AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782298134278
Éditeur : France loisirs (01/10/2017)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Dans une société post-apocalyptique, tout n'est que mensonge...

An 250 après la IVème guerre mondiale. Seules quelques grandes villes parviennent à subsister et leurs populations à survivre grâce aux coupoles qui les protègent du monde extérieur. Chaque année, le Nouvel Ordre Mondial détermine l’avenir des jeunes de seize ans. Et chaque année, certains d’entre eux disparaissent.
On les appelle les Oubliés.

Plongez dans l'aventure... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
AuroreKarelle
  01 juin 2018
J'ai découvert ce livre par hasard chez France Loisirs, la couverture a attirée mon attention et le résumé m'a convaincu qu'il me le fallait. Histoire en deux volumes. J'ai donc décidé très enthousiaste de me plonger dans le tome 1. Et je n'ai pas été déçue.
Ce premier tome est un ENORME coup de coeur. Une super dystopie.
Dès que je l'ai eut acheté mon cerveau s'est mis en ébullition, les questions ont commencé à fuser En effet, le titre donne à réfléchir, « Les Oubliés » Pourquoi? Qui sont-ils? Que deviennent-ils?
L'histoire se passe, des années après la IVe guerre mondiale. Les plus grandes villes du monde sont à présent recouvertes d'une coupole, qui permet de protéger les habitants de l'air radioactif de l'Extérieur.
Dans le prologue on découvre notre héroïne évidement mais c'est surtout sur sa soeur ainée, qui va donc subir « La Rafle » déja on se questionne sur ce que c'est, et vu que tout le monde pleure, on se dit ça doit pas être chouette. La Rafle est un test qui définira votre statut dans leur société. Il y a les Ouvriers, Les Grands et Les Oubliés. Et visiblement, tout le monde a peur d'être un oublié mais nous lecture on ignore pourquoi. Et puis passé LA Rafle ça veut dire pour 80% de chance de ne plus jamais revoir sa famille ou très peu. le prologue se finit donc comme ça sur Anais qui part pour son test avec d'autres ados de son age et les familles qui sont déchirées.
Autant dire que je me suis donc jeté sur la suite. L'action est là dès le départ et ne s'arrête plus. On vit l'histoire en même temps que les personnages. On tremble pour eux et avec eux.
Le chapitre 1 commence donc deux ans plus tard. C'est à notre héroïne Eléa et ses deux inséparables meilleurs amis Aurore et Simon D affronter leur Rafle. Sa soeur est de retour pour cet événement, on est soulagée de voir que rien de grave ne lui être arrivée. Toutefois très vite, elle mets le doute dans nos esprits car elle a un double comportement. et elle dit des choses à sa soeur qui semé le doute. Pourquoi dit-elle ça? Que sati-elle?Que cache-t-elle? ECT.
Très vite, pendant les tests, on comprends que notre Eléa n'est pas comme tout le monde et qu'elle va FORT PROBABLEMENT être une oubliée. le verdict tombe, Simon est un grand. Aurore et Eléa des Oubliés alors on tremble pour notre héroïne et on découvre enfin ce que sont les oubliés. Et ma foi, je n'ai pas compris pourquoi tant de mystère, visiblement être un oublié c'est chouette. Simon s'en va de son côté et les fille du leur. mais avant le départ de ces dernières rebondissements. Une erreur se serait produit et Eléa ne serait pas une Oublié mais une grande ( hum bizarre bizarre). Eléa rejoint donc Simon et Aurore se retrouve seule.
Nouveau questionnement pourquoi ce changement soudain, étrange, intriguant.
Eléa et Simon quitte donc le ville pour une nouvelle, pendant le voyage, la navette est plongée dans le noir, on ne peut pas voir a travers les vitres, il paraîtrait que c'est à cause de l'air toxique hors des coupoles (bizarre je doute, oui encore) c'est le propre de ce livre, on se questionne, on doute, on remet tout en question même notre questionnement.
Mais pas le temps de se remettre, car arrivée à son centre de formation qu'elle apprends une vérité qui nous glace le sang.
A partir de là tout s'enchaîne, on découvre tous sur les Oubliés, les mensonges des dirigeants, la résistance et beaucoup d'autres choses. Aurore est en danger et Elea veut la sauver.
Je pourrais parler des heures de ce premier tome mais j'ai peur de finir par trop vous en dire. Côté personnage et relation.
Simon m'énerve m'insupporte même, je comprends qu'il est du mal à remettre en cause ce qu'on lui a inculqué depuis des années mais lui qui ne jure que par ses deux moitiés, en apprenant qu'une d'elle est en danger devrait presque foncer tète baissé pour la sauver et ben non. Et puis vive les conneries, c'est un peu le boulet de l'histoire, le poids mort qu'on traîne lol.
Notre héroïne est vraiment top bien que très têtue peut être trop parfois. J'adore aussi sa soeur Anais et sa nouvelle amie Izzie. Pour sa relation avec Gabriel je suis assez partagée, je trouve que c'est trop rapide,et aussi assez très enfantin. J'adore Jason, il me fait rire et les deux frères Pedro et Juan sont aussi très intéressants.
L'auteure a vraiment suit créer et décrit un monde post apocalyptique, il n'y a pas de temps morts, l'action est là. On tremble avec nos personnages, on rit avec eux, on pleure aussi. Bref un EXCELLENT premier tome.
Quelle suite!!
Ce tome reprend directement là où le tome 1 s'est arrêté. On retrouve notre petit groupe et les oubliés délivrés à Marseille. L'ambiance y est pesante, tous sont encore sous le choc de la mort de Pedro et de Simon gravement blessé.
Samuel, qui jusque là c'était montré être un allié de poids, perds la tête et veut utiliser les Oubliés exactement comme le faisait le N.O.M. sous prétexte de vouloir les détruire. Evidemment Eléa et ses amis s'y opposent. Soutenue par certains rebelles, Elia et son groupe décident non sans mal d'abandonner Samuel et ses idées inacceptables, pour choisir leur propre voie et le propre façon de détruire le N.O.M.
En parallèle Carla, Lucie et Louis, on rejoint le groupe et leur apporte leur soutien.
Dans ce tome au découvre un peu plus Carla, Lucie et Aurore ainsi que les autres oubliés, bien que ces derniers m'aient énervés. James et Alex sont INSUPPORTABLES, de vrais têtes à claques et les autres dont j'ai oublié les noms servent à rien.
Dans ce tome, je trouve que Elia s'affirme plus, elle se comporte plus comme le leader que beaucoup voit en elle. Elle s'impose plus face à Gabriel. Ce dernier est trop protecteur ça en est même étouffant et donc ça m'a souvent énervée.
Parlons un peu de Simon, s'il m'avait insupporté dans le tome 1, dans ce tome, j'ai carrément regretté qu'il est survécu au début du tome. Il ne pense qu'à sa petite personne et ne réfléchit pas assez à la situation dans son ensemble. Résultat ses actes auront des conséquences atroces dans ce tome.

On découvre encore plus l'ignominie du Grand Gouverneur, un véritable sociopathe.
J'ai trouvé ce tome beaucoup plus sombre que le premier. L'auteure manie les mots avec talents, ses descriptions sont réalistes et même violente pour un passage bien précis. Elle n'hésite pas à malmener ses personnages. Elle a aussi su parler avec justesse des conséquences d'une guerre que se soit en terme de perte humaine, que du traumatisme psychologique.
Ce deuxième opus conclut la guerre entre le Grand Gouverneur et les rebelles et ouvre les portes d'un nouvel avenir bien qu'incertain.
Encore un coup de coeur. Un duologie que je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Minhox
  04 février 2019
J'ai découvert ce livre en fouillant dans la bibliothèque de ma mère. le résumé m'a donné envie, la couverture moins et je dois dire que ma lecture fut très décevante.
Dès le prologue, j'ai eu une hésitation quant au véritable âge d'Elea.
Puis j'ai enchaîné les chapitres, dépitée. L'histoire est beaucoup trop rapide et surtout trèèèèèès prévisible. À peine arrivée, déjà on lui révèle tout. L'histoire d'amour avec Gabriel je ne veux même pas en parler tant je l'ai trouvé clichée. Ils viennent de se rencontrer et déjà c'est le coup de foudre, et 2 chapitres plus loin ils s'embrassent.
Et il y a les personnages en général. Je n'ai accroché avec aucun. Ils n'ont pour moi rien qui les démarque, rien qui pourrait les rendre intéressants ou me donner envie de connaître leur histoire. Peut-être est-ce moi mais j'ai trouvé qu'ils pleuraient tout le temps. Et Éléa va te faire une crise de jalousie sans qu'il n'y a de raison. Puis il y a le fait que tout le monde soit en couple, je n'ai rien contre, mais là j'ai trouvé ça forcé. Dès qu'on a un perso hop on le met en couple avec quelqu'un.
Pour conclure, ce livre je n'ai absolument pas accroché, voir détesté. Moi qui suit grand public, qui adore ce genre de scénario j'ai été très déçue. Ma bibli est rempli de Young Adult (Hunger Games, Divergente, Labyrinthe...), mais celui-là je vais avoir du mal à le ranger avec. Je le nommerai plutôt Young Young Adult, c'est-à-dire pour les adolescentes de 14 ans qui recherchent un livre niais emprunt à l'amour, supérieur à l'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
janessane
  25 février 2018
A l'issue de ma lecture, je ne sais pas si celle-ci se destine aux adolescents ou à un public plus averti.
Ici on retrouve les ingrédients de toute bonne dystopie qui se respecte: un monde futuriste où les humains n'ont plus le droit de choisir leur avenir (tiens un petit air de Divergente!), des jeunes femmes et hommes qui se rebellent contre le système et qui partent en guerre et puis bien sûr une histoire d'amour..."Les oubliés" possèdent toutes ces caractéristiques mais il manque à ce livre la finesse de certains autres. Si l'histoire est bien construite, il y a quand même un goût de déjà vu. Bien sûr, il est difficile de rivaliser avec les grands "blockbusters" que sont Hunger Games, Divergente ou bien encore Labyrinthe. Il faut donc tirer, à mon avis, son épingle du jeu avec des personnages à la forte personnalité et aux histoires complexes. Et c'est justement ce qui manque ici. Pas un instant Elea, personnage principal, ne m'a paru être cette héroïne largement décrite. Elle manque de profondeur à moins que ce ne soit une question d'écriture. Autant l'auteure est douée pour créer un monde imaginaire, autant on tombe dans la mièvrerie quand il s'agit de décrire ses personnages. Les histoires d'amour qui se multiplient sont dignes d'un roman à l'eau de rose: un regard, un sourire, un baiser, les jambes qui tremblent, le coeur qui bat et voilà nos guerriers de 16 ans tombés en pâmoison. Bref, ça ne fonctionne pas du tout pour moi. Ce trop grand contraste entre des scènes violentes et ce côté un peu "niais", il faut bien le dire, dessert le livre et c'est bien dommage car il y a dans cette histoire un réel potentiel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chrisbookine
  07 octobre 2018
La petite histoire
An 250 après la IVème guerre mondiale. Seules quelques grandes villes parviennent à subsister et leurs populations à survivre grâce aux coupoles qui les protègent du monde extérieur. Chaque année, le Nouvel Ordre Mondial détermine l'avenir des jeunes de seize ans. Et chaque année, certains d'entre eux disparaissent. On les appelle les Oubliés.
Le contexte de lecture
Cela faisait quelques mois que cette intégrale était dans ma PAL, je l'ai sorti à l'occasion du salon du livre les Montluçonniales auquel Léna Jomahé participait.
L'autrice
Léna Jomahé a également écrit Blood Witch réédité par les éditions Plume Blanche et disponible en avril 2019 en intégrale.

L'intrigue
Dans ce monde post-apocalyptique nous suivons Eléa et ses deux meilleurs amis Aurore et Simon au moment où la Rafle va les séparer et décider de leurs destins respectifs. Le décor dystopique est posé d'entrer de jeu et rappelle les classiques du genre (Hunger Games, Divergente) mais l'originalité réside dans le groupuscule des Oubliés. Ces derniers sont soustraits à la société et deviennent propriété du gouvernement. Nous découvrons ce monde totalitaire à travers les yeux d'Eléa qui a tout juste 16 ans lors de la Rafle. Son point de vue est entrecoupé au deux tiers du livre avec celui d'une autre jeune fille au tempérament de feu Clara. Les parties du récit qui la concerne sont beaucoup plus sombres et inquiétants.
L'autrice ne ménage pas nos nerfs et entretient le suspense et l'action de façon soutenue. J'ai adoré le rythme et l'enchaînement des chapitres.
Les personnages
Une belle palette de personnages nous est proposée qui gravite autour d'Eléa.
Aurore et Simon, ses amis qui temporisent son caractère spontané et impulsif.
Gabriel, le beau gosse, amoureux et protecteur.
Alex, l'ennemi juré depuis l'enfance.
Anaïs la grande sœur brillante et rebelle.
Des ennemis beaucoup plus retors et psychopates.
Une nouvelle famille à Marseille.
Une inconnue intrépide à New York.
Des Oubliés, armée du gouvernement avec lesquels elle tisse un lien.
Écriture et style de l'autrice
Léna Jomahé a su créer des personnages attachants, crédibles dans un univers maîtrisé et fouillé. La lecture est sans temps mort, addictive.
Ce que je retiens de cette lecture
Un pur divertissement que je recommande aux amateurs de dystopies.
Lien : https://chrisbookine.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabiedu51
  10 novembre 2017
Je viens de finir ce livre et .... Ouah ! J'en ai encore le souffle coupé !
La mise en place de l'histoire est un peu lente mais une fois installée, magnifique ! On est soufflé par la rapidité de l'action. Arrivée sur les dernières pages, l'action se fait tellement plus rapide, tellement plus prenante qu'il nous est impossible de lâcher le livre jusqu'à la dernière page.
Et pour quel final ? Il est grandiose, on ne s'attends clairement pas à ça mais à tête reposée, on comprend bien que c'était nécessaire.

En conclusion, je recommande et plutôt mille fois qu'une cet ouvrage qui, à l'origine, ne m'attirait pas autant. Concrètement, je ne pensais pas le finir en moins de 4 jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Léna Jomahé (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léna Jomahé
Conférence Léna Jomahé _ Foire du Livre de Bruxelles 2019
Léna Jomahé (autrice de la saga : Les Oubliés, Éditions Plume Blanche) en conférence avec Isaure de Villiers (Les enfants d'Astra, Beta Publisher)
Thème : Adolescence et société postapocalyptique Conférence animée par l'éditrice des Éditions : Beta Publisher.
Merci au blog Recto-Verso pour ces images, sans vous, nous en n'aurions pas ! ?? http://rectoversooo.weebly.com ??
??? plumeblanche-editions.fr ??? ??? https://www.betapublisher.com ???
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1607 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre