AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374251012
Éditeur : Rue de l'échiquier (22/03/2018)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 10 notes)
Résumé :
La trentaine venue, Monsieur Iou se rend compte qu'il connaît finalement bien mal la Belgique, pays où il vit depuis sa naissance. Il décide de corriger cette impardonnable lacune et d'entreprendre de multiples randonnées à vélo, durant plus d'une année.

De Charleroi à Maline, de Bruges à la jungle ardennaise, Monsieur Iou sillonne les lieux clés d'une Belgique tour à tour inattendue ou cocasse, toujours touchante.

Avec ces petites to... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Josephine2
  19 février 2019
Je l'ai lu… mais voilà, je n'ai pas accroché plus que cela.
Monsieur IOU décide de partir à la rencontre de son pays, la Belgique. Il se procure un vélo et part à la découverte des villes.
C'est un parcours haché que IOU entreprend. Il part quelques jours et revient chez lui pour repartir lorsque son travail lui en laisse le temps, les week-ends, si le temps s'y prête.
Monsieur IOU ne fait que « survoler » les villes qu'il traverse. En fait, c'est plus un livre sur le vélo et les bienfaits du vélo que sur la Belgique qui n'est qu'un prétexte pour le mettre en valeur. Pourquoi pas ? Mais, C'est un peu trop léger, trop court à mon goût, trop vite résumé.
Commenter  J’apprécie          250
argali
  12 avril 2018
« le Tour de Belgique de Monsieur Iou » est le récit autobiographique de randonnées à vélo réalisées à travers le pays, ce qu'il y a avant et tout ce qui vient après. Ce n'est pas une randonnée de plusieurs semaines. Après chaque balade, Monsieur Iou, rentre à la maison jusqu'à ce qu'une nouvelle envie de découverte le prenne. Il raconte ici une quinzaine de randonnées cyclistes qui lui font découvrir des régions et des villes sous des angles nouveaux et relate des anecdotes et des rencontres. Son but est d'admirer des paysages, de rencontrer d'autres cyclistes, des habitants, de participer aux fêtes locales et de sensibiliser les lecteurs à l'histoire de certains lieux. Un peu comme le fait Gilles le Suisse, en télévision, pour ceux qui connaissent.
Par la même occasion, Monsieur Iou invite les lecteurs à sillonner la Belgique en profitant de chaque instant. Et il le fait avec humour. de Charleroi au plateau des Hautes Fagnes, en passant par le village fantôme de Doel, Bruxelles, la mer, Liège… nous l'accompagnons en toute simplicité. En route, il s'arrête et croque ses semblables, les paysages, les monuments, les détails de ses promenades. Et comme dans les albums d'Edgar Kosma, seules sont employées les couleurs du drapeau : le rouge, le jaune et le noir.
Avec ces petites touches impressionnistes, souvent très drôles, apparaît le portrait de la culture et du peuple belges ou est mis en avant "le goût de la lenteur et de l'éveil". Les amateurs de deux roues apprécieront aussi les petites fiches qui parsèment l'album et concernent l'univers du vélo. Ce n'est pas mon cas mais c'est sympa.
Sorte de carnet de voyage de nos routes secondaires, cet album nous emmène dans des balades graphiques au fil de l'asphalte parcouru par Monsieur Iou. Celui-ci est dessinateur-illustrateur-graphiste, vivant et travaillant à Bruxelles depuis la fin de ses études à l'Institut St Luc de Tournai. le reste est assez mystérieux.
Cet album sympathique vous offre un paisible tour de Belgique à vélo pour vous donner envie de découvrir ses richesses et ses habitants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
kanterror
  25 mai 2018
Lu dans le cadre de Masse Critique
Je ne connaissais pas les éditions "Rue de l'échiquier". C'est donc armé d'une certaine curiosité que je me suis lancé dans la lecture de cette BD, en ayant au préalable jeté un oeil au catalogue de ladite maison : vivre ensemble, écologie, comportements responsables ou développement durable, la liste est aussi éclectique que pointue, aussi engagée que sérieuse !
Cette première BD s'inscrit donc dans la continuité de documents portant des valeurs comme le déplacement doux ou tout simplement l'envie de consommer plus intelligemment.
Et je peux dire que les premières pages m'ont vite désarmées... Présentant le défi d'un jeune bruxellois amateur de vélo et souhaitant partir à la découverte de son beau (et trop peu connu) pays, nous découvrons petit à petit ses excursions, souvent courtes, souvent assez peu pédagogiques. Moi qui pensais en apprendre plus sur Liège, Mons ou Genk, que nenni. Me voila encore confronté à une BD "journal intime" sans consistance, à une envie un peu maladroite d'un jeune dessinateur de raconter ses dernières aventures, pas toujours bien passionnantes pour le lecteur...
Malgré cela, je décide de poursuivre la lecture, principalement car le dessin est joli et agréable, le parti pris graphique de colorer uniquement avec les 3 nuances du drapeau belge (jaune rouge noir, mais vous le saviez) étant particulièrement bien senti ; et puis les quelques blagues sur l'amour de notre cycliste pour la bière sont un peu rassurantes aussi.
Bien m'en a pris ! C'est que le charme de cette BD ne se livre que progressivement. Exactement comme une ballade à vélo, c'est page après page que l'on prend le rythme et que l'on commence à vraiment apprécier l'univers dans lequel on nous entraine. Car si la Belgique (et la France, un tout petit peu) sert de fil conducteur, c'est bien une ode à la petite reine que nous livre l'auteur : du choix du matériel au goût de l'effort, des bonheurs des pauses en pleine nature à celui de re(découvrir) une certaine lenteur, c'est une vraie célébration des bienfaits du vélo : celui d'apprendre à lever le nez du guidon pour regarder autour de soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RosesAuParc
  18 janvier 2019
Nombriliste, pas très drôle malgré un ton léger, prose fadouille, ne défend rien sinon l'ennui, je n'ai pas saisi comment l'éditeur a pu miser sur un tel ouvrage, vide de sens. L'ouvrage prend vite l'habit à la mode, à savoir un journal sous forme de quête initiatique, comme les voyages nous en servent beaucoup trop ces temps-ci, et la baudruche se dégonfle bien vite. Mesdames, messieurs, si tout est prétexte à être édité, mettez-y un peu de créativité, de générosité, de jubilation !
La seule présence du mode de transport écolo (le vélo) semble justifier ce choix éditorial. Or, le traitement me semble bien trop léger pour parler d'engagement, d'écologie, de portée mimétique, de lutte verte, car couper des arbres pour si peu, non, décidément, je n'adhère pas.
Dessin basique et déjà-vu, mise en page vide et peu inspirée, je cherche les qualités. Il reste de la sympathie, c'est déjà beaucoup, mais les masses critiques (qui m'ont gratifié de cet ouvrage, bravo à Babelio pour cette mise en place généreuse) demandent un ressenti sans détour : je n'ai pas été conquise cette fois. J'essaierai d'autres ouvrages de l'auteur malgré tout, car on sent du potentiel, manque juste un sujet porteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ourcq
  21 décembre 2018
Tout d'abord , il faut faire attention à un éventuel malentendu. En lisant le titre et même la quatrième de couverture. Je pensais que la Belgique allait être le sujet de ce livre à travers sa visite par un touriste en vélo. En fait, c'est le vélo qui est le sujet principal de ce livre, la Belgique n'étant qu'un prétexte. Ainsi on découvre surtout l'admiration de l'auteur pour Eddy Merx , la description d'un vélo, les circuits de cyclotourisme en Flandres, les manifestations de promotion du cyclisme .... Malheureusement pour l'auteur, je préfère la Belgique au vélo, et par conséquent je me suis un peu ennuyé. J'ajoute à cela un trait simpliste et minimal et un humour qui se rapproche plus d'une naïveté poétique. Néanmoins , l'évidente honnêteté de l'auteur dans ce livre et sa simplicité appréciable (deux qualités belges à mes yeux) devrait permettre à cet "ouvrage graphique" de trouver son public qui , vous l'aurez compris, devra aimer le vélo en priorité. Enfin j'ai aimé le clin d'oeil des trois seules couleurs utilisées "rouge-jaune-noire", hommage au drapeau belge.
J'ai reçu ce livre dans le cadre de Masse critique. Merci Babelio!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Monsieur Iou (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Monsieur Iou
Monsieur Iou en interview sur planetebd.com
autres livres classés : veloVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
837 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre