous rapports disparaît. À moins qu'elle n'ait fui ou abandonné sa famille. À moins qu'elle n'ait été kidnappée puis relâchée dans les profondeurs des forêts du Nord. Seule et sans doute égarée, elle ren­contre une autre femme. Alors tout change. Au fil d'un voyage qui la mènera dans les bois sombres abritant des loups à la figure quasi humaine, au fond d'un puits tout humide des hurlements des hommes, et sur un bateau magique fait d'ossements, notre héroïne s'apercevra que le mal qu'elle fuit est en elle depuis le commencement. C'est l'histoire d'un ensorcellement, d'une trahi­son, d'une chasseresse et de sa proie, de dévorations mutuelles, l'histoire de femmes en colère s'émancipant des contraintes quel que soit le prix à payer, quitte à commettre l'indéfendable.
https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/dans-la-maison-au-coeur-de-la-foret-profonde
---
#litteratureetrangere
+ Lire la suite
autres livres classés : indianaVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4516 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre