AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2376290066
Éditeur : Editions Auteurs d'Aujourd'hui (22/09/2016)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
"Parfois, on aimerait que certaines choses ne prennent jamais fin…" On avait tout pour être heureux. Absolument tout. Ensemble, on était parvenus à dompter nos états d'âme et à porter nos regards vers des lendemains plus clairs. Sauf que personne n'est à l'abri de voir la vie tout foutre en l'air, avec simplement quelques mots. Si bien qu'aujourd'hui, je dois me faire à l'idée de perdre ce que j'ai de mieux.

A travers les yeux du séduisant Jules, jeu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
TheClo
  20 février 2017
Jules, jeune parisien psychologue, est un homme à femme, il a du mal à ouvrir son coeur mais quand il aime, il ne fait pas les choses à moitié. Mais l'amour s'accompagne souvent de souffrance, et cela va être le cas pour Jules, abandonné par sa petite amie sans aucune explications, le jeune homme sombre. Pourtant rien ne pouvait présager le départ d'Anaïs, ils étaient tous les deux fous amoureux, avaient des projets ensemble et semblaient heureux, jusqu'à ce que tout s'arrête. Sortant tous les soirs, passant les nuits à boire et avec des inconnues, Jules est au plus mal lorsqu'il fait la rencontre de Lola. Mais peut-il encore tomber amoureux? Lola peut-elle effacer toutes les souffrances de Jules? Que se passera-t-il si il lui donne son coeur?
Je voudrais tout d'abord remercier l'auteur Stéphane Jouanny pour l'envoi de son roman. Ce fut une jolie lecture que j'ai apprécié et j'ai été ravie de découvrir ce roman.
Tout le long du livre, nous suivons Jules dans sa vie amoureuse, il n'y a pas de réelle histoire avec une intrigue et des actions, mais il s'agit du déroulé de la vie du jeune homme sur un plan sentimental pendant quelques années. Cela peut être déroutant au début, on se demande où l'auteur nous emmène, jusqu'à qu'on se rende compte qu'il nous emmène nul part mais qu'on est simplement spectateur de la vie de Jules. On est témoin de son bonheur avec Anaïs, puis de sa peine, on partage ses souffrances et on se réjouit lorsqu'il retrouve l'amour.
Ce roman nous donne une jolie leçon sur l'amour et sur la vie en général, on ressent beaucoup d'émotions, comme si on vivait avec Jules ce qu'il vit. L'amour peut être capricieux, on pense tomber sur la bonne personne, et c'est quand tout va pour le mieux qu'une nouvelle vient tout détruire. J'ai ressenti beaucoup de compassions pour Jules, à certains moments ce qui lui arrive m'a mis les larmes aux yeux. Il ne demande pas grand chose, juste d'être heureux avec les femmes de sa vie, mais comme une malédiction, rien de ne se passe comme prévu. La fin est très surprenante et touchante, même si elle était triste, je me suis dit que c'était le meilleur moyen de clôturer le roman et l'histoire de Jules.
Jules est le narrateur et le personnage principal, celui qu'on suivra tout le long du roman, jour et nuit, pendant plusieurs années. On ne sait pas grand chose sur lui, ni sur sa famille, sauf qu'il est psychologue et que son meilleur ami s'appelle Alex. Jules est un homme tendre et sensible qui ne veut pas faire de mal aux femmes. Il se pose beaucoup de questions sur la vie et il lui arrive même de philosopher par moment. Ce que j'ai bien aimé, c'est qu'il y a quelques passages pour lesquels Jules n'est plus le narrateur, ces chapitres écrits en italique sont du point de vue de Lola et ils nous permettront d'en savoir un peu plus sur les sentiments de la jeune femme, mais aussi d'avoir un regard extérieur sur la personnalité de Jules.
Le livre se lit doucement, bien que court, on ne va pas trop vite, on le savoure comme un bon petit plat. On profite de la plume de l'auteur qui est très belle, le livre est vraiment bien écrit avec des jolies phrases. le début peut être un peu lent, le temps que tout se mette en place et qu'on s'habitue au style de l'auteur. Ce style ne permet pas de divaguer pendant la lecture, il faut rester concentré sur ce qu'on lit sous peine de relire les passages.
Sans elles fût donc une belle lecture, bien que peu habituée à ce genre d'histoire où l'on suit simplement un personnage durant plusieurs années, j'ai été agréablement surprise des émotions que le livre nous procure. La plume de l'auteur est, à mon avis, le plus gros atout du roman, mais la personnalité du personnage et ce qu'il nous fait ressentir sont également des points positifs. le roman est malheureusement un peu court, mais finalement la fin arrive au bon moment dans l'histoire de Jules.
Lien : http://lesmotsdeclo.eklablog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Flo76300
  13 octobre 2017
un livre très intéressent et rapide à lire, bien que j'ai mis du temps à le lire car je l'ai lu sur Pc et je préfère avoir un livre dans les mains pour lire. Dans ce livre Stéphane Jouanny mêle amour, tristesse, souffrance même, au point de tomber très bas mais le personnage arrive à refaire surface jusqu'à ce qu'un nouveau coup du sort lui tombe dessus au point qu'il n'arrive pas à s'en relever. Mais en plus l'auteur montre bien l'égocentrisme, le narcissisme de la société au point qu'elle se conduit elle-même à sa perte.
Commenter  J’apprécie          00
StephaneJouanny
  24 janvier 2017
Chronique sur le site de Froggy's Delight.

Lien : http://www.froggydelight.com..
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
GeorgesOrsonGeorgesOrson   07 janvier 2017
Car Jules, tout comme Elise d'ailleurs, possède cette faculté de ne rien vous montrer. Il sait vous sourire, les yeux fixes et les mains tendues vers le ciel, tandit qu'il pleut à torrent sur le fond de son âme. Les seuls indices subtils qu'il vous laisse alors ne sont décelables que lorsque vous commencez seulement à bien le connaitre. Hormis le verre supplémentaire de vodka qu'il se resserre à l'abri des regards, il se réfugie dans la musique classique lorsque vous sortez prendre l'air. A votre retour, l'atmosphère n'a certes pas changé, mais le cendrier a gagné en clientèle. Et ce n'est qu'en tombant par hasard sur l'historique de sa playlist que vous comprenez ce qu'il se trame dans les travers...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
StephaneJouannyStephaneJouanny   21 décembre 2016
Dans ces journées fourbes où le temps se traîne, on passe ses heures à mater le cadavre de son reflet, dans des miroirs qui peinent à vous cracher la vérité. Viennent alors à l’esprit toutes ces choses qui ne vous sont pas inconnues : celle de partir, au loin, sans prendre le temps d’y réfléchir, celle de flancher, subitement, en visualisant sa future prise en charge thérapeutique, celle de vriller, sans histoire, dans des bars anonymes ou dans le corps d’une autre. Dans ces secondes de doute où la vie elle-même s’interroge, on laisse ainsi filer sa chair au bon gré du destin ; en bon automate, on prend machinalement sa caisse pour s’enfoncer seul dans la nuit noire, les poches pleines de clopes et les phares à l’attaque. Puis, en s’engageant sur cette autoroute déserte, on se surprend à prier pour que nos pneus éclatent sous le poids de nos membres plombés de sentiments, dans l’unique but de sentir son rythme cardiaque s’emballer. Enfin seul au milieu de ces trois voies, on ferme alors ses yeux trop lourds, chaque fois un peu plus longtemps, pour voir jusqu’où l’on est capable de pousser le vice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GeorgesOrsonGeorgesOrson   25 décembre 2016
Putain. Les yeux dans le vide, je m'effronde devant ces inscriptions qui dégueulent de sentiments, ressassant les instants prodigieux qu'il m'avait été donné de vivre. Car en fermant les paupières, se mêlent tous les minutieux fragments qui autrefois vous faisaient succomber. Du grain de beauté posté sur cette épaule droite, à cette courbe placide qui vous rendaient dingue. De ce rictus datant de la plus tendre enfance, à cette bouche qui suivait la vôtre comme le coeur des tournesols.
Anaïs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StephaneJouannyStephaneJouanny   21 décembre 2016
Ce qui me brûle les lignes de la main, c’est le quotidien. Cette conviction d’un idéalisme impossible, ce manque d’avoir à serrer le poing, ce sel absent qui décrisperait les sourires. Alors pour oublier mes ecchymoses, je passe du temps à l’abri des contraintes, dans des bars solitaires où défilent inlassablement les verres de vin. Dans ces calanques ravagées par l’alcool, on y vient raconter nos vies, on y flirte avec des femmes qu’on oublie dès le petit matin, et on y échange des billets froissés contre ce vent qui nous berce.
L’important, c’est qu’on s’y marre bien.
Car au lever du jour, quand le réveil s’invite et que le soleil émerge avec peine, c’est le quotidien qui reprend les rênes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StephaneJouannyStephaneJouanny   21 décembre 2016
Par la force des choses, j’ai bien été contraint d’admettre qu’on ne peut aimer pour deux. On ne peut en effet forcer une personne à vous aimer, même si l’on pense détenir tous les tenants, même si l’on prie chaque soir dans le plus grand secret pour faire parti du défilé.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2597 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre