AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818944872
Éditeur : Bamboo Edition (04/04/2018)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Sommés par un esprit maléfique de sacrifier une jeune fille à la divinité du temple local, des villageois font appel à Hayate, un chasseur de démons.
A leur grande surprise, ce dernier n'est autre qu'un superbe chien blanc, doté de grands pouvoirs. Grâce à son aide, ils ne tardent pas à découvrir que la créature à l'origine de leurs ennuis n'est autre que le kakuen Mashira, un être mi-homme mi-singe, ayant pour habitude d'enlever des humaines.
Ce derni... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
mcd30
  03 mai 2018
What a monkey business !*
J'ai tout de suite été attirée par la couverture montrant un jeune homme qui porte un chien sur ses épaules. Et me voici au milieu d'un manga, un tantinet loufoque comme je les aime avec des graphismes sympathiques.
Pour assurer leur descendance, les kakuen ( mi hommes mi singes) doivent enlever une femme. C'est au tour de Mishado d'accomplir ce rite, il menace les habitants d'un village afin d'obtenir une femme. Tout serait simple mais Benzon, un jeune moine qui effectue un voyage initiatique, décide de leur venir en aide et dans le monastère voisin se voit confier Hayate un chien doté de grands pouvoirs. Après un copieux repas, le chien est enfermé dans un cercueil à la place de la jeune fille et s'endort, repus. Mishado arrive le voit, décide de l'adopter et l'emporte. Seulement voilà ce chien malin comme un singe et doté d'un énorme appétit décide de faire chanter Mishado . Sa tribu sera saine et sauve s'il le nourrit bien.
Du coup, tout le monde est embêté, le village ne se sent pas protégé, le moine se demande où est le chien, les femmes décident de se défendre entre deux corvées ménagères et Mishado cherche à se débarrasser de Hayate.
Une bonne histoire que je vais continuer à lire.
* Quel travail de singe
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
Witchblade
  17 mai 2018
J'avais repéré ce manga lors d'une Masse Critique récente mais je ne l'avais pas sélectionné car l'histoire ne me plaisait pas trop. Finalement, c'est en le feuilletant dans une librairie spécialisée que le graphisme m'a attiré et j'ai donc sauté sur l'occasion.
L'histoire est sympa à suivre avec quelques indices à la fin qui donne envie de la poursuivre. J'en suis quand même encore à me poser la question : quel est le but de ce manga ? L'histoire se concentre sur deux personnages : un mi-singe mi-humain et l'autre mi-chien mi-humain. Drôle d'association. Je me demande de quelle mythologie ils sont issus, si tant est qu'ils ne viennent pas juste de l'imagination du mangaka sans mythologie réelle associée. À voir donc dans les prochains épisodes si leurs aventures arrivent à continuer à m'intriguer, la série ne compte que 4 tomes pour le moment (en version originale). Mis à part çà, les graphismes sont superbes et bien travaillés, il manque juste la couleur pour quelques scènes rigolotes !
Comme vous l'aurez compris, ce manga a été une bonne découverte malgré une histoire originale mais sans plus. Que va donner cette amitié particulière vouée à l'échec dès le départ ? le demi-chien est là pour mettre fin aux agissements du clan du demi-singe mais un évènement fait que le demi-chien va rester dans la compagnie des demi-singes plus longtemps que prévu. À voir donc. Si vous êtes amateurs de mangas fantastiques, je vous conseille de découvrir celui-ci. Malgré tout, il est classé en seinen par l'éditeur, c'est qu'il va sans doute nous révéler de nombreuses surprises dans la suite des tomes. En tout cas, je l'espère !! Pour ma part, j'en continuerais la lecture ne serait-ce que par curiosité et on verra bien ce que cette amitié improbable va donner.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Billygirl
  27 mai 2018
Au début du livre, on nous parle d'une histoire de Mononoke (un démon dans le folklore japonais), voulant s'emparer d'une jeune fille, mais en fait c'est celle du coup de foudre d'un jeune kakuen, un garçon mi-homme mi-singe, pour un chien, mais pas n'importe quel canidé.
En découvrant un beau chien blanc à la place de la jeune villageoise qu'il réclamait au lieu d'une malédiction, Mashira le kakuen est quasiment fou de joie et comme tout jeune garçon qui se verrait offrir un chien, un magnifique gros toutou, il l'adopte sur le champ oubliant instantanément la demoiselle qu'il devait récupérer.
Seulement, Hayate n'est pas un chien ordinaire, c'est un reiken, un chien chasseur de démons et Mashira vient de se nommer son nouveau maître. Les ennuis ont donc commencé pour lui car Hayate qui avait pour mission de l'éliminer ne semble pas vouloir faire justice et s'installe chez lui, exigeant attentions et nourriture comme de son bon droit à son nouveau maître. Hayate peut aussi prendre à volonté une apparence humaine d'homme-chien et Mashira qui était prêt à entourer son nouveau compagnon de toute son affection est bien dépité et très déçu, son chien lui donne des ordres et aime bien au passage lui mordre la main.
Je pense que malgré son statut de reiken, Hayate est avant tout un chien comme les autres et comme tel, il est fidèle et apprécie les attentions de son maître. Le garçon-singe et le chien-homme sont piégés dans une relation maître-animal, une situation un peu compliqué pour tous les deux ; en japonais Ken'en veut dire "s'entendre comme chien et singe", l'équivalent de notre "comme chien et chat".
Il y a pas mal de mystères, on se demande qui est vraiment Mashira, d'où il vient, pourquoi il aime les chiens alors les que kakuen sont censés les détester. C'est une histoire attendrissante, amusante et en quelque sorte émouvante, malgré l'amour vache, le garçon aime le chien et le chien apprécie sa nouvelle situation. On devine quelques pistes intéressantes concernant les origines de Mashira, son lien avec les humains et ce mystérieux temple abandonné...
Le tome 2 est annoncé pour juin 2018, c'est donc très bientôt que nous pourrons retrouver ce drôle de duo, savoir ce que nous réserve FUETSUDO en appréciant les jolis dessins de ICHIMURA Hitoshi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Mariloup
  09 janvier 2019
Ken'en est un manga qui me tentait depuis sa sortie et enfin, j'ai eu l'occasion de le découvrir grâce à ma médiathèque! Et je peux dire que ce fut une belle surprise, je ne pensais pas aimer autant!
Dans les villages nichés dans les montagnes d'une région japonaise, des jeunes filles sont réclamées sous peine de représailles "divines", de malheurs à venir. Mais c'est bien plus compliqué que ça. Les villageois font alors appel à Hayate pour leur venir en aide, un chien blanc pas comme les autres puisqu'il a des pouvoirs, c'est un exorciste hors du commun. Et derrière ces enlèvements, se cachent les Kakuens, des créatures mi-homme mi-singe (plus homme que singe!) dont le jeune Mashira qui va contre toute attente vouloir adopter Hayate (alors que chiens et singes se détestent d'ordinaire). Il va alors se mettre en quatre pour plaire à ce chien difficile. Quelle va être sa surprise de découvrir que ce n'est pas un vrai chien, qu'il peut prendre une forme quasi humaine et qu'il est là pour les détruire! Hayate va bien profiter de ce jeune Kakuen, le menaçant pour avoir ce qu'il veut. Étrangement, Hayate ne tue pas Mashira et son petit clan alors qu'il est censé tuer les Kakuens.
Je trouve le duo fort intéressant, il fonctionne à merveille! Ils sont très différents l'un de l'autre et leur relation va se renforcer au fil des pages. A terme, ils formeront une belle équipe! Ils se chamaillent pas mal et il y a donc des situations bien cocasses. Sur la couverture, on voit bien que c'est le chien qui se montre dominant et exigeant, eh bien, c'est tout Hayate dans le manga! Il est plus le maître de son maître que l'inverse! Hayate se montre aussi parfois très jaloux (pas touche à Mashira!) même s'il ne veut pas l'avouer car quel caractère! Les deux personnages sont vraiment attachants. Mashira, même s'il dit détester les humains, on voit bien que c'est faux, cette situation le blesse quand il entend les humains dire du mal de son peuple.
La mythologie asiatique est mise en avant. On a des divinités, des esprits et des créatures incroyables! J'ai aimé en apprendre plus car c'est une mythologie qui m'est très inconnue. On en apprend donc plus sur les Kakuens et leur situation. En effet, il n'y a pas de femmes Kakuens d'où l'enlèvement de jeunes femmes humaines pour perpétuer l'espèce. Les Kakuens ont donc des origines mixtes mais ce sont des relations non consenties alors les deux espèces ne s'entendent pas du tout, mais ce n'est pas pour autant que je les déteste, je me suis beaucoup trop attachée à eux en l'espace d'un tome! Alors oui, ce qu'ils font c'est mal et il y a sûrement d'autres solutions mais la situation entre Kakuens et humains est extrêmement compliquée.
Le graphisme m'a beaucoup plu, c'est presque un coup de coeur! C'est épuré, soigné, beau avec des détails de dingue.
Un lecture vraiment sympathique, je suis complétement sous le charme de ce manga dont la force se retrouve dans son incroyable duo! Il me tarde de retrouver Hayate & Mashira pour de nouvelles aventures!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lebazarlitteraire
  02 mai 2018
Vous commencez à nous connaître, le Bazar Littéraire ne rate jamais une masse critique sur Babelio. Mais ces évènements ont de plus en plus de succès, comptent donc de plus en plus d'inscrits et la compétition est donc de plus en plus rude. Cela faisait deux masses critiques que nous n'arrivions pas à avoir un livre, mais ça y est, le vent a tourné ! le graal est arrivé chez moi, j'ai réussi à obtenir un manga de la dernière masse critique de Babelio ! J'étais toute excitée puisque depuis le début de l'année je découvre avec délice ce genre qui m'était jusqu'alors inconnu. C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que je l'ai lu et beaucoup de bonheur que je vous le présente.
Petit résumé de la maison d'édition :
Les habitants du village de Mitsuke sont sommés par un kakuen, une créature mi-homme mi-singe, de déposer une jeune fille en sacrifice au sanctuaire dédié à Tenjin.
le jeune bonze Benzon part alors pour le temple Kôzen-ji chercher de l'aide, et revient en compagnie du célèbre Hayate, un chien exorciste, pour tendre un piège à la créature malfaisante qui terrorise les villageois. Mais rien ne se passe comme prévu quand Mashira le kakuen décide d'adopter le superbe chien. Ainsi commencent les relations tumultueuses, « comme chien et singe », de ces deux êtres surnaturels au gré des saisons du Japon légendaire !
Je pourrais vous en dire plus sur ce manga, car ce résumé ne tient en réalité qu'aux premières pages. Des rebondissements arrivent assez rapidement et la relation entre Mashira et Hayate évolue très vite. Mais si je vous en disais plus, une part de surprise, qui m'a beaucoup plu dans ce récit, vous serait gâchée. J'ai également fait attention aux photos que je prenais, pour ne pas vous spoiler le récit. Je ne dis donc rien de plus sur l'intrigue et vous laisse découvrir par vous-même les aventures de ces deux protagonistes peu ordinaires.
Je dois avouer que j'étais un peu sceptique au début, car je trouve parfois les dialogues un peu bancals. Mais la drôlerie des situations, les illustrations très travaillées et les retournements de situations inattendus font le tout de l'histoire et la rendent vraiment attirante. Ce n'est pas une histoire d'aventure dans laquelle on est tenu en haleine par le destin de la jeune fille sacrifiée ou quelque chose dans le genre. C'est surtout axé sur la relation qui se tisse entre l'homme-singe et le chien, et je la trouve très intéressante. Elle n'est pas conventionnelle et on ne s'attend pas au caractère de chacun. C'est donc un manga tout à fait « mignon » pour ce côté relationnel. Cet aspect peut tout à fait plaire aux garçons comme aux filles, il est vraiment bien abordé et adapté à tous.
Mais il va aussi plus loin et j'ai beaucoup aimé le côté « folklore japonais ». Sans que cela nous soit asséné comme une leçon, on apprend au fil du récit des anecdotes sur les monstres et légendes japonaises qui tapissent le fond du récit. Tenjin, Kakuen, Mononoke… Ou encore la place que prennent les temples bouddhiques dans la culture japonaise et comment y sont abordés les cultes.
Entre le ludique et le respect des traditions, ce manga a donc tout pour plaire au plus grand nombre !
Petit bonus de l'avoir obtenu grâce à la masse critique de Babelio : je l'ai reçu avec un dépliant dossier de presse où nous est expliqué ce que signifie Ken'en. Cela veut tout simplement dire « comme chien et singe », qui est le pendant de notre expression « comme chien et chat ». Une explication bienvenue, car nulle part dans le manga lui-même ça n'est expliqué, pourtant c'est bon à savoir. Oui, c'est le sous-titre du manga, mais on ne peut pas deviner que c'en est la traduction…
Pour quelques illustrations, rendez-vous sur notre site !
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (4)
Bedeo   24 mai 2018
Ken’en est une petite surprise fort agréable. Elle porte de belles graines pour les tomes à venir, tout en espérant qu’elle sache se finir sans s’étirer sur la longueur.

Lire la critique sur le site : Bedeo
Sceneario   23 mai 2018
Ce tome 1 est vous le verrez sympathique, à l'image de ses deux personnages principaux un peu "à contre emploi". Sympathique aussi à l'image du dessin de couverture qui montre justement ces deux-là dans une scène marquant à la fois l'amitié qui pourrait naître entre eux et la distance qu'ils devraient laisser entre eux.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   24 avril 2018
Grâce à son charme visuel, Ken'en interpelle et captive ; par son ton décalé et la sympathie de son duo, il divertit et amuse, sur sa solide base de légendes japonaises, il convainc du sérieux de l'auteur et donne de ce fait une belle envie de suivre les aventures d'Hayate et Mashiru.
Lire la critique sur le site : BDGest
Actualitte   12 avril 2018
Le premier tome de ce seinen est plein de références au folklore des yôkai, ces créatures surnaturelles peuplant les croyances nippones. On y retrouve aussi de nombreux clins d’œil visuels à la pop culture tels les jeux vidéo ou titres classiques du manga.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   20 juin 2018
- Mais ne t’inquiète pas ! Je n’ai aucune intention… de casser mon nouveau jouet ! Tant que tu me distrais, tu n’as rien à craindre !
- ET C’EST CENSÉ ME RASSURER ?!
Commenter  J’apprécie          190
mcd30mcd30   23 avril 2018
Hayate _ A mon avis, c'était moi que le jeune bonze cherchait...
Mishado _ Hein ?!
Hayate _ Il s'appelle Benzon... C'est lui qui est venu me chercher au Kôzen-Ji.
Mishado _ Tu pouvais pas le dire plus tôt ?!
Hayate _ Ben ça m'était sorti de la tête...
Commenter  J’apprécie          120
WitchbladeWitchblade   22 juin 2018
C’est clair qu’on ne devrait pas adopter un animal… uniquement parce que c’est une grosse boule de poils avec une bonne bouille…
Commenter  J’apprécie          240
mcd30mcd30   18 avril 2018
Il s'agit assurément d'une histoire bien singulière...
Une famille de cette tranquille bourgade de la province d'enshù, coincée entre une rivière et la montagne..
venait soudainement...
d'être frappée par la flèche du destin...

P.7
Commenter  J’apprécie          110
mcd30mcd30   03 mai 2018
Mashira _ Si j'avais imaginé qu'un jour une humaine me dirait merci...
_Mais quelle truffe !
_J'aurais dû en profiter pour l'enlever !
Commenter  J’apprécie          150
Video de Hitoshi Ichimura (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hitoshi Ichimura
@Ellie_crazylove Lycéenne impopulaire qui tweet ses fantasmes au quotidien. Eriko Ichimura est une lycéenne discrète que l?on ne remarque pas. Son seul plaisir est d?admirer Akira Ômi, un beau jeune homme plein de fraîcheur, et de « murmurer » ses fantasmes quotidiens sur Internet.
Mais, un jour, elle découvre par hasard la vraie nature d?Ômi. Et ce dernier prend connaissance des tweets embarrassants d?Ellie? !!
Voici l?amour peu ordinaire d?une perverse discrète.
Le chapitre 1 gratuit : http://www.kana.fr/ellie-extrait-chapitre-1/#.W3WL2sIyWpp
autres livres classés : folkloreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15650 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre