AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782809469004
192 pages
Éditeur : Panini France (10/01/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Yukko, une étudiante sans histoire, se réveille un matin pas plus grande qu'un pouce. Lorsque ses parents se font dévorer par leur chat, elle comprend avec horreur que tous les gens de son quartier ont subi le même sort, devenant ainsi la proie des animaux bien plus grands qu'eux. Avec son chien Poko, Yukko décide de partir chercher de l'aide. Au cours de son périple, elle rencontre Alice, une mystérieuse guerrière qui parle une langue étrange. Ensemble, elles vont ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Shan_Ze
  16 septembre 2018
Wonderland comme titre d 'un manga et avec une couverture aussi choupinette... on ne croierait pas que derrière, se cache en fait un manga relativement d'horreur. le lecteur est vite dans le bain : on découvre Yukko une jeune fille qui est devenue minuscule dans sa maison et voit son chat l'attaquer comme une vulgaire souris. Elle est aidée de son chien, Poko et elle va rencontrer une fille mystérieuse, Alice. Ensemble, elles vont lutter pour survivre dans un monde de géants plein de dangers.
Même si c'est Wonderland, on n'est pas dans un conte de fées, la taille des gens de cette ville n'est pas le résultat d'un coup de baguette magique. Reste à comprendre le pourquoi d'une telle opération. Ca ressemble un peu trop à ces mangas qu'on trouve en ce moment Green Worldz etc qui lutte contre des forces du mal plus ou moins féroces (ici, c'est relativement soft, pas de monstres mais de "gentils minets"). J'aime le côté MiniPouces, ça me rappelle des souvenirs avec l'utilisation de petits objets... Enfin, ça reste intéressant à suivre, en espérant qu'il y a une sorte de progression, que ça ne parte pas dans tous les sens. A suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Neneve
  03 décembre 2018
Bon, on se refait pas... j'adore les post-A... c'est mon petit pêché mignon... et quand j'ai vu ce manga, je ne pouvais que le prendre, d'autant plus qu'il se recoupe avec un autre de mes amours, Alice et son pays des merveilles... Dans cet album, l'humanité se réveille un matin toute petite toute petite, et les prédateurs d'hier deviennent donc les proies d'ajourd'hui... Alice n'y fais pas exception. Aidé de son chien, elle part pour tenter de trouver une solution. Elle fera des rencontres improbables... un premier tome fort engageant et qui promet !!
Commenter  J’apprécie          130
MangasSensei
  22 janvier 2018
L'auteur vient donner une bouffée d'air frais au genre du post-apocalyptique en le renouvelant : pas de monde dévasté, pas de zombies, pas d'expérience militaire ou de virus etc. Ici, on se retrouve dans une ville où les habitants ont rapetissés, comme dans le célèbre passage d'Alice, où à chaque instant ils doivent désespérément tenter de survivre.
le mangaka va nous plonger dans son récit à travers la jeune Yukkon qui en se réveillant, se rend compte qu'elle a rapetissée. C'est à partir de ce moment que l'on va découvrir ce monde où les humains deviennent les proies d'autres êtres vivants... La ville semble être devenue la terre des oiseaux et des chats qui ne cherchent qu'une chose : se nourrir d'humains !
Nous allons donc suivre les péripéties de Yukko et de Poko (son chien) , qui pour commencer vont chercher à comprendre ce qu'il se passe dans leur préfecture. Et là je trouve que Yugo a eu une excellente idée ! le fait d'avoir introduit Poko va permettre d'accélérer les choses, l'héroïne ne va pas galérer à se mouvoir dans la ville et il va aussi permettre de la protéger, même s'il paraît assez craintif ! de plus, ce n'est pas un chien invincible, il doit se nourrir et boire, ce qui rend l'histoire encore plus crédible.
Au cours de son périple pour trouver des réponses et de l'aide dans un environnement qui lui est devenu hostile, elle va rencontrer quelques survivants. Ces derniers vont tout de suite adoptés une attitudes défensives et agressives envers elle à cause de la peur de se faire repérer et tuer. Bien évidemment on aura certains personnages qui vont tenter de l'aider et d'autres qui dans toutes fins du monde, vont essayer d'assouvir leur envie de pouvoir et de contrôle.

Mais ce ne sont pas ses meilleurs rencontres... En effet, à un moment elle va rencontrer une drôle de fille en tenue de guerrière qui apparemment se nomme Alice. Pour le moment on ne sait pas grand chose d'elle si ce n'est qu'elle ne parle pas notre langue, à part quelques mots. Mais qui est donc cette Alice ? Peut-on l'identifier à celle de la couverture ? La réponse sera donc donnée au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire. A mon avis, c'est sa présence qui est à l'origine du mal être de cette préfecture ! J'attends donc de lire la suite pour voir si mon hypothèse est confirmée ou non !
Un autre point que j'ai apprécié et qui n'est pas des moindre, c'est que ce manga est vraiment dans le gore et le dramatique. Dès les premières pages le chat de Yukko n'hésite pas à tuer ses parents devant elle et il n'y va pas de mains mortes ! D'ailleurs je tiens à vous le dire, cette scène est assez choquante, donc cette oeuvre n'est pas à mettre dans toutes les mains.

Rapidement on va se questionner, tout comme l'héroïne, sur le pourquoi du comment de cette situation. Comment ont-ils tous rapetissés ? Pourquoi cela se passe uniquement dans cette préfecture ? etc. On peut entrevoir quelques réponses à cela, même si elles ne sont pas vraiment données, mais plutôt sous-entendus.

Pour en revenir aux différentes menaces qui concernent les habitants, il n'y aura pas que les animaux. Des forces militaires : les JSDF (Japan self-defense forces) sont présentes sur places, bien qu'elles se présentes comme des forces alliées voulant aider les personnes contaminées, il n'en ait rien ! du coup, en plus d'éviter les animaux, Yukko va aussi devoir éviter les forces militaires ! Même si ces dernières représentent une ombre au tableau, elles vont apporter quelques éléments de réponses. Par exemple, toutes personnes présentes dans la préfecture vont se retrouver contaminées. Ils doivent donc porter des combinaisons Hazmat évitant toute contamination. L'auteur ne laisse donc rien au hasard, rendant une fois de plus sont histoire encore plus crédible.

Graphiquement, les personnages sont vraiment bien dessinés et ont un côté mignon à croquer (sans mauvais jeu de mot). Cependant, ils ne seront pas dessinés de façon aussi réel que dans Last Hero Inuyashiki par exemple, ils seront plus Kawai. Leurs expressions ne seront pas si bien retranscrites que ça.

Là où la patte graphique de l'auteur va se révéler sans des les moments gores où il n'hésitera pas à dessiner des éffluves de sang ! Les décors sont aussi magnifiquement bien retranscrits avec ses quartiers urbains et modernes, ses magasins actuels (superette, magasin de jouets)...

Entre l'étrangeté de la situation et son lot de cruauté, les personnages vont basculer dans l'horreur la plus totale. Il y a très peu de temps morts dans ce premier tome car le mangaka enchaîne les péripéties et utilise un découpage énergique. de plus, le fait que l'héroïne ne s'apitoie pas sur son sort et fait preuve d'un grand calme tout en étant rationnelle, va permettre de démarrer l'aventure sur les chapeaux de roue, sans qu'on est envie de la tuer ! le récite se révèle donc efficace et l'idée de faire des personnages qui rapetissent est originale et viens renouveler le genre post-apocalyptique !
Pour une critique bcp plus complète je vous invite à vous rendre sur mon site !
Lien : http://www.mangas-sensei.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NicolasFJ
  23 janvier 2018
Un excellent démarrage pour cette histoire originale qui reprend le principe du survival post-apo, mais sans zombies/infectés, juste avec des gens qui ont rétrécis... et deviennent la proie des oiseaux et des chats (qui les prennent pour des souris).
C'est très inventif, avec parfois un humour décalé, des références surprenantes, et une violence jamais gratuite, y compris sur les animaux. Le gore est hors-cadre, et même si le démarrage est un peu brutal (surtout si vous aimez votre chat) tout se met en place avec sensibilité et justesse.
Je suis curieux de découvrir le prochain tome !
Commenter  J’apprécie          70
Pixie-Flore
  22 juillet 2018
Toute une préfecture japonaise a rapetissé. Les corbeaux et les chats sont devenus des prédateurs redoutables. Yukko est une jeune fille qui va devoir survivre au milieu de tout cela, malgré l'horreur et les difficultés.
Yuo Ishikawa commence fort avec ce premier volume. L'auteur nous entraîne dans un monde post-apocalyptique dangereusement flippant. Ses dessins sont terriblement réalistes et expressifs. J'ai tout de suite été happée par la détresse de Yukko et de son chien Poko.
Niveau scénario, c'est original sans vraiment l'être - ça cumule pas mal de choses déjà vu dans d'autres manga - mais la construction est intelligente et crédible. Bon début !
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (2)
BoDoi   15 février 2018
Il faut dire que ce premier tome de Wonderland est particulièrement énergique et prenant, tout en restant mystérieux. Il pose les bases d’un récit qui s’annonce plein d’action et de révélations.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   18 janvier 2018
Ce début, bien qu’assez simple en termes d’histoire, se révèle accrocheur grâce à une action non-stop, à une héroïne courageuse et à un graphisme relativement joli, jouant de thèmes classiques de façon plaisante.

Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Pixie-FlorePixie-Flore   22 juillet 2018
- J'ai réussi à parler brièvement avec un ami qui habite dans une autre préfecture. Apparemment, il n'y avait rien d'anormal de son côté. Je vais essayer d'aller jusque chez lui.
- Quoi ? C'est de la folie. Reste plutôt ici et attends les secours avec nous !
- Oui ! Nous avons encore de l'électricité. Et ici, nous ne manquerons pas de nourriture !
- Mes parents sont morts ce matin. J'ai besoin de voir un visage familier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Yugo Ishikawa (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yugo Ishikawa
Bande annonce du manga Sprite de Yugo Ishikawa édité chez Kazé manga
autres livres classés : miniaturesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
668 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre