AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290008508
313 pages
Éditeur : J'ai Lu (17/11/2008)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 16 notes)
Résumé :

Benjamine des quatre sœurs Essex, Joséphine est la seule à être encore célibataire. Et pour cause! Celle que les mauvaises langues surnomment "la truie écossaise" en raison de son embonpoint est persuadée qu'aucun homme ne voudra jamais d'elle. Elle a beau se sangler dans un corset pour tenter d'aplatir ses formes généreuses, jamais elle n'aura une silhouette de sylphide, comme par exemple Mlle de la Broderie, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Chiara
  22 février 2009
Joséphine est la dernière des soeurs Essex à être célibataire. Ce statut semble lui paraître définitif suite au mauvais sobriquet attribué par un idiot (dont elle s'est bien vengée malgre tout). mais grâce au Comte de Mayne, elle va apprendre que l'on peut devenir désirable sans correspondre aux canons de beauté de l'époque.
Récit très surprenant : je m'attendait, vu la collection dans laquelle le roman est édité, à tomber sur un ouvrage dégoulinant de mièvrerie. Même si effectivement les bons sentiments sont là, j'ai beaucoup apprécié l'esprit vif et le sens de la répartie de Joséphine. de la même manière, on se rend très bien compte (et l'auteur n'hésite pas à le mettre en avant) de la futilité de la vie que mènent ces représentants de la haute bourgeoisie. Si le complexe de Joséphine n'est pas réellement fondé, il est compréhensible quand on voit le contenu des discussions. Tout semble basé sur le paraître et la recherche de la fortune. Et pourtant, même si ce type de discussion peut être pénible à lire, l'auteur a su les rendre intéressante en mettant en valeur les défauts des personnes qui critiquaient elle-même.
Également, les différentes conversations nous apprennent également beaucoup sur les meurs et les attentes de cette bourgeoisie en quête d'une seule chose : l'aisance matérielle par le biais d'un mariage avantageux.
Mais bon, on s'attache aux personnages et on suit parfaitement l'histoire sans avoir lu les tomes précédents.
En conclusion, un très bon roman pas niais pour un sou et très agréable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mara
  13 août 2015
Dernier tome consacré aux soeurs Essex et c'est Joséphine qui tient le devant de la scène. Nous l'avons connu adolescente dans le tome 1 et c'est désormais une jeune femme que nous retrouvons. Une jeune femme avec des formes alors que la mode va plus tôt aux femmes minces (du moins dans l'esprit de certaines personnes). Suite aux événements du tome 2, un groupe de jeunes hommes la surnomment “la truie écossaise” et Joséphine le vit très mal. Elle ne mange plus et elle porte un corset, ou plutôt un engin de torture vu la description que nous en fait Eloisa James. Car, même si cela reste une romance plutôt classique, l'auteur s'attaque aux diktats de la mode et aux ravages que cela provoquent chez les jeunes femmes. J'ai trouvé cela très intéressant mais j'aurai aimé qu'elle le développe un peu plus, elle reste trop en surface du sujet.
Le reste est une romance classique. Une jeune femme demande de l'aide à un séducteur pour trouver un mari. Celui-ci lui enseigne deux-trois choses et la jeune femme que personne ne regardait devient le point de mire de tous les jeunes hommes à marier. Et le professeur devient jaloux et se rend compte qu'il est amoureux de la jeune femme. Vraiment rien de nouveau dans le royaume des romances. du coup j'ai été un peu frustrée car j'attendais avec impatience le tome consacré à Mayne, depuis le tout début. Homme à femmes, séducteur au coeur brisé, il avait tout pour plaire. Seulement j'ai eu du mal à croire à son amour pour Joséphine. Je ne suis pas sûr qu'il sache ce qu'est l'amour (ou du moins l'auteur n'a pas réussi à m'y faire croire). Au début du roman, il jure à qui veut l'entendre qu'il est fou amoureux de sa fiancée, mais le reste de l'histoire nous prouvera le contraire. D'ailleurs il est quasi impossible d'apprécier le personnage de la fiancée. Dès le début, j'ai eu du mal avec elle.
Si l'histoire de Joséphine et Mayne ne m'a pas vraiment convaincu, celle de la soeur de Mayne, Griselda, m'a beaucoup plu. Depuis le début de la série, j'avais du mal à la voir en héroïne amoureuse et éventuellement à la recherche d'un mari. Elle est le chaperon des soeurs Essex et dans mon esprit un chaperon est forcément vieux (préjugé quand tu nous tiens). Mais ce tome 4 me l'a fait découvrir sous un nouveau jour et je n'aurai pas été contre un tome supplémentaire consacré à son histoire.

Romance classique qui ne m'a pas complètement convaincu. Seule l'histoire de Griselda a réussi à sortir de la masse et à me plaire. Dommage! Mais je continuerai à lire des romans d'Eloisa James car globalement j'ai beaucoup aimé cette série!

Lien : http://mondedemara.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marcellina
  19 août 2015
L'auteure avec beaucoup d'humour et une plume légère et pétillante se délecte d'une certaine société anglaise psycho rigide qui a vraiment du mal à s'adapter à la différence et où les jeunes filles sont vite jugées à la moindre incartade.
Elle a choisi, pour notre plus grand plaisir, quatre styles différents pour nous faire vivre les aventures de ces quatre soeurs.
Joséphine, la benjamine, une dévoreuse de livres, une observatrice qui essaie de maîtriser au travers les aventures de ses trois soeurs aînées le grand mystère le l'amour. Et voilà l'auteure qui nous chapitre son dernier opus comme un roman feuilleton.
Quatre romans, quatre styles, quatre soeurs toujours présentes au fil de cette lecture bien amusante :-)
Commenter  J’apprécie          00
Otsuki
  02 juin 2015
On cloture ici les aventures des soeurs Essex avec la ravissante Joséphine. Celle-ci est plutôt ronde et, pour se venger, un homme qu'elle a (peu subtilement) remis à sa place parvient à faire en sorte qu'elle soit affublée d'un vilain surnom à Londres: la truie écossaise. Engoncée dans ses corsets, elle ne se rend pas compte qu'elle serait terriblement séduisante sans..
Il est agréable de constater que, cette fois enfin mariée, Imogène ne vient pas encore jouer les égocentriques. Bien que l'on suive aussi les aventures de Griselda (qui se remarie enfin!) j'ai trouvé cette fois-ci l'équilibre entre l'histoire de l'héroïne principale et celle des personnages secondaires bien mieux respecté. En effet aucun doutes possibles sur l'identité de l'héroïne, et les aventures des personnages secondaires ne servent qu'à comprendre les aventures de celle-ci tandis que dans les deux premier tomes, les aventures d'Imogène ne servaient qu'à introduire le tome qui lui est consacré.
La romance entre Joséphine et le comte de Mayne est tout d'abord légère et subtile, ce dernier croyant penser à elle comme une soeur (un classique je l'avoue!) et d'autant plus géné qu'il a abandonné sa soeur aînée au pied de l'autel. Fort heureusement ces doux sentiments se développent, et ce n'est que grâce à un malentendu que la situation entre eux se dénoue.
Bref, une touche finale douce et tendre pour une série plutôt réussie
Lien : http://littlereeder.canalblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mogador83
  21 avril 2015
La série se termine avec la quatrième soeur Josephine. L'histoire est plutôt pétillante et les intrigues secondaires interessantes. On passe un bon moment avec ce dernier tome et on quitte a regrets cette famille!
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MarcellinaMarcellina   19 août 2015
Elle était si enjouée, si avenante, si désireuse de vivre loin de lui leur vie durant. Et loin de leurs enfants, également, il n'en doutait pas. Pourtant, elle n'avait rien d'une ogresse, avec son petit menton pointu, et ses grands yeux pétillants.
Commenter  J’apprécie          60
mogador83mogador83   19 avril 2015
Toutes les femmes veulent un mari. Ils sont indispensables a notre confort, comme une chemise de nuit en flanelle au coeur de l'hiver. Indispensables, mais difficile a trouver.
Commenter  J’apprécie          51

Video de Eloisa James (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eloisa James
Eloisa James and Maya Rodale on American Ladies in London
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3924 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre