AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820527299
Éditeur : Milady (21/10/2016)

Note moyenne : 4.46/5 (sur 71 notes)
Résumé :
«Hilarant et émouvant, sexy et surprenant. Indispensable!» J.R. Ward, auteure de La Confrérie de la dague noire Mon nom ? Jane Doe. En fait, pas vraiment, mais comme je ne m'en souviens pas... Oh, et je peux voir les morts. Plus bizarre encore, tous ceux qui m'entourent depuis que je me suis réveillée sans mémoire semblent me cacher des choses. Heureusement, parmi eux il y a ce cuisinier hyper sexy qui me fait craquer ? même si je sais qu'il ment comme il respire.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
MelM
  10 avril 2017
18/20
Charley est dans une situation plus que précaire depuis la toute fin du huitième tome. Mais heureusement, elle peut compter sur ses fidèles alliés et amis: Cookie, Garrett, Osh, et j'en passe, ainsi que sur le magnifique et ténébreux Reyes pour tout tenter afin de lui faire recouvrer la mémoire. Ajoutez à cela le fait que Charley ait bien du mal à ne pas se retrouver, encore une fois, embourbée dans des enquêtes mystérieuses à souhait et, comme d'habitude, mettant sa vie en danger et vous obtenez un neuvième tome à la hauteur des précédents. Tous nos personnages ont donc fort à faire dans ce tome mais ne manquent pas de nous régaler une nouvelle fois, comme ils savent si bien le faire.
Franchement, si comme moi, vous avez fini le huitième tome sur les fesses en hurlant pour avoir la suite, vous ne pouvez que savoir à quel point il est libérateur de pouvoir enfin lire ce neuvième tome. Pardon, dévorer cet opus serait un terme plus exact. Je vais essayer de ne pas faire une chronique trop longue pour éviter un flot de spoilers, en vous parlant plutôt de mon ressenti et de choses globales sur ce tome qui ne risquent pas de vous gâcher toute l'intrigue autour de Reyes et Charley. D'abord, je dois forcément dire que ce neuvième tome fut vraiment une excellent lecture, comme toujours avec cette série. J'ai retrouvé tout ce que j'aime avec les romans de la série Charley Davidson et je vais encore une fois m'atteler à vous donner envie de continuer de lire les romans phénoménaux de Darynda Jones. Bourré d'action, d'énigmes, de mystères mais aussi d'humour et d'amour, chaque page tournée est un vrai régal, parce que cette série n'est pas qu'une série de bit-lit parmi tant d'autres, c'est une série un peu "doudou" pour moi, dans laquelle j'ai toujours hâte de me replonger et qui sait toujours me faire sourire, me faire rigoler et me faire passer par tout un spectre d'émotion immense, duquel je ressors vidée et surtout complètement apaisée.
Il faut dire que cela ne serait absolument pas possible sans la plume magique, envoutante de Darynda Jones, qui a su gagner une place dans mon coeur de lectrice, et pourtant, ce n'est pas forcément facile de me convaincre avec de la bit-lit mais Darynda Jones a su le faire dès la première page du premier tome et continue de le faire avec brio même après autant de tomes. Sa plume est douce, fluide et très simple et agréable à lire. Zéro prise de tête assurée pour la lecture de cette série qui pourtant n'hésite pas à mettre la barre haute au niveau de son univers et des intrigues très soignées qu'elle installe à chaque tome. En effet, avec Darynda Jones chaque détail a son importance et rien n'est laissé au hasard. Tout semble vraiment millimétré et c'est une sensation vraiment agréable de sentir que l'auteur sait où elle va dans son intrigue et son univers et qu'elle nous mène par le bout du nez avec facilité.
Vous aurez donc compris que je suis toujours autant sous le charme de la plume de l'auteur et de tout ce qui prend vie grâce à celle-ci. Charley Davidson c'est d'abord un univers unique en son genre, avec des fantômes et des démons, certes, mais traités d'une façon bien différente de tout ce qu'on peut lire ailleurs. Et puis une Faucheuse, il faut avouer que ça, ce n'est courant. En tout cas, pas pour moi, donc j'adore d'autant plus découvrir tout ce que Darynda Jones a construit et imaginé autour de sa Faucheuse, qui nous régale toujours autant avec sa joie de vivre communicative, sa bonne humeur débordante et ses pensées, ses réflexions à hurler de rire à chaque page. Parce que Charley Davidson, c'est aussi une atmosphère sans fausse note, tantôt "monde des bisounours", toute douce et chaude, tantôt lourde, pleine de menaces et de frayeurs, le tout orchestré d'une main de maître. Alors si vous recherchez une lecture fraîche, dynamique, pleine de reliefs mais à l'univers solide, bien pensé et toujours très intrigant après neuf tomes, ne cherchez plus, vous venez de trouver votre bonheur!
Avec un univers qui s'étoffe et s'agrandit depuis déjà huit tomes, l'auteur n'a plus vraiment besoin de passer beaucoup de temps à replacer tout ça au début de ce nouvel opus. Alors si vous avez quand même des trous de mémoire ou que votre lecture du huitième tome remonte à longtemps, pas de panique, l'auteur distille juste assez de petits rappels pour que tout remonte à la surface assez facilement et rapidement. On retrouve notre Charley presque immédiatement après les évènements de la fin du dernier tome mais l'auteur a décidé de laisser passer juste assez de temps pour nous épargner des détails qui auraient pu être inutiles vu la tournure prise par le récit. En tout cas, j'ai été très heureuse d'être surprise dès les premières pages puisque je n'avais pas du tout imaginé les choses ainsi en refermant le huitième tome. Darynda Jones est donc partie dans une direction complètement différente, pour mon plus grand plaisir, et ce, sans perdre les éléments fondamentaux de sa série, ce qui fait sa "signature", à savoir un tome découpé en plusieurs intrigues bien différentes et porté par des personnages pour lesquels on ne peut que ressentir un maximum d'empathie.
L'une des marques de fabrique de la série sont bien sûr les enquêtes policières auxquelles Charley est confrontée à chaque nouveau tome donc celui-ci ne déroge pas à la règle. Une malédiction qui semble peser sur les bébés d'une collègue, un cavalier sans tête, une prise d'otages, un soupirant un peu très lourd, et la vie de Charley se retrouve une nouvelle fois sens dessus-dessous. Et moi, je suis sous le charme. Comme toujours, l'auteur ne fait pas semblant côté intrigues, nous offrant une foule de péripéties et d'action à nous mettre sous la dent. Comme d'habitude, Charley se retrouve dans tout un tas de situations carrément hilarantes mais aussi franchement flippantes et c'est aussi ce qui fait le charme de cette série. de plus, j'ai vraiment adoré la façon dont Darynda Jones arrive à traiter autant de sujets sans plomber son récit, la manière dont elle arrive à associer le tout pour créer un ensemble logique et surtout, harmonieux, dans toutes ces intrigues policières. Chaque aspect du récit est dosé à la perfection et à aucun moment je ne me suis lassée.
D'autant plus qu'avec la condition dans laquelle se retrouve notre héroïne, il serait bien difficile de se lasser puisque l'on redécouvre aussi en quelque sorte nos personnages. Si bien sûr, il y a les petits nouveaux qui participent à l'intrigue de ce tome, mais heureusement, ceux que l'on aime suivre depuis maintenant neuf tomes ne sont pas du tout laissés de côté et ont su me régaler, chacun à sa façon. Cookie est toujours aussi drôle et rafraîchissante, Bob aussi protecteur et paternel, ... Mais ce que j'ai beaucoup aimé dans ce tome, c'est surtout voir comment chaque personnage gère ce qu'il arrive à Charley, c'était vraiment intéressant. Et bien sûr, il y a toujours le couple formé par Charley et Reyes, qui redémarre un peu de zéro mais qui n'en est que plus touchant et attachant. L'amour, la tendresse et la douceur transparait de leur relation et je succombe à chaque fois, à chaque tome, à chacune de leurs interactions. Si vous n'avez toujours pas succombé aux charmes de Reyes Charley, sachez que vous ratez quelque chose, vraiment.
Parce que Charley et Reyes ne forment pas un couple habituel, bien au contraire et c'est d'ailleurs ce sur quoi repose la série, au-delà du rôle de Faucheuse de Charley et des enquêtes qu'elle mène. L'intrigue personnelle autour de nos deux tourtereaux est extrêmement complexe, très bien pensée et bâtie de telle sorte que les découvertes que nous faisons à chaque tome nous rendent toujours plus accro et surtout toujours plus terrifié à l'idée de ce qu'il pourrait se produire dans les prochains tomes. Les découvertes et les révélations vont bon train dans ce tome et grâce au savant dosage d'enquêtes policières et d'autres énigmes plus personnelles orchestré par l'auteur, aucun temps mort n'est à déplorer et ce nouvel opus est pour moi encore une fois parfait de la première à la dernière page.
Je vais éviter de trop vous ne dire mais les dernières pages, les derniers chapitres sont juste succulents, pleins d'action et de rebondissements, qui nous scotchent encore à notre bouquin et qui nous font déprimer de ne pas avoir tout de suite le dixième tome sous la main parce que oui, Darynda Jones a encore trouvé le moyen de me faire cogiter, de me faire angoisser mais aussi et surtout de me rendre extrêmement impatiente de la sortie du prochain opus de la série avec une révélation magistrale, qui m'a laissée bouche bée. J'ai vraiment hâte de voir ce que l'auteur réserve encore à nos personnages après ce tome de transition qui fut vraiment excellent.
Les +: des personnages toujours aussi attachants et agréables à suivre, une intrigue plus centrée autour de la condition de Charley très intéressante, des enquêtes passionnantes, beaucoup d'action, toujours énormément d'humour, une plume toujours parfaite, .....
les -: un tome de transition
En conclusion, même après neuf tomes, Darynda Jones parvient à complexifier toujours plus son univers et ses intrigues pour nous rendre plus accro encore à sa magnifique série et pour cela, je lui tire mon chapeau. Dans Neuf tombes et des poussières, j'ai adoré redécouvrir tous les personnages ultra attachants qui ont déjà une place dans mon coeur de lectrice à travers les yeux de Charley, surtout Reyes d'ailleurs, tout en suivant un récit encore une fois extrêmement riche en intrigues, en enquêtes policières en tout genres et en énigmes personnelles toujours très bien menées. Ce tome sert vraiment de transition grâce à toutes les découvertes que l'on y fait et bien que l'on sente que certaines choses vont changer, d'autres sont bel et bien fidèles à elles-mêmes, comme la plume magnifique de l'auteur et l'atmosphère toujours aussi décontractante de la série, que je ne me lasserai jamais de retrouver je pense. Comme à chaque fois que je referme un tome de Charley Davidson je n'ai que deux choses à dire: c'était parfait, à quand la suite?
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aelynah
  04 novembre 2016
Pour me changer des lectures jeunesse de ces derniers jours j'ai décidé de repartir dans de l'urban fantasy et de retrouver avec un bonheur que je ne pensais pas aussi absolu une série que j'adore : Charley Davidson.

Car à peine amis je débuté ma lecture que des sensations intenses en sont ressorties.
Ca a été intense et fort des le départ car sans le vouloir je m'étais mise dans la même disposition d'esprit que Charley. En ne relisant pas les derniers chapitres du tome précédent pour me remémorer un peu les évènements j'ai oublié un élément capital: Pépin.
Charley commençant ce tome amnésique nous avons eu ainsi toutes deux le sentiment d'avoir oublié un truc super important sans nous rappeler lequel. J'ai ainsi compris d'autant mieux sa frustration, son besoin de se rappeler cet élément qui laisse un vide dans son coeur et dans son âme meurtrie.
Et puis Reyes...quoi!!!
Amnésique ou pas il ferait fondre un iceberg alors mettez une Charley/Janey dans ses parages ça ne peut qu'être volcanique. Surtout lorsque celle-ci décide qu'il n'est pas un homme pour elle. La voir lutter contre ses hormones en ébullition pendant que lui semble éprouver une colere intense et irraisonnée à son encontre à de quoi mettre le lecteur dans tous ses états.
Mais que nous font-ils donc?? Quelle torture exquise (pour le lecteur) mais absolument démoniaque pour nos personnages l'auteure leur a t elle concoctée?
C'est vraiment un tome prenant de bout en bout. La preuve je ne l'ai lu qu'en quelques heures, disons dévoré comme j'aurais dévoré la cuisine de Reyes à défaut du cuisinier.
Le contexte de l'amnésie de Charley et tout ce que ses amis et famille font pour elle sans qu'elle le sache, en commençant par etre auprès d'elle sans essayer de la forcer à se rappeler est vraiment ...ahhhh !!!
C'est tendu comme un string ficelle.
L'humour est omniprésent, Charley a beau ne plus être Charmey, elle ne change pas vraiment. Son besoin de se lancer dans des actions complètement loufoques ou relativement dangereuses à l'insu de son plein gré restent les meilleurs moments de chaque tome. Mais cette fois-ci c'est encore plus génial du fait que Charley le fait sans savoir ce qu'elle fait.
Ses réactions face aux fantômes, aux êtres surnaturels qu'elle croise alors qu'elle ne se souvient de rien sont parfois désopilantes. Elle est attachante à bien des égards et même si on regrette qu'elle ait oublié les noms de certaines parties de son anatomie, sa furieuse manie est toujours présente quoique plus soft.
Personnellement je n'aurais pas nommé mon matelas Denzel (Washington) mais plutôt Hugh (Jackman) mais je ne lui en veux pas ;) chacune ses fantasmes :p
Enfin tout ça pour dire que ce tome est absolument diabolique, génial et nous laisse un goût de reviens-y comme ces enchiladas au piment ou ce pozole qui me faisaient saliver rien que de la savoir en train de les manger. C'est un mega coup de coeur et j'ai plus que hâte de les retrouver encore et toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sobooks
  05 novembre 2016
Quel drame, Charley est devenue amnésique !
Depuis qu'elle s'est réveillée à Sleepy Hollow sans savoir qui elle est, Charley se fait appeler Janey et travaille dans un restaurant en tant que serveuse. Elle cherche désespérément à retrouver sa mémoire et perd chaque jour un peu plus espoir lorsqu'aucune personne de sa connaissance ne vient la retrouver.
Et pourtant, elle a une patronne du tonnerre, une meilleure amie vraiment géniale et dont le mari Robert est aussi très affectueux avec elle, des clients très sympathiques et surtout à tomber !
Bref, entourée de ses proches sans savoir, Charley est toujours aussi drôle et prête à se mettre en danger pour les autres !
Avec la fin du tome 8, que c'est frustrant de la voir amnésique pendant pratiquement tout le livre ! Mais même avec son amnésie, elle aime toujours autant le café, donner des noms à tout ce qu'elle aime, bref, c'est Charley quoi !
Et sa relation avec Reyes aah juste chaud bouillant, c'est que l'auteure nous torture avec les regards de colère que lance Reyes à Charley au début, et la proximité entre eux qui s'installe au fur et à mesure !!
En plus, Charley se mêle toujours autant dans les affaires des autres, que ce soit en amour avec Lewis, avec les morts avec ce qui se passe chez sa collègue Erin (bon aussi, c'est un peu son job, c'est quand même la faucheuse, même si elle ne s'en souvient pas !), et puis, c'est aussi elle qui a découvert qu'il y avait quelque chose de louche chez les Vandenberg !
N'empêche que notre Charley est un vrai aimant à tueurs, heureusement que ses amis, morts ou vivants, soient là pour la protéger et l'aider !
Et puis la fin, enfin les retrouvailles que j'attendais tant ! Charley se souvient enfin de qui elle est, et même avec tout ce qui est arrivé, Darynda Jones nous réserve toujours quelques surprises, on découvre tout ce que ses proches ont fait pour elle et c'est tellement touchant !
J'espère qu'on aura vite le prochain tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Loryane
  25 novembre 2017
Au début je me suis sentie perdu dans l'histoire, on retrouve une femme avec aucune mémoire se faisant appeler Jane. Mais on devine que c'est Charley et qu'elle est quand même entourée de ses amis et de sa famille ; mais elle ne le sait point. Elle n'est pas manipulée, néanmoins ils lui cachent tous la vérité ; elle doit retrouver elle-même son passé et qui elle est. J'ai apprécié ce tome, différent dans le sens où l'endroit des intrigues changent, les personnages ne sont plus tout à fait les mêmes après ce qu'ils ont pu vivre et notre Faucheuse reste celle qu'elle est malgré son amnésie. Une suite à la hauteur avec un déroulement bien orchestré de A à Z, avec de temps en temps du mystère et des péripéties inattendues !
Charley est devenu une autre femme, sans perdre de son caractère évidemment. Depuis « l'accident », tout n'est pas clair dans sa tête ; premièrement elle cherche son prénom et ce qui ne fonctionne pas chez elle : Pourquoi voit-elle des fantômes ? Ils disent qu'elle illumine le monde entier, mais dans quel but ? Pourquoi ils la traversent ? Qui est-elle ? Ce changement spécial de l'héroïne est très rafraîchissant, on retrouve tout son charme et légèrement son humour, elle garde son tempérament avec ses qualités ; dont l'audace et la détermination d'une vraie femme de guerre ! Dutch continue malgré sa perte de mémoire à prendre des risques, donnant du fil à retordre à ses proches.
Reyes perd de sa superbe après tous ces événements, je l'ai tout de même adoré dans cette suite. Charmeur et dangereux à souhait, il protège ses alliés, toutefois le mystère autour de lui est toujours aussi présent. Je ne sais que penser de ce personnage dans ce neuvième volume, est-il aussi puissant qu'il ne le laisse croire, est-il vraiment ce qu'il est ? Sa gentillesse et son amour est de plus en plus suspect. On le voit sous un jour nouveau, il doit mentir à sa bien-aimée et mettre de côté une partie de sa vie, abandonner le contrôle qu'il a sur celle-ci. Un héros encore une fois plaisant, mais peut-être pas autant qu'avant ; mais je reste séduite par lui et sa façon d'être, de réagir.
Dans cette continuité de « Charley Davidson », le plus marquant se révèle être la romance. En effet, nos deux protagonistes phare de l'histoire doivent réapprendre à se connaître, à s'aimer ; le plus souvent l'approche est envoûtante ou pleine de désir, comme souvent entre eux. En dehors de l'histoire d'amour, l'intrigue se passe dans une autre ville où plusieurs faits inquiétants se déroulent ; comme la mort des deux enfants d'une serveuse ou bien comme le SDF qui ne sort jamais de sa cachette, sans parler d'un flic avec une personnalité alarmante. le récit s'enchaîne et se déchaîne sur notre héroïne, le destin ne voulant pas la laisser se reposer. le suspense n'est pas très important comme dans les précédents livres de cette série, pratiquement tout est dévoilé. Il y a un second souffle donné à cette saga, pour remettre les personnages sur les bons rails et pour que Charley lâche prise sans faire de dégâts irréparables. L'originalité de ce neuvième livre vient de l'amnésie de l'héroïne et de ses aventures constamment cataclysmique. Les émotions gagnent en intensité, particulièrement dans ce volume ; j'en suis surprise et heureuse, j'ai eu des frissons grâce à l'absence de souvenir de notre Faucheuse.
La plume de Darynda Jones ne dévie pas, conservant le rythme et le style approprié à l'histoire. J'admire encore l'ironie de l'auteur, en dépit du fait qu'au fur et à mesure du récit, il y a n'a de moins en moins. Une écriture simple, avec des descriptions détaillées et un développement remarquable. Une imagination de plus en plus créative et mémorable, avec une touche d'authenticité sur les sentiments.
Un plaisir manifeste de retrouver cet univers avec un revirement déroutant. Charley récupère son addiction au danger, en poursuivant les menaces ; rétablissant d'une certaine manière toute ma vénération pour elle, alors qu'elle ne sait plus qui elle est. Reyes est un héros que j'aime, toujours-est-il qu'il semble perdu et métamorphosé dans cette suite ; je pense sincèrement qu'il se sent coupable et qu'il semble blessé de par l'oubli de sa femme. Par ailleurs, ce neuvième opus n'est pas le meilleur, néanmoins il ranime la série ; donnant un peu de nouveauté et des aventures inédites. En prime, la relation entre Charley et Reyes expose un jeune souffle, puisqu'ils doivent reconstruire leur union. Les émotions m'ont touché, notamment l'intensité et la profondeur qu'elles possèdent ; entre passion, peur, incompréhension, peine, amour, amitié, espoir… « Neuf tombes et des poussières » est tout simplement fantastique où la poussière est une brise de sensation !
Lien : https://lesfaceslitteraires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nenvyal
  09 novembre 2016
Coup de ♥ !
ENFIN LE TOME 9 !!! *-*
Après ce cliffhanger dans le dernier tome, j'avais vite envie de retrouver tout le monde surtout Charley. Je vais essayer de ne pas trop spoiler mais ça va être super dur pour le coup.
J'ai senti que ce tome rendait hommage d'une certaine manière à Charley. J'aimerai qu'il n'y ait pas de longueurs pour les suites et je me demandais comment l'autrice va tourner tout ça. Hommage car il y avait une certaine atmosphère pendant tout le roman. Puis, c'est Charley dans toute sa splendeur.
On retrouve une Charley perdue mais complètement elle-même. Je n'ai pas arrêté de rire. du début à la fin. de A à Z.
On retrouve une Charley comme on aime avec ses pensées couillonnes, des phrases sorties de nulle part pour notre plaisir. Je n'arrêtais pas. J'en avais les larmes aux yeux. Charley sortait des phrases rien à voir avec le scregneugneu ou la choucroute (comme vous préférez) et j'en redemandais. J'en voulais encore et encore. En gros, on n'arrête pas de rire ! *-*
On retrouve notre Charley.
*GIF sur le blog*

Pour l'histoire, c'est la continuité des précédents tomes. Comment les proches de Charley vont-ils faire ? Gemma, concernant sa soeur, la psychologie elle ne la connait pas. hou hou. Pour les autres, j'avais le sourire aux lèvres. Et Reyes, lui, couillon, je voulais le secouer pour qu'il se bouge.
Des personnages qu'on ne connaissait pas font leur apparition. Ils m'ont touchée. J'ai adoré apprendre à les connaitre. Je me posais quelques questions sur eux et j'étais ravie d'avoir quelques réponses. C'était plaisant, calme et interrogatif ainsi que « stressant » surtout concernant une personne. =D
Evidemment, Charley sans café et sans enquête ce n'est pas Charley. Il y a une enquête avec une enquêtrice un peu fofolle (misstinguette/Charley) et on en apprend un peu plus à l'endroit qu'ils sont. Pour une fois que ça se passe en extérieur. =P J'ai bien aimé ce tome. C'est doux et en même y une petite peur qui s'installe. Ça part également dans tous les sens avec Charley, elle passe du coq à l'âne. =P Il y a un certain rythme avec des petits booms. Ce n'est pas rocambolesque néanmoins on adore. On ne s'ennuie pas.
Les pages défilaient sans qu'on s'aperçoive de la fin. Je ne voulais pas quitter ce monde. C'était un plaisir de retrouver les personnages. GAGA pendant tout le roman. Oui, oui ! Mes condoléances. =D
Par contre, en s'approchant de la fin, j'ai reçu une brique sur la tête – littéralement. J'ai pleuré, je ne m'y attendais absolument pas. =( Bouuuuuuh *snif* Je hais Darynda Jones pour ça !

ON A ENFIN DES RÉPONSES mais toujours autant de questions ! Les dernières phrases, j'ai lu 1 fois, 2 fois et même 3 fois pour voir si j'avais bien compris. Et oui oui ! Je crois que je ne m'en remets pas vraiment. du coup, est-ce que les choses sérieuses vont vraiment commencer ? Ce tome 9, est-ce un hommage à la Charley des débuts ? Ou je me fourvoie carrément et l'autrice va nous sortir encore plein, plein de révélations avant d'attaquer les choses sérieuses ? En tout cas, il y a encore beaucoup de révélations, je pense et certaines qu'on ne va pas voir venir.

Un tome 9 rocambolesque dans les pensées de Charley mais un peu moins pour l'histoire. Un plaisir de rire, limite à chaque page. J'ai pleuré de rire. L'histoire arrive doucement mais sans une peur pour plusieurs personnages. Des révélations où les gros yeux arrivent, une brique sur la tête et j'en redemande ! Vivement la suite !
Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
SobooksSobooks   05 novembre 2016
- T'es, genre, la pire actrice du monde.
Elle baissa la tête, honteuse.
- C'est vrai. Je suis terriblement mauvaise. Je l'ai toujours été. Un jour on m'a chassée de la scène en me huant.
- À Broadway ?
- À la maternelle.
- Doux Jésus ! C'est... rude.
- Non, c'était mauvais. Mon agent a dû me laisser tomber.
- Tu avais un agent ? À la maternelle ?
- Ouais, enfin, elle n'était pas à la maternelle, elle. C'était ma mère. Elle a été agent à Hollywood pendant des années.
- Ta mère était agent ?
- Oui.
- Et elle t'a abandonnée ?
- Oui. Pas personnellement, juste professionnellement.
- Cook, je suis terriblement désolée.
- Non, crois-moi. (Elle me tapota la main pour apaiser mes appréhensions.) C'était mieux ainsi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KateLineKateLine   22 octobre 2016
Je le sortis en vue de faire de la monnaie, mais remarquai qu’il y avait quelque chose d’inscrit de l’autre côté. Quelqu’un avait écrit dessus au stylo, d’un trait si léger que j’arrivais à peine à le lire, aussi le levai-je en direction du soleil qui filtrait de nouveau par la fenêtre.
Là, écrit en français, se trouvaient les mots : « Je t’aime depuis mille et un ans. – R. »
Je me figeai. Le relus. Et encore. « Je t’aime depuis mille et un ans. – R. »
Je fis demi-tour, courus jusqu’au bureau de Dixie, mais il était parti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
viedefunviedefun   16 novembre 2016
Erin s’approcha à cet instant, ses longs cheveux blonds remontés en un chignon en bataille. Elle ne voulait pas se trouver aussi près de moi, mais, apparemment, le téléphone que tenait Francie lui appartenait.
-Elle est tellement mignonne, Erin, dit Francie en continuant à parcourir davantage de photos. Est-ce qu’elle n’est pas adorable ? Au grand dam d’Erin, Francie tendit le téléphone pour que je puisse voir. Je savais qu’elle avait eu un bébé récemment, mais c’était à peu près tout. Je me penchai pour regarder le téléphone et je sursautai. J’ouvris la bouche en grand avant d’y plaquer les mains et de me reprendre. Elles étaient en train de me jouer un tour, et j’étais tombé dans le panneau comme une alcoolique qui avait le vertige. Mais elles n’étaient pas en train de rire. Au contraire, Erin semblait prête à m’arracher les yeux. Même Francie était choquée. Le regard qu’elle me lança était si corrosif qu’il aurait suffi à déboucher des toilettes. Erin arracha le téléphone des mains de Francie et s’éloigna brusquement. Francie me fusilla du regard avant de se pencher et de me dire doucement :
-Tu es une salope. Je clignai des yeux, totalement perdue. Mon cœur était encore en train de battre à tout rompre. Je ne comprenais pas. Ce qu’elle venait de me montrer n’était pas une photo de bébé, mais la photo d’une femme âgée en décomposition en train de hurler dans le téléphone, les yeux totalement blancs, presque brillants. Qu’est-ce que c’était que ces conneries, bon sang ! ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
StelphiqueStelphique   01 novembre 2016
Signes que vous buvez trop de café: vos yeux restent ouverts quand vous éternuez.
Mème Internet.
Commenter  J’apprécie          140
KateLineKateLine   02 février 2016
The first time I saw him and realized he was something else, something dark and powerful and about as human as a fruit basket, I fought the urge to make my fingers into a cross and say, "I think you’re at the wrong address, buddy. You’re looking for 666 Highway to Hell Avenue. It’s a little farther south."
Commenter  J’apprécie          30
Video de Darynda Jones (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Darynda Jones
Interview VO
© FullAccessPass
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Charley Davidson, Première Tombe sur la Droite

Quel est le vrai prénom de Charley?

Charlène
Charly
Charlotte
Charline

10 questions
79 lecteurs ont répondu
Thème : Charley Davidson, tome 1 : Première tombe sur la droite de Darynda JonesCréer un quiz sur ce livre