AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782874262807
468 pages
Éditeur : Alice (17/02/2016)
3.39/5   9 notes
Résumé :
Jaime est morte par accident à 15 ans. Et Sarah se sent responsable car l'accident est dû à une distraction de sa part. Jaime, c'était sa meilleur amie. Son âme soeur. Comment vivre après un tel drame ? En se repliant sur soi ? En fuyant ses anciens amis ? En évitant de penser ? Ou en essayant d'apprivoiser sa tristesse ? Sarah découvre progressivement que ce deuil l'a profondément changée et qu'il ne sert à rien d'essayer d'étouffer sa nouvelle personnalité.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
ReveursEtMangeursDePapier
  06 mai 2016
Sarah a perdu sa meilleure amie dans un accident. Il lui est très difficile d'accepter cette perte tragique. Impossible de vivre une vie normale après ça. Impossible de se reconstruire...

Tout le monde s'inquiète pour Sarah. Sans vraiment comprendre pourquoi elle ne va pas de l'avant. En dehors de son chien Ruby, Sarah se moque de tout, et rien ne trouve réellement d'intérêt à ses yeux. Elle a l'impression que certaines choses ne sont plus aussi importantes qu'elles ne l'étaient avant la mort de sa meilleure amie. On lui répète que tout arrive pour une raison mais suite à ce drame, Sarah est persuadé que tout est arbitraire. La vie n'a pas de sens.

Sarah m'a beaucoup touché. Elle était là lors de la mort de sa meilleure amie et on comprend pourquoi elle a tant de mal à se faire à son absence. Très vite, on remarque que personne ne veut vraiment écouter ce qu'elle a à dire. Toute cette histoire, ce chagrin, met son entourage quelque peu mal à l'aise. Au final, elle se sent seule et ne sait pas comment il lui est possible d'être normale et heureuse. Il est terrible de voir que ses parents se sentent dépassés, et même son petit ami ne peut rien y faire, malgré sa patience. Sarah a trouvé une façon bien à elle de partager sa peine et sa douleur. Répondre avec sa boîte à sarcasme. Sa famille n'en peut plus, tant ses réactions sont discutables. Mais comment l'aider à faire son deuil?

Les chapitres sont aussi entrecoupés de schémas que j'ai beaucoup apprécié. Ils reflètent parfaitement la personnalité de Sarah. Elle y partage toutes sortes de théorie sur la vie en général et sur sa vie d'ado. Petit à petit, Sarah va tenter de faire des efforts pour satisfaire tout le monde. Elle s'ouvre et laisse une chance à son entourage. Elle découvre qu'elle n'est pas la seule à souffrir et je pense que c'est ce qui la fait vraiment avancer. Je pense surtout à Emmett, le jumeau de sa meilleure amie, et à Roy, dont la présence dans cette histoire est d'abord étrange, puis nécessaire. Comment un inconnu, avec son opossum et ses sapins, pourrait bien changer les choses?

Verdict : Un roman touchant qui parle de dépression chez l'adolescent et de reconstruction après un drame. C'est une fin ouverte que l'auteur nous propose et elle m'a beaucoup plu. Très émouvante, juste. On ne sait pas exactement de quoi sera fait le futur de Sarah. Mais nous sommes fixés sur son état d'esprit. Tous ces évènements l'auront définitivement changé.

Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
IreneAdler
  01 décembre 2017
Sarah a perdu sa meilleure amie. Enfin elle est morte quoi. Et personne n'en parle. Pour la protéger. Résultat ? Elle est invivable, sarcastique, prend le chemin de l'échec scolaire... Mais rencontre la bonne personne, au bon moment.
Ok, dit comme ça, ça sonne un peu conte de fée. Mais je ne suis pas sûre qu'il y ait "et ils vécurent heureux..." C'est plutôt la lente reconstruction, hors du cercle familial, après un deuil. Hors du cercle familial, c'est important. Parce que la famille elle est un peu dépassée ("Tiens, prends ton Prozac et surtout ne parle pas de ta meilleure amie morte") alors que les autres, eux osent aborder le sujet. Et c'est super important, en fait.
C'est un récit à la première personne, fluide, assez sarcastique (bon là elle insiste lourdement pendant toute la narration. Et sur l'ironie aussi). C'est une sorte de journal intime : le lecteur voit comment évolue l'état d'esprit de Sarah, comment elle évolue dans sa vie, comment elle grandit.
Même si au niveau du style c'est n'est pas de la graaaaaaaannde littérature, c'est une très bonne lecture autour du deuil et de comment s'en sortir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BOOKSANDRAP
  07 juillet 2016
> https://booksandrap.wordpress.com/2016/07/06/la-theorie-du-grand-tout-j-j-johnson/

Avis : Un grand merci aux éditions Alice pour l'envoi de ce joli petit pavé, que j'ai littéralement dévoré.

Pour être tout à fait honnête je suis plutôt mitigée concernant ce roman. J'ai aimé, sans vraiment accrocher à l'histoire. Je m'explique tout de suite car vous devez penser que je suis complètement schizo haha.
Le fond de l'histoire est un sujet qui m'attire beaucoup en général, le deuil, la perte d'un être cher, je suis toujours vraiment intriguée par ces histoires d'adolescents, de lycéens qui doivent faire face à des situations qui ne devraient pas leur arriver. On les voit souvent grandir trop vite, ou se murer dans le silence. J'avais hâte de voir comment l'auteur J.J Johnson, que je ne connaissais pas du tout, allait aborder cette thématique. Comme je vous le disais plus haut, j'ai été un peu déçue malheureusement, même si j'ai passé un bon moment de lecture.

Alors qu'est-ce qui a fonctionner à mon sens ? Je dois dire que malgré ma déception j'avais envie de savoir comment cette histoire allait se terminer. La plume est simple, peut-être un peu trop simple à mon gout. Les chapitres sont courts, la mise en page fait qu'on tourne les pages à une vitesse effrayante et qu'en un clin d'oeil on se retrouve déjà à la moitié du roman sans s'en rendre compte.
Un des gros points positifs de ce roman pour moi, c'est le personnage de Sarah, notre héroïne. J'aime beaucoup beaucoup (beaucoup) tout cet humour sarcastique dont elle s'entoure. J'ai aimé sa répartie, sa façon cash de répondre aux gens, même si je dois l'avouer cela doit vraiment être pesant à force pour son entourage. Mais faut aussi comprendre qu'elle a vécu et surtout été une des actrices principale du drame de la mort de sa meilleure amie. Après ça, elle n'a plus jamais été la même et je trouve qu'elle a beaucoup de courage pour se relever et garder la tête haute. Malgré son jeune âge, je l'ai trouvé tout de même mature (même si faut se l'avouer elle ne fait pas toujours les meilleurs choix…)

Un détail également qui m'a fait sourire tout au long du livre, ce sont les petites illustrations, détails, schémas, appelez cela comme vous le voulez, qui sont intégrés à chaque début de chapitre. Je trouve ça vraiment sympa pour les jeunes qui se lancent dans cette lecture qui peut faire peur a priori vu l'épaisseur du bouquin. Ça fait une pause amusante et ludique qui décrit la vie de Sarah.

Passons aux choses qui fâchent… Haha ce qui m'a freiné et déplu.
Tout d'abord, je m'attendais à une histoire d'amour pour être honnête, quand dans la quatrième de couv' il y était marqué « jusqu'à cette drôle de rencontre… » j'ai été vraiment déçue par cette fameuse rencontre justement. Je n'ai pas forcement aimé le tournant que prenait le livre, on sortait du sujet principal qui est le deuil, je trouve que l'auteur s'égarait par moments, qu'il y avait quelques longueurs etc…
La conclusion du livre est également trop évasive. On n'a pas vraiment de réponses sur ce qu'adviendra de Sarah, j'ai l'impression que c'est un poil bâclé et c'est dommage car ce bouquin avait du potentiel à mon sens, mais je n'ai clairement pas eu ce côté addictif qui me donne envie de vite me replonger entre ces pages dès le livre reposé. Je n'ai pas été conquise. Et je trouve que ce genre de fin ouverte aurait mérité un épilogue.

Je tiens à vous conseiller cette lecture, surtout si vous êtes plus jeunes que moi, si vous avez 15-16 ans je pense que vous pouvez vraiment apprécier ce livre et littéralement vous laissez absorber par l'intrigue, c'est très sympa et très rapide à lire.
Je recommande !

Pour la note : 13/20.

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MademoiselleBouquine
  22 juin 2016
Un grand merci aux éditions Alice pour cet envoi !
--------------------------------------------------------------
Un roman sur le deuil, c'est à la fois intriguant et risqué. Ce thème est si riche qu'il peut en sortir de véritables chefs-d'oeuvre, mais également si délicat et sensible que les risques de verser dans le mélodrame ou les stéréotypes sont particulièrement importants.
Voilà pourquoi La Théorie du Grand Tout a attiré mon attention : il me fallait savoir si l'auteure avait réussi son pari... Et il s'avère je suis plutôt satisfaite de ma découverte, dont j'ai apprécié l'héroïne humaine et réaliste, même si tout n'est bien sûr pas parfait.
La Théorie du Grand Tout décrit Sarah, quinze ans, qui vient de perdre sa meilleure amie de toujours, Jamie, dans des circonstances si tragiques qu'elle se refuse à les dévoiler à ses lecteurs. Sarah tente tant bien que mal de se remettre de cette perte violente, surtout mal, en fait. Sa principale arme de survie devient bientôt le repli sur elle-même, accompagné d'une aptitude au sarcasme assez inouïe. Mais fuir tout ce qui la rattache à sa vie d'avant, négliger ses relations avec ses proches, est-ce vraiment le bon moyen de se remettre de cette tragédie ?
La réponse est non.
Merci, Captain Obvious.
L'auteure parvient à créer une histoire dans laquelle on ne peut s'empêcher de rentrer, principalement mu par l'envie de savoir ce qu'il est arrivé de si épouvantable à Jamie...
Oui, j'utilise le participe passé du verbe "mouvoir". C'est mon choix.
Le tout manque sans doute d'un peu de piquant, d'imprévu, certains chapitres se font écho, la narration peut s'essouffler de temps à autre... Je dois avouer que dans la première partie notamment, j'ai eu du mal à maintenir un intérêt constant pour le sort de l'héroïne. Cependant, une fois un certain cap dépassé, il devient de plus en plus difficile de s'extirper de cette histoire, et l'intérêt du lecteur pour le sort de Sarah, son empathie à l'égard de cette adolescence blessée ne font que croître. Il s'agit d'un roman vivant, avec des tonalités différentes suivant les parties, et une véritable dimension ludique grâce aux nombreux schémas, graphiques et autres dessins qui émaillent le récit.
On sent le travail fourni sur le personnage de Sarah, qui fait la richesse de cette histoire. Elle se révèle au fur et à mesure de l'intrigue dans toute sa complexité, entre souffrance et espérance, sans échouer dans un cliché d'ado rebelle, de dépressive en colère ou que sais-je. L'auteure a réellement cherché à créer un personnage humain, réaliste, imparfait, et c'est une démarche que l'on ne peut qu'approuver... Les personnages secondaires pâtissent peut-être légèrement de ce choix, méritant parfois plus d'importance et de profondeur psychologique.
Globalement, les choix de l'auteure sont satisfaisants, un peu prévisibles certes, mais elle transmet un beau message à son lectorat, celui qu'il fallait mettre en avant. On termine La Théorie du Grand Tout une bouffée d'espoir, et d'avoir été témoin d'une histoire peut-être pas révolutionnaire, mais indéniablement instructive et attendrissante.
En bref, un roman sensible et bien mené, qui ne manquera pas de trouver une résonance en vous, ni de vous faire sourire ou de vous serrer le coeur lorsque vous vous y attendrez le moins... Vous n'en conserverez pas forcément un souvenir impérissable, mais il s'agit tout de même d'une lecture loin d'être dénuée d'intérêt !
Note attribuée : 7/10
Lien : http://mademoisellebouquine...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathlie93100
  20 juin 2016
J'avais déjà lu Cette fille est différente de J.J. Johnson dont j'étais ressortie avec un avis assez mitigé mais j'avais envie de voir ce qu'elle allais nous proposer avec La théorie du grand tout qui est un livre qui m'a intriguée par le sujet traité.
Suite à la mort de sa meilleure amie Jamie, Sarah se referme complètement sur elle-même et devient une autre personne que son entourage n'arrive pas à comprendre. Mais Sarah a de bonnes raisons car elle était présente à ce moment-là et se sent responsable de la mort de son amie. Elle va s'enfermer dans un sentiment de culpabilité mais aussi essayer de reprendre peu à peu goût à le vie.
Mais, le cynisme et le sarcasme semblent être la seule manière qu'elle ai trouvé de parler aux personnes qui l'entourent et cela ne plait pas à tout le monde. de plus, elle prend ses distances avec tous ses amis et toute personne ayant été proche de Jamie.
Sarah est un personnage touchant qui a été témoin de la mort de sa meilleure amie, mais j'ai trouvé qu'elle s'apitoyait un peu trop sur elle-même par moments. Elle apprend à reprendre goût à la vie en se faisant de nouveaux amis et en travaillant pour Roy (un bucheron), mais surtout en sortant de cette période de deuil qui commence à inquiéter ses parents.
Son petit ami, Stenn, a lui aussi du mal à se faire à cette nouvelle version de Sarah qui lui parle tout le temps sèchement ; et il ne sait pas comment gérer leur relation. Leur relation est devenue très compliquée suite au décès de Jamie.
Un autre personnage important est sans conteste Emmett, le frère jumeau de Jamie. Il semble être la seule personne qui ne soit pas au courant des détails de la mort de sa soeur et veut à tout pris que Sarah lui raconte les événements, mais celle-ci fera tout ce qui est en son pouvoir pour l'éviter. de plus, Stenn deviendra peu à peu jaloux de lui car il reste très proche de Sarah malgré tout.
Il ne faut oublier de parler de Rosemary, une connaissance du lycée qui deviendra petit à petit amie avec Sarah et qui lui sera d'une grande aide pour traverser cette mauvaise passe.
La théorie du grand tout est un roman sur le deuil mais aussi sur la culpabilité et la rédemption. On suit le long parcours de Sarah vers la guérison et l'acception de soi après l'incident dont elle se considère comme coupable. C'est un livre poignant et parfois drôle surtout lorsque la "boîte à sarcasmes" se met en marche.
Ce roman est aussi très agréable pour l'oeil car entre chaque chapitre, l'auteure nous offre des graphiques ou autres listes de choses propres aux jeunes tels que les effets de l'alcool ou encore les changements qui s'opèrent dans la vie, le tout du point de vue de Sarah bien sûr.
En conclusion, j'ai passé un très bon moment de lecture avec Sarah même si le sujet traité est assez dur. L'auteure maitrise son sujet et son héroïne et nous propose une belle histoire poignante sur la rédemption et l'acception de soi.
Lien : http://reveuseeveillee.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   06 mai 2016
Ce livre contient :

7% de pensées profondes
3% de divagations
12% de beaux gosses
7% de travaux manuels #sapinsdenoel
20% de sarcasmes
10% de larmes
14% de superchien
1% de sexe (presque!)
2% de terreur dans la salle de gym
5% d'opposum
10% de processus de guérison
9% de curieuses coïncidences
Commenter  J’apprécie          40
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   06 mai 2016
Depuis, c'est comme si je vivais dans un immense kaléidoscope : une force invisible fait tourner le monde, le sol vacille sous mes pieds et les milliers de morceaux éparpillés de mes journées se bousculent pour former sans cesse de nouvelles images, triangulaires et vitreuses..."
Commenter  J’apprécie          20
chjqin76chjqin76   22 avril 2018
La vie est une comparaison permanente,de soi avec les autres.On se définit,on évalue notre propre vies ,bonne ou mauvaise,en fonction de celles des autres, de ce qu' ils ont vécu, des épreuves qu' ils ont dû (ou pas) affronter.
Commenter  J’apprécie          20
faelifaeli   01 novembre 2018
Papa me lance son regard Inquiet = Triste² + Déçu. Il en fait un usage tellement intensif ces derniers temps qu'il doit détenir le copyright maintenant. Il est triste parce que je suis devenue une garce sarcastique impitoyable. Il est déçu parce que je ne leur tends pas la main et ne les laisse pas m'aider. Cela dit, j'ai peut-être bien inversé les causes de sa tristesse et de sa déception. Pas grave. Il est inquiet parce qu'apparemment, je suis une loque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   06 mai 2016
Le message est clair : Parle-nous suffisamment pour qu'on pense que tu vas bien mais ne dis pas ce que tu penses vraiment. Ca nous met mal à l'aise...
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : malchanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
72 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre