AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791032702901
Éditeur : Editions Ki-oon (08/03/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Un guerrier japonais en quête de vengeance au cœur des batailles de l'Europe du XVIIe siècle !

1620. L'Europe est déchirée par une guerre qui oppose catholiques et protestants. Dans la forteresse de Fuchsburg, en Allemagne, des réfugiés affluent de toute la région. Parmi eux se trouve Issak, un guerrier hors pair au talent de tireur inégalé. Avec ses longs cheveux noirs, ses yeux bridés, son sabre et son imposant fusil, il ne passe pas inaperçu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  13 mars 2018
Que voilà un bon manga historique ! Dans "Shogun", James Clavell mettait en scène le choc culturel en racontant les heurs et malheurs d'un Anglais perdu dans le Japon du Sengoku Jidai, mais dans "Issak" le japonais Shinji Makari et le coréen Ji-Hyoung Song mettent en scène culturel en racontant les heurs et malheurs d'un Japonais perd dans l'Allemagne de la Guerre de Trente Ans... L'idée n'est absolument pas farfelue puisqu'après la Bataille de Sekigahara tous les guerriers désœuvrés du Shogunat Tokugawa sont loin d'avoir suivi la même voie de Miyamoto Musashi : nombre d'entre eux ont quitté le Pays du Soleil Levant pour s'engager comme mercenaires dans les divers comptoirs asiatiques... On a avancé le chiffre d'un million de guerriers expatriés, fort recherchés d'ailleurs pour leurs compétences tant aux armes blanches qu'aux armes à feu, et nombre de témoignages historiques montrent que certains d'entre eux ont été jusqu'en Europe !
Sur la route de Bohême, la jeune fille dénommé Zetta est sauvée d'une bande de soudard par un étranger, et en parvenant au Château de Fuchsburg avec son grand-père elle rencontre à nouveau l'étranger qui prétend être le seul non déserteur des renforts envoyés par le Stathouder de Hollande. Pour la jeune fille qui n'avait jamais quitté son village le guerrier venu de l'autre bout du monde est fascinant ; pour le grand-père impressionné par son katana et son mousquet le sniper-forgeron est fascinant... Mais la ville est la destination du condottiere Spinola et de ses 9000 mercenaires venus pour en faire le siège ! le miracle qui survient n'aura servi à rien, puisque les éclaireurs auxquels appartient Issak tombent sur l'avant-garde de l'armée du prince Alfonso d'Espagne…
Dès ce tome 1 déjà pas mal de personnages intéressants : le samouraï en quête de vengeance, Zetta l'ingénue et son papy forgeron, le sympathique capitaine mercenaire Bormann armé d'un hache à deux mains (Syndrome Druss), le général Otto et le Prince Heinrich qui cherchent à tout prix à sauver le point névralgique de la route entre France, Hollande et Allemagne... Oh oui je retrouve tous les ingrédients de l'excellent "The Last Valley" (un film de James Clavell que je recommande chaudement), et le chemin sera long pour Issak qui recherche un dénommé Lorenzo pour l'exécuter et récupérer le trésor qu'il a volé !

Rien à redire sur le scénario de Shinji Makari, et les dessins de Ji-Hyoung Song  m'ont un peu bluffé : habitué au polar, au fantastique et à la Science-Fiction, il ne connaissait rien à l'Histoire de l'Europe avant de se lancer dans cette série... Le travail de documentation a donc été pour gigantesque (même si les esprits aigris vont pousser des cris d'orfraies pour des détails techniques dont même les historiens se contrefoutent : nous sommes dans une fiction BD, pas dans un travail scientifique de reconstitution !), et les graphismes sont très réussis avec des scènes d'action énormes ! Ils restent néanmoins perfectibles car ils sont hétérogènes, non en termes de qualité mais en termes de choix graphiques : on alterne niveaux gris et noir et blanc brut, décors épurés et arrières-plans photo-réalistes, charadesign hyperdétaillé ou charadesign épuré (oui Zetta semble être le petit sœur de Sando dans "Le Nouveau Angyo Onshi")... Dans tous les cas de figures, enjoy !
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Under_the_Moon
  09 octobre 2018
En quête de vengeance pour des questions d'honneur, Issak quitte l'empire du soleil levant pour se rendre dans les froides contrées du saint empire germanique - apès un bref passage en Hollande qui lui a permis de se familiariser avec les langues étranges parlées dans cette partie-là du globe.
Issak est un homme qui n'est pas très loquace et qui semble impénétrable. S'il ne gâche pas sa salive, le moins qu'on puisse dire est qu'il ne gâche pas non plus son énergie pour terrasser les assaillants : que ce soit à coup de sabre ou à coup de mousquet.
Bien sûr, ses prouesses guerrières (et stratégiques) attirent l'attention de ses "collègues" mercenaires et des petites gens dont il défend la cité.
Une quête qui promet plein de rebondissements. Une reconstitution graphique des batailles de la guerre de Trente Ans assez époustoufflante. Après les sagas de Ken Follett, cette série vous fait revivre le Moyen-Age comme si vous y étiez. Un grand soin a été tout particulièrement apporté aux armures des généraux ainsi qu'aux équipements des chevaux. Et que dire de la barbarie des scènes de guerre : oubliez les bonbons sentiments ?!
Si le travail est remarquable, je regrette que le portrait du personnage n'ait pas été plus travaillé, ce qui l'aurait rendu, si ce n'est attachant, plus proche pour la petite lectrice que je suis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
Mariloup
  11 décembre 2018
Ce titre ne m'intéressait pas du tout à la base, je ne me serais jamais penchée dessus si je n'étais pas tombée dessus par hasard à la médiathèque et franchement, je l'aurais regretté parce que j'ai beaucoup aimé ce premier tome!
XVIIième siècle. L'Europe est secouée par une guerre religieuse entre catholiques et protestants. Nous suivons Issak, un jeune japonais à l'allure de samouraï engagé dans cette guerre en tant que mercenaire. Venu des Pays Bas, il débarque en Allemagne, sachant parler plusieurs langues et le dernier de son régiment, venu aider les protestants allemands. Évidemment, son apparence générale fait qu'il ne passe pas inaperçu parmi les occidentaux! Il est en quête de vengeance: tuer celui qui a assassiné son maître et volé son arme si précieuse. Tout ce qu'il sait de son compatriote meurtrier, c'est qu'il est en Europe et combat aux côtés des catholiques. Issak combat alors de combat en combat, espérant le croiser sur le champ de bataille. Après avoir sauvée Zetta, une jeune fille qui allait mal finir entre les mains de déserteurs, il rejoint une forteresse allemande où les malheureux paysans/villageois cherchent asile auprès des soldats et mercenaires engagés. Seulement, la guerre est à leur porte, une armée espagnole en fait alors le siège. Ces derniers sont bien trop puissants, ont les moyens et prennent vite l'avantage. Issak va mettre fin à cet assaut d'une seule balle, à distance en tuant le général de l'armée espagnol! Lui et son mousquet particulier font sensation! Il obtient alors le respect et la confiance de tous!
Issak est fantastique, troublant, mystérieux. Il se dégage quelque chose de spécial chez Issak, que je n'explique pas. Ses armes, sa façon de se mouvoir, son attitude... son regard également, il provoque quelque chose chez moi, je l'admire vraiment. D'autres personnages se démarquent comme le prince allemand qui a beaucoup de charisme, qui est un vrai leader, il y a également la douce Zetta qui se prend d'affection pour Issak.
On voit vraiment les étapes de la guerre, que ce soit d'une bataille, d'un siège... ainsi que les mauvais côtés et les horreurs de la guerre. C'est un manga centré sur l'action avec beaucoup de morts, d'horreur, de violence, de sang.
C'est vraiment dommage que ce manga ne soit pas plus connu! Après, je peux comprendre qu'il ne plaira pas à tout le monde car c'est un manga historique très centré sur la guerre. Pour ma part, j'adore les mangas historiques donc ça le fait totalement. de plus, c'est une partie de l'histoire que je ne connais pas trop et c'est donc très intéressant, très enrichissant. Et j'ai été surprise d'apprendre que le mangaka s'est inspirée d'une histoire vraie: il y a bien quelques japonais qui ont combattu dans la guerre de 30 ans en Occidentaux, et un tireur en particulier qu'il a voulu mettre en avant!
Le graphisme est très particulier mais j'aime beaucoup car c'est d'un réalisme assez fou! le trait de crayon est très noir, le dessin fait tout, peut même se suffire à lui-même parfois. On peut avoir plusieurs pages d'affilée sans aucun dialogue!
Ce fut une agréable découverte, je ne pensais pas aimé autant! Il me tarde de découvrir la suite, d'en savoir plus sur Issak et son mystérieux ennemi!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fildediane
  05 janvier 2021
Personnages principaux :
Issak : La première image d'Issak est très forte, violente même mais extrêmement bien dessinée ! Il arrive de Hollande où il a combattu avec l'armée; il recherche activement le meurtrier de son maître et un objet que cet assassin aurait dérobé. Pour cela, il écume les champs de batailles aux côtés des protestants car son rival s'est enrôlé dans le camp des catholiques… Sur sa route, il sauve Zetta des mains écoeurantes de soudard assoiffés de sang et rempli de haine. Il est très calme, très consciencieux, poli et inarrêtable. Côté physique (excusez moi, il est à tomber !… ben oui mon côté midinette arrive à ressortir parfois 😀 ), de long cheveux noir, les yeux bridé et il émane de sa personne un calme rassurant.
Zetta : C'est une toute jeune fille, qui fuit la Bavière en guerre en compagnie de son grand-père, en direction d'une Terre s'appelant Utopia, une terre où tous les hommes sont égaux. Elle est sauvée in-extrémiste par Issak, des soudards qui l'agressaient. Elle est intriguée par Issak qui ne ressemble pas aux soldats et aux mercenaires européens. Elle est déterminée à rester en vie et sans vraiment le vouloir, elle et son grand-père vont suivre la route d'Issak. Leur destin semble lié, se lie au fur et à mesure des pages.
Lieux où se déroule le récit :
Le scénario se déroule à Fuchsburg, le château du représentant, frère de Frédéric V de Palatinat
Détails intéressants :
Le dessin est magnifique, Double S a un trait incroyable, les personnages sont tels qu'ils pourraient être dans la réalité. Les détails sont surprenants et il se dégage une tension palpable de ces pages; mais lorsque Issak apparaît, sa présence rassure. Issak est magnifique !
Au travers d'Issak, on sent toute la détermination, la constance, la patience pour obtenir un geste d'une précision inhumaine. de plus c'est un brillant stratège.
Alors que la situation semble compromise, nous lecteur on sait, on sent qu'Issak va faire la différence.
Ce manga opère la rencontre entre le japon féodal et l'Europe médiévale avec ses guerres de religions entre protestants et catholiques. C'est un savoureux mélange.
Mon avis :
La couverture annonce la couleur : Nous avons un homme de type asiatique qui pointe son arme avec détermination. J'ai eu l'occasion de lire un extrait grâce à mon super libraire de manga, BD et comics, vil tentateur et pourfendeur de portefeuille (oui oui je délire complètement…) Bref, je me suis retrouvée avec cet extrait entre les mains et la curiosité qui va avec !!
Toujours est-il que je suis super fan, j'ai déjà lu les 3 tomes et j'aime de plus en plus !!
Je m'explique :
Je tiens à me répéter : le dessin est SUPERBE ! J'adore le trait du dessinateur, il fait passer toutes sortes d'émotions au travers de ses personnages comme la détermination, la colère, l'intimidation, la suffisance et souvent l'apaisement avec Issak. Ce personnage est implacable, ne rate jamais sa cible, Issak apparaît sur une page et c'est la force tranquille, la patience redoutable, le contrôle de soi immuable., ça présence rassure.
L'histoire nous plonge dans le XVIIème siècle en pleine guerre de religion entre les protestants et les catholiques = la guerre des Trente ans. Mais, alors que fait un asiatique, un japonais dans cette guerre ? Il recherche ardemment le meurtrier de son maître et un objet très précieux. Issak s'engage aux côtés des protestants dans l'armée Néerlandaise et termine son chemin au château de Fuchsburg en Allemagne et se met au service de l'armée de Frédéric V du Palatinat (figure existante de l'histoire). Il se révèle être un allié précieux et de taille. Sa maîtrise du combat impressionne les commandants et les soldats; mais ils sont vite rattrapés par la panique face à l'armée espagnole, immense qui suit un homme charismatique, le général Spinola (encore une figure existante dans l'histoire). L'auteur scénariste a vraiment monté son histoire de guerrier japonais sur fond de la guerre de Trente ans, en s'appuyant sur des faits réel de l'Histoire et c'est très appréciable.
L'histoire d'Issak se superpose petit à petit sur l'Histoire Européenne; il fait partie intégrante du paysage même si son uniforme étonne et surprend. Zetta a compris que c'est un homme hors normes et elle se sent redevable d'Issak et veut à tout prix le seconder, l'aider d'une quelconque manière, elle a peur pour lui. Mais elle sait qu'il est capable de les protéger, elle le sent.
Le tome 1 pose le décor historique, présente des personnages très intéressants et surtout accroche le lecteur avec son héros Issak !
En Bref :
Oui oui c'est un coup de coeur !!! ❤ ❤ ❤
L'histoire d'un guerrier japonais qui s'aventure en Europe en pleine guerre des Trente ans pour retrouver l'assassin de son maître.
Un personnage, beau, déterminé et très attachant (oui j'assume mon côté fangirl pour cette fois seulement 😉 ) le travail de l'auteur sur l'histoire est très intéressante car il fait se rencontrer le japon féodal et l'Europe médiévale !
Une série qui mérite vraiment le détour !

Lien : https://fildediane.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Kmye
  24 avril 2018
Un premier tome accrocheur !
Encore une fois, les éditions Ki-oon font preuve de qualité avec cette nouveauté.
Tout a déjà été dit plus bas, alors je serai brève !
Ce titre a le mérite de m'avoir beaucoup intéressée et d'avoir su capter mon attention de bout en bout, alors que je ne suis franchement pas fan de cette période. Mais quel souffle épique ! Malgré son ancrage réaliste, Issak peut combler les lecteurs de fantasy grâce à des scènes de bataille magnifiques. Au niveau graphique, j'en ai pris plein les yeux tout au long de ma lecture.
Je n'ai pas mis la note parfaite car j'ai bien un regret : il y a énormément d'action dans une temporalité rapprochée, mais j'aurais aimé avoir plus de développement dans l'intrigue.
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (3)
BDGest   23 avril 2018
Avec son guerrier nippon des plus intrigants et ses scènes de bataille restituées avec habileté, Issak démarre plutôt bien. L’intérêt du public éveillé et un nouvel ennemi se présentant à l’horizon, espérons que le prochain tome saura apporter quelque réponses aux questions.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   29 mars 2018
Plongez au cœur même des combats et des stratégies remarquables qui poussent des hommes au-delà de leurs capacités. Double-S, le dessinateur de Jusqu'à ce que la mort nous sépare nous livre une nouvelle saga emblématique de son savoir-faire.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   09 mars 2018
À l’image de Vinland Saga, cette série prépubliée dans l’exigeant et éclectique mensuel Afternoon (Born to be on air, L’Île errante, Underwater…) ne se concentre pas vraiment sur l’aspect historique, mais relate une aventure adulte et épique, exaltée par un graphisme magnifique.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   11 mars 2018
On ne parvient pas toujours à rembourser ses dettes... L'important, c'est de ne pas les oublier... Et ne pas abandonner ! D'ailleurs, ça vaut aussi bien pour la vengeance.
Commenter  J’apprécie          120
KmyeKmye   24 avril 2018
- Utopia ? C'est quoi ?
- Un lieu où tous les hommes sont égaux...
- Ça n'existe pas. Du moins pas sur cette terre !
Commenter  J’apprécie          80
MariloupMariloup   09 décembre 2018
_ Tu te rends compte que si tu veux t'acquitter de ta dette envers nous, il va falloir que tu te battes? Et si tu mourais sans avoir atteint ton but? Tu y a pensé?
_ On ne parvient pas toujours à rembourser ses dettes. L'important, c'est de ne pas oublier et de ne pas abandonner! D'ailleurs, ça vaut aussi pour la vengeance.
Commenter  J’apprécie          00
FildedianeFildediane   05 janvier 2021
C’est un génois désargenté, mais plus de 10 000 mercenaires le suivent… Ils savent qu’il est intelligent et ils ont confiance en lui !
Commenter  J’apprécie          00
FildedianeFildediane   05 janvier 2021
Si la forteresse tombe, les protestants allemands seront isolés et exterminés… Alors quoiqu’il en coûte je la défendrai !
Commenter  J’apprécie          00

Video de Song Ji-Hyoung (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Song Ji-Hyoung
Issak, un guerrier japonais au cœur des batailles de l’Europe du XVIIe siècle !
autres livres classés : guerre de trente ansVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2221 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre